Hady Ba's weblog

Katrina & le phénomène NIMBY

Posted in Uncategorized by hadyba on octobre 11, 2006

NIMBY = Not In My Back Yard – Pas dans mon arrière cours.

Les nimbies sont une race pas si nouvelle que ça, qui peut parfois aimer les pauvres, mais aime bien quand les pauvres vivent loin des quartiers nimbies et ont le bon goût de ne pas trop étaler leur misère.

Un an après l’ouragan Katrina, on voit se déployer le phénomène NIMBY dans toute sa splendeur. Paradoxalement, les quartiers pauvres ne sont pas nécessairement les plus touchés. Le problème c’est que les pauvres, par définition, n’ont pas d’économies. Du coup, il leur est impossible de reconstruire leurs maisons qui, bien évidemment, ne sont pas assurées. Il ne leur reste donc plus qu’à vendre leurs maisons et à essayer de recommencer leur vie ailleurs. La classe moyenne supérieure de la Nouvelle Orléans est ravie de cette aubaine. Vous rendez-vous compte? Virer tous les pauvres d’une ville, racheter leurs bicoques généralement bien situées, les raser et reconstruire une ville nouvelle où il n’y aurait que des gens du même niveau socioculturel; c’est là le rêve de tout NIMBY qui se respecte non?

OK, qui dit Nouvelle Orléans dit jazz, non ? Ce qui m’a fait hurler de rire (manière de parler, j’étais plutôt infiniment triste d’un tel gâchis!) c’est de voir le type qui était en charge de la culture dans le consortium de richards qui pilote la reconstruction. Le mec est avocat et businessman et il a des idées très claires :  »La Nouvelle Orléans, dit-il en substance, doit parier sur ce qu’elle a déjà : son capital culturel. Nous sommes le berceau du jazz? OK, vendons ça. Nous deviendrons la capitale d’un tourisme culturel rationalisé. Les gens viendront de partout pour écouter du jazz, visiter Bourbon Street and so on et il n’y aura aucun raté. Ca rapportera beaucoup d’argent à cette ville. »

Je ne doute pas un seul instant du succès de cette entreprise. Toute la Louisiane pourrait bien se transformer en un vaste Disney Jazzy où on viendrait écouter un jazz aseptisé. En plus, ayant viré les pauvres, il est évident que la criminalité va diminuer. Le seul problème c’est qu’il se pourrait bien que l’on se rende compte après coup que les pauvres que l’on a viré étaient ceux là même qui créaient ce jazz qui sert de fonds de commerce à la ville. Un problème ? Je suis sûr que l’honorable avocat en charge de la culture trouverait que c’est là un détail insignifiant; sans compter que cette idée que les pauvres seraient les créateurs du jazz est plus que douteux : après-tout Miles Davis était fils de médecin !

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Anonyme said, on octobre 11, 2006 at 7:49

    c sans rapport mais ton profil sur viaduc m’a fait fait passer de sourire en fou rire
    tu es resté longtemps sans me parler de toi
    hady, coureur de demi fond!(grand nageur, oui mais…c de d fond!)
    ça, il ne faut pas le lire pour le croire
    j’ai failli signer saint augustin au lieu de o el f ba tant j’aimerais le voir, me pincer pour le croire

  2. Anonyme said, on octobre 13, 2006 at 5:13

    Te prends quand tu veux pour une course! Te signale queje fais du sport une fois par siècle et que quand je nage pas je cours ergo!!!!

  3. Nature said, on octobre 15, 2006 at 10:04

    ça fait froid dans le dos !

  4. Anonyme said, on novembre 20, 2006 at 12:06

    bonne journée :Votre blog et les sujets sont intéressants .

  5. Anonyme said, on novembre 23, 2006 at 5:50

    lha sa sa fait partis de discours de buch et L’autre femme noire faisant partis des républicaint et qui à dit je crois que katrina à néttoyer la nouvelle orléans de ces pauvres. Sa me met hors de moi de savoirs que les noirs osnt viré car le gouvernement américain ne souhaite pas les aidées à reconstruire leurs maison. C’est intolérable pour un pays ce disant multiculturelle. au pasage des blanc joué du jazz sacrilège ( je sai qu’il y en a mais pas beaucoup) Si les blancs jouent à la place des noirs, cette musique perds réellemnts de sa valleurs. De toute façon se sont toujours les noirs qui sont laisser pour compte, les premier à ce retrouver sur la paille quand il ya une cayastrafe économique ou naturelle.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :