Hady Ba's weblog

Géorgia in my mind

Posted in Uncategorized by hadyba on septembre 1, 2008

Je suis en train de vaguement observer ce qui se passe en Géorgie et je ne sais absolument pas quoi en penser. De toute manière, j’avoue que je ne comprends plus rien à la Russie depuis que Poutine a apparemment réussi à partir sans partir tout en partant… mais en restant quand même! Il n’empêche que s’il fallait attendre de maitriser quelque chose pour en parler, ce ne serait pas la peine d’avoir un blog!

Si j’en crois la chronologie du papier du FT du 27/08/08 [papier que je ne retrouve pas sur le net!], les russes ont effectivement attendu que les géorgiens attaquent pour réagir mais sachant que depuis avril ils avaient prévu une virée en Géorgie pour cet été, on peut raisonnablement penser que le président Géorgien est tombé dans un piège habilement tendu. Ne comptez bien évidemment pas sur moi pour dire qui sont les gentils et qui sont les méchants de cette histoire: BHL le fait très bien d’une part et d’autre part, franchement je m’en fiche totalement. Ce qui m’intéresse dans cette histoire géorgienne, c’est ce que ça signifie d’un point de vue plus global pour les relations internationales.

En bon gauchiste, je ne dérogerai bien évidemment pas à la règle. Commençons d’abord par nous écrier: « C’est la faute à Bush Jr! » Une telle affirmation n’est presque jamais fausse et fait toujours plaisir à mes amis les plus proches et j’ai un sens aigu de l’amitié. Non, sérieusement, en pensant à l’invasion russe, je me suis demandé si cela aurait été possible dans un monde d’avant l’invasion irakienne. Il me semble que l’une des conséquences les plus dramatiques de l’aventure irakienne, et une de celles dont on parle le moins, est que les USA ont perdu une partie de leur aura morale et que la légalité internationale a perdu un peu de sa légitimité. Il sera toujours possible pour une grande puissance d’envahir un pays plus faible s’il arrive à trouver un prétexte du genre défense des droits de l’homme. C’est Kissinger qui rappelait dans un de ses livres que le système des relations internationales actuelles est largement un héritage du Traité de Westphalie qui a mis fin à la Guerre de Cent ans et que l’on peut résumer comme suit: « Chaque souverain est libre de zigouiller ses propres sujets s’il le veut. » Contre l’idée stupide de Kouchner selon laquelle il faudrait un droit d’ingérence humanitaire, Kissinger argumentait qu’il serait dangereux de renoncer à la Paix de Westphalie avant d’avoir su exactement par quoi on la remplaçait. Après les précédents américains et russes donc, il ne m’étonnerait donc pas que de temps à autres, nous voyions se reproduire de telles choses sous des prétextes toujours semblables (défense des minorités opprimées, non respect des droits de l’homme….). Donc mon « La faute à Bush Jr » ne me paraît pas totalement de mauvaise foi.

Deuxième chose qui me paraît sidérante: c’est le crétinisme du président Saakashvili. Si je dirigeais un pays aux portes de l’empire Russe, je ne jouerais pas avec le feu. Être occidental, démocratique, capitaliste et tout ça, c’est cool, mais la géographie c’est implacable. Je ne dis pas qu’il aurait du totalement s’aplatir mais il aurait au moins du garder des relations plus ou moins cordiales avec la Russie. Ce qu’il a fait c’est un peu comme si vous habitiez un quartier dominé par don Vito Corleonne et que vous décidiez de le défier quotidiennement! On ne vous demande pas de rejoindre la mafia mais, tant que la police n’a pas fait le ménage, vous avez le choix entre déménager ou accepter l’amitié du Don. Étant donné qu’un pays ne se déménage pas…

D’un point de vue américain, une chose me paraît inquiétante: l’impression d’impuissance que donne cette Administration. Si on se veut la première puissance mondiale, la moindre des choses est de savoir protéger ceux qui viennent ouvertement et volontairement se faire vos vassaux. Or la Géorgie ne s’est pas seulement déclarée pro-américaine: elle a envoyé des troupes en Irak. Elle est donc en droit d’attendre des USA une protection aussi totale que celle que les pays du bloc occidental espéraient face à ceux du pacte de Varsovie. Si vous comparez avec ce qui se passait du temps de la guerre froide, les USA avaient clairement fait comprendre que si un blocus était tolérable, une invasion de Berlin aurait entrainé une guerre sans merci. Ayant accepté la responsabilité de récupérer la Géorgie, la moindre des choses était de proférer des menaces assez crédibles pour que les Russes n’osent jamais envahir ce pays. Ne l’ayant pas fait, ils envoient un message très clair aux autres pays de l’ex bloc de l’Est: « Allez les gars, rejoignez nous donc parce que la démocratie c’est cool. Mais, si la Russie vous attaque, désolé, on peut rien pour vous. » Il ne m’étonnerait pas que les autres pays de l’ex empire soviétique se mettent à réfléchir et en arrivent à la conclusion qu’il vaut mieux baisser un peu son froc devant la Russie que de faire ami/ami avec des occidentaux incapables de les protéger.

Medvedev a apparemment réussi à avoir le soutien des chinois. Je me demande ce que ça signifie. La guerre froide est-elle relancée? A mon avis, c’est de toute manière une chose saine que le monde soit multi-polaire. Que s’affrontent des blocs puissants ayant de vraies différences idéologiques est une bonne chose parce que l’hégémonie a tendance à produire de l’hubris. Si les américains ont des adversaires à leur mesure et qu’ils ne peuvent pas envahir en trois jours, cela les incitera à se comporter de manière intelligente et à réfléchir de manière stratégique. Ils se sont laissé surprendre en Géorgie; je suis sûr que les experts du Département d’État, de la CIA et des autres administrations sont déjà en train de plancher sur la reconfiguration géopolitique du monde qu’entraine l’aventure russe en Géorgie. Je leur fait confiance pour en tirer des conséquences intelligentes. Reste à savoir si la prochaine Administration US saura les écouter.

Une chose qui est vraiment ironique dans tout ça, c’est que si vous vous souvenez bien, Condi Rice est une spécialiste de l’URSS et qu’au tout début de l’Administration Bush, elle était venue avec une critique radicale de la Russie disant que c’est de là que viendraient les problèmes. Puis Bush Jr a rencontré Poutine et a déclaré qu’il l’avait regardé au fond des yeux et avait vu que son âme était pure [ou une autre connerie de ce genre]. Condi avait remisé ses analyses et de toute manière Ben Laden avait rapidement fait shifté l’attention de tout le monde. Je me demande si quelqu’un se rendra compte à quel point Condi avait été visionnaire sur ce point. Ceci dit, il est dommage qu’ils aient dilapidé toute leur crédibilité en ce moment parce que franchement, je préfère les USA à la Russie et à la Chine et voir les américains s’affaiblir pile au moment où les chinois et les russes semblent décidés à dominer le monde ne manque pas de m’inquiéter!

PS: Vous conviendr
ez avec moi que l’illustration et le titre s’imposaient d’eux mêmes!

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Anonyme said, on septembre 5, 2008 at 3:04

    Je te conseille d’aller voir « le grain de sable » http://www.legraindesable.com/ y’a un article sympa qui donne une interprétation du conflit un peu différente de celle qui nous est bassinée par nos médias…
    bien à toi
    saxo


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :