Hady Ba's weblog

Responsabilité parentale

Posted in France by hadyba on janvier 24, 2011

A l’occasion de l’entrée en vigueur de cette avancée sociale, j’aimerais parler de responsabilité parentale à tous ceux et toutes celles qui sont pauvres et ont deux enfants dont l’un déconne alors que l’autre est cool.

Il faut d’abord que vous sachiez qu’en tant que pauvre, il ne vous est pas permis de céder à certains sentiments humains, par ailleurs totalement honorables, comme l’amour ou l’empathie. Votre gouvernement pense que votre famille est une entreprise dans laquelle chacun a des obligations et reçoit comme salaire le gite et le couvert en échange de l’accomplissement de ces obligations. En vertu de cette vision du monde, si votre ado, dont l’une des obligations est d’aller à l’école, ne remplit pas ses objectifs, le gouvernement lui coupera littéralement les vivres en suspendant les allocations familiales. Je sais que votre premier réflexe en tant qu’être humain sera de partager encore plus vos maigres ressources. Grave erreur! Si vous avez deux enfants, si seul l’un des deux fait l’école buissonnière, la bonne stratégie consiste à optimiser la valeur de votre famille en n’investissant que sur l’enfant qui se conforme à ce que l’on attend de lui. Ne vous inquiétez pas de la suspension de moitié des allocations familiales. Contentez-vous de cuisiner un tiers de moins que d’habitude. A l’heure des repas, expliquez calmement mais fermement à l’enfant qui sèche les cours que les allocations ayant été suspendues, il vous est désormais impossible de le nourrir. Puis invitez tranquillement le gentil enfant à manger. Il est possible que votre petit rebelle décide de retourner à l’école, cela prouverait la sagesse insondable de votre gouvernement. Il est possible que l’enfant meurt de faim, cela vous soulagera d’un délinquant potentiel, sans compter que vous pourrez porter plainte contre l’État pour non assistance à personne en danger. Il se pourrait également que votre rebelle se rebelle encore plus et tombe encore plus vite que prévu dans la délinquance. Dans ce cas chassez le impitoyablement de votre foyer allez faire une déclaration à la police où vous diriez que vous renoncez à vos obligations parentales puis couvez le gosse qui vous reste.

Je suis conscient que vous pourrez penser que ce conseil est ignoble mais en fait il ne l’est pas, il est totalement conforme à l’esprit et à la lettre de la politique qui a été décidée par votre Parlement or votre Parlement ne saurait être ignoble.

Peut être, me diriez-vous, cette politique sera-t-elle efficace et sauvera-t-elle mon enfant de la délinquance. Encore une fois, vous vous laissez prendre par vos sentiments. L’amour, ce n’est pas pour vous. Cette politique ne sera pas efficace pour sauver votre enfant, bien au contraire. Le gouvernement a décidé qu’il faut que votre enfant l’aide à donner l’impression de lutter contre la délinquance, vous n’avez pas à vous y opposer et vous avez la chance d’avoir un autre enfant qui lui, tournera peut être bien. Ce que l’on sait par expérience en effet, c’est que cette politique ne vous aidera ni vous, ni votre enfant. Parce que, voyez-vous, l’Angleterre a essayé et ça a lamentablement échoué:

Historien de l’éducation, Claude Lelièvre rappelait, mardi 30 mars, qu’« engagée dans une politique résolument répressive », l’Angleterre n’obtient pas de résultats probants. De 2005 à 2007, « 133 parents ont été emprisonnés pour cette seule raison » outre-Manche, et des milliers d’amendes infligées. Or, constate M. Lelièvre,« dans le même temps, le taux d’absentéisme est passé de 0,7 % à 1 % ».

10 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. William Savron said, on janvier 24, 2011 at 12:12

    « We don’t need no education ».

  2. […] This post was mentioned on Twitter by Guy Pagès and Désenfumage, Agnès Maillard. Agnès Maillard said: Responsabilité parentale http://icio.us/CY1muz […]

  3. zozefine said, on janvier 25, 2011 at 2:16

    les anglais ont de l’avance : je copie colle cette notice de wiki :

    Modeste proposition pour empêcher les enfants des pauvres dʼêtre à la charge de leurs parents ou de leur pays et pour les rendre utiles au public (A Modest Proposal: For Preventing the Children of Poor People in Ireland from Being a Burden to Their Parents or Country, and for Making Them Beneficial to the Public), plus communément intitulé Modeste Proposition, est un pamphlet écrit par Jonathan Swift en 1729.

    puisqu’il était question de dépister dès ? 3 ans ? 2 ? le berceau ? les enfants susceptibles de devenir délinquants, voilà la solution à tous les maux, signée swift :

    « En supposant que mille familles de cette ville deviennent des acheteurs réguliers de viande de nourrisson, sans parler de ceux qui pourraient en consommer à lʼoccasion dʼagapes familiales, mariages et baptêmes en particulier, jʼai calculé que Dublin offrirait un débouché annuel dʼenviron vingt mille pièces »

    donc merci et bravo pour votre texte somme toute swiftien, rien ne vaut un bon éclat de rire sur le dos des pauvres !

  4. hadyba said, on janvier 25, 2011 at 6:33

    @Zozefine: Bienvenue parmi nous.
    Je me sens infiniment honoré que mont post vous ait fait penser à la Modest Proposal de Swift. Bien sûr, la comparaison n’est pas juste parce que Swift était juste génial!

    Je ne sais cependant pas comment prendre votre: « rien ne vaut un bon éclat de rire sur le dos des pauvres ! »
    Juste pour le cas où, je vais y répondre comme si c’était au premier degré. Je ne crois pas que ni Swift, ni moi riions sur le dos des pauvres. Mon but était plutôt de souligner qu’une politique dont la conséquence logique est d’obliger une mère célibataire* à choisir entre bien nourrir un de ces enfants ou mal nourrir ses deux enfants est ignoble et ne peut en aucun cas être défendue. En plus elle est inefficace comme le montre l’exemple anglais.

    *je parle ici de mère célibataire parce que je pense que ce genre de politiques touche en fait majoritairement des familles monoparentales où une femme essaie tant bien que mal d’éduquer des enfants avec de maigres ressources

  5. anthropopotame said, on janvier 25, 2011 at 7:32

    Voyons les choses au premier degré: les allocations familiales sont destinées à aider les familles à pourvoir aux besoins et à l’éducation de leurs enfants. C’est une mesure nataliste qui ne se justifie d’ailleurs plus aujourd’hui. Evidemment elles sont de droit, comme le sont les allocations chômage, etc.
    Mais il paraît assez naturel, dès lors que l’éducation des enfants n’est pas assurée, ni suivie, de retirer ces allocations. Soit les parents (ou le parent) reprend la main, soit l’enfant continue sa dérive. Il n’a pas besoin d’allocations pour cela…

  6. zozefine said, on janvier 25, 2011 at 7:49

    ben moi qui voulais faire de l’humour swiftien… rated ! mais quand on fait de l’humour, faut assumer et être prêt à recevoir la pareille, non ? en tout cas une réponse au même niveau. si j’avais écrit 1er degré, je n’aurais pas aimé votre texte, et je n’aurais pas cité swift !!!
    et moi, je crois que si swift a écrit sa modeste proposition, c’est sans aucun dolorisme, mais dans une immense colère indignée qui trouve sa juste manière d’expression dans un humour terrifiant.
    et de l’humour, il va falloir en faire une GROSSE réserve pour les temps à venir, car entre rire et pleurer…

  7. hadyba said, on janvier 25, 2011 at 10:03

    @Zozefine: désolé, parfois, je suis juste un peu stupide. Mea culpa.
    @Anthropopotame: The real one? J’adore votre blog.

  8. anthropopotame said, on janvier 27, 2011 at 1:40

    Merci, mais je sens que je suis en pleine dérive droitière😦

  9. hadyba said, on janvier 27, 2011 at 3:38

    Sans vouloir me vanter, j’avais pressenti cette dérive droitière en lisant l’année dernière (?) vos tribulations de chef d’UFR et bien évidemment après ce post*(http://anthropopotamie.typepad.fr/anthropopotame/2010/10/le-p%C3%A9ril-jeune.html), il était inéluctable que vous finissiez par défendre Céline: http://anthropopotamie.typepad.fr/anthropopotame/2011/01/eloge-de-c%C3%A9line.html😉
    *Sérieusement, le post sur les jeunes m’avait légèrement effrayé par les perspectives qu’elle ouvre. Je me rassure en me disant que vous avez tort et que tout ceci sera réglé quand ils auront à leur tour des enfants et qu’étant donné que l’on peut prévoir qu’ils auront eux-même moins d’enfants que leurs parents, la pression sera moins grande dans les 10 ans qui viennent. C’est un peu une explication malthusienne à la Freakonomics (sur pourquoi les années 2000 n’ont pas vu exploser la criminalité. Voir cependant: http://www.isteve.com/abortion.htm) Ceci dit, je suis notoirement optimiste (jusqu’à l’aveuglement dans certains domaines)

  10. anthropopotame said, on janvier 27, 2011 at 5:02

    Bien vu! Ce qui m’empêche d’adhérer à l’UMP, c’est le montant de la cotisation🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :