Hady Ba's weblog

Ils ne sont pas prêts

Posted in Afrique, France by hadyba on mars 18, 2011

Fabienne Keller a proposé un manuel franco-africain pour panser les plaies des banlieues françaises. Oui je sais, c’est juste… well, vous savez quoi! Mais bon, Mme Keller est une politicienne de droite, donc on la félicitera d’essayer.

Réaction de l’historien Benjamin Stora qui n’a l’excuse ni d’être un politicien, ni même d’être de droite:

Un récit unique, non, ça, vraiment, je ne vois pas, déclare Benjamin Stora. Les conceptions sont trop diamétralement divergentes, et à ma connaissance, les intellectuels africains ne sont pas prêts au compromis. Ils ont une vision totalement négative de la colonisation, et la tendance est au ressourcement identitaire contre l’ancienne puissance coloniale. Évidemment, je comprends cette proposition et je la préfère au discours de repli sur l’histoire nationale et au refus des étrangers. Mais elle me paraît irréaliste.

Ce qui m’intéresse dans cette réaction, c’est ceci:

à ma connaissance, les intellectuels africains ne sont pas prêts au compromis. Ils ont une vision totalement négative de la colonisation, et la tendance est au ressourcement identitaire contre l’ancienne puissance coloniale.

Deux choses pour commencer:

  1. Les intellectuels africains ne sont pas prêts au compromis: depuis quand l’histoire ou la science sont elles des objets de compromis? Je croyais que nous autres intellectuels nous targuions d’être rationnels et de chercher la vérité aussi polémique soit-elle?
  2. Ils ont une vision totalement négative de la colonisation: Faudrait-il que nous remercions ceux qui ont institué les travaux forcés et ont désorganisé durablement les institutions endogènes parce que par ailleurs ils ont créé l’un d’eux a créé Lambaréné?

Par ailleurs, ce que dit Stora est stupide pour une raison encore plus profonde: les intellectuels africains ne sont pas un groupe monolithique partageant les mêmes idées. Parmi les collègues historiens de M. Stora au département d’histoire de mon Alma Mater, co-existent entre autres M. Aboubacry Moussa Lam, qui penserait presque que « Toute civilisation est l’émanation de noirs vivant en Égypte » est le premier mot de tout texte d’histoire sérieux, et M. Ibrahima Thioub qui considère que les seuls responsables de toute l’histoire africaine, esclavage et colonisation compris, sont des élites africaines prédatrices transtemporelles. Il y a bien évidemment bien d’autres chercheurs ayant des idées moins spectaculaires. Les mettre dans le même sac « historiens africains » avec leurs collègues maghrébins, anglophones d’Afrique noire et autres est méprisant et indigne d’un historien comme Stora.

Via.

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Elias said, on mars 18, 2011 at 12:35

    La déclaration de Stora est très surprenante. On a l’impression qu’il généralise à partir du cas qu’il connaît : l’Algérie et de la tentative du bouquin franco-algérien sur la guerre d’Algérie évoqué dans l’article du Point.

  2. hadyba said, on mars 18, 2011 at 1:45

    C’est comme avec cette histoire de traite négrière. Ils affirment à tout bout de champs que les traites arabes sont occultées par solidarité islamique où que la collaboration des chefs africains n’est pas reconnue. Sauf que ce sont des choses que j’ai apprises au primaire.

    Mais j’avoue que je ne m’attendais pas à ça de la part de Stora. Tout le monde sait que les algériens sont particulièrement sensibles sur la colonisation (on se demande bien pourquoi :-)) mais si vous allez au Maroc déjà, c’est une autre attitude qui a cours. De même qu’en Afrique noire, pour le peu que j’en sais, les anglophones sont très « valeurs africaines », les francophones moins. Et entre francophones, on peut affiner encore plus entre les camerounais ou les nigériens qui sont très anti-français et les sénégalais ou les maliens qui le sont moins.
    PS: Signé: Le mec qui écrit un post de blog pour dénoncer une généralisation et qui généralise à grand traits en commentaire de ce même post!

  3. Elias said, on mars 18, 2011 at 6:07

    Comme vous j’ai pensé au Maroc par opposition à l’Algérie : il y a un lycée Lyautey à Casablanca alors que je doute qu’il y ait jamais un lycée Bugeaud en Algérie !
    Mais comme Stora doit savoir ça au moins aussi bien que nous je reste stupéfait de sa déclaration…

    « Ils affirment à tout bout de champs que les traites arabes sont occultées par solidarité islamique où que la collaboration des chefs africains n’est pas reconnue. Sauf que ce sont des choses que j’ai apprises au primaire. »
    On est là typiquement dans la polémique franco-française : c’est bien parce que ceux qui développent ce genre d’arguments répondent seulement à d’autres intellectuels français qu’il ne se trouve personne pour leur rétorquer que c’est faux. Par ailleurs je ne suis pas sûr que les historiens qui travaillent sur ces sujets fassent partie des « ils » dont vous parlez (du moins j’aimerais croire que non).

  4. hadyba said, on mars 18, 2011 at 6:37

    Oui, je ne crois pas non plus que les historiens français spécialistes de l’Afrique (sauf Lugan à Lyon III) aient des positions farfelues. L’impression que j’ai (mais je peux me tromper) c’est qu’il n’y a pas beaucoup de recherche historique française sur l’Afrique, les études africaines étant la chasse gardée des politistes, anthropologues et autres ethnologues. Mais je ne suis vraiment pas un spécialiste de la chose.

    Ceci dit une copine qui a fait ses undergrads en Histoire à Paris 1 m’avait raconté des cours sur l’Afrique qui faisaient l’apologie de la colonisation et minimisaient fortement l’impact de la traite. C’était autour de 2005-2006.

    PS: savoir que Lugan semble être le théoricien officiel de l’École de Guerre en ce qui concerne l’Afrique ne manque pas de m’inquiéter: http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Lugan#Activit.C3.A9_d.27enseignement_dans_les_centres_d.27.C3.A9tudes_de_l.27arm.C3.A9e

  5. Elias said, on mars 19, 2011 at 5:28

    J’ignorais que Lugan avait obtenu ce genre de reconnaissance institutionnelle…
    Sa rhétorique selon laquelle il incarnerait le réalisme à la différence de tous ceux qui sont aveuglés par l’idéologie libérale ou progressiste avait peut-être de quoi séduire des militaires (sans compter que son discours anti-repentance coloniale les caresse dans le sens du poil) Mais enfin il n’est pas besoin d’être très finaud pour voir qu’il est le premier à faire ce qu’il reproche aux autres à savoir projeter son idéologie (plus ou moins maurassienne si je ne me trompe) sur son objet d’étude. Quant à ses capacités prédictives … il me semble qu’il faisait partie de ceux qui annonçaient plus ou moins l’apocalypse en Afrique du sud avec la fin de l’apartheid.

  6. hadyba said, on mars 20, 2011 at 9:44

    En revanche, il était super content au début de la crise ivoirienne. Le consternant Ménard l’avait invité pour disserter sur le temps long de l’histoire africaine qui reprend ses droits et montre aux libéraux que la démocratie ne prendra jamais dans nos sociétés tribales où les gens votent en fonction de l’ethnie plutôt que d’intérêts économiques ou politiques triviaux. C’était presque beau. « Les élections africaines sont simplement de l’ethno-mathématique. »/ »Il y a encore des gens enracinés. Les africains sont des gens enracinés » et tutti quanti: C’est ici: http://www.dailymotion.com/video/xgfkvq_cote-d-ivoire-bernard-lugan-face-a-menard_news

    Quant à ses capacités prédictives, il faut quand même admirer sa constance. Pendant la coupe du monde, il continuait à constater que l’Afrique du Sud est un pays à la dérive.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :