Hady Ba's weblog

Une aventure Saint Louisienne

Posted in Sénégal by hadyba on novembre 2, 2010

En 1997 ou 98, j’étais allé passer quelques jours à l‘université de Saint Louis. Des amies rigolardes m’avaient désigné deux mecs qui, quelques jours auparavant, avaient “perdu” puis retrouvé leurs sexes respectifs.

 

Voici ce qui s’était passé. Quelqu’un était venu de la ville voisine rendre visite au campus à un de leurs amis. Ils avaient poliment salué le gentleman puis étaient sorti de la chambrée. Une fois dehors, l’un des étudiants salueurs s’est rendu compte que la taille de son sexe n’était plus ce qu’elle était. Il avait donc hurlé au voleur de sexe et foncé vers la chambre où le supposé criminel était innocemment en train de discuter, attendant sans doute de commettre un autre forfait. Entendant les hurlements de son compagnon, l’autre étudiant se tata prudemment et se rendit également compte que son sexe semblait plus petit que d’habitude. Il piqua donc un sprint pour réclamer son dû. Bien évidemment, une mini-émeute se déclencha devant la chambre ou se trouvait l’accusé. Avec une moitié des étudiants qui voulait lyncher le voleur de sexe, une poignée qui voulait le protéger et les deux malheureux amputés qui priaient instamment qu’on attende la restauration de leur engin avant tout éventuel exercice de justice expéditive.

 

Toujours est-il que d’une manière ou d’une autre, les flics du campus sont intervenus, ont exfiltré le présumé voleur de sexe et amené les dignes étudiants aux sexes raccourcis pour enquête. Enquête sagement confié au seul être compétent dans ce domaine: le très expérimenté médecin de l’université de Saint Louis. Cette exfiltration se fit bien évidemment sous les coups de boutoir de l’hystérique foule étudiante saint louisienne, fleuron de la future intelligentsia sénégalaise. Pour éviter une incontrôlable émeute, le sagace médecin décida de mener sur le champs son enquête et de publier à la face des étudiants les résultats de cette enquête. Instrument de choix de cette enquête, le double décimètre grace auquel il fut objectivement mesuré la taille des sexes respectifs de nos plaignants. Après quoi le médecin sortit majestueusement de son bureau et proclama les résultats: « La taille, mesurée à cette heure, du sexe de M. X est de x cm ce qui est conforme à la moyenne pour un mâle humain de son age. La taille, mesurée à cette heure, du sexe de M. Y est de y cm ce qui est même supérieur à la moyenne pour un mâle humain de son age. »

Moyennant quoi une copine de mes amis put, à mon arrivée, me donner les mensurations de parfaits inconnus. Mensurations qui ne m’intéressaient absolument pas en plus.

De toute cette histoire, ce qui avait le plus consterné mon meilleur ami, c’était qu’au plus fort de la dispute pour savoir quel sort réserver à ce dangereux voleur de sexe, c’est un étudiant en maîtrise ou en troisième cycle de Sociologie qui s’était proposé pour exécuter l’accusé montrant ainsi qu’il était habité par les forces sociales qu’il était censé étudier.

 

Cette histoire me revient en voyant sur Rue89 qu’un anthropologue français a étudié le phénomène des « voleurs de sexe » et en a fait un livre.

 

PS: Permettez-moi de vous donner un conseil pour terminer. Si vous allez en Afrique noire, lisez un minimum la presse locale et s’il s’avère que l’hystérie anti-voleur de sexe sévit, dites bonjour d’un signe de tête mais évitez autant que possible de serrer la main aux inconnus. Ils pourraient volatiliser votre précieux engin… ou vous accuser d’avoir volé le leur, ce qui est pire.

 

Tagged with: ,

8 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. ibrahima said, on novembre 2, 2010 at 4:57

    mais mon cher hady il faut dire la moyenne du sexe d’un mec en cm pourk je sache si on ne m’a pas voler le mieux hier soir par l’etranger qui m’a salué hier soir.
    ces rumeurs mettent mal à l’aise.à dakar pendant la même période jai rencontré un ami camérounais jai pas pu m’empécher de penser qu’il serait peut être la victime du vol de sexe, lui dans le rôle du voleur

  2. hadyba said, on novembre 2, 2010 at 6:12

    Cher Ibrahima,

    Il est des infos que mon cerveau se refuse à enregistrer. Plus, il parait que la taille ne compte pas. C’est du moins ce que me disent les filles avant de me dire qu’elles préfèrent qu’on en reste là!

    En fait il y a eu la même chose au campus de Dakar mais j’étais en cours et n’ai pas eu d’échos détaillés. Et puis c’est tellement bien de dire du mal de cette sous-fac de Saint Louis.

    Et clairement les étrangers sont en danger quand les indigènes perdent les boules. Voir l’Alsace….

  3. diogene said, on novembre 2, 2010 at 6:41

    hé hady, tu serais en train de nous faire croire qu’elles ont toujours préférer… en rester là ?

  4. hadyba said, on novembre 2, 2010 at 7:01

    C’est un sujet pénible que je préfère ne pas aborder en ligne, mon cher.
    PS: Dommage qu’à cause de ta distraction nous ne nous soyons pas vu à Dakar.

  5. lamine said, on novembre 2, 2010 at 9:25

    salut hady, je suis plié de rire en lisant ton article qui relate ces faits, j’ai les larmes aux yeux surtout après le verdict du médecin sur la taille de l’engin de deuxième laron !! merci pour ce moment de détente !!

  6. elf said, on novembre 3, 2010 at 12:56

    un poème que j’avais fait après que je fus victime de ces accusations, un soir d’août 1997, au marché central de la ville de Louga.

    dire que je riais de mon cher père lorsqu’il insistait en me recommandant fortement de ne saluer personne au risque de provoquer la folie des gens.

    et tu ne sais pas si bien dire, Hady, le week end précédent mon arrivée, la foule tua un Saint Louisien prétendument accusé de vol de sexe

    La complainte du hors-la-loi

    Ma Virilité affaiblie,
    C’est toi qui la ravie.
    C’est avec toi qu’elle a fui,
    Ma Fierté endormie.

    La noire bêtise s’abat sur le dos noir du bouc noirci,
    Anonyme dent de roue républicaine qui ruisselle de cambouis.
    Accueilli à bras raccourcis par une drue folie,
    Biquet, cet émissaire réchappé, veut resplendir. En ami,

    On l’amadoue.
    N’assassine pas l’Espoir ; Elle m’est revenue,
    Enfin, je la sens en dessous, elle est bien là, cette têtue.
    Ne déshabille pas l’âge ; elle n’a jamais rien eu du tout.

  7. hadyba said, on novembre 3, 2010 at 8:55

    Hey, j’ai aussi pensé à ta mésaventure en écrivant ça mais je n’aurais bien entendu pas blogué ta vie sans ton autorisation.

  8. hadyba said, on novembre 3, 2010 at 8:57

    PS: ce blog aurait du être anonyme, ainsi, j’aurais dit des horreurs sur mes amis et ma famille en toute impunité! Ç’aurait même pas eu besoin d’être vraie.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :