Hady Ba's weblog

C’est raciste? Oups, désolé

Posted in miscellaneous by hadyba on août 22, 2007

Je suis quelqu’un d’assez distrait parfois et j’ai cette fâcheuse manie de lire dans les trains et métros. Alors de temps à autres il m’arrive cette expérience pas très originale: je suis concentré sur mon livre et tout à coup un sixième sens m’avertis. Je lève la tête et vois que je suis arrivé à destination, que tout le monde est descendu et que les portes vont bientôt se refermer. Je saute de mon siège et me rue vers la porte et alors, ça ne rate jamais: je bouscule la dame qui essayait de s’engouffrer avec son enfant. C’est là que je dis: « Oups, désolé! » Idéalement, la dame me fait un charmant sourire et me dit que ce n’est pas grave. OK, ce cas idéal n’est encore jamais arrivé mais je ne désespère pas de la nature humaine. En fait, généralement je me fais copieusement insulter (on est à Paris, c’est normal) et quand j’ai de la chance, la Dame m’ignore superbement. Croyez le ou non, dans les cas où je me fais insulter, il ne m’est jamais venu à l’esprit de protester: « Mais je me suis excusé Madame! » Eh bien, après avoir lu ça (merci de ne pas cliquer, je vous remettrai le lien à la fin), je me dis que je devrais peut être commencer à protester.

Je vous explique: c’est l’histoire d’un prof de maths au moins aussi distrait que moi. Sauf que lui, en plus d’être distrait, il est observateur et marrant. Un homme plein de qualités quoi! Ce prof a donc des élèves. Parmi ces élèves, il y a (au moins) un noir. Notre prof est observateur, alors il a non seulement remarqué que l’élève était noir (ce qui vous en conviendrez est facile quand on a de bons yeux) mais également (et c’est là que se manifeste son sens aigu de l’observation) que ce jeune noir était joyeux et rigolard. Ce voyant, notre prof décide sur le champs de surnommer le jeune noir (et admirez l’humour bon enfant du pédagogue): Bamboula. Avant de progresser, citons l’illustre pédagogue:

« je l’ai traité de Bamboula parce que son comportement jovial en cours me faisait penser à un fêtard »

C’est du racisme? Peut être mais notre prof, lui, il est aussi distrait que moi alors, il ne se rends pas compte que ça pourrait être vu comme du racisme! En plus ce jeune noir, lui, il ne s’est jamais plaint ce qui prouve bien qu’il lui était agréable que, pour une fois, un professeur s’intéressât à lui. Et le professeur, il pousse la sollicitude tellement loin qu’il apprends que notre jeune noir est de parents angolais. Alors, pour bien lui montrer l’ampleur de sa sollicitude, il lui dit de temps à autres, affectueusement et juste pour le motiver, des choses comme:

« Retourne dans ton pays manger des bananes », « Ah ! Voilà Bamboula ! », « Tu es noir, tu voles », « Ne prends pas ma règle, tu vas la salir ».

C’est du racisme? Peut être mais notre prof, lui, il est aussi distrait que moi alors, il ne se rend pas compte que ça pourrait être vu comme du racisme! Et le jeune noir, vous croyez qu’il a signalé au très distrait prof que c’était du racisme? Ben non parce qu’il ne voulait surtout pas faire de vague parce qu’il n’est qu’un petit enfant d’immigrés qui doit s’estimer heureux d’être dans ce si beau pays qu’est la France qu’il faut aimer ou quitter et qu’il n’a pas envie de quitter. Les choses auraient pu continuer longtemps comme ça si quatre élèves de la classe [sans doute des enfants de gauchistes, droits de l’hommistes, graines d’islamo-fascistes (ça veut rien dire mais je m’entraîne pour quand l’adhésion à l’UMP deviendra obligatoire.)] n’avaient signalé la chose.

Le prof, pour vous dire qu’il n’est ni raciste, ni malveillant, dès qu’on lui a fait voir que ce qu’il prenait pour un intérêt bienveillant pouvait être considéré comme du racisme; il s’est excusé: un truc du genre « Oups, Désolé! » quoi. Et vous savez quoi, il a quand même eu droit à un blâme de l’Education Nationale. Trop injuste non? Vous compatissez comme moi? Ben attendez, le pire est à venir: quelqu’un a porté plainte et le prof, il a été condamné à un mois de prison avec sursis et 2600 euros d’amendes diverses!

Là son avocat et lui-même ont vu rouge. Ils ont vociféré: « Mais je me suis excusé Madame! » C’es
t vrai quoi, Hitler lui, il ne s’est jamais excusé.

Je ne sais pas vous, mais moi, la simple pensée qu’un prof, après avoir eu une telle attitude, puisse rester en contact avec des adolescents et, ce, sous les auspices de l’Education Nationale, me donne une folle envie de vomir. En même temps la seule pensée des quatre élèves qui ont dénoncé cette situation me donne un peu d’espoir… Donc, Big Up les jeunes!

PS : Et au fait, voici la dépêche Reuters si vous voulez vérifier par vous même que je n’exagère même pas