Hady Ba's weblog

Liage du samedi

Posted in miscellaneous by hadyba on juillet 19, 2008
Mon ami Boubacar lit et cite Françoise Giroud et lie un intéressant blog sur la Mauritanie dont j’ai la surprise de découvrir qu’il est tenu par une de mes anciennes connaissances à l’ucad qui vit actuellement en France!

Sur Swampland, Joe Klein a cet excellent post sur la prétendue menace iranienne.

Via des blogs d’économistes que je lis, je découvre que John Galbraith a un fils économiste qui reprends le flambeau de fort belle manière et les Letters from America d’Angus Deaton un économiste anglais qui enseigne à Princeton et écrit à la Royal Economic Society ses découvertes sur les indigènes qui peuplent cette terre qui a osé couper les ponts avec la mère patrie.

Dounia Bouzar, la burqua et la nationalité

Posted in France, Religion by hadyba on juillet 18, 2008
J’aime bien Dounia Bouzar, pour une raison très simple: dans le débat français sur l’islam où les gens passent leur temps à se jeter des insultes à la figures et à manipuler les peurs des uns et des autres, j’ai l’impression que c’est l’une des rares à vraiment essayer de réfléchir de bonne foi et à dire ce qu’elle pense sans avoir peur de se faire classer dans un camp ou dans l’autre.

IL n’empêche que même si je suis d’accord sur ce qu’elle dit sur la burqa, à savoir que pour beaucoup de musulmans, la vue d’une femme qui se voile de la tête au pieds est une honte, je ne suis pas d’accord avec la conclusion qu’elle en tire dans ce rebonds paru dans Libé.

En gros elle dit deux choses:

1- Le conseil d’état a eu raison de refuser la nationalité à cette femme
2- Le conseil d’état s’est laissé manipuler par les intégristes car en affirmant que Mme M. «a adopté une pratique radicale de sa religion, incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française, et notamment avec le principe d’égalité des sexes». le Conseil accepte que l’islam, c’est l’islam des intégristes alors que l’islam des intégristes n’est pas l’islam!
C’est drôle, je suis en désaccord avec elle sur les deux points.

Commençons par le second qui est le plus simple. Je crois que le Conseil d’état a été on ne peut plus clair. Il refuse la nationalité française à cette dame parce qu’elle a choisi une pratique de l’islam qui est incompatible avec ce que le Conseil considère comme une valeur essentielle de la France: l’égalité homme femme. Le Conseil se fiche éperdument de savoir si cette pratique de l’islam est la bonne ou non, il ne statue pas sur ce qu’est ou n’est pas l’islam, il statue sur ce que croit la dame. Point barre. Je ne vois pas en quoi dire que cette dame a « a adopté une pratique radicale de sa religion » est une manière d’accepter la définition de cette religion par les intégristes. A mon avis, c’est un simple constat.

Venons -en maintenant au premier point. Mme Bouzar soutient ce jugement au motif que refuser la burqua, c’est respecter l’islam et considérer qu’une dame qui s’en revêt fait partie d’une secte que la France ne peut pas tolérer en son sein. C’est toujours le même problème que j’ai avec la burqa et autres voiles. En tant que musulman, j’ai du mal avec ça, pour employer un euphémisme. Pour certains de mes coreligionnaires et amis, je suis un hérétique qui conteste des vérités établies et qui ira en enfer pour cela. Le problème, c’est qu’en tant que citoyen et intellectuel, je ne vois absolument pourquoi mon interprétation de la religion musulmane serait meilleure que celle de la personne qui estime que les femmes sont inférieures aux hommes et que les chrétiens, les juifs, les faux musulmans comme moi et les femmes non voilés bruleront tous en enfer. Si quelqu’un croit vraiment ça, je suis incapable de voir pourquoi le fait d’avoir une lecture que personnellement je trouve idiote de sa religion devrait être un motif de discrimination. Si cette personne se trouve être une dame, si elle demande la nationalité française en même temps qu’une autre dame musulmane qui pense comme moi, si la seule différence entre elles est la manière dont elles conceptualisent leur religion, si on accorde la nationalité à l’une mais pas à l’autre, je pense qu’il y a là une atteinte à la liberté de culte de cette personne puisqu’on lui fait comprendre que l’exercice de sa liberté de pensée dans le domaine religieux est borné par ce que pensent d’autres personnes. Que je me trouve être dans les bornes qui font que cette limitation de la liberté de pensée et de culte ne m’atteint pas ne me réjouis aucunement.

Juste une précision; je suis sénégalais, n’ai aucune intention de changer de nationalité et pour autant que je sache, le Sénégal a une procédure d’acquisition de la nationalité infiniment plus aberrante que la France.

Tagged with: , ,

Pécresseries

Posted in miscellaneous by hadyba on juillet 18, 2008

J’avoue que même si je fais de la recherche et que je vis en France, je n’avais pas d’avis du tout sur Mme Valérie Pécresse qui est censée être ma ministre de tutelle. Sa réforme me paraît stupide mais il me semble qu’on ne peut pas vraiment faire une réforme intelligente dans un gouvernement qui, idéologiquement, ne comprends rien à la recherche et en plus promeut de valeurs qui sont à l’opposé de celles qui fondent toute recherche scientifique. Puis, hier soir je rentre à la maison à 22h 30 et j’entends la journaliste d’itélé qui reçoit l’ex président de SLR dire: « D’après Madame Pécresse, si la recherche française ne fonctionne pas, c’est parce les chercheurs français sont aux 35h »

Tu arrives au bureau avant 8h, tu pars au plus tôt à 20h, tu viens également le samedi et parfois même le dimanche, tu travailles aussi quand tu es à la maison et il paraît que tu es inefficace parce que tu es aux 35h! Je me demande si madame le ministre de la recherche a la moindre idée de ce qu’est la recherche. A ce point de foutage de gueule, je ne vois vraiment pas ce qu’on peut attendre d’une telle personne.

Ce matin, juste pour m’assurer que j’avais bien entendu, je fais une recherche sur Mme Pécresse et je tombe sur ça!

Bienvenue sur terre

Posted in miscellaneous by hadyba on juillet 17, 2008

malgré tout.

Franchement, il y des sorts plus enviables.

Père: Dieudonné Mbala d’après la révélation antisémite
Parrain: Jean-Marie le Pen
Paroisse: traditionaliste de Saint-Eloi
Prêtre officiant: Philippe Laguérie, ancien curé de Saint-Nicolas-du-Chardonnet, bastion intégriste parisien

Mais vous savez-quoi, je ne crois absolument pas à la prédestination et je crois que cette jeune demoiselle pourrait tellement bien tourner qu’à 18 ans elle épouserait un juif orthodoxe. Je prie que son père voit ça.

Ce n’est pas à l’abée Laguérie que j’apprendrai que les voies du Seigneur sont impénétrables!

Rose Dieng

Posted in miscellaneous by hadyba on juillet 15, 2008

est décédée depuis le 30 juin!

Je viens de l’apprendre par hasard.

Au Sénégal, Rose Dieng est tout simplement une légende ayant raflé tous les prix du concours général quand elle était lycéenne avant de venir faire Polytechnique à Paris et d’intégrer l’INRIA où elle a dirigé l’une des premières équipes au monde bossant sur le web sémantique.

Je ne l’avais jamais rencontrée et je suis triste de savoir que cela ne se fera jamais. Faites un tour sur le site que lui consacrent ses collègues.

Darfour again

Posted in miscellaneous by hadyba on juillet 15, 2008

J’avoue que je ne sais pas quoi penser de l’inculpation de Omar El Béchir, président en exercice du Soudan, par la Cour Pénale internationale. Sur un plan purement stratégique, le moins que l’on puisse dire, c’est que le moment choisi par Luis Moreno Ocampo est particulièrement malheureux. Depuis une année au moins, j’ai l’impression que les choses étaient sur la bonne voie au Darfour, que les ONG arrivent à travailler correctement et même qu’une force des nations unies assez efficaces était en place. Sortir pile à ce moment une inculpation du dictateur en chef de Khartoum me semble pour le moins contre-productif. D’une part, je pense que cette inculpation va radicaliser le gouvernement soudanais et n’aidera pas les populations qu’elle est censée aider. D’autre part, je vois d’ici les africains se plaindre que l’inculpation d’un chef d’état africain en exercice traduit tout le mépris dans lequel on tient notre continent. Il n’est absolument pas envisageable que Bush jr, Ehud Olmert, les responsables de la junte birmane ou le président chinois se voient inculper de crime de guerre, quoi que fassent leurs armées respectives. Pourquoi accepterions nous que l’on inculpe un chef d’état africain en exercice? El Béchir aura alors beau jeu de se présenter en héros de tout un continent face à l’impérialisme occidental.

Par ailleurs, j’ai déjà eu l’occasion de dire sur ce blog que je ne croyais pas du tout que le conflit au Darfour soit ethnique et encore moins racial. Je peux me tromper mais il me semble que si l’on va au delà de la paresse de la majorité des analystes et journalistes occidentaux (pour employer un mot qui ne veut rien dire mais que tout le monde comprend); analystes et journalistes qui qualifient tout conflit africain d’ethnique mais qui, en l’occurrence ont innové en en faisant un conflit racial; on voit clairement les motifs économiques qui sous-tendent ce conflit. « Follow the money! » conseillait Deep throat. Sur la fiche wikipedia sur le conflit au Darfour, on lit ceci:

« Selon l’écrivain-journaliste F. William Engdahl, le conflit serait aussi dû à une compétition entre la Chine et les États-Unis pour le contrôle des ressources pétrolières du Soudan, ce qui expliquerait tant les ventes d’armes de la Chine au Soudan que le soutien des États-Unis aux rebelles SLA, voire la qualification de génocide qu’ils veulent donner au conflit[15]. En effet, au Tchad voisin, un oléoduc part vers l’Atlantique et des champs pétroliers y sont déjà exploités par la société américaine Chevron. Si les forces armées de libération du Soudan prennent le contrôle des ressources pétrolières au Darfour, les concessions ne devraient plus être accordées aux Chinois. Un des principaux chefs rebelles a été reçu par le président américain George W. Bush en Juillet 2006. »

Du coup, je me demande à quoi sert réellement cette inculpation? A calmer le jeu ou à s’assurer que le conflit ne se réglera pas? Franchement, si cette inculpation devait aider les darfouris, j’en serai ravi mais j’avoue que je crains qu’elle n’aggrave leur cas.

By the way, je ne crois absolument pas à l’idée de justice internationale, pour les raisons exposées ici.

PS: Je m’excuse de ne pas bloguer en ce moment, j’ai juste un peu trop de travail. Deux mois de vacances à Dakar, ça se paie forcément au retour!

Update: Ce blog de diplomates et de chercheurs sur le Dafour est excellent.

Sur le G8

Posted in miscellaneous by hadyba on juillet 8, 2008

Je pense à peu près exactement la même chose!

Vous avez dit stupide?

Posted in miscellaneous by hadyba on juillet 7, 2008

Un rapport condamne la politique d’immigration « choisie »

En plus c’est un de leurs amis qui le dit!

Catholicisme

Posted in miscellaneous by hadyba on juillet 7, 2008

Ceci me parait digne d’intérêt.

Pénétrer la forteresse

Posted in miscellaneous by hadyba on juillet 4, 2008

J’adore voyager en avion mais franchement, maintenant ça devient totalement ridicule! Je suis revenu dans la nuit du 29 au 30 par un vol TAP Air Portugal Dakar Lisbonne Paris.

Déjà à Dakar les flics m’ont obligé à enlever ma ceinture (mais pas mes lunettes!!!?) pour passer sous le portique de sécurité. Trouvant a posteriori que la manière dont mon jean retombait sur mes fesses était du plus bel effet, j’ai sagement décidé de ranger ma ceinture dans mon sac à dos.

A Lisbonne c’était franchement l’horreur. On s’est retrouvés, passagers venant d’Amérique du Sud et d’Afrique, parqués dans une sorte d’enclos étouffant à faire la queue pour montrer patte blanche à un fonctionnaire de de l’équivalent local de la police de l’air et des frontières. Bien sûr, une dame est arrivée très vite et a demandé aux personnes disposant d’un passeport d’un pays membre de l’Union Européenne de la suivre. Nous autres untermenschen avons admirativement regardé ces übermenschen s’en aller vers une destination inconnue mais que nous imaginions délicieusement climatisée.

Après une heure de queue, j’ai remarqué que la dame âgée qui se tenait juste devant moi allait faire un malaise. J’ai donc refermé le livre que j’étais en train de lire, ai confié ma (précieuse) place dans la file à la personne qui me suivait et ai tenté de trouvé un flic ou autre officiel de l’aéroport pour signaler ce fait. J’ai trouvé une dame en uniforme de la TAP qui, après que j’aie laborieusement réussi à lui expliquer en anglais que la Old Lady devant moi allait bientôt s’effondrer, m’a tout bonnement rembarré. Je suis donc honteusement retourné à ma place où j’ai repris ma lecture pendant une dizaine de minutes. Puis, voyant que la Old Lady était vraiment très très mal, j’ai repris mon courage à deux mains et suis aller reparler à la même employée de TAP. Elle m’a re-rembarré mais cette fois j’ai insisté et la foule a commencé à grogner. Voyant qu’elle avait le choix entre aider une vieille dame et déclencher une émeute, mon interlocutrice choisît d’écouter son coeur et me dît que je pouvais faire sortir notre Old Lady de la file. Puisque, comme dirait Pangloss, tout est toujours au mieux dans le meilleur des mondes, c’est juste ce moment là que choisit notre Old Lady pour s’évanouir. Ce qui est une grace puisque nous étions deux à la soutenir et avons pu la rattraper avant qu’elle ne s’écroule lourdement et ne se cogne sur le sol. Alleluia.

J’ai encore une fois repris ma place dans la queue jusqu’aux environs de 9h30 et là, quelqu’un s’est rendu compte que j’avais une correspondance à 9h45. Ils sont donc venus extraire les passagers de l’avion de 9h45 pour Paris et on ouvert un guichet spécial pour nous. J’ai du coup goûté à la joie sans mélange d’être un des übermenschen que l’on sépare de la populace pour les présenter à un fonctionnaire de la PAF à l’air crétin qui regarde vaguement leurs passeports avant de les tamponner. Tamponner des passeports prenant quand même un certain temps, notre avion a décollé en retard de Lisbonne vers 10h30 si je ne m’abuse.

A Paris, juste après que j’aie récupéré mes bagages, deux douanières et deux policières m’ont gentiment demandé de les suivre. Tant qu’à faire, elles ont vérifié la validité et l’authenticité de mon titre de séjour. Le but avoué de la manoeuvre étant de s’assurer que je ne rapportais rien d’interdit, elles ont passé mes bagages au rayon X et ont fouillé l’un de mes sacs. Bien entendu, c’est tombé pile sur celui qui contenait les trucs du genre serviette mouillée, linge sale, chaussettes et autres articles encore moins avouables. Dieu merci, elles n’ont pas trouvé la cocaïne que j’avais rapporté et ont du me laisser partir. Signalons que tout le long de notre échange, elles ont été polies mais je pense pouvoir dire que j’ai été encore plus poli qu’elles, allant jusqu’à leur souhaiter une excellente journée quand elles m’ont libéré. N’empêche que juste à la sortie du local de douane, j’ai vu un autre noir entouré de quatre militaires armés du dispositif vigipirate se faire, lui, méticuleusement fouiller par un flic.

……… Toujours cette petite pointe de paranoïa qui vous élance quand vous êtes noir et vivez en France!

PS: Trop de travail en ce moment mais j’aimerais bien faire un post final sur mes impressions du Sénégal. Next week perhaps