Hady Ba's weblog

L’aspirant parrain

Posted in Afrique, Françafrique, France by hadyba on septembre 12, 2011

J’avoue que là je commence à aimer ce parasite de Robert Bourgi…

Parfois des français me disent avec condescendance et arrogance qu’ils veulent "aider l’Afrique" et souvent ma réponse ne leur plait pas. "Si vous voulez vraiment nous aider, surveillez ce que font vos dirigeants et chefs d’entreprise en Afrique, luttez contre l’incroyable corruption de votre élite et nous, nous nous chargerons du reste. Nous n’avons pas vraiment besoin de votre aide, nous avons besoin que vous cessiez de nous nuire." Ça ne passe pas parce que ce sont nos dirigeants qui sont censé être corrompus. Si nos pays ne fonctionnent pas, c’est notre faute et uniquement notre faute. Ça fait 60ans qu’on nous aide et nous sommes incapables de nous développer. La vérité, selon moi, c’est que la corruption des élites africaines n’est pas le principal problème. C’est un processus normal qui se résorbe avec le temps, au fur et à mesure que le peuple prend conscience de son pouvoir et commence à exiger que les politiques s’occupent de lui. Mais un tel processus n’est possible que si les politiciens ont face à eux le peuple et qu’ils sont obligés de négocier la servitude de ce dernier. Dans la plupart des pays africains, les élites sont entre l’enclume du peuple et le marteau des forces occidentales. Si elles s’accommodent du marteau, il les aidera à battre l’enclume. S’ils se placent du coté du peuple le marteau les écrasera tous les deux comme il le fit avec Sankara. Les élites africaines étant comme toutes les élites égoïstes et rationnelles, le choix est vite fait. Elles acceptent de devenir les forces supplétives de Shell, Bouygues, Bolloré, Areva, Total ou de l’État français contre leur peuple. C’est une question d’incitations.

Au moment des indépendances africaines, ce système avait été mis en place par des gaullistes patriotes qui avaient à coeur de préserver les intérêts de la France sans maintenir une colonisation qui était devenue moralement et intellectuellement injustifiable. On peut difficilement leur en vouloir. Ça s’appelle de la realpolitik. Petit à petit, c’est devenu un système occulte grace auquel les élites africaines et européennes se sont enrichies de manière phénoménale en buvant le sang des peuples africains. Pour couvrir ce fait brut, on a adopté un langage misérabiliste dans lequel l’Afrique est vue comme un océan de douleur dont on ne comprend pas vraiment d’où viennent les malheurs qui l’emplissent mais qu’il s’agit de vider. Or chacun se doute bien que vider l’océan est une tâche sans fin! L’étape suivante a été celle de la montée en puissance de Bongo qui est passé de frêle dirigeant corrompu installé au pouvoir pour veiller sur des puits de pétrole et réprimer la révolte des indigènes à corrupteur tout puissant arrosant les politiques français qu’ils soient de gauche ou de droite. Ayant compris la puissance relative que lui donnait son argent sur les politiques français, Bongo en arriva à transmettre des ordres au Président de la République française; ordres qui furent exécutés promptement.

Nicolas Sarkozy, malgré ses rodomontades habituelles et son affirmation durant la campagne électorale qu’ il établirait de nouvelles relations franco-africaines, a été obligé d’obéir à un ordre direct de Bongo. "Virez-moi Bockel!" Foccart et le Général s’en sont sans doute retourné dans leurs tombes! Et on voudrait nous faire croire qu’un Nicolas Sarkozy qui obéit sans broncher à un ordre du corrupteur en chef, n’était pas au courant ni n’était bénéficiaire des magouilles de ce corrupteur? Come on!

A présent, Bongo est mort et brule en enfer. La place de parrain est à prendre. La seule manière de devenir parrain, c’est de tuer et de menacer. On envoie un signal très clair. C’est ce que ce médiocre Bourgi qui a été à bonne école et qui a vu comment Bongo s’est débrouillé pour devenir tout puissant à Paris est en train de faire. Son objectif est rien moins que de devenir le nouveau gouverneur général de l’Afrique. Ses accusations contre Villepin et Chirac ne sont pas gratuites, ce sont des menaces voilées contre le Chef de l’État français actuel pour qu’il lui laisse les coudées franche en Afrique et lui délègue les intérêts français dans le continent noir. Il y a cependant deux détails qu’il laisse de coté. Le premier est que la plupart des pays d’Afrique sont plus ou moins démocratisé et le système qu’il cherche à perpétuer appartient définitivement au passé. Le second est que les dirigeants français, même aussi médiocres que Sarkozy et Guéant, ne sont pas tout puissants mais dépendent de forces économiques, politiques et militaires qui n’ont pas nécessairement intérêt à ce qu’un aventurier comme Bourgi ait autant d’emprise sur eux et dispose du contrôle de l’armée française pour mener une politique personnelle en Afrique. La raison pour laquelle je commence à aimer Bourgi, c’est que sa mégalomanie est une bonne chose pour l’Afrique. Je suis sûr qu’il vient d’ouvrir une boite de Pandore grace à laquelle les sales secrets de la Françafrique seront (peut-être, il serait stupide de compter sur l’indépendance de la justice française dans certains domaines) soumis à la justice française ce qui contribuera à libérer les pays d’Afrique de l’emprise française. Croisons les doigts, achetons du pop corn et admirons comment le rejeton dégénéré des amours de Foccart et de Bongo fera imploser le chateau familial. La mort d’un parrain et la guerre de succession qui s’ensuit sont toujours porteurs d’espoir pour les bons citoyens…

Oui, rêvons…

Dealer ou courtier

Posted in USA by hadyba on août 23, 2010

Cleveland contre Wall Street est une fiction dans la mesure où le procès qu’organise l’équipe du film n’a jamais eu lieu. Cependant, tous les personnages du film sont des amateurs qui jouent leur propre rôle. Les avocats sont des avocats dans la vraie vie, les jurés des citoyens ordinaires et les témoins des victimes de la crise des subprimes ayant perdu leur maison, de vrai experts et un courtier ayant vendu des produits financiers dans les quartiers pauvres qui ont subi de plein fouet la crise.

Par un de ces raccourcis saisissants dont seule la réalité (ou la très mauvaise fiction) est capable, on découvre qu’avant d’être recruté pour vendre des produits financiers aux pauvres, le courtier était dealer de cocaïne! Vous avez remarqué qu’on dit "dealer" dans le cas de la cocaïne mais "vendeur" dans le cas des produits financiers. Et pourtant ce sont là deux activités identiquement lucratives et socialement irresponsables. La différence étant que la seconde industrie est généralement le fait de gens qui sortent d’universités d’élites et qui savent comment on peut légalement acheter un politicien alors que les autres n’ont pas cette précieuse culture!

Tagged with: ,

Notre boucher

Posted in France, Oh my God! by hadyba on juin 20, 2010

J’aime bien cette citation du gestionnaire de fortune de LB:

"C’est le mari de MmeWoerth que vous employez, qui est l’une de mes collaboratrices, qui n’est pas très grande… Mais lui est très sympathique et c’est notre ministre du budget (…), en plus c’est lui qui s’occupe de vos impôts, donc je trouve que ce n’était pas idiot. C’est le ministre du budget. Il est très sympathique, c’est un ami."

Je suis particulièrement impressionné par le notre ministre du budget. Apparemment, dans certains milieux on a son ministre tout comme on a son boucher .  Ça peut paraitre choquant, certains parleront même de corruption, mais que voulez-vous, il faut bien que l’on veille sur cette fortune inépuisable qui nous donne l’impression d’être protégé de tout.

PS: Un maître d’hôtel qui enregistre des conversations! N’y a-t-il donc plus rien de sacré sur cette terre?

Photo volée ici.

Tagged with: , ,

Sur la corruption de Karim Wade

Posted in Sénégal by hadyba on février 6, 2010

Quand j’étais à Dakar ce janvier, deux amis, fonctionnaires de notre Glorieuse Administration et un autre ami qui est dans le business m’ont confié comme une chose avérée que Karim Wade (le fils de notre bien aimé Président et Ministre du Pillage du Pays) exigeait de tout investisseur qui voulait s’installer au Sénégal une certaine somme pour avoir les autorisations officielles. Ces gens étaient trop au cœur des affaires du pays pour que j’aie le moindre doute sur ce qu’ils disaient.

Ce papier du Business Insider sur le conflit entre les gens de Tigo et Karim suffirait à donner de la crédibilité à leurs accusations si j’avais le moindre doute.

In a meeting in the summer of 2008 with Millicom CEO Mark Beuls, the son of Senegalese President Abdoulaye Wade was clear: fork over $200 million — or kiss your license to operate a cellular business in Senegal good-bye.

That’s what Karim Wade, the groomed heir to the 83-year-old Abdoulaye Wade, indicated in the June 2008 meeting with Millicom, a Nasdaq-listed, majority American-owned global telecom company, according to a court filing.

Le reste du papier est ici.

Photo volée ici.

Tagged with: , ,

Fier de notre Eglise

Posted in Politique, Religion, Sénégal by hadyba on décembre 26, 2009

Il y a presque un an, j’écrivais la chose suivante:

Enfin la chose qui m’avait le plus choqué, c’était que les élites religieuses, à l’exception notable de l’Église Catholique Sénégalaise, avaient résolument trahi le petit peuple.

Apparemment, Maitre Wade, notant que si sa corruption des élites religieuses musulmanes portait ses fruits, celle du clergé catholique ne servait à rien, s’est fait menaçant, reprochant aux catholiques leur ingratitude. Ce à quoi, Abbé André Latyr Ndiaye, curé de l’Ile de Gorée, prit sa plus belle plume pour répondre:

«La communauté chrétienne n´a envers personne une dette de reconnaissance, sinon envers Dieu seul !

[...]

Se désoler ou s’indigner de ne pas recevoir assez de marque de reconnaissance de la part de la communauté chrétienne du Sénégal, relève de la vantardise et d’une boulimie de louanges. L’orgueil pue dans les chaumières des paysans comme dans les palais des rois et des gouverneurs savamment désinfectés tous les jours »

Le reste de la lettre se trouve ici.

Mais le plus beau dans l’histoire, c’est que de retour à Dakar, le Cardinal Théodore Adrien Sarr a apporté son soutien à son subordonné. Personnellement, j’adore par dessus tout son sibyllin:

"si l’occasion se présente, l’Église n’hésitera pas se prononcer et donner sa position sur des faits qui vont dans la bonne marche de notre pays"

Traduction: Si Wade ne reçoit pas de compliments de la part de l’Église, c’est juste qu’il n’a encore rien fait qui le mérite mais si jamais…

Les catholiques sénégalais ont vraiment de quoi être fiers. Même moi qui suis musulman, je suis fier de notre Église du Sénégal.

Président anticonstitutionnel

Posted in Sénégal by hadyba on août 4, 2009

A propos de ceci, la Constitution de 2001 de la République du Sénégal [que Wade se vante d'avoir rédigée] statue en son article 38:

"Article 38 :

La charge de président de la République est incompatible avec l’appartenance à toute assemblée élective, Assemblée nationale ou assemblées locales, et avec l’exercice de tout autre fonction, publique ou privée, rémunérée. Toutefois, il a la faculté d’exercer des fonctions dans un parti politique ou d’être membre d’Académies dans un des domaines du savoir."

Oui je sais, il s’en fout de la légalité aussi…

Mais je me demande si c’est suffisant pour un impeachment… Oups, il contrôle également le Parlement…

PS: Non, je ne passe pas mes après midi à lire la Constitution; c’et un ami juriste qui me l’a signalé.

PPS: Je vois à l’article 37 que le Président prête serment "devant Dieu et devant la Nation sénégalaise", je me souviens que ça avait fait scandale quand Wade l’avait proposé (atteinte à la laïcité) et je croyais qu’on l’avait éliminé…

Tagged with: ,

Kim Jong IL des tropiques

Posted in Politique, Sénégal by hadyba on août 4, 2009

Si je ne vous ai jamais parlé de ça, c’est parce que j’avais beaucoup trop honte!

Voir aussi ici et .

Ceci dit, cette phrase de mon président adoré est hilarante (une fois qu’on a fini de pleurer je veux dire ou si on n’est pas sénégalais):

Selon les propos d’Abdoulaye Wade, le président sénégalais, on doit y voir "l’Afrique sortant des entrailles de la terre, quittant l’obscurantisme pour aller vers la lumière. L’homme, la femme et leur enfant feront face au soleil, symbolisant l’ouverture du continent au reste du monde. C’est une force de propulsion et d’attraction dans la grandeur, la stabilité et la pérennité de l’Afrique".

Mais Wade étant Wade, i.e. affairiste jusqu’au sommet de son crâne dénudé et d’une corruption sans vergogne, il [je cite Natty n'ayant pas retrouvé l'article que j'avais lu samedi sur seneweb]:

"décidé de signer un contrat avec l’etat du senegal" de manière à ce que lui soit reversé 35% des retombés financière du monument au nom de la "propriété intellectuelle" (si si il l’a dit à la télé devant tous les quelqu’uns j’te jure wallah) . Ben Oui il a quand même pris de son temps précieux, de son intelligence incommensurable et de son génie indiscutable pour faire ce travail de réflexion. Il se doit quand même d’être remercier comme il faut. 35% des recettes et ce pour …tenez vous bien, 1200 ans à ce qu’il parait

Le pire, c’est que je pourrais écrire tous les jours sur la corruption de Wade et de sa bande de gangsters si j’en avais le temps. Ils ne se cachent même pas, il suffit juste de lira la presse sénégalaise pour les voir piller le pays en live and direct! OK, ils sont élus démocratiquement mais bordel, que fait notre foutu système judiciaire qui est censé être indépendant?

Vivement 2012 qu’on nettoie tout ça!

Omar Bongo

Posted in Françafrique by hadyba on juin 8, 2009

GABON FRANCE

Mes condoléances à la France qui vient de perdre un de ses plus fidèles serviteurs. Omar Bongo a mis depuis plus de quarante ans son pays en coupe réglée au bénéfice exclusif de la France et accessoirement de sa famille.

Ce qui était intéressant avec Bongo, c’est qu’il est resté tellement longtemps au pouvoir et connaissait tellement bien les sales secrets de l’élite politique française qu’il jouissait finalement ces dernières années d’une certaine influence à Paris. Obtenant parfois la tête de certains ministres qui s’amusaient à mordre la main qui les nourrissait. Quant aux autres ministres français, ceci me paraît assez éloquent.

A mes amis gabonais, ne vous réjouissez pas trop vite: votre pays est beaucoup trop riche pour que la France vous laisse le contrôle de votre destin. Some day perhaps…

Tagged with: ,

Révolution verte

Posted in Politique, Sénégal by hadyba on mai 21, 2009

Vous vous souvenez de ceci?

Notre président a donc convoqué en grande pompe les gouverneurs et préfets des régions et départements du pays. Une fois que ces derniers sont venus, vêtus de leur tenue d’apparat, notre président leur a dit que pour faire éclater la vérité à la face du monde, le Sénégal n’allait pas se contenter de réaffirmer l’absence totale de famine dans notre beau pays, non, le Sénégal fera mieux. Le Sénégal va carrément engager un combat sans merci afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. Calomniateurs de tous pays, le Sénégal vous fera honte et prouvera votre forfaiture! Bien évidemment, cette importante réunion-de-non-famine a été filmée et abondamment retransmise à la télé. Et tenez vous bien, dès le lendemain, mon président, qui je vous le rappelle en plus d’être révéré par moi est officiellement un libéral, a inauguré une ferme privée et s’est déclaré ému que le patronat sénégalais ait décidé de prendre la tête du combat contre la famine (qui je vous le rappelle est un non problème au Sénégal et inventé de toute pièce par des journalistes jaloux des succès du Sénégal) et pour l’autosuffisance alimentaire.

Voici le résultat!

La Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance n’a pas produit les effets escomptés. Et, même si le Président Wade rappelle que la Goana a permis de produire 350 000 tonnes d’arachide, représentant la moitié des importations du Sénégal, il se désole, pour autant, de constater que l’argent investi n’a pas permis le succès attendu.

Tagged with: , , ,

Ministre du pillage du pays

Posted in Politique, Sénégal by hadyba on mai 6, 2009

Je vous avais signalé que le Sénégal avait un nouveau gouvernement et que Le Fils l’avait rejoint1 faute d’avoir pu gagner des élections municipales. Ce que j’avais tu, tellement j’en avais honte, c’est qu’il était officiellement devenu ministre de la Mendicité Nationale et du Pillage du Budget de l’État de la Coopération Internationale du Transport aérien, de l’Aménagement du territoire et des Infrastructures. Juste pour rappel, à l’occasion du sommet de l’OCI, Le Fils nous avait montré qu’il était totalement incapable de mener à bien d’élémentaires travaux de génie civil. Mais cette incapacité n’est pas le plus grave. Décortiquons son ministère et nous serons réellement effrayé.

  • Coopération Internationale: Au Sénégal, nous avons un avantage: nous sommes une démocratie, non vraiment. Notre presse est libre, nos juges le seraient s’ils osaient parce que les textes le leur permettent, nos élections sont plutôt transparentes… Ce système démocratique a un énorme avantage: c’est un levier qui permet à nos dirigeants d’aller mendier en notre nom dans le monde entier. Le FMI, la Banque Mondiale, l’UE, la France, le Japon etc… déversent de l’argent chez nous, sous forme de dons ou de prêts chacun s’imaginant que c’est grâce à lui que le fragile équilibre démocratique sénégalais tient et qu’un peuple aussi primitif que le nôtre a besoin d’être récompensé pour ne pas devenir aussi peu démocratique que ses voisins. Nommer Karim Wade ministre de la Mendicité Nationale Coopération Internationale revient à s’assurer que c’est lui même qui récupérera le fruit de ce complexe du bienfaiteur2 des pays soi-disant développés.

  • Aménagement du territoire: Pour diriger un pays, rien de tel que d’avoir la latitude de le redécouper à sa guise, de pouvoir décider du placement des districts médicaux, des industries et de tous les services publics ou parapublics. Si les gens ne veulent pas retourner/demeurer au moyen âge, il faut qu’ils fassent plaisir à la personne qui s’occupe de ces choses-là. Le peuple sénégalais dans son ensemble ayant décidé il n’y a pas si longtemps qu’il ne voulait pas de fiston, Le Père pense qu’il faut lui faire du chantage pour qu’il change d’avis.

  • Transport aériens: Air Sénégal International vient tout juste de faire faillitte.Il y aura forcément du fric à se faire de ce coté là.

  • Infrastructures: Well, Quand on vous confie de l’argent, la meilleure manière de le voler est de faire semblant de le dépenser! Fausses factures, gonflement du coût des travaux et autres ne sont possibles que si c’est vous qui êtes chargés de dépenser l’argent. Dans la famille Wade, on ne veut pas le pouvoir pour le pouvoir, on veut le pouvoir pour le fric!

Devant un poste aussi manifestement taillé pour permettre au fiston de piller le pays, il me semble que ce serait criminel pour toute institution internationale de prêter de l’argent à l’État du Sénégal: ces gens là ne nous représentent plus mais veulent piller nos ressources, les opposants devraient d’ores et déjà dire qu’ils ne paieront jamais les dettes qu’un tel gouvernement contractera en notre nom et qu’ils ré-examineront tous les contrats qu’il aura passé. Parce que franchement là ça commence à faire un peu trop!

1Ce qui nous fait rejoindre le Club des Pays dont le Fils de Chef est Ministre, club très sélect qui regroupe d’aussi éminentes démocraties que le Gabon ou la Lybie

2Sans compter que donner ponctuellement un peu d’argent permet de s’assurer des marchés juteux. Charité bien ordonnée…

Tagged with: ,
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 494 followers