Hady Ba's weblog

Arche de Zoé: du point de vue africain

Posted in Uncategorized by hadyba on décembre 31, 2007

« Un juif n’a-t-il pas des mains, des organes, des proportions, des sens, des affections, des passions? N’est-il pas nourri de la même nourriture, blessé des mêmes armes, sujet aux mêmes maladies, guéri par les mêmes moyens, échauffé et refroidi par le même été et le même hiver qu’un chrétien? Si vous nous piquez, est-ce que nous ne saignons pas? Si vous nous chatouillez, est-ce que nous ne rions pas? Si vous nous empoisonnez, est-ce que nous ne mourrons pas? Et si vous nous outragez, est-ce que nous ne nous vengerons pas? Si nous sommes comme vous du reste, nous vous ressemblerons aussi en cela. »

Shakespeare, Le marchant de Venise, III-1

A présent que toute cette mascarade autour de l’Arche de Zoé est terminée et que nos pseudo aventuriers sont retournés dans la sécurité et le confort des prisons françaises, je vais tenter de chausser mes lunettes africaines[1] et d’exprimer ce qu’à mon avis beaucoup de gens doivent penser sur le continent noir. Je dois vous avertir: n’attendez aucune subtilité de cet article: vu le niveau des réactions françaises tout le long de cette affaire, que ce soit dans la presse, la blogosphère ou à l’élysée, je crois que l’homme français (et la femme française) a beaucoup perdu des capacités d’analyses que Maurice Druont lui attribue du simple fait de parler une langue aussi belle que la sienne. J’essaierais donc de me mettre au niveau du débat public de ce pays fort de mes cinq années de présence ici. Ayant malheureusement été éduqué en Afrique, je ne suis pas sûr d’atteindre le niveau de vulgarité d’un certain Nicolas mais je vous promets d’essayer.

Seconde précision préliminaire, je n’aime pas les ONG qui interviennent en Afrique, même les plus respectables d’entre elles: je connais trop de gens qui y travaillent[2] , je les ai vu à l’oeuvre et mon avis est qu’au mieux, elles servent à placer des emplâtres sur des jambes de bois. Si quelqu’un veut vraiment aider l’Afrique, qu’il fasse pression pour que son gouvernement cesse d’acheter des matières premières à des prix scandaleusement bas, de vendre des armes à des mouvements armés qui déstabilisent les gouvernements africains, de nous étouffer sous les intérêts de la dette etc… Faites ça, et nous autres africains nous nous occuperons du reste. Mais je vous préviens, si vous vous y résolvez, ça fera probablement baisser votre niveau de vie. Payer par exemple l’uranium au prix du marché aidera le Niger mais risque de nuire fortement à la compétitivité française.

Cela dit que pense donc ce fameux homme africain? C’est simple, sur tout le continent, les plus modérés dans leur jugement pensent que cette lamentable affaire de l’Arche de Zoé est l’illustration jusqu’à la caricature de l’irresponsabilité, de l’arrogance et de l’insensibilité françaises[3] .

Commençons d’abord par l’insensibilité. Je veux bien croire que ces crétins illuminés de l’Arche étaient de bonne foi au début. Mais avec mes lunettes africaines, tout ce que je vois, c’est des gens qui estiment que l’Afrique est un vaste supermarché avec une surproduction d’enfants et qu’il suffit aux consommateurs français de définir les critères d’age, de santé, de degré souffrance de la marchandise des enfants que l’on veut, d’aller payer en caisse et une ONG ira se servir dans les stocks. La moindre des politesses aurait quand même consisté à en discuter en profondeur avec les autorités locales, avec les chefs de village, avec ceux qui se sont jusque là occupés des enfants etc. Mais bien évidemment pour entreprendre d’agir avec du tact, il faut d’abord avoir assez de sensibilité et d’humanité pour considérer qu’en face ce sont également des êtres humains qui s’y trouvent, que ces humains sont pleinement nos égaux mais ont des modes de fonctionnement différents qu’il faut d’abord essayer de comprendre.

Comble de l’insensibilité, au moment où toute la presse africaine s’indignait et protestait contre une initiative qui rappelait par trop la traite négrière, presque personne dans la presse française n’a eu la décence de relayer leur voix et d’expliquer assez bien la situation au peuple français pour qu’il comprenne l’ampleur que pouvaient prendre les choses. Au lieu de ça nous avons eu droit à un étalage absolument indécent de bons sentiments, à l’exposition de la souffrance de ces délinquants de l’Arche de de Zoé et de leur famille. Que valent décidément la souffrance et l’humiliation de familles tchadiennes face à celles des sauveurs blancs qui étaient venus les aider et qui se retrouvent pris au piège d’un gouvernement africain corrompu, forcément corrompu, sanguinaire bien évidemment. La tonalité générale des commentaires français était: ces types venaient pour soulager la misère des africains, Déby est un dictateur sanguinaire donc même si nous n’avons pas à féliciter ces loser des l’Arche, ils valent mieux que Déby en vertu de la seule pureté de leurs intentions. Imaginez-vous un seul instant qu’un prince de la famille royale saoudienne affrète un avion, et vienne en France pour exfiltrer des jeunes français de confession musulmane des banlieues françaises au motif que laisser un enfant, de surcroît musulman, grandir à Clichy sous bois, c’est non seulement le condamner à la misère matérielle, mais également l’exposer à la décadence spirituelle et morale de la société française. Cela vous paraîtrait inacceptable? Eh bien, pour beaucoup d’entre nous, africains, il n’aurait rien fait de plus grave que ce que M. Breteau et ses acolytes ont voulu faire.

J’ai parlé d’arrogance. Vous vous rendez compte qu’un pompier, sa compagne, un médecin, une infirmière et trois autres individus aux qualifications plus que mystérieuses peuvent se lever un beau matin et du simple fait qu’elles sont françaises et ont eu la chance de naître dans un pays développé s’imaginer qu’ils peuvent aller sauver les enfants du Darfour. Ils ont la solution: il suffit d’y aller et de sortir les enfants de ce terrible enfer. Personne n’y avait pensé bien sûr, tous ces bureaucrates de l’ONU, toutes ces autres ONG incompétentes, tous ces africains corrompus et stupides; ils étaient incapables de voir une solution aussi évidente. D’ailleurs, ce n’est là qu’un début, après la réussite de cette mission, EB aurait réglé tous les autres problèmes de l’Afrique, le Sida, les guerres, la déliquescence des états, le paludisme. Bonnes gens d’Afrique, réjouissez vous, l’Homme Blanc reprend enfin son fardeau et lui y en a résoudre tous tes problèmes!

Et encore, si Eric Breteau avait été le seul à faire preuve d’arrogance, nous aurions compris. Nous aussi nous avons nos illuminés et nos idiots du village. Nous les surveillons juste un peu mieux que nos amis français et évitons de les
importer mais bon… Le problème c’est que cette arrogance française s’est manifestée non seulement chez les membres de l’association mais également chez un président français méprisant ouvertement la justice tchadienne et exigeant le retour quasi-immédiat de ses ressortissants. Arrogance ensuite des familles d’accueil qui au lieu de se réjouir de n’être pas inculpées de complicité d’enlèvement crient à l’injustice. Arrogance également des familles des délinquants de l’Arche qui se plaignent que les prisons tchadiennes ne soient pas des palaces et crient à la torture. Arrogance enfin des avocats français qui mettent ouvertement en doute l’impartialité de la justice tchadienne et essaient d’expliquer aux juges locaux que s’ils veulent prouver leur indépendance, il leur faudra acquitter les prévenus. C’est vrai quoi, le Tchad qui prétend juger des français, c’est le monde à l’envers, comme si ces gens là étaient assez civilisés pour ça.

Dernière chose que je vois quand je chausse mes lunettes africaines, l’irresponsabilité française. Irresponsabilité d’abord du régime français. De mon point de vue africain, le gouvernement français a commencé par être très correct en rappelant fermement que ce que ces types avaient fait était en tout point illégal et que le Tchad était un pays souverain. Il a cependant suffi qu’il se rendre compte que la détention des journalistes et de l’équipage de l’avion était impopulaire pour qu’il exige la libération immédiate de ces gens là sans tenir compte du temps de l’instruction. C’est de bonne guerre: la France assure depuis des années la pérennité du régime tchadien et cela lui donne certains droits. Ce qui est en revanche totalement irresponsable, c’est que pour amuser la foule française, M. Sarkozy torde en public la main du président Déby et affaiblisse encore plus une justice tchadienne déjà moribonde en montrant bien que c’est un deal entre les deux exécutifs respectifs qui a assuré cette libération. Irresponsabilité bien évidemment de ces ahuris de l’Arche: grace à eux, les ONG sont totalement discrédités en Afrique. Les mères de familles se demanderont toujours si ceux qui prétendent leur venir en aide ne sont pas des voleurs d’enfants qui vendront leurs enfants au plus offrant. Je n’ose imaginer les conséquences de cette méfiance nouvelle sur la scolarisation des filles que tant d’ONG essaient de promouvoir. La plus grande preuve d’irresponsabilité (mais également d’inhumanité) à mon avis, ça a été de voir ces volontaires de l’Arche se défausser sur leur intermédiaire local Souleymane. Vous vous rendez compte, ce type est, apparemment, un soudanais réfugié au Tchad et ils le chargent! Quelle que soit la peine à laquelle la justice tchadienne les aurait condamné, une chose était sure: les volontaires français rentreraient en France, dans une prison relativement confortable et bénéficieraient de remises de peines. Souleymane à l’inverse est sûr d’effectuer sa peine au Tchad et il est certain qu’aucun gouvernement ne s’intéressera à son sort. J’aurais été membre de l’Arche, j’aurais tout fait pour qu’il s’en tire mais là, ça va être le seul à effectuer une peine de travaux forcés sous le chaud soleil tchadien. La leçon que mes lunettes africaines me permettent de tirer de tout ça est finalement assez simple: si tu es français, tu as le droit de venir en Afrique et d’enlever des enfants pour les vendre, si tu te fais prendre, ton gouvernement te viendra en aide, sinon, tu deviendras un héros pour avoir ‘sauvé’ des enfants africains; si tu es africain en revanche, éloigne-toi des blancs, sinon, c’est toi qui sera puni pour leurs turpitudes. Je suis sûr qu’il y a un proverbe Bambara ou Wolof ou Bamiléké qui résume cette morale: nous autres africains sommes tellement sages!

PS: Je suis conscient d’avoir un peu forcé le trait dans ce post, mais c’est justement là le but du jeu: essayer de me mettre à la place d’un africain ayant le niveau intellectuel d’un célèbre avocat français capable d’éructer en pleine conférence de presse: « J’irai les chercher quoiqu’ils aient fait! »

————

[1] Je sais, l’idée même d’un point de vue africain est une aberration mais franchement, les gars, on réservera ces subtilités aux discussions sérieuses que nous avons entre nous, là j’essaie d’expliquer les choses à des français et dieu sait que ce n’est pas facile!

[2] L’une des rares qualités que je reconnais aux ONG est de fournir un emploi (plutôt bien payé selon les standards locaux) à mes copains du département de sociologie, copains qui, autrement, se seraient retrouvés au chômage.

[3] Vous remarquerez toute la modération de ce jugement qui réserve ces trois qualités aux seuls français lors même que d’autres l’étendent à l’occident tout entier.

Benazir Bhutto

Posted in Uncategorized by hadyba on décembre 27, 2007

Happy 2008… if you can

Posted in Uncategorized by hadyba on décembre 27, 2007

Normalement je suis d’un optimisme qui confine au crétinisme. Même si ma maison brûlait, je trouverais le moyen de me réjouir que ce soit là l’occasion pour moi de me payer une nouvelle garde robe. De ce fait, la période de la fin de l’année a toujours été pour moi une période joyeuse: la promesse d’un recommencement, de belles résolutions à prendre (et à ne pas tenir), de nouvelles rencontres à faire et d’un enrichissement universel commençant comme de bien entendu par mes proches pour s’étendre à l’univers tout entier.

J’avoue que cette année, je suis absolument incapable d’éprouver mon agréable sentiment habituel. La vérité c’est que depuis quelque temps je suis absolument terrifié. La seule chose de positive que je vois pour 2008, c’est qu’il y a de bonnes chances qu’un démocrate occupe la Maison Blanche. [Il est même possible que ce soit une femme ou un noir qui en hérite et compétents l’un et l’autre en plus!] A part cela, je suis absolument terrifié quand je parle à mes amis de Dakar et qu’ils m’expliquent tranquillement qu’il y a une inflation folle, quand je sais qu’ils sont plutôt middle (voire upper middle) class et que j’imagine ce que ça doit être pour la majorité qui elle est carrément pauvre. Je suis également terrifié quand je sais que je vis en France, que le gouvernement en place ici met en oeuvre une politique totalement ploutocratique qui favorise honteusement les plus fortunés et que pour faire passer la pilule, il n’hésite déjà pas à exciter les plus bas instincts de la population et à faire des migrants les boucs émissaires. Je suis enfin terrifié quand je lis qu’il n’y a pas si longtemps que ça, les banques centrales US, européenne et britanniques se sont réunies pour injecter des milliards dans le système bancaire international et que cela n’a servi à rien ce qui nous promets une année 2008 décidément désastreuse!

Je pourrais continuer ainsi et dérouler ad nauseam mon inventaire à la Prévert des raisons qui me font redouter l’année qui arrive. Et vous savez quel est le pire dans tout ça? C’est que je ne puis imaginer une seule seconde que ces choses là vont toucher mes amis et mes parents. Je pense sincèrement que vous tous, mes amis, parents, relations et lecteurs de mon blog passerez une excellente année 2008. Je prie que cette année nous apporte à tous joie, bonheur, amour, amitié et prospérité. Et puisque mes prières se réalisent toujours, je vous demanderai juste de ne pas oublier, ceux qui n’ont pas le bonheur de lire ce blog ou d’être reliés d’une quelconque manière à moi. L’année 2008 sera peut être dur pour eux. A défaut de leur faire lire ce post, il y a une chose que chacun de nous peut faire: essayer d’être gentil avec nos semblables afin d’essayer d’illuminer un peu une année dont je ne puis m’empêcher de penser qu’elle sera sombre. Merci de lire ce blog et toutes mes excuses pour ces voeux quelque peu mélancoliques.

PS: Je viens d’y penser: mon légendaire talent pour les pronostics ne devrait pas peu contribuer à vous rassurer!

Persons of the year

Posted in Uncategorized by hadyba on décembre 27, 2007

Je viens enfin de recevoir le numéro du Time Mag qui fait de Poutine Person of the Year pour 2007. Rien à en redire. Je trouve effectivement que si je n’aime pas personnellement ce gentleman et s’il n’est en aucun cas un démocrate, force est de constater qu’il a remis la Russie au centre du jeu diplomatique international, que la classe moyenne russe l’adore etc. Avec mon cynisme habituel, j’aurais donc tendance à penser que même s’il est un peu sanguinaire, il a de bonnes chances d’être un mal nécessaire aux yeux de l’histoire. Tout dépendra de la manière dont il arrivera à gérer l’après Poutine.

Il n’empêche que j’aurais personnellement voté pour le numéro 5 du classement: le Général David Petraeus. Ce type est simplement en train de réparer le conneries de W en Irak. J’espère vraiment qu’il y arrivera parce qu’il montre que traiter la population occupée avec respect, faire patrouiller des soldats qui parlent arabe et poser des questions avant de raser le village d’où on a tiré, ça marche. Nommer Petraeus a été l’une des rares décisions intelligentes prises par Bush Junior dans le dossier irakien. Tout ce que j’espère c’est que le successeur de W ne virera pas le général juste histoire de marquer son territoire.

PS: Vous allez rire, pour le Financial Time, la Person of the Year, c’est Jean Claude Trichet président de la BCE… Vous savez le type que M. Sarkozy n’était pas loin d’insulter en live and direct!

Go X-Phi, go

Posted in Uncategorized by hadyba on décembre 21, 2007

Cool, même le New York Times en parle! Ca va finir par devenir hype.

Bolton & Armitage

Posted in Uncategorized by hadyba on décembre 17, 2007

Dernièrement, j’ai lu pas mal d’articles sur John Bolton à la faveur de la sortie de son autobiographie sobrement titrée: Surrender is not an option. Ancien ambassadeur des USA à l’ONU, Bolton est, de mon point de vue, un con intégral. Et franchement je pense que quand j’écris ça, je suis en train de calomnier le con de base. Par exemple, il passe son temps à dire qu’il est inévitable, mais alors là absolument inévitable, de bombarder l’Iran. Vous le prendriez de ce fait pour un va-t-en guerre sans coeur mais vous vous tromperiez: il précise que, le moment venu, quand nous serons obligés de bombarder l’iran, il faudra bien veiller à expliquer au peuple iranien que ces bombardements n’ont rien de personnel. C’est juste une option que l’on est obligé de prendre contre son régime. En clair, si vous êtes iranien, que vous êtes jeune, que vous aimez le rock, que vous rêvez de débarrasser votre pays du crétin qui le dirige et de la mainmise du clergé, réjouissez vous. Un de ces prochains jours, si tout se passe bien, une coalition franco-américaine bombardera votre pays et en détruira toutes les infrastructures. Si vraiment vous avez de la chance, on passera à une offensive terrestre par la grace de laquelle ces forces démocratiques occuperont votre pays et vous apporteront la démocratie. Si, par le plus grand des malheurs, au cours de ces opérations, votre épouse et vos deux enfants se faisaient tuer, vous seriez vraiment mal venu de vous plaindre parce que dites vous bien que ce n’étais pas là le but du jeu et vos enfants n’étaient absolument pas visés. Ce n’est quand même pas difficile à comprendre, non?

Bien évidemment, la stupidité de M Bolton n’est en aucun cas réservé au perses: même les anglais l’insupportent. Vous vous seriez attendu à ce que l’ambassadeur des USA à l’ONU ait des atomes crochus avec les plus fidèles caniches alliés de son pays? Faut pas déconner quoi, on parle de John Bolton; et lui, il pense que les anglais sont de sales prétentieux qui ont la manie de vous prendre de haut et de toujours vous montrer qu’ils sont plus raffinés que vous. Comme si les américains ne les avaient pas, quatre siècles plus tôt, rejeté à la mer, eux, leur cargaison de thé et toute leur noblesse!

Mais si je vous parle de Bolton, ce n’est pas pour vous faire admirer ses brillantes idées de diplomate chevronné. C’est parce qu’au détour d’un article, j’ai lu une chose qui finalement ne m’a pas tant surpris que ça: Bolton nous dit en passant qu’il a fait quelque chose dont il n’est pas très fier. Quand son pays lui a demandé d’aller faire la guerre au Vietnam, il a tranquillement décidé que ce n’était pas là sa place et il a laissé les noirs et les pauvres de sa génération y aller tandis qu’il se planquait courageusement sous les jupes de sa maman. J’avoue que j’ai un peu de mal avec ça. Ces types passent leur temps à réclamer le déclenchement de guerres à gauche et à droite, ils nous demandent de ne pas nous rendre, de défendre notre civilisation, de faire des sacrifices etc. Le seul problème c’est que eux, ils n’en ont jamais fait pour personne: ils déclenchent des guerres que ni eux, ni leurs enfants n’iront combattre. Quand leur pays leur a expressément demandé de lui servir, ils ont clairement refusé et maintenant que cela ne leur coûte absolument rien, ils veulent décider de la vie et de la mort des soldats. Je ne suis pas en train de dire qu’un civil ne devrait pas décider de ces choses là, ce que je dis c’est qu’un lâche qui a refusé de faire la guerre quand c’était son tour devrait au moins avoir la décence de la boucler sur ces questions là plutôt que d’emmerder le monde à vouloir bombarder tout ce qui ne lui plait pas.

A propos de décence, Richard Armitage qui, lui, a fait la guerre du Vietnam dans la Navy et non pas planqué sous les jupes de sa mère dit à propos du waterboarding (technique qu’il connaît bien pour avoir été lui même ‘waterboadé’ à l’Ecole de Guerre):

 »Look, this is not a discussion that Americans should ever be having. It is torture. »

‘Regardez, ce n’est pas là une discussion que des américains devraient jamais avoir. C’est de la torture.’ [FT du 8/9 Décembre]

Mais comme le disait un personnage de Jean Giraudoux: « Ces héros guerre abusent vraiment du fait qu’on ne peut pas les accuser de lâcheté! »

Censure au Sénégal

Posted in Uncategorized by hadyba on décembre 14, 2007

Je me demande si j’oserais désormais affirmer que le Sénégal est une démocratie! Notre crétin de ministre de l’intérieur vient de virer Tiken Jah Fakoly du pays au motif qu’il se serait montré insolent!

Ok, un reggeaman ivoirien qui vient à Dakar pour dire à notre président de ne pas se représenter et de ne surtout pas nous refourguer son fils comme président, c’est un peu vexant mais c’est quand même notre président qui a commencé en envisageant de transformer notre pays en monarchie non?

Lisez l’excellent post de mon ami Doomou Reewmi qui a eu le bonheur d’assister à ce qui risque d’être le dernier concert de TJF dans un Sénégal dirigé par notre chauve national!

J’avoue que le crétinisme de nos dirigeants me sidère de jour en jour et commence à sérieusement m’inquiéter!

PS: Je viens de voler la photo sur le blog d’Idriss

Sommet Europe/Afrique

Posted in Uncategorized by hadyba on décembre 9, 2007

C’est contre tous mes principes mais je crains de devoir dire du bien de mon président, le très chauve Maître Abdoulaye Wade. Pourquoi une telle horreur? Lisez le reste de ce post et vous comprendrez que les compliments que je suis obligé de faire à Wade sont mérités. Je dois en convenir, de temps à autres, il me surprend agréablement.

Si vous suivez passionnément l’actualité, vous avez du vaguement noter qu’il y avait ce weekend un sommet Europe Afrique dont vous vous foutez royalement. Des chefs d’états africains et des chefs d’états européens qui se rencontrent, c’est par définition le truc le plus inutile qui soit. Vous voyez d’ici la déclaration d’amitié qui clot la réunion, l’incitation paternelle des européens à ce que les africains se démocratisent, le mépris affiché envers ce crétin de Mugabé, la promesse d’aide et, surtout, la déclaration solennelle de la détermination commune et sans faille des partenaires à lutter contre le sida. Au total, un gâchis de Co2 sans aucune incidence sur la marche du monde et sur le sort des populations africaines quoi. Telle était mon analyse jusqu’à ce que je parle samedi soir à un copain qui bosse au ministère sénégalais des finances et là j’ai compris que ce sommet n’étaient pas si inutiles que ça. En l’occurrence, le sommet du weekend dernier a failli avoir une incidence bien concrète sur la vie des populations africaines: l’idée des européens était simplement d’organiser le meurtre des entreprises africaines au profit des entreprises européennes et cela avec l’accord de nos chefs d’états bien évidemment.

L’accord qui était proposé aux chefs d’états africains était assez conforme aux principes libéraux qui doivent semble-t-il gouverner l’économie mondiale: il était demandé aux africains de lever les droits de douane qui frappent les produits européens entrant dans leurs pays respectifs. C’est vrai quoi, pourquoi imposer des droits de douane? A la rigueur, c’était tolérable quand les européens jouissaient d’un quasi-monopole en Afrique, mais maintenant que les chinois et les indiens exportent également leurs produits vers l’Afrique, la seule manière pour que les produits de nos amis européens restent compétitifs en Afrique est qu’ils soient vendus sans droits de douane. N’ayant peur de rien, les Européens convoquèrent leurs homologues Africains pour leur proposer cet accord mirifique. OK, c’est pas vraiment dans l’intérêt des pauvres entrepreneurs africains mais franchement, ça, on s’en fout royalement. Non, en fait, c’est pire, ce que mon ami qui travaille pour notre ministère des finances m’a expliqué était tout simplement effrayant. D’après lui, de 40 à 60% de nos recettes fiscales viennent de ces importations. En plus, cet accord aurait tout simplement tué les rares entreprises qui survivaient encore en Afrique. En effet, il nous était proposé de laisser nos entreprises compétir sans aucune protection avec des entreprises européennes plus solides financièrement, dont le personnel est plus qualifié et qui étaient parfois subventionnés par leurs pays d’origine. Autant nous demander tout de suite de cesser tout effort de création d’un tissu industriel pour devenir une vaste zone de consommation.

Récapitulons: les européens qui passent leur temps à soutenir qu’ils sont préoccupés par la situation de l’Afrique et qu’ils veulent nous aider à nous développer afin d’éviter que la misère n’oblige notre jeunesse à émigrer nous proposent un traité de coopération économique qui réussissait le tour de force d’affaiblir financièrement nos états et de rendre plus vulnérable les entreprises africaines. Et il fallait en plus que nous considérions qu’il s’agissait là d’un traité d’amitié et de coopération économique. De temps en temps, je me demande vraiment si on ne nous prend pas un peu pour des cons!

Apparemment Maître Wade, mon président adoré, a pensé exactement la même chose que moi. le prof d’économie qu’il avait été dans sa jeunesse n’a pas supporté que des êtres aussi incultes que M. Sarkozy le prennent officiellement pour un crétin en économie et il l’a clairement dit à ses autres collègues chef d’état africains et européens. L’argument de Wade était simple: si les européens ne veulent pas payer de droits de douanes, il existe un moyen très simple d’y arriver: il leur suffirait de délocaliser en Afrique. Nos états seraient contents de ne pas percevoir de droit de douane si ça permet de résorber le chômage. Si à l’inverse ils veulent garder les emplois peu qualifiés chez eux, il leur faudra compétir loyalement avec toutes les autres entreprises étrangères en payant les droits de douane réglementaires. Bien évidemment, Wade s’est fait menacer de rétorsions ce dont il s’est servi en allant à la télé sénégalaise pour clamer que si dans l’avenir notre pays était en crise, ce serait parce que lui, Maître Wade avait glorieusement résisté à un accord inique et que nous payions le prix de notre indépendance. En d’autres termes il a fait d’une pierre deux coups: d’abord il refuse un accord inadmissible puis il s’en sert sur le plan intérieur pour excuser ses futures conneries. Really well done je trouve. Que non seulement notre président n’ait pas signé cet accord pour le compte du Sénégal, mais qu’en plus il ait réussi à mobiliser ses autres collègues faisant échouer le coup de force des européens me donne un peu d’espoir pour l’Afrique et m’oblige à féliciter Maître Wade dont par ailleurs je pense le plus grand mal.

PS: Dans leurs reportages, les JT réussissent le tour de force de ne pas préciser la teneur de l’accord refusé par les africains et de parler de la colonisation. Franchement qu’est-ce qu’on en a à foutre de la colonisation!

De la savane à Wall Street

Posted in Economie by hadyba on décembre 5, 2007

Lu dans le Financial Time (oui, je sais que ça fait classe d’écrire ça et j’adore!) cette chronique sur un type qui apparemment applique les sciences cognitives à la banque d’investissement et s’en sort, semble-t-il, merveilleusement.

L’axiome de base du distingué M. James Montier est que homo sapiens sapiens (i.e. vous et moi) a beau être sage, il n’en a pas moins évolué dans et pour la savane africaine. Or pour survivre dans dans la savane hostile, il faut rester groupé, profiter des opportunités immédiates et éviter autant que possible de faire des plans à long terme. Voici le genre de travaux que notre distingué trader utilise pour justifier sa démarche. Dans notre cerveau, nous avons des neuro-transmetteurs parmi lesquels la dopamine qui, grosso modo, nous donne des sensations agréables (un peu comme de se prendre une ligne de coke par exemple). La plupart des gens, si vous leur proposez le choix entre leur remettre dix euros tout de suite ou quinze euros dans vingt jours, choisiront la première solution. Pour un économiste, un tel résultat est absurde au possible: les gens devraient essayer de maximiser leurs gains et donc attendre pour gagner plus. Ce qu’observent les neurologues, c’est que les gains immédiats entraînent un shoot de dopamine[1] de ce fait, alors qu’il serait plus rationnel, sur un plan strictement calculatoire, d’attendre vingt jours pour gagner cinq euros de plus, les drogués que nous sommes tous choisissent majoritairement le bénéfice moindre avec le shoot de dopamine qui va avec. De même, on peut montrer que le fait d’être exclu d’un groupe crée en nous un stress physique. Soit, mais quel rapport avec la finance?

D’après M. Montier sa connaissance si profonde du fonctionnement et de l’évolution du cerveau humain lui permet de mieux comprendre le comportement des intervenants des marchés financiers. Les investisseurs, comme tous leurs autres congénères, se meuvent en groupe, ont un biais de confirmation, préfèrent les profits à court terme aux profits à long terme etc. En investisseur avisé et féru de sciences cognitives, notre héros se montre extrêmement circonspect envers les modes qui sévissent dans les marchés financiers, se méfie de ses propres intuitions en s’en tenant strictement à l’évaluation comptable objective des entreprises qu’il veut acheter et surtout, plus important que tout, il se moque superbement des fluctuations à court et moyen terme du marché. Cette dernière résolution est la plus difficile à tenir mais notre héros s’y tient pour le plus grand bonheur de ses commanditaires puisque cela lui permet de faire mieux que le marché. J’avoue que l’idée que les études de sciences cognitives que j’ai fait peuvent servir à quelque chose ne me déplaît pas totalement. Savoir qu’un investisseur avisé peut s’en servir me plonge carrément dans l’euphorie: si ça se trouve, non seulement je ne finirais pas chômeur, mais en plus il se pourrait même que je trouve une planque lucrative dans une banque d’investissement!

J’étais en train de rêvasser agréablement à cet avenir doré lorsque je me suis souvenu de la fin de l’article: la méthode d’investissement de Mr Montier a beau être géniale, elle nne lui est d’aucune aide en période de crise. Il fait même pire que le marché. Désespérant non? Après réflexion, pas tant que ça: Mr Montier a définitivement besoin d’un spécialiste des sciences cognitives pour améliorer sa pratique pour un ou deux millions de dollars d’euros je suis disposé à rendre ce service à la communauté financière.

[1] attention, je donne cet exemple de mémoire, il faudrait vérifier les détails du papier si vous utilisez cette info dans un contexte sérieux!

Sur la Belgique

Posted in Uncategorized by hadyba on décembre 5, 2007

Je pense vraiment que l’Union Africaine devrait s’impliquer avant que ces deux tribus européennes aux moeurs étranges (les Wallons et les Flamands) ne commencent à s’entre tuer. Après tout, depuis les indépendances, nous sommes quand même les spécialistes mondiaux des guerres civiles et des états qui éclatent non? Alors, il est de notre devoir de faire profiter l’humanité de notre si précieuse expérience.

Si tu es belge et que tu tiens à l’unité de ton pays, initie donc une pétition exigeant que le Roi des Belges sollicite l’aide de l’UA.

PS: Désolé mais il fallait vraiment que je la fasse celle là. Je me retiens depuis des mois.