Hady Ba's weblog

Menteurs & Casseurs

Posted in Uncategorized by hadyba on mars 30, 2007

Je sors une minute de mon hibernation pour commenter les évènements de la gare du Nord. Quand j’ai entendu le tout-nouveau-tout-beau ministre de l’intérieur clamer haut et fort que le fraudeur arrêté était un multirécidiviste, défavorablement connu des services de police et sans papiers de surcroît (" entré illégalement dans le territoire national " ainsi que l’a si joliment précisé notre charmant ministre!), je me suis dit: " Bon sang, ils sont vraiment crétins: ils ont dans leurs fichiers des sans papiers criminels et au lieu de les renvoyer chez eux, ils préfèrent organiser des raffles à la sortie des écoles pour arrêter de paisibles grand pères chinois! " OK, c’était plutôt étonnant, en général, les sans papiers que je connais font profil bas, ne resquillent surtout pas et se font joyeusement exploiter par des patrons complaisants. Le rêve de tout capitaliste et de tout flic quoi! Certes, il y a des crétins partout, mais c’est tellement irrationnel pour un immigrant illégal qui a réussi à arriver en France de se créer des problèmes sachant que tout contact avec les flics pourrait signifier un retour à la case départ avec perte de l’investissement effectué pour traverser l’atlantique ou la méditerranée que j’avoue que j’étais quelque peu effaré. Quant aux casseurs qui l’ont tellement soutenu qu’ils en ont saccagé la Gare, ça me semblait franchement pour le moins bizarre.

Puis, ce matin j’apprends tout à fait par hasard (par hasard parce qu’en ce moment j’hiberne et ne suis pas vraiment la presse !) que le criminel en question est certes sans papiers, mais venu en France à l’age de 10 ans pour rejoindre ses parents et que les soi disant crimes horribles ne seraient rien d’autre que des vols à l’étalage et autres détention d’opinel. Laissons de coté le fait qu’un type qui a des vols de nourriture à son actif rappelle furieusement un certain Jean Valjean personnage de Hugo que ne renierait certainement pas tous ces tenants de l’Identité Française. Je me pose trois questions: depuis quand considère-t-on en France qu’un enfant de 10 ans qui vient rejoindre ses parents immigrés est "entré illégalement dans le territoire national?" Pourquoi un type qui est ici depuis l’âge de 10 ans n’a pas de papiers ? Et surtout pourquoi le ministre de l’intérieur éprouve-t-il le besoin de mentir et de faire encore une fois l’amalgame sans papiers=délinquants ?

J’avoue que j’en arrive à me dire que la meilleure solution, ce serait que Jean Marie Le Pen gagne ces élections. Au moins, on aurait un vrai gouvernement fasciste dont les discours seront conformes à l’idéologie proclamée et qui pourrait faire ses preuves. Si vraiment le problème le plus urgent auquel soit confronté la France c’est de savoir en quoi consiste l’identité française, combien de drapeaux il faut avoir à la maison pour être patriote, à quelle moment il faut chanter la Marseillaise etc…, je crois sincèrement que les mieux placés pour diriger ce pays (à défaut de l’estimable Maréchal Pétain of course qui est malheureusement un peu absent.) sont Messieurs Lepen et de Villiers qui ont, tout au long de leur carrière affiché leur attachement sans faille à la protection de ces symboles.

Bon je retourne à mes bouquins parce que sinon, je pourrais vomir sur mon clavier….

Absence, insomnie & Fitzgerald

Posted in Uncategorized by hadyba on mars 24, 2007

Ce post rapide juste pour vous dire que je risque d’être assez peu présent sur le net pendant les trente prochains jours. Si jamais je ne réponds pas à vos commentaires, ne m’en veuillez donc pas mais dites-vous que je n’en pense pas moins beaucoup de bien de vous. C’est marrant, il est 4h30 du mat’ et je me rends compte que je ne suis pas Scott Fitzgerald! Je m’explique: je viens de me réveiller en me disant qu’il serait plus poli d’écrire un post dans lequel je vous préviendrais de mon absence (celui ci donc.) et un autre post pour la route. Je dois avouer que je n’arrive ni à écrire le post pour la route ni à écrire un post sur pourquoi je n’arrive pas à écrire le post pour la route. Vous suivez? OK mais quel rapport avec Fitzgerald? Eh bien c’est simple, vous savez que Fitzgerald a écrit plein de nouvelles qu’il vendait à des magazines. A la fin de sa vie, il n’était plus du tout productif mais sa relation avec l’éditeur du Magazine (Maxwell Perkins de Esquire il me semble si j’ai le temps, je vérifierais avant de poster ça sinon prenez le avec des pincettes) était telle que ce dernier lui envoyait de l’argent toutes les semaines sans recevoir de textes en retour. Bien évidemment, l’éditeur ayant de patrons, une telle situation ne pouvait durer éternellement alors, il vint voir Fitzgerald et lui dit à peu près: "Il faut que tu m’envoies quelque chose, n’importe quoi pour que je puisse dire qu’à telle date, j’ai reçu tant de mots de Fitzgerald." FSF ayant protesté qu’il était simplement dans l’incapacité d’écrire quoique ce soit, Perkins lui dit: "Si tu veux envoies-moi un texte ou tu écriras 10000 fois je n’arrive pas à écrire". Fitzgerald étant un grand écrivain, cela donna La Fêlure, texte génial dans lequel il devient presque tragédien et raconte sa vie du fin fond de la dépression. [Soit dit en passant, Cioran fera un commentaire que personnellement je trouve totalement idiot de ce texte, commentaire dans lequel il reproche en gros à Fitzgerald de ne pas accueillir avec joie sa dépression et sa souffrance. On peut difficilement faire plus débile comme reproche!] Maintenant que j’y pense des limbes de mon demi-sommeil, je me demande si on ne peut pas classer FSF parmi les tragédiens. Il a écrit beaucoup de nouvelles à priori superficiels à propos de jeunes filles en fleurs et de jeunes garçons qui essaient de les embrasser et de les épouser mais à tous les coups, il y a une touche de désastre dans la nouvelle qui fait qu’elle échappe à la mièvrerie. Bon, il faut vraiment que j’arrête ce post, je ne suis pas sûr qu’il est très cohérent ni que je le mettrais en ligne demain (en fait aujourd’hui vu l’heure!). Essayez d’écrire en dormant et vous verrez! Il faudra quand même qu’un jour j’écrive un vrai post sur Fitzgerald…mais il y a tellement de posts que je dois écrire et tellement d’autres choses à faire dans la vie…

BHL revient du Darfour

Posted in Uncategorized by hadyba on mars 13, 2007

D’une certaine manière, j’aime bien BHL. Il me semble que parmi les vieillissants Nouveaux Philosophes, c’est celui qui est le plus intéressant, n’étant pas passé de l’état d’intellectuel de gauche à celui de défenseur inconditionnel de l’ordre établi. Quoique la fonction d’un intellectuel médiatique post sartrien ne soit en aucun cas de dire des choses intelligentes et encore moins de faire avancer la philosophie mais simplement d’apporter une touche de superficielle profondeur aux émissions de télévisions et de vendre des livres contenant juste assez de philo pour être considérés comme sérieux mais pas assez pour être rébarbatifs, je trouve que BHL réussit quand même à glisser de temps à autres des analyses presque subtiles. Subtiles? Oui, subtiles! Pensez par exemple à son analyse dans American Vertigo selon laquelle le phénomène Obama serait en partie du au fait que ce dernier serait le premier politicien noir américain à ne pas se positionner en victime et à ne pas avoir comme programme politique de solder des comptes ou alors à son affirmation répétée que le choc n’est pas entre Islam et Occident mais entre conceptions différentes de l’islam divisant les musulmans. Ces deux exemples peuvent ne pas paraître révolutionnaires, mais d’une part, il me semble que modulo quelques ajustements on pourrait les accepter et d’autre part, vous reconnaîtrez avec moi que ce serait carrément extravagant d’attendre de Glucksmann ou de Finkielkraut des pensées aussi sensées.

En revanche, ce qui me gène toujours chez BHL, c’est le génie avec lequel il se complaît dans l’approximation et sa tendance à hypersimplifier des situations complexes pour distinguer les bons des méchants et proposer des solutions. Ainsi, hier, il livrait au Monde un reportage sur le conflit au Darfour, reportage dans lequel, il identifie clairement les encore une fois les bons et les méchant et propose rien moins que d’armer les pauvres défenseurs de la veuve et l’orphelin que seraient les rebelles du Darfour. Entendons-nous bien, je n’ai aucune sympathie pour le régime de Khartoum qui est peut être en train de commettre un génocide. Mais le fait est que cette guerre civile dure depuis Février 2003 et ce, sans que personne ne bouge le petit doigt. Faisant preuve pour une fois d’originalité par rapport à un conflit africain, les brillants analystes ont catégorisé ce conflit non pas parmi les conflits ethniques (encore que…) mais parmi les conflits raciaux considérant que le gouvernement central serait composé d’Arabes alors que les habitants du Darfour seraient des noirs. Soit. Personnellement, je remarquerais juste que ce conflit à commencé après que l’on eu découvert du pétrole au Darfour et qu’avant ça, ni les supposés noirs, ni les supposés arabes ne s’étaient rendus compte de leur irréconciliables différences. J’aurais donc tendance à accepter l’avis de Marc Lavergne selon qui le conflit du Darfour serait tout simplement économique et non racial et que l’objectif du gouvernement soudanais est non pas un quelconque nettoyage ethnique mais de faire fuir les sédentaires qui y résident pour exploiter tranquillement le pétrole. Mais vous me direz que ce Marc Lavergne est bien gentil mais il n’est rien d’autre qu’un obscur chercheur du CNRS ayant passé sa vie à étudier le Soudan alors que BHL c’est BHL grand philosophe médiatique que tout le monde connaît et avec qui de surcroît George Clooney et Angelina Jolie conviennent qu’il y a génocide au Darfour. Je m’incline donc, il y a génocide ; je ne refuserais jamais rien à Miss Jolie.

Même si l’on accepte sur la foi de ce savoir inné qui est celui des stars et des philosophes médiatiques qu’il y a génocide, il me semble particulièrement irresponsable de la part de BHL de demander à ce que l’on arme ceux qu’il proclame défenseurs de la veuve et de l’orphelin. Vous vous souvenez la dernière fois qu’un régime démocratique a armé et soutenu des combattants de la liberté ? C’était en Afghanistan après l’invasion soviétique et ça a produit plus ou moins directement les talibans, la destruction des bouddhas de Bâmiyân, les attentas du WTC and so on… Mais cette fois c’est vraiment des gentils ? Ca n’a rien n’a voir ?

BHL soutient carrément que ce qui se joue au Darfour, c’est le Vrai Conflit des Civilisations, celui qui oppose non pas Islam et Occident mais Islam progressiste et Islam rétrograde. L’Islam d’Afrique noire, comme chacun croit le savoir, est particulièrement tolérant contrairement à un Islam Arabe qui serait, mettons, plus fermé. D’ailleurs, un des rebelles cité par BHL le confirme avec un sens consommé de la communication : "Notre programme, là aussi, est clair – démocratique, laïque, basé sur le principe de citoyenneté et opposé, par conséquent, à ce fondamentalisme soudanais qui est contraire à l’esprit de l’Afrique." J’avoue que c’est beau et en tant que ressortissant d’Afrique noire, je suis tenté de le croire (tout compliment est bon à prendre !) N’empêche, il y a juste un petit détail de rien du tout qui me turlipine ; parmi ces mouvements rebelles qui luttent au Darfour, il y a un certain MJE proche d’un certain Hassan El Tourabi, ancien maître à penser de l’actuel président du Soudan et ami d’un certain Ben Laden qu’il avait à un certain moment accueilli au Soudan. Après, moi je dis ça, mais je ne suis pas un philosophe médiatique aussi savant que BHL et ne reviens pas du Darfour alors….

PS : Puisqu’on en est à proposé des solutions farfelues, L’Union Africaine essaie, avec les moyens de l’UA i.e. pas beaucoup de mettre en place une vraie force d’interposition, l’ONU, l’OTAN, les USA pourraient peut être soutenir vraiment cette initiative non ?

Dans ma boite à lettres,

Posted in Uncategorized by hadyba on mars 8, 2007

Certains d’entre vous le savent, je fais partie de ces chanceux qui ont le douteux privilège d’habiter en Essonne. C’est un peu loin de Paris mais le coin où je réside est calme voire carrément mort. Jusqu’à aujourd’hui, je n’avais jamais vraiment eu conscience de la chance qui était la mienne et des innombrables dangers qui menacent ma qualité de vie mais, Dieu merci, ce matin j’ai reçu dans ma boite à lettre un prospectus émanant de personnes tout ce qu’il y a de respectables et qui m’a dessillé les yeux.

Quel est donc ce danger? Je crois que je peux résumer le prospectus en une phrase choc qui fera clairement comprendre l’ampleur du péril qui nous menace, nous autres essonniens:

« L’Essonne ne peut pas accueillir toute la misère de l’île de France. »

Comme toute pensée profonde, celle ci mérite explication. Eh bien, vous savez sans doute que Paris et sa proche banlieue ne construisent pas assez de logements cela oblige toutes les personnes rejetées du logement social ou tout simplement trop modestes pour y vivre à venir en grande banlieue et particulièrement en Essonne. Au lieu de lutter contre cette invasion, ces incompétents qui dirigent l’Essonne ne trouve d’autre solution que de bétonner notre beau département pour les accueillir. Seulement, nous autres essonniens tenons à nos forêts et à nos fleuves. Ce n’est pas que nous refusions de faire notre devoir et d’accueillir de nouveaux habitants, non, c’est juste que nous voulons avoir le droit de choisir et nous donner la possibilité de le faire dans de bonnes conditions. Je cite ces bienfaiteurs de l’Essonne:

« Plutôt que d’accueillir toujours plus d’habitants sans leur offrir de bonnes conditions de vie, nous voulons donner la priorité aux déplacement et à l’emploi pour réduire la distance entre domicile et travail. »

« Offrir de bonnes conditions de logement aux essonniens: OUI

Accueillir toujours plus d’habitants: NON. »

Soyons honnête, ayant l’habitude en tant que étranger que l’on tienne ce discours sur moi, je trouve assez jouissif que pour une fois les envahisseurs ne soient mes compatriotes et autres africains mais ces parisiens arrogants. Il n’empêche, je ne puis me départir – malgré tout mon cynisme et mon sectarisme essonnien de bon aloi- d’une certaine pitié pour ces pauvres et misérables parisiens parqués dans de minuscules appartements et qui ne cherchent rien d’autre qu’à améliorer leurs conditions de vie. On ne va quand même pas bâtir un mur autour de notre département et créer des centres de rétention pour parisiens essayant d’atteindre ce qu’ils s’imaginent être un El Dorado. Heureusement qu’en tant qu’étranger je ne vote pas aux elections locales parce que je ne sais vraiment plus ce que je pense. Ce tract m’a fait voir un problème que je ne puis nier: après tout, si mes impôts locaux explosent comme me l’apprend ce prospectus, c’est à cause de la légèreté avec laquelle on a traité le problème de l’immigration parisienne.

PS: Certaines traditions ne se perdant pas en France, le tract est celui de? …Non pas du Front National! Pas de de Villiers non plus voyons, je n’ai pas parlé d’islamisation! De l’UMP of course. Droite décomplexée qui me dirige vers le site www.umpessonne.com et me conseille de voter Sarko. Quant aux incompétents qui accueillent tous les damnés de la région parisienne, vous aurez deviné que ce sont les élus de gauche.

PPS: Tout ceci a l’air surréaliste mais je vous jure que j’ai vraiment reçu ce prospectus et le garde précieusement. Ce qui m’effraie c’est de me dire qu’ils doivent avoir ciblé mon voisinage très soigneusement en se disant que c’était là un discours susceptible de plaire aux habitants de cette zone pavillonnaire. Je n’ose imaginer ce que des gens ayant peur d’être envahi par des parisiens peuvent penser de ma présence!

Des philosophes & des trous

Posted in Uncategorized by hadyba on mars 6, 2007

« Quelle est la différence entre un métaphysicien

et une souris? La souris s’intéresse au gruyère,

le métaphysicien aux trous du gruyère. »

L’un des effets bénéfiques de ce procès en sorcellerie qui vient d’être fait à la communauté des philosophes analytiques sévissant sur le territoire français, c’est que je me suis intéressé ce week-end à l’ontologie des … trous! Là, vous avez le droit d’éclater de rire si vous n’êtes pas un lecteur assidu de David Lewis, de Roberto Casati et autres métaphysiciens analytiques. C’est bon? Vous avez repris votre sérieux? OK, faites-moi donc l’honneur de lire ce post jusqu’à la fin et je vous promets que vous ne dégusterez plus jamais votre gruyère de la même manière.

Mais avant de parler de gruyère, c’est quoi ce procès en sorcellerie auquel j’ai fait allusion? Pour le comprendre, il faut savoir que l’on peut classer généralement les philosophes dans deux grandes catégories: les philosophes dits analytiques et ceux qui sont dits continentaux. Pour être rapide, les analytiques ont tendance à pencher vers les sciences dures (logique, maths, physique, biologie…) alors que les continentaux pencheraient plutôt vers les sciences humaines et l’histoire de la philosophie. Normalement, un philosophe analytique a, en plus de sa connaissance de la philosophie, une solide formation en logique mathématique et des connaissances au moins basiques dans les sciences expérimentales. Le philosophe continental quant à lui, a souvent une connaissance aiguë de l’histoire de la philosophie et la met au service de réflexions profondes sur des sujets non moins profonds touchant à ce qu’il y a de plus essentiel dans l’expérience humaine, l’histoire et tutti quanti. A priori un philosophe continental qui se respecte considère que les travaux des analytiques ne sont que jeux mathématiques gratuits indignes d’un vrai penseur. Symétriquement, le philosophe analytique aura tendance à considérer que la prétendue profondeur des philosophes continentaux ne sert qu’à cacher, sous un verbiage fumeux, l’absence totale de rigueur. Quoique généralement, ces rivalités ne dépassent pas un certain niveau de violence feutrée, les choses semblent changer au vu d’un certain article paru dans Esprit et des attaques dont Julien Dutant par exemple est régulièrement victime dans la blogosphère. Grossièrement résumées, ces attaques se limitent à affirmer que les philosophes analytiques sont (1) vendus au Grand Capital dans la mesure où ils font de la logique mathématique qui est utilisée pour programmer les ordinateurs qui eux mêmes servent à fabriquer des bombes (2) d’horribles pinailleurs qui argumentent à vide en mobilisant toutes les ressources de la logique, de la linguistique et autres pour élucider des problèmes aussi triviaux que l’ontologie des trous. La critique (1) est tellement peu rigoureuse que je trouverais honteux d’y répondre [par ailleurs si un Horrible Capitaliste lit ce blog et veut m'acheter, je lui signale que je suis hautement corruptible]. En revanche, lire (2) a eu cet effet bénéfique qu’il m’a donné envie de m’intéresser au gruyère.

Plus sérieusement, un des chercheurs accusés dans Esprit d’être à la solde du Grand Méchant Capital a écrit avec un de ses collègues de Columbia un livre sobrement titré Holes et qui comme son titre le laisse entendre explore un certain nombre de problèmes ontologiques posés par l’existence des trous. N’est ce pas là le comble de la trivialité? Ces deux types ont bénéficié de la meilleure éducation philosophique possible, dans les meilleures universités qui soient sur cette terre, ont sans doute obtenu toutes les bourses possibles et imaginables et au lieu de rendre à la collectivité ce qu’elle leur a donné en l’éclairant sur un problème philosophique important comme celui du sens de la vie, de l’existence ou de la non existence de Dieu, de la nature la liberté ou du Mal… etc. s’abaissent à écrire un livre horriblement technique et totalement inutile sur les trous! A première vue, une telle critique semble tout à fait justifiée. Que le gruyère soit percé de trous semble être un fait empirique trivial et sans incidence aucune sur nos conceptions philosophiques sérieuses et devrait être laissé à l’appréciation des souris, des gourmets et des esthètes.

Soit, mais vous me concéderez que la question du Matérialisme est une question philosophique sérieuse. C’est et ça a toujours été super sexy de s’intéresser aux rapports entre l’âme et le corps, à l’existence ou non d’une âme immatérielle etc. Bien sûr, en ce moment presque tout le monde est matérialiste et il est à peu près accepté que les propriétés mentales émergent de l’organisation de la matière. Seulement, si nous acceptons ce monisme matérialiste, nous devons nous intéresser au statut ontologique des trous. En effet, quand j’identifie un trou dans le gruyère, je semble dire qu’il y a d’une part le gruyère qui est matériel, qui occupe un certain espace et dont je peux énumérer les composants moléculaires et d’autre part un trou qui paraît être une entité immatérielle dont je ne saurais énumérer les propriétés autres que spatiales et à laquelle je ne puis assigner de composition chimique. L’existence de trous est-il un contre-exemple au monisme matérialiste? Ou bien les trous ne sont-ils que des entités fictives sans consistance? Ainsi posé, le problème des trous cesse d’être trivial et se révèle avoir des implications importantes pour des questions philosophiques plus familières et que même le philosophe continental considère comme dignes d’intérêt. Le problème c’est que pour voir ce problème et pour espérer en dire des choses pertinentes, il faut se pencher par exemple sur la nature de la quantification. Or s’intéresser à la nature de la quantification existentielle, cela implique de faire un peu de logique mathématique, ce que le philosophe continental considère souvent comme une perte de temps, préférant élaborer des théories profondes sur le matérialisme; théories qui se révèlent parfois profondément fausses faute de s’être attaché à l’élucidation de trivialités telles que l’ontologie des trous de gruyère.

Islamisation reportée

Posted in Uncategorized by hadyba on mars 6, 2007

Vous en avez forcément entendu parler: vers la fin du siècle, l’Europe sera totalement islamisée, les piscines ne seront plus mixtes et bien évidemment la burqa sera obligatoire pour les dames. Vous vous dites que ce ne sont là qu’élucubrations de militants d’extrême droite? Détrompez-vous, quelqu’un d’a priori aussi respectable que Bernard Lewis de Princeton nous l’assure: bientôt, l’Europe sera une province du Maghreb, on pourra la renommer Eurabia avec comme capitale la bien nommée Londonistan. Personnellement, j’avoue que la perspective de bloquer le vendredi les Champs Elysées pour prier me semble un peu bizarre quoique ne manquant pas d’un certain intérêt. OK, en France, il y a Philippe de Villiers qui, fidèle à la tradition chevaleresque de sa famille essaie de sauver les irréductibles gaulois mais bon, à moins de 5% des intentions de vote, on se dit que c’est un peu mal parti.

Je me préparais donc tranquillement au temps bénis où l’émir d’Alger régnerait à Bruxelles et où l’Ayatollah Khamenei enverrait des consultants en vice et vertu pour rééduquer les masses occidentales (forcément perverties n’est-ce pas?) lorsque j’ai lu la semaine dernière un sondage selon lequel certes, l’Islam était la deuxième religion de France mais, seulement trois pour cent des français se déclarent musulmans. Vous vous rendez compte? Seulement 3% des français? Comment voulez-vous établir un émirat avec une partie aussi ridicule de la population? Sachant qu’en plus, parmi ces 3% il doit y avoir une part non négligeable de traîtres qui n’aimeraient en aucun cas vivre dans un Etat islamique régi par la charia, je me demande si je verrai avant ma mort (que je prévois vers la fin de ce siècle sauf incident indépendant de ma volonté) les prières promises sur les Champs. Gageons cependant que ce n’est que partie remise…. mon petit fils peut être!

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 555 autres abonnés