Hady Ba's weblog

Robert Bourgi comme symptôme

Posted in Françafrique by hadyba on août 29, 2009

Article passionnant du Monde sur Robert Bourgi et la Françafrique.

Ce type ne mérite même pas qu’on le méprise.

Cette phrase de Guéant, en revanche, me parait assez révélatrice du racisme de l’élite politique française incapable de voir les pays d’Afrique Noire comme des partenaires politiques et économiques normaux mais toujours comme un mystère, un imbroglio ethnico-tribal que seuls des spécialistes occultes peuvent décrypter. Ce qui explique la prospérité de fumistes comme Bourgi, la persistance de la Françafrique et le discrédit de la France en Afrique Noire.

Voici l’impérissable phrase:

Claude Guéant explique qu’il "aime bien bavarder avec lui des réalités africaines". "Il perçoit l‘importance des phénomènes tribaux, des croyances, argumente le secrétaire général de l’Elysée.

Toujours cette idée prégnante de l’Afrique noire comme réserve de sauvages qui s’affrontent entre tribus et qui ont besoin de Tarzan pour les pacifier!

Edward Moore Kennedy Sr

Posted in USA by hadyba on août 26, 2009

TedKennedy

"I am painfully aware that the criticism directed at me in recent months involves far more than disagreements with my positions … [It] involves the disappointment of friends and many others who rely on me to fight the good fight. To them I say, I recognize my own shortcomings — the faults in the conduct of my private life. I realize that I alone am responsible for them, and I am the one who must confront them."

Ted Kennedy vient de mourir. C’était juste quelqu’un de bien.

Après avoir anéanti toute chance de devenir un jour Président des États Unis, il est resté au Sénat où, n’ayant plus rien à perdre, il a passé le reste de sa vie à essayer d’améliorer le sort de ses concitoyens les moins fortunés. Espérons qu’Obama se montrera digne du soutien qu’il lui a apporté lors de la campagne électorale.

Tagged with:

Pascal Engel sur Benda et autres

Posted in Blogroll, Philosophie by hadyba on août 25, 2009

Quand j’étais undergrad à Dakar, Bachir avait stoppé net une de mes tirades sur la corruption des universitaires sénégalais qui trahissaient le peuple par leur passivité en murmurant pensivement: « Oh tu es bendiste alors! » Puis il nous avait longuement parlé de La trahison des clercs de Julien Benda. Je connaissais bien sûr Benda de nom mais jusque là, je ne l’avais jamais lu. A la sortie, j’ai foncé à la bibliothèque où j’ai pris La trahison des clercs que j’ai dévoré. Depuis lors, je sais que je suis effectivement Bendiste. Je pense que les gens qui ont choisi de consacrer leur vie à la recherche se doivent, non pas de faire de la politique ou de diriger le monde, mais de dire aussi clairement que possible ce qu’ils pensent être la vérité et ce, quelles qu’en soient les conséquences pour eux. Ça a l’air abstrait et naïf dit comme ça mais souvenez-vous de l’incroyable absence de Bendisme de l’élite politico-journalistique US qui a menée à la guerre en Irak et à l’apologie de la torture par la plus grande démocratie du monde!

Si je vous parle de ça, c’est parce que je viens de voir, via Julien, que Pascal Engel a mis en ligne, entre autres, une série de papiers sur Benda. En lisant les papiers de PE, je découvre que Benda avait également écrit un texte contre Bergson. Perso, j’ai définitivement perdu tout respect pour Bergson quand j’ai lu son texte contre la Relativité d’Einstein. En deuxième année de philo, j’étais vraiment disposé à avaler les considérations fumeuses sur l’intuition jusqu’à ce que je tombe sur ce texte qui prétendait sérieusement prouver que la conception du temps de Einstein était fausse. Et puis quoi encore?!!!

Moins surprenant de la part de PE, il y a d’autres papiers sur la vérité, le naturalisme, la logique naturelle… etc… A propos du papier sur la logique naturelle, je soupçonne que je serais plus du coté de McCawley que de PE mais je n’ai pas encore lu le McCawley.

Bonne lecture; comme toujours, les textes de PE sont assez fun.


Amen!

Posted in USA by hadyba on août 18, 2009
3

"Bishop" Jackson needs to read the good news. The Gospels are pretty darn clear Jesus actually was the CEO of a universal healthcare system which boasted a large staff of healthcare providers. Jesus instituted his system as a radical reaction to the one run by elite priests & doctors who charged exhorbitant rates for services (providing prayers & poultices) which were wholly ineffective & usually required long walks from the hinterlands to the Jerusalem Temple. In contrast, Jesus’ system was portable, free, effective & open to all. I think the Gospels call ‘em "miracles."

The Constant Weader at http://www.RealityChex.com

C’est le commentaire 3 à cet article qui constate que ceux qui savent ce que Jésus veut se sont enfin décidé à rentrer dans la danse du Health Scare.

Sinon, suis-je le seul à penser que la corruption du système politique US est digne de l’Afrique noire? Je presque certain (mais je n’ai pas vérifié) que ce que Daschle et Baucus font serait illégal selon la loi sénégalaise.  Ceci dit, nos politiciens font pire, sans être inquiétés… mais ça reste illégal et ils auraient pu l’être si nos juges prenaient leurs responsabilités. Alors que dans le cas de Baucus et Daschle, c’est totalement légal. A se demander si c’est le frère de Tony Soprano qui a écrit les lois US qui régissent le lobbying!

Tagged with:

Patriotisme bancaire

Posted in France, immigration by hadyba on août 17, 2009

No need to comment.

Je me demande si c’est là l’illustration de cette fameuse identité nationale!

Tagged with:

Vampire des africains

Posted in Françafrique by hadyba on août 12, 2009

Ce qui se passe en ce moment au Niger est infiniment triste.

La France vient d’honorer son pacte secret (enfin, secret, hum…) avec Tandja en approuvant son coup d’Etat (comme elle avait jadis approuvé le coup d’Etat de Baré, cette autre tentative de restaurer le commandement néocolonial au Niger). Il semble aussi que finalement les peurs al-qaédiques des Américains vont jouer (pour un temps que je calcule bref) en faveur de Tandja. La constellation qui l’avantage pour le moment est une sorte d’entente néocoloniale qui dit ceci :  Moi, Tandja j’installe une dictature militaire qui te permet à toi, France, d’avoir mon uranium pour un pourboire ; toi France, tu me soutiens en consolidant mon emprise sur l’armée (qui est, de toute façon, ta chose) et en m’aidant à échapper à la réprobation internationale ; toi, Amérique, tu fais confiance en mon alliance entre la France et moi pour créer un climat de stabilité intérieure qui barre la route d’Al-Qaeda au Niger. Et – nouvelle donne – toi, Chine, je te brade du pétrole et tu me donnes des sous pour arroser mes partisans et me payer de ma peine. Le Niger en sortira perdant, mais je suis un barbon et je n’ai rien à perdre, faites-moi confiance.

Dans le jeu des puissances, le soutien le plus solide de Tandja n’est cependant pas l’Amérique (sable mouvant), ni la Chine (nouvelle venue), mais la France, toujours passionnée de dictateurs africains. C’est son joker.

Ce pacte néocolonial est apparemment parfaitement raisonnable dans sa logique – il semble tenir la route. Détail : il faut certes que les Nigériens consentent à voir leurs institutions détruites et la construction de leur civilisation collective résorbée. S’ils résistent, ils devront payer, en versant leur sang et en voyant leur pays transformé en une vaste prison, où leurs aspirations à long terme seront abrogées ou suspendues sine die.

La France jette le masque et révèle donc son vieux visage de vampire des Africains. « C’est à ce prix là que vous mangez du sucre… », disait le nègre du Surinam. « C’est à ce prix que vous avez de l’électricité pas cher… » Mais trois siècles de cet état des choses, c’est assez ! Il faut absolument trouver les moyens d’étendre le domaine de la lutte.

Le reste est à lire ici. A chaque fois que nous allumons l’électricité en France et que nous le payons à bon marché, c’est parce que nous avons accepté de priver les nigériens du droit de choisir leur dirigeant. Parce qu’un dirigeant démocratiquement élu pourrait vouloir que son uranium soit vendu à un prix correct et profite à son peuple.

Tagged with:

Avortement et don d’organes

Posted in Philosophie, Spéculation gratuite by hadyba on août 12, 2009

Deux précisions d’abord.

Précision 1: si je meurs, je serais plus qu’heureux que mon corps serve de réservoir d’organes à quiconque en a besoin.

Précision 2: j’aurais plutôt tendance à être anti-avortement en ce sens que si ma copine/épouse tombait enceinte, je voudrais qu’elle garde l’enfant sauf si cela met sa vie en danger MAIS je pense vraiment que c’est un domaine où, en tant que mâle, mon avis devrait être légalement non pertinent. Les seules qui devraient, de mon point de vue, avoir voix au chapitre sont les femmes. Tant que les hommes ne porteront pas d’enfants, ils ne devraient pas pouvoir légiférer sur cette questions. Point barre.


Ces précisions faites, supposons le scenario suivant. Un individu vient vous voir et vous demande de lui offrir sans contrepartie un de vos reins. Il a perdu ses deux reins et va bientôt mourir si on ne lui trouve pas de donneur. Il a fait les tests et vous êtes compatibles même si vous n’avez aucun lien de parenté. Sa vie est donc entre vos mains. Bien sûr, il y a un risque que vous perdiez le seul rein qui vous reste après lui avoir offert votre rein superflu mais franchement, le risque n’est pas très grand. La plupart des gens vivent très bien avec un seul rein et la plupart des gens se trimballent avec deux reins dont l’un est totalement superflu pendant une soixantaine d’années et meurent ensuite sans que ce rein ait jamais cessé d’être inutile.

Que feriez vous face à une telle demande? J’aime à penser que je lui offrirai mon rein tout comme j’aime à penser que si j’avais été en France pendant l’occupation, j’aurais été résistant. Ceci dit, tant que ce cas là ne se sera pas présenté, je ne sais pas ce que j’aurais fait. Sur un plan moral, il me semble que la bonne chose à faire serait de lui donner ce fichu rein. Il me semble que c’est là ce que Kant par exemple dirait. Je crois cependant que la plupart des gens normaux soutiendraient que je n’ai pas d’obligation morale à offrir un de mes reins à un parfait inconnu. Ce serait là, de leur point de vue, un acte moral superfétatoire qui me vaudrait l’admiration des foules, le mépris des cyniques et éventuellement une place au paradis, si un tel lieu existe.

Faisons le parallèle avec l’avortement. L’on pourrait dire que c’est exactement la même chose1. Un parasite veut mobiliser une partie de vos organes à son service. Sans l’occupation de votre ventre pendant neuf mois il est évident qu’il mourra. Il y a un risque pour votre santé mais franchement, vu le nombre de grossesses qui se passent bien, il y a assez peu de risques. Avez-vous pour autant l’obligation morale de garder l’enfant une fois qu’il s’est présenté dans votre ventre? Il me semble que vous devriez soutenir que l’avortement est moralement inacceptable si vous pensez que le don d’organe est une obligation morale. Si, à l’inverse, vous pensez que le don d’organe est un acte moral superfétatoire, vous devriez soutenir que garder un enfant après être tombé enceinte est un acte moralement superfétatoire.

Supposons que vous pensiez que l’avortement est un meurtre. Il me semble que dans ce cas, vous devriez également soutenir que le fait que des gens meurent faute de transplantation rénale est également un meurtre. Et j’ai la solution à ce génocide. L’on pourrait décider que les humains sont une réserve commune d’organes. Toute personne subirait à la naissance un ensemble de tests génétiques et dès que l’on aurait besoin d’une transplantation de rein ou de foie2, on vérifierait dans la base de données s’il y a un individu compatible à proximité et on le convoquerait. De même que nul ne peut se soustraire à son devoir de juré, nul ne pourrait se soustraire à son devoir de donneur d’organe. Il me semble que quiconque soutient une interdiction légale de l’avortement devrait logiquement soutenir la mutualisation des organes humains.

Une asymétrie subsiste cependant entre la grossesse et le don d’organe. Pour tomber enceinte, il faut avoir fait l’amour et on pourrait penser qu’en posant cet acte, on accepte implicitement la possibilité se produise une fécondation même si on prend toutes les protections possibles. Il y a donc là une part de responsabilité pour la personne qui tombe enceinte alors que cette part de responsabilité n’existe pas dans le cas où un individu a besoin de nos organes sans que nous ne soyons responsable de son état de santé. D’un point de vue plus général, cela voudrait dire que nous sommes moralement responsables de nos actes ainsi que des conséquences de ces actes, y compris des conséquences non intentionnelles. J’aurais plutôt tendance à y croire. Mais a contrario, si nous nous servons de cette asymétrie pour dire que nous n’avons pas d’obligation morale d’offrir nos organes à quiconque en a besoin, nous posons implicitement que nos obligations morales se limitent à ce que nous contrôlons. Dans une telle définition, je n’aurais d’obligation morale qu’envers ceux dont je suis responsable, i.e. ma propre descendance? C’est bizarre, on dirait que si je pars du refus de l’avortement, j’arrive à une moralité sauvagement pro sélection naturelle….

Bon j’arrête, mon train entre en gare.

PS: Ce post n’avait d’autre but que d’éclaircir un peu quelques idées qui me sont passées par la tête sous la douche.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

1OK, il y a la délicate question de l’ADN commun mais il suffit juste de remplacer, dans le scenario, l’inconnu par un frère avec lequel je n’ai jamais eu d’interaction.

2Le foie a cette particularité qu’on peut en couper un bout et le coller à un individu compatible, ce qui n’est malheureusement pas possible avec le coeur.

Tagged with: ,

Kayra suisses

Posted in Oh my God! by hadyba on août 11, 2009

Pour qui est déjà allé à Genève en venant de Paris, ceci est à mourir de rire!

Vos accusations sont graves…

Mais tout est vrai. Nous dénonçons le laxisme actuel à Genève, alors que j’avais informé de la situation en mars dernier les hautes autorités sécuritaires de Genève, avant même le début de la période estivale. Je les avais priées de prendre les dispositions nécessaires contre les vols à la tire et de faire quelque choses contre les vendeurs de drogue qui squattent les lieux publics. Il faut garantir la sécurité des citoyens saoudiens et des autres touristes du Golfe.

Mais je dois constater que le vol s’est banalisé et que Genève est devenue infréquentable.

Qu’allez-vous faire ?

Sincèrement, si Genève reste les bras croisés, si les autorités ne prennent pas les mesures nécessaires contre ce climat d’insécurité, la ville va perdre ses touristes du Golfe. La perte sera énorme pour son tourisme. Ils représentent plus de 30% de la clientèle en été.

Combien de Saoudiens ont sollicité votre aide ?

Une douzaine de plaintes graves ont été signalées. Mais ce n’est que la pointe de l’iceberg. Après une agression, certains préfèrent rentrer directement au pays et faire une croix sur Genève. Tentatives d’escroquerie, arnaques, vols à la tire, insultes : les citoyens du Golfe en ont raz-le- bol !

Un spectacle fascinant à Genève l’été est celui de ces femmes moyen orientales totalement voilées accompagnées d’hommes bedonnants portant short et T-shirt qui remonte sur le ventre rebondi. …

Ça et les éboueurs qui interviennent en plein concert pour pas qu’il y ait des saletés. J’ai bien dit en plein concert, pas juste après, ils nettoient pendant le concert… Mais bien sûr, aucun résident de Genève n’aurait l’idée saugrenue de jeter quoi que ce soit par terre; c’est un coup à traumatiser le groupe sur scène et les danseurs et à interrompre la fête!

PS: J’avais lu dans un journal suisse, lors d’un de mes séjours, qu’il y avait trop d’incivillités à Genève, à cause de l’influence française!

Tagged with: ,

Renaissance africaine

Posted in Sénégal by hadyba on août 7, 2009

FamillRoyaleJe rappelle que:

Selon les propos d’Abdoulaye Wade, le président sénégalais, on doit y voir “l’Afrique sortant des entrailles de la terre, quittant l’obscurantisme pour aller vers la lumière. L’homme, la femme et leur enfant feront face au soleil, symbolisant l’ouverture du continent au reste du monde. C’est une force de propulsion et d’attraction dans la grandeur, la stabilité et la pérennité de l’Afrique“.

Apparemment, notre ministre de la communication apprécie la liberté d’expression mais pas la satire de notre famille royale:

Dakar, 6 août (APS) – Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, a ‘’recommandé’’ la ‘’cessation immédiate’’ d’une reproduction ‘’dénaturée’’ du Monument de la Renaissance, jeudi après la publication d’une photo de cette infrastructure tournant en dérision l’image du président de la République.

Ce geste est ‘’de nature à jeter le discrédit sur nos institutions’’, estime le ministère dans un communiqué transmis à l’Agence de Presse sénégalaise. ‘’Il s’y ajoute qu’il s’agit d’une atteinte à l’intégrité d’une œuvre de l’esprit’’.

Pour le gouvernement, il n’est ‘’nullement question’’ de revenir sur la liberté d’expression qui reste selon lui un acquis de la démocratie sénégalaise. Mais il précise que la liberté d’expression ‘’n’existe effectivement que dans le cadre d’un Etat de droit’’.

‘’Deuxièmement, l’Etat de droit lui-même ne constitue une garantie pour les citoyens que dans la mesure où les institutions qui l’incarnent sont reconnues, respectées et protégées’’, ajoute le texte.

La photo du Monument de la Renaissance tournant en dérision l’image du président de la République circule sur l’Internet depuis mercredi.

Avec un peu de chance, tout ceci se terminera par une prise de conscience présidentielle du ridicule qu’il y a à vouloir construire une statue digne de Kim Jong Il à Dakar.

PS: Si je construit une reproduction de la statue avec les photos de la famille Wade et que je la vend, qui aura droit aux 35%? Juste pour savoir… parce qu’à mon avis, il y a là un marché bien juteux. Moi je dis ça…

Se voir chûter

Posted in Politique, USA by hadyba on août 5, 2009

Via Freakonomics, ce reportage sur les effets de la crise. On dirait du Steinbeck. En tout cas, c’est du grand journalisme.

Tagged with: ,
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 556 autres abonnés