Hady Ba's weblog

Hilary Putnam et la wikiality

Posted in Uncategorized by hadyba on décembre 22, 2006

La même livraison de Time Mag qui m’a promu M. of the Y. (comment ça pas que moi? On va quand même pas recommencer cette discussion!) a répertorié les néologismes marquants de l’année 2006 (dans le monde anglophone of course: Time Mag a beau être international, il n’en demeure pas moins hautement américanocentré et s’adresse à ceux qui parlent anglais.) A coté de mots aussi impérissables que Fed-Ex, Celebutard et Brokeback Marriage, il y a le mot wikiality qu’ils définissent ainsi:

WIKIALITY n. Wikipedia+reality= truth based on consensus rather than fact. The growing popularity of the online encyclopedia, for which the public writes and edits entries, gave rise to the term.

Ce que je traduis à peu près comme ça:

WIKIALITÉ n. Wikipédia+réalité= vérité basée sur le consensus plutôt que sur des faits. La popularité croissante de l’encyclopédie en ligne, pour lequel le public écrit et édite des entrées a popularisé ce terme.

Personnellement si j’aime assez Wikipédia, j’avoue que j’ai un peu plus de mal avec la wikialité. Apparemment, c’est justement ce qui fait la force et l’intérêt de Wikipédia qui est à l’origine de cette conséquence quelque peu fâcheuse.

Je m’explique. L’idée de base de wikipédia est de faire écrire les articles par tout internaute qui le veut sans lui réclamer au préalable de montrer patte blanche. Le lycéen de Denver tout comme le prof d’histoire africaine de la fac de Dakar peuvent écrire l’article sur l’empire du Monomotapa (je reconnais volontiers avoir choisi cet exemple exprès parce que j’estime que cette glorieuse civilisation Monomotapienne est par trop méconnue de nos jours!). Et ce qui est plus amusant encore dans Wikipédia c’est que le lycéen de Bamako peut, s’il le souhaite, récrire entièrement le remarquable article d’un prof d’astronomie de Harvard sur les trous noirs!

L’on se serait attendu à ce que cette encyclopédie en ligne soit, conformément aux prédictions des experts de tout bord un vaste foutoir, mais d’après une étude d’un très sérieux journal scientifique (Nature me semble-t-il, je vais vérifier after), les articles de wikipédia ne sont pas pires que ceux de l’Encyclopaedia Britannica qui, elle, n’est pas vraiment connue pour être un refuge de rigolos. Tout cela fait assez power to the people et pendons les experts par les tripes n’est-ce-pas?

Si les articles de wikipédia sont si bons, cela veut-il dire que l’émergence de la wikialité est une bonne chose et que nous devrions sommes toute pendre ces experts qui nous coûtent si chers pour finalement nous pondre des analyses que le premier venu peut trouver ou écrire dans wikipédia? Laissez-moi d’abord vous parler de Hilary Putnam puis nous répondrons à cette question.

Une précision pour commencer: quoique son prénom soit Hilary, Putnam est un homme, accessoirement ancien prof de philo à Harvard et ancien logicien distingué. Putnam donc défend dans certains de ses papiers l’idée d’une division du travail linguistique. Prenons un exemple: j’ai parlé plus haut de  »trous noirs » et tout le monde a compris ce dont je parlais. Pourtant, je suis à peu près sûr que ni moi, ni aucun de mes lecteurs n’est spécialiste de la physique des trous noirs. Comment savons ce que sont les trous noirs et surtout quelle preuve avons nous qu’ils existent? Personnellement, je connais les trous noirs à travers les émissions de télévision et les livres que j’ai lu. Pour donner une preuve de leur existence, je peux bien parler des travaux de Penrose, de Hawking ou de l’équation de Chandrasekhar, mais à vrai dire, cela relève plus de l’intimidation par accumulation de références que d’autre chose et la vérité est que je n’ai personnellement aucune preuve de leur existence. Dieu merci, Putnam nous assure que nous n’avons pas besoin d’être Stephen Hawking pour savoir ce qu’est un trou noir et ce, grace à la division linguistique du travail. Dans chaque domaine, la société mandate des gens qui, en tant qu’experts, sont les seuls obligés de savoir avec précision ce dont ils sont experts. Ainsi quand je parle de naines blanches, j’entends par ce mot la même chose que Stephen Hawking et ses autres copains astronomes et quand j’ai veux savoir si le bijoutier m’a arnaqué, je consulte un autre bijoutier voire un chimiste pour vérifier si la bague que je viens d’acheter est vraiment en or massif.

Si Putnam a raison, la wikialité n’est-elle pas dangereuse? Considérons le scenario suivant: le prof de Harvard voit que son papier a été modifié, il le restaure, le lycéen de Bamako recommence parce qu’il trouve que toutes ces équations et explications complexes c’est trop nul, le prof recommence, le lycéen aussi…etc. Au bout d’un certain temps, le prof, dégoûté et épuisé se drape dans sa dignité bafouée et retourne à ses chères études, ce que voyant, notre lycéen retourne jouer au foot en surveillant du coin de l’oeil son article. La wikialité ne risque-t-elle pas de souvent se réduire à de tels conflits d’ego? Vous me direz que je suis un incurable optimiste si vous voulez mais je ne le crois pas. Le truc c’est qu’il n’y a pas seulement deux personnes qui s’intéressent aux trous noirs sur wikipédia mais tout un tas de gens qui, par leur multiplicité même, épuiseraient ce lycéen-footballeur de Bamako. De plus, wikipédia ne signe pas l’arrêt de mort des experts parce que d’une part, il y a des experts qui écrivent dans wikipédia (c’est quand même gratifiant d’être celui qui a écrit ce papier sur la théorie des modèles si remarquable que même Putnam l’a cité!); mais en plus les non-experts, quand ils se décident à écrire un article, consultent le maximum d’ouvrage d’experts qu’ils peuvent trouver afin écrire l’article le plus complet possible. C’est bizarre mais on dirait que la wikialité n’aboutit finalement à rien d’autre qu’à une reproduction spontanée de la réalité! Dommage, il y a certains experts qu’on aurait volontiers pendu…

PS: Petit glossaire 2006 : un Fed-Ex est un Federline qui a cessé de sortir avec une Britney Spears, un Celebutard est une célébrité à l’idiotie avérée (c’est gentil de ne pas penser à Paris Hilton!) et un Brokeback Marriage est un mariage entre un gay et une femme pas gay (on dit triste dans ce cas?), ou une histoire entre un gay marié et un autre homme.

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Anonyme said, on décembre 23, 2006 at 3:18

    Salut !

    Alors j’ai adoré ton texte sur wikipédia. Hélas ce n’est pas le genre de moteurs de recherche ou d’encyclopédie qui m’interesse. Le texte du scientifique et le texte du jeune de Bamako paralnt du même sujet sont en conflit, mais est-ce que celà ne finirait pas part désinformé les autre internotes sur le sujets des troues en rapports à ces deux personnes ? Ton ps : est vraiment génial, Fed-ex = Federline l’ex de Britney spears, hahaha, comparé le mot fed-ex à l’ex de Britney spears sa m’a fait vraiment rire. Celebutard ma fait rire aussi car = à une célébrité à l’idiotie avéré, comparé Celebutard à Paris hilton, c’est fort sa. Brokeback marriage voilà le mot ke je connaissait pas j’ai découvert et la situation peut être complexe. Un mariage entre un gay et une hétéro le mariage forcé, dans un sens, sa risque d’être très triste en tre les deux. Une histoire entre un gay marier et un autre homme, ha attention les annuis vont venir. Si la femme s’en aperçoi sa va faire une belle scène de ménage ( bon restons sérieux. Ton blog il est génial.

  2. seinecle said, on décembre 27, 2006 at 11:31

    Nice. Bonnes fêtes !

  3. […] personnel à la personne qui a exhumé ce vieux post: une chose que je ne savais pas quand je l’écrivais (wow, il y a déjà 5 ans!), c’est […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :