Hady Ba's weblog

Assange le kantien

Posted in Philosophie, Politique, USA by hadyba on décembre 9, 2010

 

Contrairement à ce que même moi je croyais, non seulement il m’est arrivé de lire du Kant quand je trainais à la fac de Dakar mais en plus j’en ai retenu quelques bribes. En tout cas j’en ai retenu assez pour que j’y repense cette semaine en lien avec toute cette affaire wikileaks.

 

Quand il s’intéresse aux rapports inter-étatiques, Kant commence par convoquer la fiction de l’État de Nature. Il affirme en effet que « Considérés dans leurs rapports extérieurs réciproques, les États (comme des sauvages sans lois) sont par nature dans un état non juridique ». (MétaphMoeurs II) Il semble donc qu’ici le très moral Kant rejoigne Machiavel: les intérêts des États sont divergents et n’ayant d’obligations qu’envers leur propres peuples, les dirigeants sont bien avisés de recourir à tous les expédients nécessaires dans leurs rapports avec leurs homologues étrangers. Un puissance contemporaine comme la France ne désavouerait certes pas une telle approche consistant par exemple à priver le Niger de son uranium, en vertu de la loi du plus fort, afin de chauffer les foyers français. De plus, étant donné que c’est « par nature » que les États sont entre eux comme « des sauvages sans loi », c’est là une fatalité contre laquelle il n’y a pas à s’insurger.

 

Sauf que Kant souligne ailleurs (dans le Projet de Paix Perpétuelle) que « le mal moral possède ce caractère, inséparable de sa nature, que ses desseins lui sont contraires et contribuent à sa ruine. » De même que l’institution de l’État civil et moral n’est pas un état naturel mais une conséquence inéluctable de la civilisation progressive des hommes qui deviennent de plus en plus éclairés et rationnels et supportent donc de moins en moins les injustices et l’immoralité. De même, les États finiront-ils par instituer nécessairement, selon Kant, une gouvernance mondiale plus juste sortant leurs rapports de la sauvagerie naturelle pour les soumettre à la loi, juste et rationnellement accessible. Priver le Niger de son uranium en provoquant au passage quelques épisodes de famine non seulement n’est pas conforme au bien moral mais en plus ne saurait durer éternellement parce qu’une nébuleuse aussi barbare que la françafrique ne peut s’institutionnaliser. Pourquoi en est-il ainsi?

 

C’est là qu’Assange est véritablement Kantien. L’on a vu que pour Kant la civilisation des rapports inter-étatiques n’a rien de naturel, au contraire. C’est un arrachement à la tendance naturelle des grands États à oppresser et à vassaliser leurs petits homologues. Cet arrachement fait suite à un processus similaire par lequel les citoyens, étant devenus de plus en plus conscients de leurs droits et devoirs, instituent l’État de droit. Une fois qu’un ensemble d’États respectueux des droits du citoyens est institué, il devient presque inéluctable que ces États se fédèrent pour créer de grands ensembles respectueux des droits humains. Mais Kant était conscient que cette civilisation des rapports inter-étatiques ne se ferait pas sans peine. C’est pour cette raison qu’il avait intégré wikileaks à son plan 🙂 Kant en effet, posait que l’érection d’une fédérations d’États respectueux de la morale et donc des droits du citoyens ne serait possible que si nous adoptions ce qu’il appelait la formule transcendantale du droit public et qu’il définissait comme suit: « Toutes les actions relatives au droit d’autrui dont la maxime est incompatible avec la publicité sont injustes » et puisque Kant aimait bien la transcendantalité, il complétait cette maxime avec rien moins qu’un principe transcendantal et affirmatif du droit public à savoir : « Toutes les maximes qui ont besoin de publicité (pour ne pas manquer leur but) s’accordent avec la politique et la morale. » En bon français, ce que nous dit Kant, c’est que pour que nous ayons un ordre international juste et respectueux des droits humains, il faut que les décisions et stratégies des différents gouvernements soient telles qu’elles puissent survivre à leur publicité et leur examen par les citoyens éclairés. Julian Assange ne dit pas autre chose. Il met sur la place publique des tractations que les diplomates mènent en notre nom et que nous devrions pouvoir assumer et ce faisant contribue à la réalisation du projet Kantien.

 

Si Assange est kantien, Hilary Clinton asumera-t-elle qu’elle est machiavélique machiavélienne ou bien adoptera-t-elle Assange comme le digne représentant de la vertueuse diplomatie US? That is the question.

PS: Toutes mes excuses, je ne sais pas pourquoi le texte ci dessus est si minuscule ni comment en changer la taille.

Tagged with: , ,