Hady Ba's weblog

Sommet Europe/Afrique

Posted in miscellaneous by hadyba on décembre 9, 2007

C’est contre tous mes principes mais je crains de devoir dire du bien de mon président, le très chauve Maître Abdoulaye Wade. Pourquoi une telle horreur? Lisez le reste de ce post et vous comprendrez que les compliments que je suis obligé de faire à Wade sont mérités. Je dois en convenir, de temps à autres, il me surprend agréablement.

Si vous suivez passionnément l’actualité, vous avez du vaguement noter qu’il y avait ce weekend un sommet Europe Afrique dont vous vous foutez royalement. Des chefs d’états africains et des chefs d’états européens qui se rencontrent, c’est par définition le truc le plus inutile qui soit. Vous voyez d’ici la déclaration d’amitié qui clot la réunion, l’incitation paternelle des européens à ce que les africains se démocratisent, le mépris affiché envers ce crétin de Mugabé, la promesse d’aide et, surtout, la déclaration solennelle de la détermination commune et sans faille des partenaires à lutter contre le sida. Au total, un gâchis de Co2 sans aucune incidence sur la marche du monde et sur le sort des populations africaines quoi. Telle était mon analyse jusqu’à ce que je parle samedi soir à un copain qui bosse au ministère sénégalais des finances et là j’ai compris que ce sommet n’étaient pas si inutiles que ça. En l’occurrence, le sommet du weekend dernier a failli avoir une incidence bien concrète sur la vie des populations africaines: l’idée des européens était simplement d’organiser le meurtre des entreprises africaines au profit des entreprises européennes et cela avec l’accord de nos chefs d’états bien évidemment.

L’accord qui était proposé aux chefs d’états africains était assez conforme aux principes libéraux qui doivent semble-t-il gouverner l’économie mondiale: il était demandé aux africains de lever les droits de douane qui frappent les produits européens entrant dans leurs pays respectifs. C’est vrai quoi, pourquoi imposer des droits de douane? A la rigueur, c’était tolérable quand les européens jouissaient d’un quasi-monopole en Afrique, mais maintenant que les chinois et les indiens exportent également leurs produits vers l’Afrique, la seule manière pour que les produits de nos amis européens restent compétitifs en Afrique est qu’ils soient vendus sans droits de douane. N’ayant peur de rien, les Européens convoquèrent leurs homologues Africains pour leur proposer cet accord mirifique. OK, c’est pas vraiment dans l’intérêt des pauvres entrepreneurs africains mais franchement, ça, on s’en fout royalement. Non, en fait, c’est pire, ce que mon ami qui travaille pour notre ministère des finances m’a expliqué était tout simplement effrayant. D’après lui, de 40 à 60% de nos recettes fiscales viennent de ces importations. En plus, cet accord aurait tout simplement tué les rares entreprises qui survivaient encore en Afrique. En effet, il nous était proposé de laisser nos entreprises compétir sans aucune protection avec des entreprises européennes plus solides financièrement, dont le personnel est plus qualifié et qui étaient parfois subventionnés par leurs pays d’origine. Autant nous demander tout de suite de cesser tout effort de création d’un tissu industriel pour devenir une vaste zone de consommation.

Récapitulons: les européens qui passent leur temps à soutenir qu’ils sont préoccupés par la situation de l’Afrique et qu’ils veulent nous aider à nous développer afin d’éviter que la misère n’oblige notre jeunesse à émigrer nous proposent un traité de coopération économique qui réussissait le tour de force d’affaiblir financièrement nos états et de rendre plus vulnérable les entreprises africaines. Et il fallait en plus que nous considérions qu’il s’agissait là d’un traité d’amitié et de coopération économique. De temps en temps, je me demande vraiment si on ne nous prend pas un peu pour des cons!

Apparemment Maître Wade, mon président adoré, a pensé exactement la même chose que moi. le prof d’économie qu’il avait été dans sa jeunesse n’a pas supporté que des êtres aussi incultes que M. Sarkozy le prennent officiellement pour un crétin en économie et il l’a clairement dit à ses autres collègues chef d’état africains et européens. L’argument de Wade était simple: si les européens ne veulent pas payer de droits de douanes, il existe un moyen très simple d’y arriver: il leur suffirait de délocaliser en Afrique. Nos états seraient contents de ne pas percevoir de droit de douane si ça permet de résorber le chômage. Si à l’inverse ils veulent garder les emplois peu qualifiés chez eux, il leur faudra compétir loyalement avec toutes les autres entreprises étrangères en payant les droits de douane réglementaires. Bien évidemment, Wade s’est fait menacer de rétorsions ce dont il s’est servi en allant à la télé sénégalaise pour clamer que si dans l’avenir notre pays était en crise, ce serait parce que lui, Maître Wade avait glorieusement résisté à un accord inique et que nous payions le prix de notre indépendance. En d’autres termes il a fait d’une pierre deux coups: d’abord il refuse un accord inadmissible puis il s’en sert sur le plan intérieur pour excuser ses futures conneries. Really well done je trouve. Que non seulement notre président n’ait pas signé cet accord pour le compte du Sénégal, mais qu’en plus il ait réussi à mobiliser ses autres collègues faisant échouer le coup de force des européens me donne un peu d’espoir pour l’Afrique et m’oblige à féliciter Maître Wade dont par ailleurs je pense le plus grand mal.

PS: Dans leurs reportages, les JT réussissent le tour de force de ne pas préciser la teneur de l’accord refusé par les africains et de parler de la colonisation. Franchement qu’est-ce qu’on en a à foutre de la colonisation!