Hady Ba's weblog

Big Brother version Ludlum

Posted in Uncategorized by hadyba on décembre 3, 2006

Ce weekend j’en avais un peu marre de lire des choses techniques et comme toujours en pareil cas, je me suis fait une cure de roman d’espionnage. En l’occurrence, je me suis plongé dans La Trahison Prométhée de Robert Ludlum. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Ludlum, c’est le mec qui a écrit le livre qui est devenu au cinéma La Mémoire dans la Peau avec Matt Damon. Ce qui est bien dans un roman de Ludlum, et dont les films ne donnent qu’une idée infime, c’est le suspense haletant qu’il réussit à entretenir du début à la fin de ses romans. De ce fait, si l’on veut se vider la tête et oublier totalement ses préoccupations pendant un moment, il n’y a rien de mieux qu’un roman de Ludlum où ça tire dans tous les sens, on tue à chaque page et le héros est trahi à chaque fin de chapitre. Du coup, on est tellement pris dans l’intrigue que l’on dévore les pages à toutes vitesse et qu’il est 6h du mat’ avant qu’on ait eu la présence d’esprit de refermer le livre pour s’endormir. Le lendemain on est un peu patraque mais bon…
A priori, on ne lit pas vraiment du Ludlum pour réfléchir mais pour décompresser, mais, j’avoue que La Trahison Prométhée m’a fait penser à 1984 de Georges Orwell. Procédons par étapes. Le pitch de La Trahison… d’abord. C’est l’histoire d’un ancien espion qui se fait contacter par la CIA et tombe des nues en apprenant que la boite à laquelle il avait consacré sa vie n’était pas une agence gouvernementale US mais une filiale des services secrets russes. Il reprend donc du service pour démanteler son ancienne agence mais découvre au fil de son enquête une conspiration transnationale regroupant industriels, espions et politiciens et ayant pour but de créer une agence mondiale de renseignement dont la mission serait d’amasser et de mettre en synergie toutes les infos que nous laissons trainer en allant chez le médecin, en surfant sur internet, en payant par carte bancaire etc. Il est indéniable que la coordination de toutes ces informations ainsi qu’une implantation massive de caméras dans tous les lieux publics et privés permettrait sans doute de lutter contre la criminalité, de combattre le terrorisme et in fine d’améliorer le confort de l’humanité tout entière. Le seul détail un peu désagréable, c’est que c’est que des auteurs subversifs comme Orwell, Koestler, Huxley et autres nous ont habitués à cette idée ridicule selon laquelle la protection de la vie privée est une condition sine qua non de toute vie démocratique et vaut donc la peine d’être préservé même au risque du terrorisme. Dans le roman de Ludlum, la parade des conspirateurs consistera à organiser des attentats qui auraient pu être évité si l’on avait utilisé les données qui traînaient dans les fichiers que ces stupides lois protégeant l’intimité du citoyen empêchent les flics de consulter pour prévenir les actes délictueux. L’idée de base des conspirateurs est:  »si tu n’as rien à cacher, pourquoi tiens tu tant à cacher tes actes? »
Laissons là la fiction et revenons au réel. Ce que je me demande c’est pourquoi, en ces temps de lutte contre le terrorisme et de soupçons généralisés, la prédiction Orwellienne selon laquelle 1984 verrait l’intrusion dans notre vie quotidienne de moyens d’espionnage et de contrôles hyper sophistiquées ne se réalise-t-elle toujours pas? OK, Londres est bourrée de caméras et en France, on demande des papiers d’identité pour l’achat du moindre téléphone portable, mais globalement, le monde libre demeure quand même plus ou moins libre et démocratique! Paradoxalement, je crois qu’il y a à cet état de fait au moins deux raisons. La première est le… capitalisme! Nous avons toujours tendance, en bons gauchistes, à associer le Grand Capital à Big Brother mais nous oublions un détail: il n’y a pas UN Grand Capital, mais DES Grands Capitals (si je puis me permettre!). Je m’explique: je suis sûr que AXA par exemple, adorerait avoir accès à tout mon historique médical avant de m’accorder l’autorisation de souscrire une assurance-vie; ce qui me protège d’AXA, c’est que cette société a des concurrents qui, eux ne me demanderont pas forcément toutes ces infos. Ce n’est donc pas par vertu mais par intérêt que les compagnies d’assurance par exemple ne se montrent pas trop intrusives dans notre vie privée. Tant que la concurrence sera assurée, Big Brother aura du mal à s’imposer. L’autre raison, à mon avis, pour laquelle Big Brother ne s’impose pas, c’est justement à cause de Orwell! Durant la première partie du XXe siècle les auteurs comme Orwell nous ont tellement avertis des risques de totalitarisme inhérents à l’évolution technologique que nous avons été sensibilisés aux atteintes à la vie privée et à leurs conséquences. C’est un peu l’inverse du syndrome de prédiction auto réalisatrice chère aux psychologues. Ca me fait un peu penser aux développements de Popper sur l’impossibilité de l’auto prédiction dans L’univers irrésolu mais je n’en parlerais pas ici parce que j’ai déjà été trop long. Dire que j’avais choisir de lire Ludlum pour me reposer de la philo et ne pas réfléchir!

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Anonyme said, on décembre 3, 2006 at 1:23

    Même en lisant « Oui-oui astique son taxi » je suis sûre que t’arriverais à pondre un article intéressant toi!!!

  2. Anonyme said, on décembre 3, 2006 at 2:22

    lol, Chrodegang. Et tes articles, Hadiba, sont toujours des chroniques intéressantes.
    Clément (seinecle).

  3. Anonyme said, on décembre 7, 2006 at 3:28

    …. »Il est indéniable que la coordination de toutes ces informations ainsi qu’une implantation massive de caméras dans tous les lieux publics et privés permettrait sans doute de lutter contre la criminalité, de combattre le terrorisme et in fine d’améliorer le confort de l’humanité tout entière. Le seul détail un peu désagréable, c’est que c’est que des auteurs subversifs comme Orwell, Koestler, Huxley et autres nous ont habitués à cette idée ridicule selon laquelle la protection de la vie privée est une condition sine qua non de toute vie démocratique et vaut donc la peine d’être préservé même au risque du terrorisme ». ouahhouuu !!
    ça c’est vraiment un point de vue original! Et c’est aussi la première fois que je lis que orwell, keostler, huxley et les zautres sont des « auteurs subversifs », mais dans quel monde?, chez bush, ayayollahland, en chine « populaire »?
    Tiens à propos de chine, un proverbe dit chinois: « Quand on tape sur le dos de ton voisin, prépare le tien! »;

    t je pense banlieues, centres de détention pour enfants vaguement militaires, des sdf qui travaillent, des gens toujours plus nb aux restos du coeur, une petite prof subversive pirate, outreau, j’arrête, ça sert à rien, je le sens, je te laisse ce bel optimisme et le confort d’une humanité qui ne doit pas être la mienne.
    Car je dois me rendre à l’évidence je suis plutot un (sale) gauchiste, intimement convaincu que toutes ces caméras ne garantiront pas ton confort, tout juste cela rejoint il le big reality show segosarko.
    Bon courage !
    Quand faut y aller: 5,4,3,2,1,0 censure: DEL!

  4. Anonyme said, on décembre 7, 2006 at 4:43

    L’ennui avec l’ironie et le second degré c’et que parfois ils sont pris au premier degré!!!!

  5. Anonyme said, on décembre 16, 2006 at 9:53

    J’aimerais être optimiste autant que toi; On en rediscutera dans quelques années lorsque les puces RFID et les implants sous-cutanés auront été autant banalisés que les caméras dans les toilettes publiques…

  6. Anonyme said, on décembre 23, 2006 at 4:04

    salut j’ai bien aimé ton blog il est intéressant.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :