Hady Ba's weblog

Miscellanées

Posted in Blogroll by hadyba on août 27, 2010

La meilleure manière de procrastiner que je connaisse consiste à essayer sérieusement de comprendre quelque chose que l’on n’a aucune chance de saisir. Pour cela, je peux me plonger dans de la métaphysique, de la poésie ou bien des maths. Pour les deux premiers, des éclairs de compréhension surgissent parfois au milieu de l’océan d’ignorance où je barbote. Pour les maths, well, si le coeur vous en dit, vous pouvez faire comme moi: essayer de comprendre pourquoi Chau, Villani et alii ont eu la médaille Field. Commencer doucement par lire les commentaires de ce post où l’auteur demande qu’on lui explique le programme de Langlands puis dériver vers ce post de Terry Tao où il explique les travaux de chacun des médaillés de cette année. Si vous n’êtes pas docteur en maths ou en physique, une telle lecture ne vous servira strictement à rien mais j’aime positivement l’état d’hébétude dans laquelle cet effort me laisse. Pas la peine de me dire que c’est totalement stupide, je n’ai jamais prétendu que j’étais l’être le plus rationnel qui soit.

La même conf de Witten que Woit trouvait machiavélique est l’occasion pour Clifford Johnson de rendre hommage à son mentor.

Quand un de mes amis voyage en transport en commun entre le Niger et le Mali ça donne:

Le changement des pneus prit assez de temps pour que les Touareg fassent du thé et grillent de la viande. J’ai omis de dire qu’à Labezanga, on avait mis des moutons dans des sacs et on avait placé ces sacs – d’où dépassait seulement la tête de l’animal – dans les soutes. On entendait donc leurs frêles bêlements s’élever comme du néant, comme de la nuit qui tombait.

Il y a quelques jours, le Colbert Report avait invité Chuck Close. Paradoxalement, ce peintre, spécialisé dans les portraits extrêmement ressemblants est atteint de prosopagnosie. La prosopagnosie, comme vous le savez est une atteinte neurologique qui empêche de reconnaître les visages. Notre cerveau a un mécanisme spécifique qui nous permet de reconnaître les visages. Quand ce mécanisme est défectueux, nous ne différencions plus les gens grâce à leur visage mais sommes obligés de nous appuyer sur d’autres caractéristiques comme la démarche, la manière de marcher ou l’habillement pour reconnaître nos connaissances. A un moment, Close disait que le fait de peindre les visages en deux dimensions était une manière de les analyser et donc de pouvoir les mémoriser pour ainsi dire partie par partie1.

N’empêche qu’objectivement, ce mec a des goûts de chiottes. Rien de personnel là dessus. La preuve:

À l’opposé, d’autres animateurs ont les faveurs du pouvoir, lequel souhaiterait qu’il leur soit accordé plus de place sur les grilles de France Télévisions. Il s’agit de Patrick Sabatier, ami de longue date du Président, de Daniela Lumbroso, des frères Bogdanoff, de Didier Barbelivien (associé dans la production à Mémé Ibach)…

Sérieusement, les frères Bogdanov!

1En écrivant cette dernière phrase, je ne puis m’empêcher de penser à utiliser « partes extra partes » juste parce que c’est ce que martelais mon prof de Descartes à Dakar. C’est fou la place que nos profs occupent dans notre cerveau!

Tagged with: , ,

Dealer ou courtier

Posted in USA by hadyba on août 23, 2010

Cleveland contre Wall Street est une fiction dans la mesure où le procès qu’organise l’équipe du film n’a jamais eu lieu. Cependant, tous les personnages du film sont des amateurs qui jouent leur propre rôle. Les avocats sont des avocats dans la vraie vie, les jurés des citoyens ordinaires et les témoins des victimes de la crise des subprimes ayant perdu leur maison, de vrai experts et un courtier ayant vendu des produits financiers dans les quartiers pauvres qui ont subi de plein fouet la crise.

Par un de ces raccourcis saisissants dont seule la réalité (ou la très mauvaise fiction) est capable, on découvre qu’avant d’être recruté pour vendre des produits financiers aux pauvres, le courtier était dealer de cocaïne! Vous avez remarqué qu’on dit "dealer" dans le cas de la cocaïne mais "vendeur" dans le cas des produits financiers. Et pourtant ce sont là deux activités identiquement lucratives et socialement irresponsables. La différence étant que la seconde industrie est généralement le fait de gens qui sortent d’universités d’élites et qui savent comment on peut légalement acheter un politicien alors que les autres n’ont pas cette précieuse culture!

Tagged with: ,

Pizzaïolos

Posted in France, immigration by hadyba on août 19, 2010

Au détour d’un article du Canard:

des "pizzaiolos" comme Ciotti, selon un surnom qui court à l’UMP: c’est à dire des droitiers d’origine italienne et élus en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Par quelque bout qu’on les prenne, c’est vraiment un beau ramassis de racistes ces gens de l’UMP. Tellement obsédés par les origines qu’une fois qu’ils on fini de fantasmer sur les noirs, les arabes et les roms, ils décortiquent la généalogie de leurs blancs pour voir qui peut se réclamer du "vieux corps français" et qui vient d’ailleurs en Europe!

Je ne puis m’empêcher de trouver d’une hilarante ironie que cette bande de fascistes au sang pur soit dirigée par un type dont le père vient de Hongrie.

Tagged with: ,

Posted in Poésie by hadyba on août 15, 2010

Now when she died there was silence in heaven

And silence at her end of the street

TS Eliot Aunt Helen

Sur le Togo

Posted in Françafrique by hadyba on août 11, 2010

Vous pouvez lire ceci ou mieux, ce roman.

Juste pour mettre les choses en perspective. Quand le président Eyadéma Sr est décédé en 2005, que son fils a voulu lui succéder mais que le peuple togolais a manifesté son désir de décider lui-même de son sort, la garde présidentielle togolaise a tué au minimum 500 manifestants pour leur apprendre à vivre. 40000 togolais ont fui le pays pour les pays voisins et Eyadéma Jr s’est auto-élu. L’armée togolaise tue impunément quiconque ose simplement lever un sourcil plus haut que l’autre et sa garde présidentielle est le corps d’élite connu pour avoir perpétré les pires horreurs.

Etant donnée cette réputation de la RCGP, la menace brandie par cet officier français contre le pauvre journaliste togolais qui avait eu l’outrecuidance de le photographier est particulièrement ignoble. Ce qu’il lui dit, c’est:

Je ne me donnerais même pas la peine de te tuer misérable insecte, il me suffit de lâcher contre toi ma bande de sauvages et ils se feront un plaisir de te massacrer.

La République Française doit être fière de savoir qu’elle a des serviteurs aussi implacables pour exporter la démocratie en Afrique.

L’article de rue89.com.

PS: Certains journalistes africains pourraient donner des leçons de courage à leurs confrères du Monde!

Le choix d’Estrosi

Posted in France by hadyba on août 9, 2010

Le très sagace Estrosi nous avait déja appris qu’un débat sur (et une glorification de) l’identité nationale allemande auraient permis à ce cher Hitler, qui a certes commis quelques erreurs dans sa vie, de faire l’économie d’un génocide. Il récidiveet affirme très sérieusement que:

"Accepter nos lois ou les violer, il faut choisir. Français ou voyou, il faut choisir"

Je me demande si M. Estrosi ne guigne pas la place de M. Hortefeux en faisant semblant de le soutenir dans sa croisade xénophobe. Le très blanc M. Hortefeux en effet a violé en public la loi française et a été condamné par la justice française. Il est donc officiellement un voyou. M. Sarkozy, estimant sans doute qu’un voyou était le mieux placé pour combattre ses semblables a préféré le maintenir au ministère e l’intérieur. C’est une décision que certains peuvent critiquer mais qui n’est pas totalement aberrante si l’on y réfléchit posément. Combattre le mal par le mal est une stratégie qui a historiquement fait ses preuves et qui continue de prospérer dans les plus estimables théocraties actuelles. M. Estrosi, aveuglé par son ambition personnelle, ne voit pas la sécurité des français et essaie de profiter de la délinquance reconnue de M. Hortefeux pour le bouter hors du gouvernement en le privant de sa nationalité française. D’où ce choix fallacieux qu’il propose: choisir entre français et voyou. Resterait-il qui que ce soit au gouvernement si on appliquait des critères aussi stricts? Jusqu’où irait-on si l’on commençait à être aussi exigeant? On commencerait par l’exclusion des voyous et sans même s’en rendre compte, on exigerait que les ministres soient compétents en plus d’être honnêtes. Décidément, ce M. Estrosi est un gaffeur impénitent!

Brute épaisse

Posted in France by hadyba on août 4, 2010

Je suis une brute épaisse et j’en suis fier semble dire ce mec:

Je m’adresse à lui en le vouvoyant pour lui demander de mettre fin à sa conversation téléphonique, il me répond en me tutoyant : "Tu es qui toi pour me demander de m’arrêter de téléphoner. Personne ne me contrôle ici." Il a pris direct deux pièces de cinq francs (des gifles). Après, il nous disait : "Bonjour, merci et au revoir." Bien sûr que je me mets hors clous en agissant ainsi. Mais pourquoi devrait-on baisser la tête ? Si tous les flics agissaient ainsi, les problèmes seraient vite réglés. Pour moi, ça, ce n’est pas une bavure, c’est une démarche citoyenne.

Le reste

Tagged with:

Yandé Codou Sène

Posted in Musique, Sénégal by hadyba on août 2, 2010

Ca fait déja quinze jours que Yandé Codou Sène est décédée. Je suis réveillé aujourd’hui et ai eu envie de l’écouter.

Archétype de la cantatrice traditionnelle sérère, elle a accompagné le Président Senghor et est devenue mainstream quand des stars sénégalaises comme Youssou Ndour ou Wasis Diop lui ont témoigné leur respect et ont cherché à chanter avec elle.

Vous pouvez la découvrir ou réécouter sa musique sur ce site qui lui est consacré.

Tagged with:

Juste pour mémoire

Posted in France by hadyba on août 1, 2010

Peut-être n’est-il pas superflu de relire ceci:

En France, les autorités avaient pris des mesures restrictives à l’encontre des Tsiganes avant même l’occupation allemande du pays. Le gouvernement de Vichy organisa leur internement dans des camps familiaux. Les Tsiganes français ne furent cependant pas déportés sauf ceux des départements du Nord et du Pas-de-Calais rattachés au Gouvernement militaire de Bruxelles.

[…]

On ne connaît pas exactement le nombre de Tsiganes tués au cours de la Shoah. Bien que des chiffres exacts ou des pourcentages ne puissent pas être vérifiés, les historiens estiment que les Allemands et leurs alliés auraient exterminé de 25 à 50% de tous les Tsiganes européens. Sur environ un million de Tsiganes vivant en Europe avant la guerre, au moins 220 000 auraient ainsi été tués.

Après la guerre, la discrimination contre les Tsiganes ne cessa pas, la République fédérale d’Allemagne décida que toutes les mesures prises contre les Tsiganes avant 1943 étaient une politique légitime de l’État et ne nécessitaient pas de réparations. L’incarcération, la stérilisation et même la déportation étaient considérées comme une politique légitime. Qui plus est, la police criminelle bavaroise reprit les fichiers de recherche de Robert Ritter, y compris son registre des Tsiganes en Allemagne. Ritter, l’expert racial des Nazis pour les questions tsiganes, avait conservé sa notoriété et était retourné à son ancien travail de psychologue pour enfants. Les efforts pour amener le docteur Ritter devant la justice pour sa complicité dans le meurtre des Tsiganes cessèrent avec son suicide en 1950.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 556 autres abonnés