Hady Ba's weblog

Aux douaniers du Parisien

Posted in France, immigration by hadyba on avril 21, 2011

Le Parisien d’il y a deux jours avait ce sondage selon lequel la majorité des français pensent que « l’intégration ne marche pas »:

Les trois-quarts des Français jugent que les étrangers ne font « pas suffisamment d’efforts pour vivre harmonieusement en France », selon une enquête réalisée par Harris Interactive et publiée mercredi par Le Parisien/Aujourd’hui en France.

Selon ce sondage, 76% des Français estiment que les étrangers ne font pas assez d’efforts pour s’intégrer, tandis que 54% d’entre eux jugent que la société française fait suffisamment d’efforts pour permettre aux étrangers de s’intégrer.

En même temps, 66% des personnes interrogées pensent que l’intégration des étrangers fonctionne très mal ou plutôt mal.

Encore une fois, je dois avouer que je suis d’accord avec les idiots (non, tu ne peux pas écrire ça), les racistes (non plus) les français-du-Parisien. En tant qu’étranger, je sais de quoi je parle.

Bien sûr que l’État français fait tout pour nous intégrer! Savez-vous, chers  idiots (non, tu ne peux pas écrire ça), racistes (non plus) français-du-Parisien, que renouveler mon titre de séjour est une épreuve annuelle qui essaie de m’inculquer l’obéissance sans discussion à des règles absurdes et l’endurance physique indispensable à la vie harmonieuse en France? Savez-vous qu’en votre nom, chers  idiots (non, tu ne peux pas écrire ça), racistes (non plus) français-du-Parisien, la Préfecture m’a fait faire la queue de 9h à 14h45, sans possibilité de m’asseoir, ni même d’aller aux toilettes. Cette épreuve d’endurance étant le préalable à la réception d’un ticket qui m’a permis (générosité ultime!) de re-faire la queue pour rencontrer une guichetière débordée à qui remettre mon dossier en mains propres? Savez-vous enfin, chers lecteurs du Parisien que quand j’y retournerai pour récupérer mon titre de séjour annuel, la Préfecture me demandera de lui payer une centaine d’euros (un peu moins mais ne chipotons pas) en droits de timbre lors même que mon employeur aura également payé la Préfecture pour avoir le droit de me recruter. Ce faisant, l’État français m’intègre en m’enseignant les vertus de l’imposition et en me montrant que ce n’est pas parce que l’on paie pour un service (la délivrance des titres des séjours) que l’on doit s’attendre à ce que ce service soit rendu avec humanité.

Je vous le confirme donc, chers  idiots (non, tu ne peux pas écrire ça), racistes (non plus) français-du-Parisien, votre État fait tout pour m’inculquer les valeurs que VOUS représentez et qui sont de plus en plus répandues dans ce pays. Ces valeurs étant la cruauté envers les plus faibles, l’égoïsme et l’absence d’empathie. Bien sûr, la plupart des français ne partagent pas ces valeurs mais votre journal a raison de faire comme si elles étaient majoritaires dans la société: elles semblent de nos jours être celles de l’élite française qui désigne ses migrants comme bouc émissaires et se refuse obstinément à mener des politiques qui pourraient bénéficier aux plus faibles, qu’ils soient français ou étrangers. Mais je m’égare.

Je disais donc que j’étais d’accord avec vous, chers  idiots (non, tu ne peux pas écrire ça), racistes (non plus) français-du-Parisien. Je le suis encore plus quand vous affirmez majoritairement les immigrés ne font pas suffisamment d’efforts pour s’intégrer. Là, vous touchez du doigt le noeud du problème et j’admire votre sagacité. Prenez toujours mon exemple. Je sais que je ne suis pas représentatif parce que je ne prie pas dans les rues et n’oblige pas ma femme (que je n’ai d’ailleurs pas) à mettre une burqa. Je fais même de la recherche dans une université pas trop nulle où je travaille avec beaucoup de vrais français. Vous vous attendriez donc que je fasse des efforts pour m’intégrer. Montrer ma reconnaissance et tout ça. Eh bien, vous savez quoi, chers  idiots (non, tu ne peux pas écrire ça), racistes (non plus) français-du-Parisien, je n’en fais rien. Je n’essaie pas spécialement de fréquenter ces vrais français en dehors du boulot. Oh il arrive que certains d’entre eux deviennent mes amis. Mais ce n’est jamais suite à un effort réfléchi de ma part tendant à favoriser mon intégration que cela arrive. Il se trouve juste que ça arrive comme ça pourrait arriver avec n’importe quels êtres humains normaux. Aucun effort d’intégration je vous dis! Par exemple, certes je n’habite pas un ghetto ethnique comme Mantes la Jolie où s’entassent mes congénères immigrés, mais devinez ce que je fais quand je rentre à la maison! Eh bien, souvent je mange de la cuisine sénégalaise, parce que mes colocataires sont sénégalais. Nous avons reproduit, au coeur d’un quartier « normal » (on se comprend), notre propre ghetto ethnique. Pis encore, alors que nous sommes parfaitement capables de parler français (sans doute mieux que vous d’ailleurs chers  idiots (non, tu ne peux pas écrire ça), racistes (non plus) français-du-Parisien), nous communiquons entre nous en utilisant une langue un obscur dialecte africain: le wolof. Sachant que c’est par la maîtrise et la pratique de la langue que se jugent désormais l’intégration à la nation française, vous voyez bien là, chers et sagaces  idiots (non, tu ne peux pas écrire ça), racistes (non plus) français-du-Parisien à quel point nous nous refusons à l’assimilation.

Pour comprendre le titre, se reporter à ce sketch du génial Fernand Reynaud qui connaissait si bien les lecteurs du Parisiens.

Tagged with:

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Elias said, on avril 21, 2011 at 10:19

    D’un autre côté vu la manière de poser la question on pouvait s’attendre à ce genre de résultats… demander aux gens si ce sont les autres ou eux-mêmes qui ne font pas assez d’efforts … (ça me rappelle ces sondages de la sécurité routière où les les sondés, dans leur majorité, disent pis que pendre de la conduite de leurs compatriotes, mais pensent eux-mêmes bien conduire…).
    D’ailleurs si seulement 54% jugent que la société française fait suffisamment d’efforts c’est peut-être parce que « la société française » c’est aussi un peu « les autres ».
    Il faudrait demander aux gens en quoi consistent leurs « efforts » en cette matière…
    (et pour ne pas m’exclure des « gens », je crois bien n’en faire aucun…)

  2. hadyba said, on avril 21, 2011 at 10:58

    Oui, c’est tout le débat qui est faussé. Moi non plus, je ne fais aucun effort pour m’intégrer.

    PS: Je pense que vous pouvez compter vos commentaires sur mon blog comme « effort pour intégrer une étranger à la communauté nationale. »🙂

  3. PeuplesUnis said, on avril 21, 2011 at 3:55

    Décidément j’ai une horreur viscérale du mot « intégrer » et ses dérivés sémantiques… Et que fait-on pour intégrer les étrangers ? Que faut-il de plus que la langue et le respect des us et coutumes du pays d’accueil pour se « désintégrer » dans la société française ? Faut-il en plus qu’on rase les murs et que l’on ne sorte que lorsqu’il n’y a personne dans les rues et qu’on ne parle qu’entre étrangers et qu’on ne pense qu’entre étrangers et surtout qu’on passe son temps à s’excuser et à justifier sa présence voire son existence en tant que quelqu’un de différent qui vient de plus ou moins 6000kms de là et qui doit rendre des comptes, s’excuser, s’accuser, culpabiliser d’avoir fait un aussi long voyage loin des siens pour se retrouver au milieu d’une communauté où il fait subitement et brutalement l’expérience de la minorité dans tous les sens du mot ? Comme si cela ne suffisait pas d’être exilé, peu importe les raisons…, il faut aussi se faire insulter par des gens qui souvent ne valent pas mieux que vous (encore que cela ne veuille rien dire valoir mieux qu’un autre – cela eût-il été le cas) et dont le seul mérite qu’ils se reconnaissent, c’est d’avoir été là avant vous ou les vôtres par leurs ancêtres réels ou supposés, d’être d’une certaine couleur, de parler une certaine langue, de s’arroger les génies de ceux qui ont construit des centrales nucléaires, si ce n’est la bombe, si ce n’est la logique floue, si ce n’est le calcul intégral, infinitésimal et que sais-je encore ou un peu de tout ça. Comme si le fait d’avoir un grand-père ou un ami à qui on peut attribuer la prouesse réelle ou imaginaire d’avoir sauvé mille personnes nous octroyait des droits qu’ils n’ont jamais eu et qu’ils n’auront jamais sur ces personnes, entre autres, celui d’en tuer ou d’en humilier une seule. Bref, malheureusement l’idiotie et la bêtise trop souvent se vendent bien, et comme le ridicule, elles ne sont pas souvent mortelles…

  4. Phersu said, on avril 22, 2011 at 9:31

    France 2 a fait un reportage sur l’immobilier à Paris cette semaine et ils interrogeaient une dame respectable du XVe qui devait diriger une association de propriétaires ou de riverains. Elle a justifié son opposition au logement social en disant qu’on savait bien que ce genre d’endroits conduisait aux petits trafics et donc au terrorisme international. HLM = Al-Qaeda, elle savait qu’elle était filmée et n’avait aucun problème à faire l’équivalence.

  5. chabian said, on avril 23, 2011 at 8:16

    Ce sketch ne ferait hélas plus rire aujourd’hui. On est en plein nationalisme/populisme/pipolisme/sectarisme religieux.
    Et c’est ce virage idéologique qui crée la question de l' »intégration » comme problème. L’intégration se fait « à la longue », en mangeant ensemble, en se côtoyant, au fil du temps, et absolument pas en faisant des « efforts » (comme sur le pot ?).
    La société doit organiser, favoriser ce vivre ensemble. C’est elle (et l’Etat) qui a un devoir, mais pas les individus.
    Je suis européen francophone depuis quatre ans en France. Je me donne encore six ans pour que les gens d’ici m’intègrent suffisamment. Quels pastis cela va demander !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :