Hady Ba's weblog

Hamlet, Genève et la théorie quantique

Posted in Uncategorized by hadyba on août 9, 2006

 »There are more things in heaven and earth, Horatio,than are dreamt of in your philosophy. »

Shakespeare

Cette phrase est définitivement ma préférée dans le Hamlet de ce cher vieux Shaky. Si nous comprenons comme lui par philosophie tout le savoir scientifique, elle nous rappelle que le savoir humain est toujours essentiellement incomplet. Garder cette phrase à l’esprit est à mon avis une assez bonne façon d’avancer parce qu’elle nous assure qu’il y a toujours de nouvelles choses à découvrir, de nouveaux champs de recherches à défricher mais surtout, elle sème en nous ce doute salutaire grace auquel nous gardons une petite distance et un regard critique sur notre savoir scientifique le plus établi. J’ai repensé à cette réplique de Hamlet en visitant le CERN la semaine dernière mais en attendant je vais un peu vous parler de Genève où je viens de passer mes vacances.

Vous avez bien lu, j’ai passé mes vacances à Genève! Là vous vous dites que c’est impossible: personne ne passe ses vacances à Genève. OK, j’aurais pensé la même chose il y a quelques années mais il se trouve que mon meilleur ami y vit ce qui me fait bénéficier de circonstances atténuantes. En plus, il y a bien des gens qui passent leurs vacances en France alors,… J’avoue que la première fois que je suis allé à Genève, j’ai été disons… étonné. C’est une ville calme, plutôt belle et apparemment très agréable à vivre. Comparé à Paris, c’est à bien des égards une sorte de paradis: on y trouve toutes les infrastructures d’une grande ville sans le stress permanent et surtout la rudesse des rapports humains qui sévissent dans la capitale française. De plus, les genevois sont polis, ce qui change un peu. Malgré tout je pense que je préfère le désordre parisien d’abord parce que j’adore les grandes villes bruyantes et stressantes (c’est un peu pervers et maso mais j’assume totalement) ensuite et surtout parce qu’il se dégage de Genève une impression d’efficacité et de propreté absolument effrayante. Un exemple vaut mieux qu’un long discours : j’ai assisté à un, hum disons, hum, sympathique carnaval. Certes, les processions m’ont marqué mais ce qui a encore plus retenu mon attention, c’est le fait qu’à la suite immédiate du défilé, progressant à la même vitesse, se trouvait la voirie qui nettoyait tout ce qui pourrait avoir été jeté par terre. La mairie de Paris peut, à mon humble avis, aller se rhabiller après ça! Quoiqu’il en soit, un tel niveau de performance dans la salubrité publique m’effraie un peu je dois avouer (imaginez-vous, vivre dans une ville dirigée par Bree van de Kamp de Desperate Housewives!). Un autre domaine où je préfère pour le coup franchement Genève à Paris est le cosmopolitisme ou plutôt le plurilinguisme: à Paris tout le monde est en quelque sorte  »obligé » de parler français alors qu’à Genève la plupart des gens parlent deux ou trois langues ce qui fait que la communication se fait indifféremment en anglais, en français, en italien, en allemand ou en espagnol. Personnellement je trouve un tel environnement plus agréable et enrichissant que celui dans lequel on demande aux enfants de  »sans-papiers » de ne pas parler leur langue maternelle s’ils veulent se faire régulariser!

Mais trêve de comparaisons, revenons à Shakespeare et au CERN. J’ai enfin visité le Centre Européen de Recherches Nucléaires où des physiciens du monde entier viennent tester leurs théories à l’aide des accélérateurs de particules. Le CERN se trouve à la frontière franco-suisse, sa visite est gratuite et inclut une mini-conf d’un chercheur sur le modèle standard, un film, très second degré, sur la glorieuse histoire du CERN (très bon film: ironique, drôle et instructif) et pour finir la visite (avec un guide qui est lui-même chercheur au CERN!) des accélérateurs de particules et du centre informatique. C’est la mini-conf sur le modèle standard qui m’a fait repenser à la phrase de Hamlet déjà citée. D’après la théorie quantique (et notre conférencier) en effet,  »Vacuum is not empty »: dans le vide se créent et s’annihilent en permanence des couples particules/antiparticules; tant que la somme totale est nulle, rien de grave pour un physicien. C’est d’ailleurs de cette manière qu’est survenu le big bang: des fluctuations du vide initial ont fait surgir de la matière et de l’antimatière. Le seul problème c’est que cette fois ci, au lieu que les charges s’équilibrent, il y avait légèrement plus de matière que d’antimatière ce qui fait que le processus ayant donné naissance à l’univers tout entier a pu s’enclencher. Pour le commun des mortels, c’est là un événement plutôt heureux; pas pour un physicien théoricien: il est anormal qu’il y ait une asymétrie entre la quantité de matière et celle d’antimatière. De là à envisager un être omniscient et fan d’asymétrie qui serait responsable d’un tel fiasco théorique, il n’y a qu’un pas que les croyants cultivés franchissent allègrement pensant renforcer leur foi. Personnellement, je crois qu’il vaut mieux ne pas appuyer sa foi sur quelque chose d’aussi fluctuant que la science.

Le second point du modèle standard qui m’a fait littéralement penser à Hamlet est le problème de la masse cachée: grace à la mécanique quantique et à la théorie de la relativité, les physiciens peuvent prédire la masse totale de l’univers. Cependant, cette masse totale théorique est largement supérieure à la somme de celle de la quantité de matière connue. Cela veut-il dire qu’il y a des particules élémentaires encore inconnues ou bien que certaines de celles déjà découvertes sont plus massives que nous le pensons? Dans l’un ou l’autre cas, nous pouvons convenir avec Le Prince de Danemark qu’il y a bien plus de choses dans les cieux et sur la terre que notre philosophie n’en saurait rêver. Ce qui est rassurant c’est de savoir que notre philosophie et notre science rêvent un peu plus qu’elles ne savent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :