Hady Ba's weblog

Hydro-guerre au Sénégal #EauSecours

Posted in Oh my God!, Politique, Sénégal by hadyba on septembre 28, 2013

Ça fait maintenant plus de 15 jours que la capitale sénégalaise, Dakar, n’a pas d’eau courante. C’est variable. Une minorité de quartiers a eu de l’eau courante durant toute cette période. D’autres en ont à certaines heures de la journée, habituellement entre 4h du matin et 7-8h du matin. La plupart des quartiers, notamment la grande banlieue dakaroise mais pas uniquement, n’ont pas vu une seule goutte d’eau couler du robinet de toute la quinzaine.

Pénurie

Ces coupures ont commencé le 12 septembre, nous sommes aujourd’hui le 28 septembre aucune amélioration n’est en vue. La cause de la rupture de la fourniture d’eau est l’éclatement d’un tuyau qui se trouve dans un village perdu pas très loin du Lac de Guiers. Le village de Keur Momar Sarr est instantanément devenu célèbre et, le Sénégal étant le Sénégal, tout le monde est devenu ingénieur hydraulique spécialisé dans les tuyaux et canalisations. Le consensus semble être que la Société des Eaux (SDE) est fautive. Ce d’autant plus que l’ancienne société nationale des eaux (Sones) a été démantelée en 96 et divisée en deux boites : une privée ; la SDE vendue à Bouygues et une public, la Sones. Personnellement, je me hâterai d’autant moins d’accuser les méchants pillards capitalistes et étrangers qu’il me semble me souvenir que le rôle de la SDE est de vendre l’eau et de s’occuper des petites réparations alors que la Sones serait chargé du gros œuvre ; d’où cette molle justification. La suite nous édifiera. Le Sénégal ne manquant pas de juristes capables de lire un contrat d’affermage.

Ce qui m’a intéressé, c’est l’incompétence avec laquelle notre gouvernement a géré cette crise.

Les 6 premiers jours, il y a eu exactement zéro réaction de la part d’un membre quelconque de cette auguste équipe. Aucun de nos ministres n’a exprimé la moindre compassion envers le peuple qui souffrait et encore moins proposé de solutions. Puis la presse nous a appris que les Sapeurs pompiers avaient été mobilisés pour distribuer de l’eau à nos prétendues personnalités ainsi qu’aux… hôtels !

Plus que l’absence de réaction gouvernementale, c’est cet amalgame entre personnalités et hôtels qui m’a choqué. Notre élite politique actuelle ne partage pas le sort qui est le lot commun du peuple. D’une certaine manière ça peut se comprendre. Des ministres puants ne nous seront d’aucune aide. Mais pourquoi approvisionner des hôtels dans lesquels résident pour la plupart des étrangers de passage ? Précisément parce que ce sont des étrangers qui s’y trouvent. Nous sommes gouvernés par une élite qui méprise le peuple qui l’a élu mais nourrit des complexes face aux étrangers surtout blancs.

Quoiqu’il en soit notre gouvernement a fini par se rendre compte qu’il y avait un petit problème. Nous avons d’abord eu droit au sinistre Latif qui a affirmé que le gouvernement n’était pas fautif, la SDE étant une entreprise privée. Ensuite ce furent les rodomontades de Mimi Touré notre première ministre et les promesses de notre ministre de l’hydraulique. Après avoir été dûment tancée, la SDE a achevé les réparations en début de semaine… pour voir le tuyau exploser de plus belle. Mimi Touré s’est donc rendue à Keur Momar Sarr et s’est fait filmer en train d’engueuler le directeur de la SDE. Elle a promis la fin de l’impunité de la SDE et ordonné au directeur de la SDE de rester dans ce bled pourri tant que le tuyau ne serait pas réparé. J’aurais adoré que le directeur de la SDE lui signale 1) qu’en tant que privé il n‘avait pas d’ordre à recevoir de la première ministre et 2) que c’était l’État et en l’occurrence le ministre de l’hydraulique de l’époque à savoir un certain Macky Sall qui avait commandé ce tuyau problématique pour commencer ! Mais le directeur de la SDE semble être un homme pondéré.

Jeudi alors qu’on espérait un retour de l’eau le lendemain, le tuyau a de nouveau explosé expédiant 6 ouvriers à l’hôpital. Voyant enfin que la situation était grave, notre Président de la République décidât de prendre les choses en main.

Stephen Colbert avait eu une phrase dévastatrice pour Bush après Katrina :

I stand by this man. I stand by this man because he stands for things. Not only for things, he stands on things. Things like aircraft carriers, and rubble, and recently flooded city squares. And that sends a strong message: that no matter what happens to America, she will always rebound—with the most powerfully staged photo ops in the world.

Macky Sall et son équipe ont décidé de montrer au monde que le Sénégal aussi savait mettre en place des photo-ops dignes de Bush Jr. Pour que la référence fut claire, notre Président commença son offensive par une référence à Kartina et par une injonction religieuse digne de Bush Jr : « Quand il y a des difficultés il faut s’en remettre à Dieu. » Puis il continua en menaçant un peu les éventuels fauteurs de troubles : « Ce n’est pas en brûlant des pneus qu’on arrivera à déstabiliser le pouvoir »

Le soir même le Président se fit habiller en militaire par son équipe de com’ et se rendit à Keur Momar Sarr. C’est donc officiel, Son excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, Chef des armées a décidé de faire la guerre au tuyau de Keur Momar Sarr. Mettons donc-les images pour effrayer un peu ce tuyau.

DébarquementMackyen

MiliMacky

Maintenant, cet accoutrement est la chose la plus stupide qu’une équipe de com’ sévissant au Sénégal ait jamais pondue. Et Dieu sait que nous avons eu droit à notre lot de communicants !

D’abord, Macky Sall fait bien 450 kilos ce qui n’est pas génial pour donner l’image d’un chef de guerre. Ensuite, même si au Sénégal nous respectons notre armée, la société n’est absolument pas militarisée et les gens ne sont pas habités par une admiration délirante pour les hommes et femmes en uniforme. Ces derniers sont simplement des citoyens sénégalais, certes fiables et respectables mais pas plus que le reste du corps social. Nous n’avons absolument pas la tentation de voir un militaire prendre le contrôle du pays pour mettre de l’ordre dans les affaires civiles. Nous préférons notre désordre démocratique même s’il produit des dirigeants comme Macky Sall. Enfin, c’est une occasion en or pour les opposants de parler de tentation dictatoriale de la part de Macky Sall. Ils vont affirmer qu’il veut instaurer une dictature militaire et qu’il se prend pour son Excellence Yaya Jammeh.

Le pire dans tout ça, c’est que ça n’effraiera même pas le tuyau de Keur Momar Sarr et que ce tuyau ne se réparera pas tout seul, impressionné par la prestance militaire de Macky Sall… Décidément, ce mandat sera  long !

MackyFatigué

Tagged with: , ,

Tartous

Posted in Politique by hadyba on août 29, 2013

Tout comme mon ami kalmatan, je suis écoeuré par l’hypocrisie des puissances occidentales concernant la Syrie. Non pas que j’aie la moindre sympathie pour ce psychopathe de Assad; je trouve juste que des gens qui ont utilisé des munitions à l’uranium appauvri en Irak et qui tuent sans vergogne des enfants en Afghanistan et au Yemen ne sont pas bien placés pour donner des leçons en humanité à un copain psychopathe.

Kalmatan écrit dans un autre post:

Le mystère est : pourquoi les Occidentaux veulent-ils, à tout prix, attaquer la Syrie ?

Je ne prétends pas, en ce moment, connaître les raisons stratégiques (nécessairement myopes) et les intérêts (nécessairement étroits) défendus. Nous les découvrirons bientôt, j’en suis sûr et elles nous renverront à quelque chose de bien fumeux, comme d’habitude.

Je crois avoir la réponse et c’est là qu’éclate l’hypocrisie des puissances occidentales soi disant démocratiques. Ces puissances et leur presse nous font croire que le soutien russe à la Syrie est irrationnel et que la guerre est la seule manière d’arrêter Assad. Il aurait pourtant été très simple de régler tout ceci dès le début. La seule raison pour laquelle la Russie soutient becs et ongles Assad, c’est parce qu’à Tartous se trouve la dernière base (pdf) navale russe en dehors de l’ancien bloc soviétique. Depuis deux ans la Russie préserve ses intérêts stratégiques, quel que soit le nombre de morts. Les USA jouent les père la vertu mais tout ce qui les intéresse c’est de bouter la Russie hors du Moyen Orient. Si les occidentaux avaient été sérieux dans leur désir de protéger la population syrienne, il leur aurait suffit de négocier avec les Russes le lâchage d’Assad contre l’assurance de conserver la base de Tartous. Cet autre psychopathe qu’est Poutine aurait laissé mourir Assad sans sourciller. Au lieu de ça, les occidentaux font semblant de défendre la démocratie et des valeurs soi disant universelles. Je veux bien qu’Assad et Poutine soient des psychopathes capables de tuer sans frémir des millions d’humains. Je ne vois pas en quoi Obama, Cameron ou Holande sont meilleurs. En vérité, je les soupçonne même d’être encore plus psychopathes eux qui risquent encore moins que Poutine et Assad qui, au moins, ne sont pas à l’abri d’une mortelle révolution de palais.

J’avoue partager le sentiment de Kalmatan:

Ce qui m’énerve le plus – si ces têtes molles de la Triade ne déclenchent pas une guerre mondiale – c’est de savoir qu’après avoir transformé la Syrie en champ de ruine et l’avoir ramené au niveau de Haïti du point de vue développement, Obama ira jouer au golf, Cameron sirotera du champagne dans une garden party et Hollande somnolera à la fin d’un apéro. Leur cœur ne sera pas troublé par la crainte que la guerre n’égratigne les chances électorales de leur parti. Il n’y aura pas, contre eux, la menace d’un procès à la Cour Internationale de Justice. Toute cette affaire, pour eux, n’aura pas été plus importante qu’un coup de fil entre dieux de l’Olympe. Lorsqu’en 1935 ou 1938 les hommes d’Etat d’Angleterre et de France calculaient leurs mouvements vis-à-vis de Hitler, c’était avec la terreur absolue et térébrante des conséquences directes et potentiellement fatales pour leur pays, leur population, leur personne même. Pour Obama, Cameron et Hollande, aujourd’hui, les calculs exterminateurs dont la Syrie est l’échiquier ne seront même pas cause qu’ils oublieraient de se brosser les dents avant de se mettre au lit. En ce sens, c’est eux, aujourd’hui, qui inspirent l’inquiétude amère et glacée qu’inspira jadis le Moloch allemand.

Le geste de Soumaïla

Posted in Afrique, Politique by hadyba on août 17, 2013

Tout le monde semble s’émerveiller du geste de Soumaïla Cissé. Non seulement il a félicité son victorieux adversaire, mais en plus il a pris la peine de se déplacer jusqu’au domicile privé de ce dernier pour le faire. Et il n’y est pas allé tout seul : il s’est fait accompagner de son épouse. Une fois chez le nouveau Président, les caméras nous ont montré une scène que l’on ne peut qualifier que de familiale. M. Cissé a été reçu par M. Keita en présence non seulement de son épouse mais également de ses enfants. M. Cissé a longuement péroré, reconnaissant sa défaite, félicitant son adversaire et priant pour le succès du pays. La réponse de M. Keita a été plus courte mais tout aussi cordiale.

Pendant sa prise de parole, mais également plus tard devant les journalistes nationaux et internationaux, M. Cissé a souligné la signification de son geste. En Afrique a-t-il expliqué, nous ne nous contentons pas d’un coup de fil pour féliciter notre adversaire. Surtout si cet adversaire est également un ainé. Nous nous déplaçons pour lui présenter nos respects et prier pour son succès.

Cette scène semble-t-il a plu à tout le monde. Les journalistes, éditorialistes et simples anonymes ont embouché la trompette de la « Leçon de démocratie pour l’Afrique. » Le geste de Soumaïla montrait avec quelle grâce il fallait accepter la défaite dans une démocratie. M. Cissé illustrait à quel point la synthèse des valeurs africaines de consensus et de respect des ainés avec la démocratie procédurale occidentale était bénéfique au monde entier. Personnellement, j’ai assisté à la scène en oscillant entre incrédulité et peur panique pour le Mali.

D’abord évacuons une chose : cette scène n’a rien de démocratique et encore moins de républicain. Le mélange des genres entre le public et le privé est l’ennemi juré de la République. Si M. Cissé voulait reconnaître la victoire de son adversaire en respectant les formes républicaines, il ne se serait pas déplacé à son domicile privé, en pleine nuit, flanqué de son épouse pour se faire recevoir par un IBK accompagné de son épouse et de ses enfants. Il aurait pris rendez-vous pour un entretien entre leaders politiques au bureau de M. Keita, ils auraient discuté et fait une photo op’. L’entretien au domicile privé de M. Keita en présence de leurs familles respectives relève du privé et n’avait rien à faire dans la geste politique d’une République en construction, cette République fut-elle africaine.

Ce geste est-il au moins démocratique ? Je ne crois pas, contrairement à ce que beaucoup affirment, que la recherche de consensus et la connivence entre adversaires politiques soient démocratiques. Je préfère un leader politique amer et ne reconnaissant sa défaite qu’avec difficulté. La règle du jeu démocratique veut que l’on accepte la défaite. L’élégance veut qu’on le fasse avec un semblant de bonne grâce. C’est du théâtre démocratique. Il n’en demeure pas moins que le but du jeu dans une démocratie c’est non pas l’élimination des confrontations mais leur civilisation. Les plateformes proposées par les partis politiques sont la formalisation d’options fondamentales pour l’évolution de la société. Les partis s’opposent parce que justement sur des questions extrêmement importantes et déterminant la qualité de la vie de millions de personnes, ils proposent des solutions incompatibles. Dans ce cas, perdre une élection, ce n’est pas seulement perdre l’occasion d’occuper un palais présidentiel et de faire la fortune d’un certain nombre d’obligés. C’est surtout être persuadé qu’une grande partie de la population souffrira à cause de politiques que l’on estime inadéquates et dangereuses. Ce n’est pas quelque chose dont on peut se remettre facilement. Il faut l’accepter gracieusement en se disant que le peuple a malgré tout choisi son sort mais ce n’est pas parce que l’on est Cassandre que l’on doit se réjouir de la chute de Troie.  Il y a un double impératif démocratique quand on perd des élections : d’une part faire de sorte à atténuer la portée des politiques de l’adversaire que l’on juge nocives et d’autre part préparer le pays à comprendre les idées que l’on porte de sorte qu’elles s’imposent à la prochaine échéance électorale.

Ce qui m’a paniqué en voyant Soumaïla Cissé se faire recevoir en famille par Ibrahima Boubacar Keita, c’est que je n’ai pas vu deux leaders conscients de leurs responsabilités et en sincère désaccord sur ce qu’il faudrait faire pour améliorer le sort du peuple malien. J’ai vu un homme ayant de justesse raté le poste le plus lucratif du pays aller faire allégeance au nouveau patron pour préserver ses futurs intérêts. J’espère que je me trompe et que Soumaïla Cissé assumera avec dignité et férocité le rôle de chef de l’opposition. J’en doute vraiment et si les maliens veulent se protéger de leur classe politique, ils ont intérêt à ne pas trop vite se réjouir du geste de Soumaïla Cissé et de la rhétorique des valeurs africaines. La seule question qui vaille est la suivante : si la classe politique est unie, contre qui se coalise-t-elle ? La réponse pourrait bien être : « Le Peuple ! »

 

 

Tagged with: ,

Elections Iraniennes de 2013

Posted in Politique by hadyba on mars 27, 2013

hadyba:

Un copain iranien inaugure un blog sur les prochaines élections dans son pays.

Originally posted on Election Iranienne:

GhalibafNé en 1961, l’actuel maire de Téhéran semble en bonne voie pour être élu huitième président de la République islamique. Fils d’un commerçant d’une petite ville de la région du Khorasan, Ghalibaf a 18 ans quand éclate la révolution iranienne. Issu d’une famille religieuse, il s’intègre très rapidement dans le cercle des révolutionnaires proches de l’Imam Khomeini. La guerre Iran-Irak déclarée, le jeune Ghalibaf part au front pour participer à ce qu’il perçoit comme une "guerre sainte", selon la formulation de Khomeini. Grâce à son savoir-faire militaire, il monte en grade et exerce comme commandant pendant les huit années de guerre (il perd son frère aîné qui combat dans le régiment qu’il commande).

Voir l'original 468 mots de plus

Tagged with:

Our very own Smerdyakov

Posted in Politique, USA by hadyba on août 21, 2012

R. P. Wolff sur les contradictions randiennes de Ryan:

Paul Ryan is a Roman Catholic whose family made a good deal of money over half a century off of government contracts for building the interstate highway system.  To this day it feeds at the federal trough, getting defense-related dollars.  In every way conceivable, Ryan the man is totally in violation of the Objectivist ethical theories pushed by Rand.  It has become a central tenet of the consensus gentium in recent decades that American conservatives are deep thinkers who, in their think tanks, come up with new ideas to replace the tired habits of liberal pols.  Paul Ryan, we are told, is the intellectual leader of the Republican Party.  I think we should pause just a bit before embracing our very own Smerdyakov.

Tagged with:

Républicain or not?

Posted in France, Politique by hadyba on avril 24, 2012

D’après cet article, alors que

64 % des Français sont opposés à un accord entre l’UMP et le Front national avant les élections législatives. (…) 64 % des électeurs de Nicolas Sarkozy y sont favorables.

Il me semble que la question qui se pose désormais est celle de savoir par quelle contorsion intellectuelle on peut considérer que l’UMP de Nicolas Sarkozy est toujours un parti Républicain. Comment des gens qui se veulent honorables comme Alain Juppé peuvent encore justifier de s’acoquiner avec des délinquants comme les membres de la mafia de Neuilly qui n’ont même pas le sens de l’honneur de leur parrain Charles Pasqua.

Je n’arrive toujours pas à comprendre comment 40% des français ont pu voter pour l’un des deux leaders (NS ou MLP) qui piétinent depuis plus de cinq ans toutes les valeurs traditionnellement associées à la France. J’avoue que j’ai honte pour eux.

Président Macky Sall

Posted in Politique, Sénégal by hadyba on mars 26, 2012

La tendance est irréversible maintenant. Macky Sall devrait gagner avec un score qui tournera autour de 65%. Wade aurait l’humiliant score de 35%. Wade vient d’ailleurs d’appeler Macky Sall pour le féliciter.

Je n’ai pas grand chose à dire sur Macky Sall. Pour l’instant, les points négatifs et les points positifs le concernant s’équilibrent dans mon esprit. Quoi que l’on pense de lui, je crois que c’est une bonne chose que nous ayons un président qui est né après la colonisation et qui a fait ses études universitaires au Sénégal. Pour le reste, j’attendrai de voir ce qu’il fera avant de le juger.

Bizarrement, je ne ressens rien d’autre que de la colère et de la frustration. Je suis en colère parce que nous avons eu 12 morts pendant la période pré-électorale. Ces morts inutiles ont eu lieu à cause d’un vieillard sénile.  Au lieu de prendre dignement sa retraite au terme des deux mandats qui lui avaient été confiés par le peuple sénégalais, ce vieillard a préféré s’incrustrer dans une élection où il n’avait rien à faire. Ce faisant, il a obligé les citoyens sénégalais à sortir dans la rue et à défendre leur démocratie face à des flics incapables de désobéir à des ordres illégaux. Je suis en colère contre la hiérarchie policière qui a réprimé des manifestants pacifiques, y compris durant la campagne électorale. Je suis surtout en colère contre les cinq sages singes de notre Conseil Constitutionnel. J’ai un mépris infini pour ces cinq personnes, normalement garantes de notre démocratie, mais qui ont validé la candidature de Wade alors qu’elle était si manifestement illégale. Ces cinq singes sont des gens que le pays a toujours couvert d’or et d’honneur. Qui ont été sélectionné parce qu’ils étaient censé être savants et honorables et à qui nous ne demandions rien d’autre que de faire respecter notre Constitution. Malgré tout, ils se sont laissé corrompre par Wade et sa bande de gangsters. Ce faisant, ils ont directement causé les 12 morts dont j’ai parlé plus haut. Des sénégalais sont morts en faisant le travail qu’ils auraient du faire: protéger notre constitution et s’assurer que nous demeurions une démocratie.

Si je suis frustré, c’est que le fait qu’on ait autorisé Wade à se présenter a privé le pays de la campagne électorale qu’il méritait. Après l’alternance de 2000, les questions institutionnelles auraient du être réglées. Nous aurions dû avoir cette année une campagne qui porte sur les choix de société. Comment faisons-nous pour reconstruire l’école sénégalaise qui est clairement à la dérive? Comment organiser la solidarité nationale pour que les plus démunis soient non seulement scolarisés mais également suivis sur le plan médical? Ces questions là n’ont pas du tout été abordées parce que nous étions focalisés sur la nécessité de veiller à la transparence du processus électoral.

Le pire, c’est que les membres du Conseil Constitutionnel poursuivront leur mandat sans coup férir. Leurs décisions sont légalement sans appel. Le peuple sénégalais a montré, au cours de ce processus électoral, qu’il tenait à ce que sa volonté soit respectée. J’espère vraiment deux choses maintenant. D’abord que les politiciens se montreront à la hauteur de leurs électeurs. Ensuite et surtout que la justice fera son travail en toute indépendance. Les gangsters qui ont pillé ce pays pendant 12ans ne peuvent pas s’en tirer impunément. Ce n’est pas une question de revanche. Le fait est que tant que les politiciens ne seront pas conscients que leurs actes ont des conséquences -y compris pénales- ils continueront à piller ce pays. Seule la justice peut nous éviter de retomber dans la même spirale.

Tagged with: ,

Le Programme Marzouki

Posted in Afrique, France, Politique by hadyba on janvier 2, 2012

Sur Médiapart une interview du nouveau Président Tunisien Moncef Marzouki dont toute la punditocratie française sait qu’il est sous la coupe d’islamistes dangereux:

C’est un même type de système politique où règnent la corruption, la brutalité, la force, l’information biaisée, fantasmatique…  qui a amené les arabes là où ils sont, c’est-à-dire à être une nation divisée, sous-développée, stérile sur le plan scientifique. Il y a quand même 300-400 millions d’hommes aujourd’hui qui ne produisent pratiquement rien sur le plan scientifique, sur le plan technologique, pourquoi? Non pas parce qu’ils ne savent pas réfléchir ou ne savent pas raisonner, mais parce qu’ils ont été stérilisés par leur régime politique.

Donc je ferai tout pour que cette expérience tunisienne réussisse, qu’elle puisse être étendue au monde arabe et qu’enfin ces peuples qui se sont réveillés redeviennent une partie de ce monde. Qu’ils soient une partie de la solution et non pas une partie du problème.

Maintenant, est-ce que cela peut apporter quelque chose au reste du monde? Mon dieu, si jamais on réussit, le long de cette rive sud de la Mediterrannée, à avoir des peuples pacifiés qui vivent sous le règne de la loi, qui règlent le problème de la corruption, qui participent au développement, eh bien, nous aurons participer aussi à l’amélioration de la situation du monde entier!

Par ailleurs, il y a longtemps que je rêve d’une Cour constitutionnelle internationale. Ici dans le monde arabe, il y a en fin de compte beaucoup de dictatures qui organisent de fausses élections, installent de fausses démocraties. Si l’ONU disposait d’une Cour constitutionnelle internationale – comme elle dispose déjà d’un Tribunal pénal international où peuvent comparaitre des criminels – les opposants de tel ou tel pays (la Birmanie, la Corée du Nord…), pourraient déposer plainte contre des Etats afin que cette cour invalide par exemple des élections, ce qui pourrait permettre au Conseil de sécurité de prononcer des sanctions. Cela serait une étape importante pour la mise en place d’un état de droit international. J’y crois beaucoup et en Tunisie, nous allons y travailler et peut-être proposer cela aux Nations Unies durant mon mandat.

Un mec dangereux à tout point de vue, ainsi qu’on le voit. Avec des pratiques aussi transparentes, cette élection,  celle-ci et certainement d’autres plus importantes encore auraient été annulées.

Tagged with: ,

Sur la Corée du Nord

Posted in Oh my God!, Politique by hadyba on décembre 20, 2011

Je pense que ce post est la chose la plus instructive que j’aie jamais lu sur la Corée du Nord.

Le monde a appris aujourd’hui la mort de Kim Jong-il, ainsi que sa succession à la tête de la Corée du Nord par Kim Jong-eun, son fils cadet. Défilent en boucle dans les médias des experts, et les mots « Juché » , « confucianisme » et « stalinisme » seront à n’en pas douter les plus répétés les prochains jours à propos de la Corée du Nord et de son régime autoritaire.

Il me semble donc intéressant de faire en ce jour la critique du livre peut-être le plus iconoclaste de la décennie sur ce sujet : « The cleanest race » , paru en 2010 et disponible en français depuis peu sous le titre « La race des purs » . L’auteur, B. R. Myers, vit depuis 20 ans en Corée du Sud, et y fut entre autres professeur d’université, donnant des cours concernant la littérature et la société Nord-coréenne.

Le reste….

Tagged with:

L’Unesco sauve l’honneur

Posted in Politique by hadyba on octobre 31, 2011

Je suppose que c’est le moment de relire le Préambule de l’Acte Constitutif de l’unesco:

Les gouvernements des États parties à la présente Convention, au nom de leurs peuples, déclarent :
Que, les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix ;
Que l’incompréhension mutuelle des peuples a toujours été, au cours de l’histoire, à l’origine de la suspicion et de la méfiance entre nations, par où leurs désaccords ont trop souvent dégénéré en guerre ;
Que la grande et terrible guerre qui vient de finir a été rendue possible par le reniement de l’idéal démocratique de dignité, d’égalité et de respect de la personne humaine et par la volonté de lui substituer, en exploitant l’ignorance et le préjugé, le dogme de l’inégalité des races et des hommes;
Que, la dignité de l’homme exigeant la diffusion de la culture et l’éducation de tous en vue de la justice, de la liberté et de la paix, il y a là, pour toutes les nations, des devoirs sacrés à remplir dans un esprit de mutuelle assistance ;

 

Qu’une paix fondée sur les seuls accords économiques et politiques des gouvernements ne saurait entraîner l’adhésion unanime, durable et sincère des peuples et que, par conséquent, cette paix doit être établie sur le fondement de la solidarité intellectuelle et morale de l’humanité.

 

Pour ces motifs, les États signataires de cette Convention, résolus à assurer à tous le plein et égal accès à l’éducation, la libre poursuite de la vérité objective et le libre échange des idées et des connaissances, décident de développer et de multiplier les relations entre leurs peuples en vue de se mieux comprendre et d’acquérir une connaissance plus précise et plus vraie de leurs coutumes respectives.

 

En conséquence, ils créent par les présentes l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture afin d’atteindre graduellement, par la coopération des nations du monde dans les domaines de l’éducation, de la science et de la culture, les buts de paix internationale et de prospérité commune de l’humanité en vue desquels l’Organisation des Nations Unies a été constituée, et que sa Charte proclame.

 

Je ne puis m’empêcher de trouver un peu réconfortant que ce soit l’organisation des nations unies en charge de la Culture et des Sciences qui échappe à la lâcheté généralisée en reconnaissant l’État palestinien.

Tagged with: ,
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 494 followers