Hady Ba's weblog

Miscellanées

Posted in Blogroll by hadyba on août 27, 2010

La meilleure manière de procrastiner que je connaisse consiste à essayer sérieusement de comprendre quelque chose que l’on n’a aucune chance de saisir. Pour cela, je peux me plonger dans de la métaphysique, de la poésie ou bien des maths. Pour les deux premiers, des éclairs de compréhension surgissent parfois au milieu de l’océan d’ignorance où je barbote. Pour les maths, well, si le coeur vous en dit, vous pouvez faire comme moi: essayer de comprendre pourquoi Chau, Villani et alii ont eu la médaille Field. Commencer doucement par lire les commentaires de ce post où l’auteur demande qu’on lui explique le programme de Langlands puis dériver vers ce post de Terry Tao où il explique les travaux de chacun des médaillés de cette année. Si vous n’êtes pas docteur en maths ou en physique, une telle lecture ne vous servira strictement à rien mais j’aime positivement l’état d’hébétude dans laquelle cet effort me laisse. Pas la peine de me dire que c’est totalement stupide, je n’ai jamais prétendu que j’étais l’être le plus rationnel qui soit.

La même conf de Witten que Woit trouvait machiavélique est l’occasion pour Clifford Johnson de rendre hommage à son mentor.

Quand un de mes amis voyage en transport en commun entre le Niger et le Mali ça donne:

Le changement des pneus prit assez de temps pour que les Touareg fassent du thé et grillent de la viande. J’ai omis de dire qu’à Labezanga, on avait mis des moutons dans des sacs et on avait placé ces sacs – d’où dépassait seulement la tête de l’animal – dans les soutes. On entendait donc leurs frêles bêlements s’élever comme du néant, comme de la nuit qui tombait.

Il y a quelques jours, le Colbert Report avait invité Chuck Close. Paradoxalement, ce peintre, spécialisé dans les portraits extrêmement ressemblants est atteint de prosopagnosie. La prosopagnosie, comme vous le savez est une atteinte neurologique qui empêche de reconnaître les visages. Notre cerveau a un mécanisme spécifique qui nous permet de reconnaître les visages. Quand ce mécanisme est défectueux, nous ne différencions plus les gens grâce à leur visage mais sommes obligés de nous appuyer sur d’autres caractéristiques comme la démarche, la manière de marcher ou l’habillement pour reconnaître nos connaissances. A un moment, Close disait que le fait de peindre les visages en deux dimensions était une manière de les analyser et donc de pouvoir les mémoriser pour ainsi dire partie par partie1.

N’empêche qu’objectivement, ce mec a des goûts de chiottes. Rien de personnel là dessus. La preuve:

À l’opposé, d’autres animateurs ont les faveurs du pouvoir, lequel souhaiterait qu’il leur soit accordé plus de place sur les grilles de France Télévisions. Il s’agit de Patrick Sabatier, ami de longue date du Président, de Daniela Lumbroso, des frères Bogdanoff, de Didier Barbelivien (associé dans la production à Mémé Ibach)…

Sérieusement, les frères Bogdanov!

1En écrivant cette dernière phrase, je ne puis m’empêcher de penser à utiliser « partes extra partes » juste parce que c’est ce que martelais mon prof de Descartes à Dakar. C’est fou la place que nos profs occupent dans notre cerveau!

Tagged with: , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :