Hady Ba's weblog

Même les grecs étaient noirs

Posted in Afrique by hadyba on novembre 7, 2010

 

Peut-être parce que je suis un pur produit de l’université Cheikh Anta Diop, ou parce que je suis un universaliste ou alors peut-être que c’est juste une question de génération mais les théories afrocentristes me paraissent, au mieux, oiseuses. Si je suis raisonnablement convaincu par la thèse de Cheikh Anta Diop selon laquelle les pharaons égyptiens étaient des noirs et si je suis prêt à admettre que les historiens européens qui ont écrit sur l’Egypte au moment où la théorisation de l’inégalité entre les races battait son plein ont occulté ce fait, j’ai déjà plus de difficultés à penser que cette occultation se serait fait de manière consciente.

 

Etant donné mon coté anti-théorie du complot, l’on comprend que j’aie été pour le moins sceptique quand en Aout dernier, discutant avec un copain historien, il me dit, matter of factly, qu’au Louvre l’on voyait clairement que toutes les statues de l’Egypte antique avaient le nez brisé. C’était là la preuve, me dit-il que les conservateurs du Louvre avaient sciemment falsifié la vérité historique pour faire passer les anciens égyptiens pour des blancs. Après tout, s’il y a une caractéristique morphologique différenciatrice entre les noirs et les blancs, c’est bien le nez. Il est impossible de confondre le nez épaté d’un noir avec le nez aquilin d’un blanc. Devant une affirmation aussi précise, je n’ai pas vraiment réagi d’autant moins que d’une part, je ne me souvenais pas de la présence ou non des nez sur les statues égyptiennes du Louvre et d’autre part qu’un copain commun que je ne pouvais soupçonnait d’Afrocentrisme confirmait avoir fait le même constat après qu’on lui avait suggéré d’y prêter attention.

 

J’avais presque oublié cette histoire lorsque le mois dernier je me suis retrouvé au Louvre avec un ami venu de Dakar. Dieu merci, avant d’atteindre les Antiquités égyptiennes, ça m’était revenu et j’ai prêté attention aux visages des statues. A mon plus grand effroi, je me suis rendu compte que la quasi totalité des statues avaient le nez cassé. Statue après statue, je jetais un coup d’oeil au visage pour voir un trou à cet emplacement. Regardez par exemple ce qui est arrivé à ce pauvre Sphinx!

 

Oh, il y avait certes des statues aux nez intacts. Et certaines d’entre elles avaient même un nez épaté comme celui d’un noir mais bon… D’autres statues avaient aussi le nez aquilin et il était facile de comprendre pourquoi ces vicieux conservateurs du Louvre les avaient gardées. Il semblait donc qu’il me faille surmonter mon aversion pour les théories du complot et que j’admette qu’il y avait eu une entreprise de cassage systématique des nez épatés….

 

Puis nous sommes passés à la statuaire grecque. Et là quelle ne fut ma surprise de voir que certaines statues avaient également le nez brisé. Ne me croyez pas sur parole, regardez plutôt ce Cavalier de Praxitèle.

Vous voyez, son nez a également été maladroitement brisé! Ce que constatant, je me suis rendu compte que les afrocentristes avaient sans doute fait preuve de couardise face à une évidence qui, pourtant leur sautait aux yeux. Si les narines des statues égyptiennes manquaient parce qu’elles avaient été consciencieusement coupées par les conservateurs du musée du Louvre pour éviter de mettre en évidence la négritude des premiers pharaons, alors nous devrions conclure du fait que les narines des grecs manquent mystérieusement que les grecs antiques eux-même étaient des noirs. Hypothèse fantastique: Platon lui-même était noir. Au lieu d’avoir volé la philosophie aux noirs, comme le soutiennent certains, il aurait juste publié des idées noires qui sont les siennes. Hypothèse tellement fantastique que pour autant que je sache, je suis le premier à la proposer! Cinquante ans après l’illustre Cheikh Anta Diop, il semble qu’encore une fois, un scientifique sénégalais soit destiné à faire avancer la théorie afrocentique! J’endosse modestement, et à mon corps défendant, ce rôle. Et ce blog rentre dans l’histoire par la même occasion. Il est le Nations nègres et culture de notre génération.

 

PS: Oui je sais, on pourrait également penser que les nez des statues, qu’elles soient grecques ou égyptiennes, sont fragiles et que l’écrasement de ceux des statues égyptiennes ne prouve rien dans un sens ou dans l’autre mais c’est bien évidemment là une pensée d’européocentriste.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 494 followers