Hady Ba's weblog

C’est dit

Posted in France, immigration by hadyba on juillet 31, 2010

Une situation irrégulière ne peut conférer plus de droits qu’une situation régulière et légale.

Nicolas Sarkozy

Je suppose qu’à ce niveau de bullshit, l’adversaire politique, abasourdi, ne peut que se taire et voter pour vous.

Publicités

String theory war

Posted in Blogroll, Philosophie, Science by hadyba on juillet 28, 2010

Woit parle de Witten qui parle de théorie des cordes et lui prête beaucoup de machiavélisme. Quant à moi, pour ce que ça vaut, je pense toujours que la théorie des cordes est de la métaphysique qui s’ignore.

Tagged with:

Posner redevient idiot

Posted in Economie by hadyba on juillet 26, 2010

Quand, il y a plus d’un an, Posner avait vu la lumière et subitement décidé qu’après tout les théories néolibérales étaient peut-être stupides, le cinglant commentaire de Krugman avait été:

why, exactly, should we listen to people who by their own admission completely missed the story? I mean, anyone who actually listened to what Newt Gingrich and Dick Armey were saying in 1994, let alone what passed for thought in the Bush administration, should have realized long ago that if there ever was an intellectual basis for modern conservatism, it was long gone

Et si l’on y réfléchit une seule minute, c’est incontestable. Richard Posner a beau être juge à la cours d’appel fédérale et prof à l’université de Chicago, il n’en est pas moins vrai qu’il a passé les dernières décennies à défendre et à donner de la respectabilité à des idées non seulement totalement idiotes mais également dangereuses pour la société et cruelles pour les plus défavorisés de ses concitoyens. Qu’il reconnaisse du bout des lèvres que les idées dangereuses qu’il défendait étaient peut-être pernicieuses après que ces idées ont presque menées le monde à la ruine n’en fait pas un héros. Krugman a d’autant plus raison que la crise n’est même pas encore terminé que Posner retourne sans sourciller à ses délires néolibéraux. Ainsi, dans son dernier post, il argumente très sérieusement contre l’allongement par l’administration Obama de la durée des indemnités chômage. Il a deux arguments:

Far from being effective as stimulus, the extension of unemployment benefits will have two negative effects on employment. First, it will increase the opportunity cost of the recipient’s rejoining the labor force.

[…]

Second, extending unemployment benefits has a negative long-term effect on employment. The longer a person is unemployed, the less likely he is ever to return to the labor force, at least in a job comparable to the one he held before becoming unemployed. Apart from erosion of skills and of the habit of working, persons unemployed for a long time are unattractive hires because employers are suspicious of these persons’ attachment to or aptitude for work.

Toujours la même rengaine: les chômeurs préfèrent profiter du système social que de travailler ce qui fait que quand ils finissent par se décider à chercher du travail parce que leur durée d’indemnisation est écoulée, les patrons ne veulent plus les réembaucher parce qu’ils ont perdus leurs savoir faire et sont de toute manière paresseux. Tapons sur les pauvres, non pas parce que ça nous plait mais parce que c’est dans leur intérêt quoi! Ce qui est étonnant, c’est que c’est toujours sur les pauvres qu’on propose de taper et qu’on ne pense jamais à faire payer les riches.

PS: Oh mais bien sûr, Gary Becker pense la même chose, mais c’est Becker non? Just for fun, admirez la qualité de ses arguments:

However, the actual large extension poses a major risk of creating an unemployment culture where men and women remain “ unemployed” for years. Once the period of unemployment becomes long enough, people begin to get the habits from being unemployed for a long time: they sleep late, develop various leisure interests, and at the same time their work skills depreciate from not using them for an extended period. Studies have shown that skill depreciation is a serious effect of being unemployed for a long time.

C’est bien connu, les chômeurs se réveillent à 12h et attendent qu’il fasse nuit pour aller boire leurs indemnités.

Grey’s anatomy

Posted in USA, Vie quotidienne by hadyba on juillet 25, 2010

Je viens juste de me faire une cure de Grey’s anatomy et je me demandais: vous ne trouvez pas un peu sexiste que tous les médecins senior mâles de la série se retrouvent à sortir avec de séduisantes médecins junior femmes qui ont au moins 20ans de moins qu’eux?

Tagged with: ,

Les Maisons

Posted in Poésie by hadyba on juillet 24, 2010

Alors un maçon vint et dit, Parlez nous des Maisons.

Et il répondit et dit :

Construisez dans votre imaginaire une retraite dans le désert, avant de bâtir une maison dans l’enceinte de la ville.

Car de même que vous vous en retournez chez vous au crépuscule, ainsi en est-il du voyageur qui est en vous, l’éternel isolé et solitaire.

Votre maison est votre corps déployé.

Elle s’épanouit au soleil et dort dans le silence de la nuit ; et ne reste pas sans rêves. Votre maison ne rêve-t-elle pas, et rêvant, quitte la ville pour la forêt ou le sommet de la colline ?

O, si je pouvais rassembler vos maisons dans ma main et tel un semeur les éparpiller dans la forêt ou dans la prairie.

Que les vallées soient vos rues et les verts sentiers vos allées, que vous puissiez vous chercher à travers les vignes, et revenir avec les senteurs de la terre dans vos vêtements.

Mais le temps pour ces choses n’est pas encore venu.

Dans leur peur, vos aïeux vous ont rassemblés trop près les uns des autres. Et cette peur durera encore un peu. Encore un peu, les murs de vos cités sépareront vos foyers de vos champs.

Et dites-moi, peuple d’Orphalese, qu’avez vous dans ces maisons ? Que gardez-vous derrière ces portes verrouillées ?

Avez-vous la paix, la force tranquille qui révèle votre puissance ?

Avez-vous des souvenirs, ces voûtes scintillantes qui enjambent les sommets de l’esprit ?

Avez-vous la beauté, qui mène le cœur des choses façonnées dans le bois et la pierre vers la montagne sainte ?

Dites-moi, avez-vous ces choses en vos demeures ?

Ou n’avez-vous que le confort, ou la convoitise du confort, cette chose furtive qui se glisse dans la maison comme un invité, puis devient un hôte, et puis un maître ?

Oui, et il devient dompteur qui avec fourche et fouet fait des pantins de vos plus généreux désirs.

Bien que ses mains soient de velours, son cœur est de fer.

Il vous berce jusqu’au sommeil, afin de rester à votre chevet et se moquer de la dignité de la chair.

Il se moque de vos sens qui sont robustes, et les couche dans l’ouate comme des vases fragiles.

En vérité, le désir du confort assassine l’ardeur de l’âme, et suit en ricanant ses funérailles.

Mais vous, enfants des espaces, vous dont le repos est toujours tourmenté, vous ne serez ni capturés ni domptés.

Votre maison ne sera pas une ancre, mais un mât.

Elle ne sera pas une étoffe chatoyante qui couvre une plaie, mais une paupière qui protège l’œil.

Vous ne replierez pas vos ailes afin de pouvoir franchir les portes, ni ne courberez vos têtes de sorte qu’elles ne heurtent le plafond, ni ne craindrez de respirer, de peur que les murs ne se fissurent et tombent.

Vous ne résiderez pas dans des tombes faites par les morts pour les vivants.

Et même regorgeant de magnificence et de splendeur, votre maison ne retiendra pas votre secret, ni n’abritera vos désirs.

Car ce qui est illimité en vous demeure dans le palais du ciel, dont la porte est la brume du matin, et dont les fenêtres sont les chants et les silences de la nuit.

Khalil Gibran, Le Prophète

Texte intégral ici. C’est cet article qui m’y a fait repenser.

Tagged with:

La Négritude dans la SEP

Posted in Philosophie by hadyba on juillet 23, 2010

Cool, je viens juste de voir que La Négritude a fait son entrée dans la Stanford Encyclopedia of Philosophy. Et que l’article est du à mon ancien prof Souleymane Bachir Diagne.

Photo volée ici.

Un bon « gens du voyage »

Posted in France by hadyba on juillet 23, 2010

Sur i>télé, un type qui se présente comme un « gens du voyage sédentaire mais qui aime voyager. » et qui prie humblement Nicolas Sarkozy de ne pas faire l’amalgame entre les bons « gens du voyage » et les mauvais « gens du voyage » qui envahissent nos villes, ne respectent pas nos lois, violent nos enfants et tutti quanti. Bien sûr,ce n’est pas ainsi qu’il le dit mas l’idée y est. Nicolas Sarkozy d’ailleurs ne dit pas autre chose. Quand, à la sortie du Conseil des ministre, Luc Chatel a déclaré la guerre aux « gens du voyage », il a bien pris soin de préciser que ce serait une guerre totale contre certains « gens du voyage ». Ce restrictif certains permet de gratter le ventre des racistes sans pouvoir stricto sensu être qualifié de raciste. Nicolas Sarkozy nous dira-t-on n’est ni raciste ni xénophobe parce qu’il ne déteste pas tous les étrangers. Il combat certains étrangers, certains gens du voyage, certains musulmans, certains immigrés. Un raciste les combattrait tous.

Sauf que nous savons très bien comment fonctionne notre esprit. Supposons un groupe de personnes qui ont une religion, une race, des convictions philosophiques, des traditions, un mode de vie, etc. homogènes. Si vous choisissez d’insister sur une de ses caractéristiques en particulier pour leur attribuer une qualité, vous dites implicitement que c’est cette caractéristique qui est responsable de leur exhibition de cette qualité. Quand Chatel nous dit que certains « gens du voyage » sont désormais en guerre totale contre la République Française, ce que nous comprenons automatiquement, c’est que nous sommes en guerre contre les « gens du voyage ». Cela se passe en deux étapes. Nous comprenons d’abord que nous sommes en guerre contre des personnes qui se trouvent être des « gens du voyage ». Puis nous déduisons que si nos ennemis sont désignés comme « gens du voyage » plutôt que comme protestants, blancs ou buveurs d’eau, c’est parce que c’est leur caractéristique « gens du voyage » qui les rend détestables. Juste pour donner une illustration, supposez que ce soit non pas Chatel mais Rama Yade qui parle et qu’elle dise à propos de ces gens là: « Nous allons mener une guerre totale contre certains blancs qui se croient permis de saccager nos gendarmeries. » Ce serait choquant non? Oui mais pourquoi? C’est vrai que ces gens sont aussi blancs que gens du voyage et en plus, elle aurait bien précisé qu’elle ne parle que de certains pas de tous les blancs.

Notre « gens du voyage »1 sur i>télé l’illustre parfaitement: il a bien compris qu’il aura la joie d’être stigmatisé et combattu par la République Française dans toute sa force et il essaie de se dissocier de ceux qu’il ne perçoit pas comme les siens. Cela ne vous rappelle rien? Moi, si, ça m’a fait penser à LeRoi Jones (parlant d’un roman de Chestnutt):

Le héros en est un Afro-Américain raffiné », médecin, qui est obligé de voyager dans un wagon réservé aux Noirs plein de paysans sales, turbulents et ivres: « Ces gens, dit l’auteur, lui semblent tout aussi déplaisants qu’ils le sont pour les Blancs à l’autre bout du train. »

Oui, je sais, c’est ignoble de comparer les deux situations mais si ça se trouve, ce qui vraiment est ignoble c’est un président français du XXIe siècle qui réactive des attitudes discriminatoires dont nous croyions que l’Afrique du Sud de la fin du siècle dernier était le dernier avatar.

Photo volée ici.

§§§§§§§

1Oui, je dis « un ‘gens du voyage’ » parce que tant qu’à raconter n’importe quoi sur eux, autant les qualifier n’importe comment. Suivez l’actualité des jours à venir et vous verrez qu’il est désormais politically correct en France de dire n’importe quoi sur eux.

Tagged with: ,

Amour maternel

Posted in France, Oh my God! by hadyba on juillet 22, 2010

Si jamais je m’amusais à effectuer un braquage et que je me faisais descendre par les flics sur lesquels j’aurais tiré, ma mère commencerait par appeler les flics pour s’excuser et les féliciter puis elle me ressusciterait pour me re-tuer, ensuite elle boycotterait mes obsèques. Une chose est sure, jamais au grand jamais elle ne se répandrait dans la presse pour exiger justice.

Apparemment, certaines mères sont meilleures que la mienne. La preuve.

Franchement, des émeutes pour un braqueur…….

Protego Horribilis

Posted in France, Politique by hadyba on juillet 21, 2010

Cette histoire de bouclier fiscal est encore plus ignoble que je ne l’avais réalisé. Tout le monde affirme que le taux d’imposition en France est trop élevé et je croyais savoir ce qu’il en était. Voici ce que j’avais compris. Supposons que vous soyez rentier, ayez des actions ou bien travaillez. Mettons que vous avez un revenu mensuel de 10000euros; cela vous fait donc un revenu annuel de 120000euros. Par ailleurs, vous avez un patrimoine; je ne sais pas moi des terrains, des maisons, des actions, des voitures, des chevaux, des chiens des chats et tout ce que vous voulez.

Ma compréhension du système fiscal français était que le fisc commençait d’abord par vous ponctionner 50% des 120000euros de revenu. Ensuite, on procédait à des calculs byzantins au terme desquels votre patrimoine est évalué et le montant de votre impôt sur ce patrimoine est fixé. Bien sûr, c’est un peu cher mais cela me paraissait totalement raisonnable.

Nicolas Sarkozy ayant claironné sur tous les tons qu’il était inacceptable qu’un français payât plus que 50% du fruit de son travail, je croyais que le bouclier fiscal consistait à dire que le cumul de l’impôt sur le revenu et l’impôt sur le patrimoine ne saurait dépasser 50% du revenu annuel. Il se trouve que j’ai tout faux parce que si j’en crois le Canard d’aujourd’hui:

Alors que L’Oréal a versé à Liliane Bettencourt 280 millions de dividendes en 2008, l’impôt sur le revenu de la femme la plus riche de France devrait être inférieur à 25 millions.

En fait, ça ne fait même pas 10% du revenu de la Dame. Même Harry Potter n’aurait pu produire un sortilège du bouclier aussi puissant!

PS: Rien à voir mais, c’est quoi leur problème avec les cimetières en Alsace? Le Conseil Régional finance en secret un concours d’idiotie ou quoi? Parce que si c’est juste pour le fun…

From an ethical point of view

Posted in France, Politique by hadyba on juillet 10, 2010

A vrai dire j’avais de très bonnes raisons de ne pas m’abonner à Médiapart. J’y ai soigneusement réfléchi à la création du site et avais décidé que le modèle économique n’était pas viable. Qu’on le veuille ou non, nous sommes entrés dans une ère de gratuité de l’information. Je parviendrai toujours à lire tout ce qui est publié par un site internet ou un journal et qui m’intéresse sans avoir à débourser un seul centime. L’affaire Woerth en est un exemple. Je sais ce qui se trouve dans les carnets de la comptable, ai suivi le déroulement de l’affaire et me suis forgé mon opinion sans avoir une seule fois visité Médiapart. Je pense donc que le site, sauf à devenir gratuit et à trouver des sources de revenus comme la pub ou le mécénat, a très peu de chance de survivre sur le long terme. Décision rationnelle donc que de ne pas m’abonner. Moyennant quoi je me suis abonné hier et ai payé l’année entière d’un seul coup.

Merci qui? Merci Sarkozy bien sûr. Ce régime français n’est pas seulement le plus pervers de l’histoire de la cinquième république avec son empressement à transférer les richesses du pays à une poignée de privilégiés. Il est surtout extrêmement violent, violence qu’il peut exercer impunément grâce à la complicité de la presse soi-disant responsable. Il n’y a pas si longtemps que ça, on a vu le Président de la République faire chanter le directeur du Monde pour lui indiquer quel repreneur choisir. Sous couvert de réforme on appauvrit les classes moyennes et on ponctionne les personnes qui sont déjà pauvres alors que l’on protège obstinément les plus fortunés en refusant que quiconque touche au bouclier fiscal. Sur le plan politique, il suffit juste de décortiquer le cas Ségo pour se rendre compte de la violence de ce régime. Ils ont tellement passé leur temps à la décrédibiliser, à se moquer de la moindre de ses paroles et à affirmer qu’elle était folle à lier que maintenant, à chacune de ses interventions, la presse, l’opinion et les politiciens, de gauche comme de droite, lèvent de concert les yeux au ciel avec une commisération infinie. Je ne suis pas en train de dire que Mme Royal n’est pas idiote, je pense juste qu’elle ne l’est en aucun cas plus que la bande de machos qui pontifie solennellement à l’assemblée nationale, au Sénat, au FMI et au gouvernement. Eux en revanche ne sont pas des opposants sérieux au grand chef.

C’est la violence de ce régime qui m’a décidé à m’abonner à Médiapart. Que le collecteur de fonds de l’UMP ait franchi des lignes jaunes n’étonne que les naïfs et les idiots de naissance. Que la presse française, habituellement docile le révèle est étonnant au plus haut point. Que Woerth refuse de démissionner est compréhensible vue l’impudence de ces gens là. Mais qu’un procureur notoirement connu pour être un ami de Nicolas Sarkozy dirige les investigations; que les flics interrogent pas moins de trois fois en deux jours un témoin, qu’ils fassent fuiter que cette dernière se serait rétractée et que l’on profite de cette fuite pour organiser un lynchage en règle de Médiapart comparé aux pires brulots populistes et antisémites des années 30 me paraît dépasser tout ce que l’on peut tolérer, y compris de ces gens là. Il me semble que là, donner de l’argent à Médiapart n’est plus une question économique; c’est une question éthique. Il faut que nous votions avec notre argent et montrions que nous voulons une presse libre et indépendante et sommes prêts à payer pour qu’elle survive.