Hady Ba's weblog

Colonisation, objectivité scientifique et commedia dell’arte

Posted in Afrique, France by hadyba on octobre 21, 2006
« La colonisation était un mal nécessaire. »
LS Senghor

En général, les débats franco-français sur l’utilité supposée de la colonisation pour les colonisés me font, au mieux, sourire. C’est totalement prévisible. Nous avons d’une part des français, dits de souche, i.e. tout blancs qui soutiennent qu’après tout, la colonisation n’était pas si terrible que ça. Et ce d’autant plus que, si l’on y réfléchis bien, la colonisation a apporté à ces pays la civilisation, la modernité et la prospérité. En face, nous avons bien évidemment ce qu’il est convenu d’appeler un français-issu-de-l’immigration (marrant mais j’ai jamais entendu personne qualifier Ted Sandler, Stephen Smith ou Nicolas Sarkozy de français issu de l’immigration!), i.e. un noir ou un arabe, qui adopte une posture morale et soutient que la colonisation était le mal absolu avec ses cortèges de frustrations, travaux forcés et exploitation économique. De tels débats sont, à mon avis, tout sauf objectifs et leur but est moins de parler de la colonisation que de régler des comptes et d’éviter de parler de problèmes politiques et sociaux qui se posent ici et maintenant à la société française. Je pense que si l’on classe ces débats dans la catégorie qui esst la leur à savoir la farce involontaire qui accompagne toute vie démocratique qui se respecte, il est tout à fait possible d’apprécier le spectacle en connaisseur et même de sourire un peu en remarquant par exemple tout le génie du subtil appel du pied que constitue pour des députés de la droite dite républicaine le vote d’une loi aberrante mais qui a le double mérite de plaire aux Harkis et à l’extrême droite !

Ce qui me fait moins sourire en revanche, ce sont des livres d’universitaires qui sous prétexte d’objectivité scientifique, tiennent des discours pour le moins, douteux. Je pense ici à Daniel Lefeuvre que j’ai entendu parler de son nouveau livre dont le titre est : Pour en finir avec la repentance coloniale. Son idée est la suivante : il faut arrêter de céder aux demandes d’excuse et de regretter la colonisation comme si elle était une entreprise absolument horrible parce que, quand on fait une analyse économique de la colonisation (notamment algérienne), on se rend compte que la France a dépensé plus d’argent qu’elle n’en a retiré. Et voilà pour tous ces naïfs ignorants pleins de bon sentiments qui pensaient que la colonisation était une entreprise d’exploitation et d’asservissement! Apportons de l’eau à son moulin, depuis que les anciennes colonies sont indépendantes, elles vont encore plus mal qu’avant. Pas assez d’eau? J’apporte carrément un torrent : Senghor lui-même a écrit : « La colonisation était un mal nécessaire. »

Fin de la douche, l’eau était juste à la bonne température merci de poser la question, encore que le torrent…, non mais ça va quoi!.

J’avoue moi-même, je suis passablement énervé par les perpétuelles repentances, demandes de réparation, accusations and so on. N’empêche que je crois que là, il y va quand même un peu trop fort. Nonobstant (comment ça tu m’autorise pas à nonobster? Je nonobste autant que je veux dans mes posts. Désolé mais c’était vraiment trop tentant.) le fait que j’aimerais bien voir ses chiffres et leur mode de calcul (Je me suis laissé dire qu’il était déjà arrivé que des gouvernements bidouillent leurs statistiques), je me demande si un tel état de fait ne prouverait pas d’abord que l’incompétence de la haute fonction publique française est une tradition remontant à au moins un siècle plus qu’autre chose. Plus sérieusement, je pense qu’il suffit d’étudier le système économique colonial pour voir que cette argumentation en faveur de la colonisation ne tient absolument pas la route. Dans un système économique normal, les dirigeants sont censés faire des choix en fonction d’intérêts endogènes, alors que dans un système colonial, c’est la métropole et une élite métropolitaine établie sur place qui décident des priorités économiques. De ce fait, l’agriculture, tout comme les productions industrielles locales sont profondément modifiées pour satisfaire à des intérêts externes. Qu’un historien qui se pique d’économie et d’objectivité ne voit pas cette caractéristique élémentaire me semble assez effrayant.

Si vous le permettez, j’aimerais revenir à mon torrent, quand Senghor dit que la colonisation était un mal nécessaire, il se laisse encore une fois avoir par son goût pour les belles formules, il suffit cependant de lire les récits des premiers explorateurs arabes(Ibn Battuta par exemple) et européens (René Caillé…) pour se rendre compte que cette idée reçue est pour le moins discutable : les empires africains pré-coloniaux étaient parfaitement structurés et administrés avec un système d’éducation qui allait parfois jusqu’à un niveau universitaire (cf. Tombouctou).

 

Vous remarquerez qu’à aucun moment, je n’ai parlé du fait que la colonisation avait eu un coût humain absolument effroyable s’étant accompagné de travaux forcés institutionnalisés et d’un arbitraire total; cela ne veut bien évidemment pas dire que je pense que c’est là un détail de l’histoire, comme dirait un politicien français bien connu; il me semble juste que ce n’est pas là la seule ligne d’argumentation possible, ni la réponse appropriée quand des profs se servent de leur soi-disant objectivité scientifique à des fins spécieuses.

 

PS : Si vous voulez lire une vraie farce ayant pour toile de fond la colonisation mais alors là, vraiment drôle, je vous conseille L’étrange destin de Wangrin de Amadou Hampaté Ba : c’est mille fois mieux que les débats politiques français!

Publicités
Tagged with:

13 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Anonyme said, on octobre 23, 2006 at 5:45

    Franchement, je pense que il n’y a rien à ajouter à ton discours. Cependant, ily a certains détails auxquels je voudrais mieux réfléchir… En tout cas, on ne peut défendre la colonisation européenne comme quelque chose de bénéfique pour les pays européens car on en sait rien: on n’a qu’une seule version des faits.
    Effectivement, ce qui m’énerve le plus à moi aussi, c’est ce discours (on se demande quelques fois si pour taquiner ou une vraie conviction) qui assure que les pays tels que l’Algérie ou le Maroc ne possédaient aucun sens de l’administration, de l’économie ou de politique… Ils existaient pas, quoi! de la même façon que les Français « de souche » (pas tous heureusement) ont encore du mal à accepter la diversité ethnique française.
    Merci d’être revenu sur ce sujet si significative pour la période de l’histoire que nous traversons.

  2. Anonyme said, on octobre 26, 2006 at 7:42

    Absolument d’accord avec toi. L’histoire déborde d’exemples, de ce besoin qu’ont les communautés et les civilisations, de prêcher leur bonne parole comme étant la meilleure et la seule valable. Les missionnaires et colonisateurs de tous poils me font frémir, il est l’heure de tourner la page une bonne fois pour toute, bien sûr. Seulement même si le terme de « colonisation » disparaît, il n’empêche que les conquérants sont toujours là, à l’affut, les missions catholiques font toujours les mêmes dégats sur les cultures locales, les extémistes musulmans prônent l’expension agressive, les U.S.A se prennent pour le centre du monde aux valeurs exemplaires et sont les plus sournois en matière de conquête économique et politique, les chinois épuisent le Tibet etc…la liste est trop longue. Et pendant ce temps, en France on s’interoge sur la valeur du mot « colonie ». Ce n’est pas un gouvernement, c’est une Académie. Et du même coup le pays prend un sacré coup de vieux.

  3. Anonyme said, on octobre 26, 2006 at 8:48

    tout à fait d’accord , mais il y a quelque chose qui ne passe pas au niveau de la repentance, oubien un « détail » m’a échappé, à cause de l’éloignement: pour envisager l’idée de repentance, il faudrait au moins que l’histoire soit écrite, lue et sue, un peu comme nos ancêtre les gaulois.
    Or il me semble bien, pour ce que j’ai entendu de plus récent, que sous entendre que:
    notre petit grand homme (napoléon) pourrait avoir commis de sacrés saloperies,
    que c’est ce bon colbert qui aurait fabriqué ce truc qu je n’oserais même pas qualifier( le code noir),
    que c’est la france, qui en extorquant par traité des fortunes à ses anciens esclaves en Haiti entre 1825 et 1915 ( oui oui: 90ans) bref que la france est le premier état a avoir créé l’esclavage moderne, économique ; la Dette .
    Gauchiste !
    ……
    Je viens d’apprendre que chichi aurait été touché par la grace après avoir vu le film Indigènes, et décidé d’accorder aux quelques derniers mohicans survivants les mêmes avantages…..
    C’est quand même pas ça la repentance ??
    ah bon, parce que le repentir haitien ça va faire cher, non?
    Je comprends pas bien en fait, mais j’aime bien ta façon d’en rire
    a+

  4. Anonyme said, on octobre 29, 2006 at 3:55

    C’est vrai que Chirac qui découvre le problème des pensions des tirailleurs après Indigènes, c’est assez fort! Ce que je trouve dommage, c’est que tous les problèmes soient utilisés sur le plan politique avec des analyses qui deviennent forcémment moins objectives de ce fait.
    Je m’excuse de cette réponse courte et tardive à vos commentaires mais en ce moment je ne suis pas vraiment sur le net. Ca devrait être bientot réglé et ce blog finira bien par ressembler à quelque chose!

  5. Nature said, on octobre 29, 2006 at 11:47

    J’aime lire de tels articles qui portent à la réflexion ! Merci à toi !

  6. Anonyme said, on novembre 1, 2006 at 4:23

    Et d’ailleurs, factuellement, les Français ne se sont jamais « repentis ». Cet auteur écrit sur quelque chose qui n’existe pas. C’est de la politique fiction. De style dégueu.

  7. Anonyme said, on novembre 4, 2006 at 12:49

    Sur ce genre de calculs économiques pour « rendre la question de la colonisation plus objective », il y aurait tant à dire. La même chose s’est produite dans les années 70 avec un bouquin sur l’aspect économique de l’esclavage aux USA (Taper « Time on the Cross » dans Google). Que l’un des co-auteurs du bouquin, Robert Fogel, aie reçu le Prix Nobel d’économie (1993) depuis rend la question encore plus épineuse.
    Nonobstant (effectivement, quel plaisir. Je me suis promis de mettre ce mot bancal et merveilleux au moins une fois dans ma thèse) la difficulté du sujet, merci à Hady de l’avoir mis sur le tapis.

  8. Anonyme said, on novembre 4, 2006 at 12:50

    PS : le message précédent était de Clément aka seinecle.

  9. orchidée sauvage said, on novembre 22, 2006 at 6:29

    je viens de lire ton article que je trouve très intéressant et tout à fait juste sauf sur un point: tout n’est pas noir ou blanc. il y a des français de souche (blancs) qui ne tiennent pas le discours que la colonisation a été un un bien et il il y a des français d’origine immigrée (noirs, arabes…) qui ne pense pas qu’à venir chercher ce qui leur est du depuis longtemps.
    c’est vrai que la question de l’objectivité historique est très délicate, il n’y en a pas mais on peut en être plus ou moins proche en fonction de son degré d’honnêteté et de lavage de cerveau qu’on a subi tout au long de son éducation.

  10. Anonyme said, on novembre 22, 2006 at 6:58

    Chère Orchidée,
    Je me suis peut être mal exprimé mais je suis tout à fait d’accord avec tes précisions. Ce n’est certainement pas une question de race ou de nationalité. Le crétinisme est, Dieu merci, tout aussi universel que l’intelligence.
    En tout cas merci des précisions.

  11. Anonyme said, on novembre 23, 2006 at 5:36

    Alors là je suis d’accord avec toi. Je suis d’accord avec toi car moi je suis déscendante d’esclave et je souhaiterais que la france reconnaissent ces fait ausii inhumain et cruelle. Quand je pense que ce pays et créateurs des droit de l’homme et qu’elle nose pas reconnaitre des fait réelle mais passé sa me met hors de moi. En parlant de Nicolas Sarkozy, lui il me fait rire ( rier jaune biensûre), rien k’a son not on sait que c’es un fils d’immgré, alors pourquoi met-il les sens papier dehors hors que ses propres ancêtres ont été dans le mêm cas que les gens qui sont mit dehors ? franchement sa n’a pas de sens.
    Concernant la soufrance des esclaves, j’ai un exemple. Al’île de la réunion, quad celle-si à été coloniser, il s y ont ammener des noirs pour travailler en tant qu’esclave pour les blancs. Certaints en ont eu marre de leur situation et ils sont partis ce réfugier dans les hauts et les cirques de l’île. Ils ont ainsi appris à ce battre. Mais hélmas les blancs les ont retrouvé et certains ce sont fait exécuter. En tout cas Quand je suis partis en 2001 à l’île de la réunion, j’ai appris des chose sur l’esclavage. Ils en ont fait un musée et je peut dire que je suis rester un moment à regarder les textes et les tableaux de cette époque et je suis vrament horifier de savoir que l’on traite des gens ainsi. Les blancs de l’époque peaient que les noirs ou autre peuple de couleur de peau différentes été des sauvages, des gens sans cultures et sans religions. Des gens viant sans savoirs ce qu’est lordre, l’économies et la libertré. Certaint ont été obligé de ce convertir à christianisme sous peine de se faire trancher la tête. Vous trouvez sa logique vous ? Moi non. (les noirs sontdes race d’intélligences infèrieures et leur sociètè n’est pas structuré) Merci c’est génial les blanc supérieur au noir super) ( ya de koi ce sentir faible et écrasé à enttendre ce genre de discours)le jours ou je me sentirais inférieru à un blanc me sortant des propos en rapport à la colonisation, est que je ne vais pas bien. Je ferais un déshonneur envers mes ancêtres qui ce sont battut pour leur liberté.
    En ce qui concerne les livres, il y en a un que j’aime bien mais que je n’ai pas fini de lire hélmas, c’est Candide de voltaire. Il parle de esclaves…
    De toute façon la plus part des noirs on fait le travaille que les blanc n’ont jamais voulus faire depeur de se salir les mains.

  12. Anonyme said, on novembre 26, 2006 at 2:20

    J » voulais aussi précisé que je ne mets pas tous les blancs dans le mêm panier. Part contre il y a une chose que je voudrais, c’est que la france recaonnaise le fait cruelles du à la colonisation.

  13. Anonyme said, on février 9, 2007 at 10:35

    absolument dacore et mm je vais le prendre pour mon devoir merci


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :