Hady Ba's weblog

Subprimes & dette du Tiers Monde

Posted in miscellaneous by hadyba on octobre 22, 2007
Sur les Subprimes, ce parrallèle du CADTM avec la dette des pays du Tiers Monde ma parait très pertinent

De Gaulle, le Che et mon sac

Posted in miscellaneous by hadyba on octobre 22, 2007

Vous savez quoi j’ai un sac à l’effigie du Che et je n’aime pas le Général de Gaulle.

Je sais, c’est l’horreur, tout le monde adore le Général de Gaulle. Il a sauvé la France du nazisme, fait vivre et transmis la flamme des valeurs de la France éternelle à un moment où le régime de Vichy s’apprêtait à définitivement éteindre cette flamme et tutti quanti. N’empêche que de mon point de vue, de Gaulle n’est rien de mieux qu’un illuminé autocrate qui méprisait le peuple et se croyait investi d’une mission quasi divine. Malgré tout, je lui aurais sans doute pardonné tous ces défauts si j »avais été français. Je comprends parfaitement qu’un français se dise que les défauts du Général, sa mégalomanie et son amour maladif d’une France fantasmée étaient exactement ce qu’il fallait à ce pays en 1939 et que le Général de Gaulle était donc un être providentiel envoyé par le Ciel pour sauver l’honneur de cette nation. De plus, après la guerre, son action décisive a permis de mener à bien la décolonisation de l’empire français en préservant les intérêts de son pays et de faire de la France une puissance plus ou moins capable de rivaliser avec l’URSS et les USA. C’était pas gagné d’avance mais grace à lui, la France a pu s’asseoir à la table des grandes puissances après la défaite de l’Allemagne, ce que rien, absolument rien d’autre que sa volonté (perso, je dirais sa mégalomanie!) ne justifiait.

Seulement voila, je ne suis pas Français, je suis sénégalais. En tant que tel, je regarde l’action du Général de Gaulle à travers les prisme de quelqu’un qui vient du continent africain et qui est assez informé pour connaître sa politique africaine. De ce fait, pour moi, de Gaulle est d’abord et avant tout le type qui s’est débrouillé pour que les indépendances africaines ne soient pas effectives. Avec sa troupe de gangsters menés par Jacques Foccart, il a mis en coupe réglé presque tout un continent en pillant les ressources au profit de son pays, installant partout des dictateurs dociles et faisant systématiquement assassiner les leaders honnêtes qui voulaient renégocier les marchés mis en place et les rapports post-coloniaux. Alors, non merci, de Gaulle n’est vraiment pas mon héros et je comprends très mal que certains crétins bien de chez nous le considèrent comme un héros.

Je vous ai assez choqué? Bon. A votre avis, à part pour le plaisir de choquer et celui de dire haut et fort ce que je pense, pourquoi donc vous ai je raconté ça? Pour vous parler de mon sac à l’effigie du Che bien sûr! Vous ne voyez pas le lien? Patientez un peu et vous comprendrez. Cette année, c’est les quarante ans du décès du Che. Pardon, je voulais dire de l’assassinat de Che Guevara. A priori, j’aime bien le Che mais sans plus. Je trouve admirable son désir d’égalité qui lui a fait quitter une situation de futur médecin pour s’engager sans fin dans une lutte armée contre le capitalisme partout dans le monde. Il n’empêche que personnellement, je ne crois pas du tout à la lutte armée, au communisme encore moins. Je suis furieusement démocrate, je crois aux élections, à l’éducation et à tous ces processus qui prennent du temps mais qui finissent par aboutir à une élévation du niveau moyen de conscience politique de la population et à une plus grande justice sociale. Je préfère une démocratie corrompue (comme la France ou le Sénégal) à une dictature soi disant vertueuse (comme Singapour ou Cuba) Et bien évidemment, je crois plus au capitalisme qu’à tout autre système économique. Il n’empêche que j’aime bien le mythe du Che.

Or, à l’occasion des quarante ans du décès du Che, nous avons une offensive de ce que j’appellerais (usant de la plus belle terminologie crypto-marxiste) les forces réactionnaires nous expliquant que loin d’être le héros romantique que l’on nous vend le Che était un assassin sanguinaire. Certains vont même jusqu’à suggérer que quiconque ose porter un T-Shirt ou un sac à l’effigie du Che voire simplement un béret basque est un complice potentiel d’un crime de guerre et devrait être sévèrement puni pour apologie de crime de guerre voire rasé et exposé en place publique pour l’édification des masses. Et bien évidemment, la politically correctness est telle que de nos jours il n’y a personne en dehors de ce très cher Besancenot pour défendre le Che. Moi, je suis loyal envers mon mon sac. Alors, je veux bien que l’on dise que le Che est un assassin mais n’est-ce pas, par définition, le cas de la grande majorité des personnages historiques que nous admirons? Napoléon? Un assassin qui a mis l’Europe à feu et à sang. Prenez le Général de Gaulle par exemple. Il a mis au service de son pays tout un continent, fait assassiner des types brillants etc… Vous vous rendez compte, c’est ce type qui est quasiment le héros national français. Effrayant non? Admirer de Gaulle fait-il des français les complices actifs de l’exploitation de l’Afrique, de la mise en place de dictateurs comme Biya, Mobutu ou Bongo, du rasage des femmes après la guerre etc? Si un type comme de Gaulle peut symboliser l’impératif de ne pas accepter le joug de l’oppresseur nazi, pourquoi le Che ne symboliserait-il pas l’aspiration utopique à une justice universelle?

By the way, mon sac à l’effigie du Che était une vraie merde. Je ne l’utilise plus depuis très longtemps. J’y ai mis mon lot de livres habituels et les coutures ont craqué. N’en achetez surtout pas si, comme moi, vous transportez beaucoup de livres… Et ça c’est un vrai argument contre le Che, si son système politique est à l’image des sacs à son effigie le monde devrait remercier ses assassins…