Hady Ba's weblog

Obama chez Jay Leno

Posted in Economie by hadyba on mars 21, 2009

Lu la retranscription de l’interview de BHO chez Jay Leno. C’est presque totalement dénué d’intérêt. BHO était de toute évidence là pour faire du charme à l’Amérique et maintenir sa côte de popularité à un niveau assez élevé pour lui permettre d’intimider le Congrès et de mener à bien les réformes qu’il veut faire passer. C’est de bonne politique, limite populiste mais trop superficiel quant au fond pour être réellement intéressant. Malgré tout, au détour de la conversation, BHO a sorti ceci:

« In the meantime, we’re taking a lot of steps to, for example, opening up – open up separate credit lines outside of banks for small businesses so that they can get credit – because there are lot of small businesses out here who are just barely hanging on. There credit lines are starting to be cut. We’re trying to set up a securitized market for student loans and auto loans outside of the banking system. So there are other ways of getting credit flowing again. »

Si ce paragraphe a attiré mon attention, c’est parce que depuis le début de cette crise, je me demandais pourquoi personne ne disait cette chose qui me paraissait absolument évidente et a priori simple à mettre en œuvre qu’étant donné que l’urgence était d’éviter que la crise ne se propage à l’économie réelle, il fallait que les États ouvrent leurs propres lignes de crédit à destination du grand public et des petits entrepreneurs. Je ne comprends juste pas pourquoi cette solution pragmatique n’a pas été adoptée dès qu’il a été évident que les banques étaient dans une incertitude trop grande sur leur propre santé financière (et celle de l’économie en général) pour prendre le risque de prêter de l’argent à qui que ce soit. En plus un avantage de l’ouverture de tels substituts aux banques aurait été que les États n’auraient pas eu besoin de renflouer les banques mais auraient laissé faire ce processus darwinien si cher aux libéraux, processus au terme duquel seules les banques les plus solides seraient restées debout. Mais peut-être est-ce justement ça le problème: les libéraux aiment bien que s’applique la sélection naturelle quand les conditions sont optimales pour leur survie, pas quand elles leur sont défavorables!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :