Hady Ba's weblog

Liage du lundi et Jazz

Posted in Blogroll by hadyba on avril 13, 2009

Sur un mensonge.

Dans le même ordre d’idée, ce matin, j’ai lu çapuis ça.

Tant qu’à linker: ce blog sur la politique française par un prof de Harvard est excellent. Il m’a permis entre autres de découvrir ce papier du New York Times qui devrait faire du bien aux relations franco-américaines!

Sur la crise économique actuelle: ce court article lu il y a quelque temps déja, réussit le tour de force de me donner l’impression que Krugman est un optimiste quant à la situation actuelle. (OK, j’exagère un peu pour le fun!)

By the way, le site de l’Agence de Presse Sénégalaise est pas mal je trouve on y apprends entre autres que les gangsters qui dirigent mon pays veulent, contre toute raison vendre leurs dernières actions de la SONATEL à Orange alors que la présence de l’Etat au conseil d’Administration de la première boite de télécom sénégalaise est essentielle pour les équillibres socio-économiques actuels. Je me demande s’il n’y a pas un moyen de les en empêcher légalement! Ah si seulement la justice sénégalaise était aussi indépendante que notre presse…

Puisque je suis en train d’écrire et que j’aurais probablement pas le temps de bloguer dans les jours qui viennent: j’ai vu cette expo au Quai Branly sur le Jazz. C’était pas mal… et en même temps frustrant: ils font une expo multimédia sur le jazz et ils sont infichus d’avoir des interviews de jazzmen qui parlent de leur art et de leur pratique! J’avoue que je ne comprends pas comment ils ont pu faire une bourde pareille! Sauf bien évidemment à supposer que des artistes n’ont aucune légitimité à parler de leur art.  A part ça, l’expo était cool et je vous la conseille vivement.ffpofp105jazz-portrait-harlem-new-york-1958-posters

J’ai été scotché devant cette photo d’Art Kane! C’est juste énorme de les avoir tous ensemble là et d’essayer de deviner qui est qui. Pour Monk, c’est évident of course! Et j’adore les enfants assis sur le trottoir.

PS aux puristes de la langue française: Je suis désolé pour les fautes dans mes derniers posts (et dans les prochains également). Je les écrit trop rapidement et n’ai pas vraiment le temps de me relire.

Femme de ménage

Posted in miscellaneous by hadyba on avril 8, 2009

Éthique & esthétique

Posted in Musique by hadyba on avril 2, 2009

bruce-springsteen

L’autre jour, la discussion avec un de mes amis a dérivé sur ce que j’écoutais en ce moment et après lui avoir dit que j’étais en train d’écouter et de ré-écouter le dernier Springsteen, j’ai embrayé sur le fait que j’admirais l’homme Springsteen et ses prises de position politiques au moins autant que j’aimais sa musique. Moyennant quoi, mon ami m’a fait remarquer que j’étais un fieffé idéologue dont même l’esthétique était déterminée par la politique. Sur le coup, je me suis vigoureusement défendu en disant un truc du genre qu’à ce compte je devais détester Mozart qui était un cochon ou Satchmo qui était un oncle Tom.

Il n’empêche, je me demande si mon ami n’a pas un peu raison. Normalement, j’aime bien le rock/folk mais sans plus mais avec Springsteen, c’est une autre histoire. Ça fait presque un an qu’il ne passe pas une semaine sans que j’écoute de sa musique et je fais des recherches sur le net pour vérifier les paroles exactes de ses chansons. J’ai l’impression que même si j’adore les mélodies de ses chansons, ce que j’aime également chez lui est essentiellement politique même si ce n’est pas nécessairement politicien.

D’abord il écrit souvent de longues chansons qui durent au moins 5mn. Ça n’a l’air de rien mais c’est un acte de totale liberté parce qu’en ces temps de formatage radiophonique, produire une chanson de plus de 3mn est plutôt risqué car ça incite les radios à ne pas la passer.

Cette liberté de BS se manifeste également dans sa revendication de son appartenance au New Jersey. Avoir grandi à l’ombre de l’opulente et légèrement méprisante New York [qui fait rêver le monde entier et donc encore plus ses voisins immédiats les ploucs1 du New Jersey] est important pour BS qui pense qu’il y a quelque chose de rassurant dans le fait de promener ses enfants dans les mêmes rues où on a joué étant enfant et de voir dans les amis de ses enfants, l’enfant qu’a été leur père avec qui on a joué aux billes. Lors de son discours d’acceptation dans le Hall of Fame du NJ, Springsteen a de très belles phrases sur le fait de venir de cet État et donc d’avoir la hargne du type qui a quelque chose à prouver du simple fait d’être moins bien né que les autres; les autres étant par exemple les new yorkais qui les narguent du haut de leurs gratte ciels.

Et ce que je trouve absolument magnifique chez BS, c’est que cette hargne ne se transforme pas en haine. Elle est un moteur pour faire des choses, pour comprendre qu’il y aura toujours des gens qui vous regarderont de haut et des gens que l’on pourrait regarder de haut. Se retrouver dans la position du plouc face aux New Yorkais devrait donc inciter à ne pas reproduire le même schéma. Il me semble que c’est la dialectique de cette hargne et de cette absence de haine qui font la qualité des textes de BS. Ce qui me passionne dans les textes de BS, c’est le fait qu’il magnifie les luttes quotidiennes. Mieux que quiconque, me semble-t-il, il sait montrer ce qu’il y a d’héroïque dans l’activité de tous ces gens qui se lèvent pour aller au travail, pour essayer de trouver du travail s’ils sont au chômage, qui tombent amoureux et éduquent leurs enfants pour en faire des personnes honorables; en un mot qui se construisent une vie décente… Ce truc que les politiciens exploitent en l’exaltant et en l’opposant à la supposée perverse déviation par rapport à la norme2, Springstreen l’exalte non pas sur le mode fascisant mais sur un mode inclusif qui ne fait pas des losers des faibles ou des coupables mais des héros qui, s’ils ont échoué, ont au moins eu le courage de se présenter dans l’arène et la décence de combattre selon les règles. C’est par cette compréhension de l’héroïsme du quotidien que BS se rapproche de Reagan3 mais c’est également par elle, par le fait qu’il est véritablement du coté du peuple et sait que ce ne sont pas ceux qui ont fait le plus d’efforts qui ont la réussite la plus immédiatement visible4 que BS était et reste infiniment plus honorable que ne le sera jamais aucun membre du parti Républicain.

Par dessus tout, j’aime le fait que chez BS, cette vision du monde ne soit pas le fruit d’une théorisation désincarnée mais bien évidemment le résultat d’une éducation normale dans une famille normale de la classe moyenne américaine blanche. Ce dernier point est particulièrement important pour moi parce que beaucoup de gens ont tendance à se laisser prendre par cette rhétorique droitière selon laquelle la solidarité et la compassion seraient des qualités que ne peut se permettre de promouvoir qu’une élite universitaire détachée du réel. Des gens comme BS, se font les porte parole du peuple et montrent à cette l’élite populiste qui essaie de faire prendre sa perversité pour du réalisme à quel point elle est elle même déconnectée du réel, quoi qu’elle prétende par ailleurs.

Toutes ces choses dont j’ai parlées sont bien évidemment éminemment politique mais elles ne vaudraient pas tripette (en tout cas en ce qui concerne mes goûts musicaux) si Springsteen faisait de la mauvaise musique ou même de la musique de qualité moyenne. Ce qui est génial, c’est que non seulement sa musique est proprement excellente mais en plus Springsteen n’a pas peur d’expérimenter et d’alterner des albums très différents allant de son bon gros rock naturel à un Folk que Nashville ne renierait pas en passant par des ballades très douces. Alors, pour une fois que je suis pleinement en accord avec le fond tout autant qu’avec la forme, je ne vois vraiment pas pourquoi je devrais me priver!

PS: Maintenant que j’y pense: je lis et relis TS Eliot sans discontinuer depuis plus d’un an maintenant alors que ce type était pour le moins fascisant! Ça me rassure sur la déconnexion de mon esthétique d’avec mon éthique.

PPS: Je suppose que ce post n’a d’autre fonction que de crier urbi et orbi mon admiration pour BS sans passer pour un fan hystérique!

1Ploucs selon les habitants de la Grosse Pomme, entendons-nous bien!

2Souvenez-vous, la France qui se lève tôt opposée à l’armée des chômeurs, fonctionnaires et immigrés parasites…

3Au point que ce dernier s’est cru autorisé de prendre Born in the USA comme musique de campagne

4Genre Rolex

Tout le monde sait que…

Posted in Politique, Vie quotidienne by hadyba on avril 2, 2009

C’est désormais une sorte de rituel je suppose. Amesty International ou la Commission des droits de l’homme de l’ONU sort son rapport, la police proteste et on attend le prochain round. N’empêche que ce matin au petit déjeuner, j’ai failli m’étrangler en entendant un syndicaliste policier, très élégant au demeurant, clamer sur i>télé:

« Tout le monde sait que la police française respecte les lois républicaines! »

Tout le monde? Sauf les noirs, les arabes, les banlieusards, les jeunes, les prostituées, les roms, les immigrés, ceux qui aident les immigrés, ceux qui protestent dans les avions quand on rapatrie les immigrés, les conducteurs, ceux qui ont le malheur de fumer dans les lieux publics, les manifestants…

Mais pas besoin de faire une telle énumération: il est facile de falsifier une phrase qui commence par « Tout le monde sait…», il suffit de répondre: « moi, je ne le sais pas ». Et il se trouve que personnellement, non seulement je ne sais pas que la police française respecte les lois républicaines, mais qu’en plus je suis tellement convaincu du contraire que quand je les vois patrouiller dans mon train ou dans la ville où j’habite, je me sens un peu moins en sécurité.

Juste pour que ce soit très clair, Amnesty n’est pas en train de pinailler sur des flics qui ne diraient pas bonjour avant de vous contrôler, c’est infiniment plus sérieux que ça, ce qui intéresse Amnesty, ce sont: « Les homicides illégaux, les passages à tabac, les injures racistes et l’usage abusif de la force par les agents de la force publique… »

Le site qu’Amnesty International consacre au noir dossier de la Police Française se trouve ici. Libre à vous de regarder ou de choisir de fermer les yeux. Vous avez encore ce droit là!