Hady Ba's weblog

Révolution à Dakar?

Posted in Sénégal by hadyba on juin 28, 2011

Il y a eu des émeutes hier soir (27 juin) a Dakar et dans sa banlieue et il semblerait que l’armée se soit déployée pour protéger les sites importants et les domiciles des personnalités politiques liées au pouvoir. Le domicile d’une ministre* a encore été incendié cette nuit.

Vous pouvez suivre les fils twitter #Kebetu et #Yenamarre si vous voulez vous tenir au courant de l’évolution des choses durant cette journée.

Mon avis sur ce qui se passe. J’ai toujours été légaliste. Dans un monde idéal, j’aimerais assez que Me Wade termine son mandat, que des élections transparentes soient tenues et qu’après 2012, nous recrutions un cabinet d’audit international pour démêler les montages financiers grace auxquels cette bande de gangsters a pillé le pays. Il faudrait également que la justice prenne enfin son indépendance et poursuive ces délinquants. Tant que les politiciens ne sauront pas que leurs actes délictueux ont des conséquences, personne n’aura intérêt à mettre en place des procédures comptables transparentes. Et en dernier ressort, ce sera toujours le peuple qui paiera la note. Ceci dit, Maître Wade a tellement exaspéré la population que je pense que cette approche légaliste a de moins en moins de chances de prévaloir. J’ai l’impression que nous allons vers une Révolution avec le cortège de morts et l’instabilité qui vont avec. J’en serais fier, si cela arrivait, mais je pourrais difficilement m’en réjouir. Je peux d’autant moins m’en réjouir que je ne vis pas à Dakar et ne suis pas physiquement en danger. Par ailleurs, ce serait un échec collectif et surtout un échec de notre élite qui n’a pas su mettre des le début des limites aux dérives du président Wade. Il nous faudra veiller à mettre en place un cadre institutionnel solide après Wade de sorte que cela ne se reproduise plus et il faudra récupérer notre fric et jeter en prison ceux qui le méritent, quels qu’ils soient.

Un mot sur les chefs religieux musulmans sénégalais. Durant tout le mandat de Wade, ils ont activement trahi le peuple, se laissant corrompre par le Président de la République et évitant d’intervenir même quand la politique de Wade affamait les populations. Quand d’obscurs imams de la banlieue dakaroise se sont exprimés contre Wade, ils ont même (pour certain d’entre eux) eu l’outrecuidance de les sermonner. L’Église Catholique Sénégalaise quant à elle, a conservé sa dignité et a, à plusieurs reprises et encore récemment, exprimé sa solidarité au peuple et exigé du gouvernement qu’il s’occupe des plus démunis. Maintenant que Wade est fini, les chefs religieux musulmans essaient de faire croire que c’est grace à eux que le projet de loi du 23 juin a été retiré. Je suis heureux de voir qu’un politicien ose dénoncer cette imposture en mouvement. Après que nous nous serons débarrassé de Maitre Wade, il faudra que les chefs religieux retournent à leur place. Ils n’ont aucune légitimité ni aucune compétence dans le domaine politique. S’ils veulent faire de la politique, qu’ils le fassent en tant que citoyens et selon les règles normales. S’ils ont des leçons de morale à donner, qu’ils attendent d’être entouré de leurs disciples pour le faire. Franchement, se faire faire la lecture sur Dieu par des gens qui ont accepté l’argent mal acquis de Wade, on déja donné. L’Église Catholique du Sénégal et les imams de Guédiawaye quant à eux ont mérité notre respect et notre gratitude pendant ces heures sombres de notre histoire.

Je ne sais pas comment cette journée va se terminer ni s’il nous faudra attendre 2012 pour nous débarrasser de Wade mais ce qui est clair, c’est que le peuple s’est déja exprimé. C’est maintenant à l’élite (haut fonctionnaires, juges, hommes d’affaires, professeurs) d’avoir le courage de se mettre au service du peuple et de faire en sorte que la transition ne produise pas un autre régime corrompu.

…………………

connue pour dire je cite: « à tout bout de champ  : « je suis la plus belle des ministres ». » Juste pour vous donner une idée de la stupidité des membres du gouvernement de Wade.

Tagged with:

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Thierno said, on juin 28, 2011 at 8:17

    Cher ami, tu me permets de partager ici ce texte qui va dans le même sens que toi… :

    Il faut arrêter de considérer la violence physique comme la seule violence !

    Pensez-vous sérieusement que voler le peuple ce n’est pas de la violence ? Menacer les citoyens, même verbalement alors qu’on est dans une situation de pouvoir, ce n’est pas de la violence ? Mépriser le bas peuple, que l’on a vocation à servir, ce n’est pas de la violence ? Parler avec arrogance devant les caméras et les journalistes sur un ton d’arrogance et de défiance alors qu’on est ministre (comme l’ont fait Alioune Sow ou Farba Senghor coutumier des faits) ou hauts fonctionnaires, ou élus, ou même président de la République, ce n’est pas de la violence ? Pensez-vous que c’est moins violent de priver des centaines de pères et mères de famille de leur gagne-pain quotidien que de brûler les biens mal acquis ou de tabasser ou même tuer les responsables de ces crimes économiques qui condamnent à la mendicité, à l’humiliation et bien souvent à la mort dans le silence et la douleur toutes les familles dont les piliers sont privés, par le détournement des deniers publics et la corruption, de leur seul espoir de vivre dignement et de contribuer au développement de notre pays ? Devons-nous continuer à subir passivement les discours faussement guerriers et lâches d’Aliou Sow et Farba Senghor sans réagir ? Le peuple sénégalais ne mérite-t-il pas le RESPECT et la DÉVOTION de ceux à qui il a tout donné ?

    Arrêtez de nous intoxiquer avec l’Islam, l’Église ou la Tradition de Paix du peuple sénégalais ! Parce que la Paix que vous préconisez est la paix des loups dans notre poulailler qui s’appelle Sénégal, il ne profite qu’à une infime minorité hautaine et ingrate. Et, le peuple doit couper l’herbe sous les pieds des loups avant qu’il ne soit trop tard. De grâce, soyez sensibles aux souffrances du Peuple sénégalais et arrêtez de vouloir empêcher la colère populaire de s’exprimer de façon crue et naturelle parce que la première des violences au Sénégal, c’est l’INJUSTICE qui se décline sous des formes très diverses. Mais, les formes les plus courantes de cette INJUSTICE au Sénégal actuellement sont l’impunité des contrevenants toujours proches de Wade, le favoritisme du clan présidentiel, le népotisme de ce même clan dont Wade lui-même est le chef et le gourou, la corruption et les abus de pouvoir répétés, ajoutez à cela l’arrogance et le mépris des petites gens et vous avez fait le tour de l’INTOLÉRABLE… Combien de fois n’avons-nous pas entendu de la bouche d’élus par le peuple comme Maître Babou et bien d’autres, proches du parti au pouvoir, des inepties du genre « ici la seule constante c’est le président Wade, tout le reste c’est des variables ». C’est qui « le reste » ? Et, le peuple qui l’a élu alors et qui a élu tous les membres de l’hémicycle, il passe pour quoi ? Sommes-nous dans une Monarchie ou dans une République démocratique qui n’a aucune leçon de démocratie à recevoir ni de la France ni des États-Unis ? Le peuple sénégalais est-il maître de son destin ou est-il condamné à se faire confisquer son destin par des gens en qui il a eu une confiance sans bornes ? Est-ce bien cela la récompense du peuple après tous ses sacrifices pour porter au pouvoir celui sur qui 99% des marabouts d’alors (suivez mon regard jusqu’à la campagne électorale de l’an 2000) n’avait misé aucun kopeck, bien au contraire ? Est-ce une ironie malveillante du sort si aujourd’hui ce sont ces mêmes marabouts qui lui font des courbettes et lorgnent la caisse noire du palais présidentiel comme si elle renfermait de l’argent tombé du ciel alors que c’est la sueur et le sang du peuple sénégalais que ce coffre renferme ?

    En plus, si les gens que nous avons élus ne sont même pas foutus de régler le problème de l’électricité dans un tout petit pays de 12 millions d’âmes en 10 ans, franchement il faut exiger d’eux qu’ils passent la main, s’ils ne sont pas capables de le faire d’eux-mêmes, parce qu’il n’est pas possible pour nous de continuer à supporter toutes leurs âneries et leurs basses querelles intestines, alors qu’il n’y a absolument rien qui pourrait justifier leur arrogance vis-à-vis de ceux qui leur ont donné le pouvoir qu’ils ont, et par la grâce de qui, ils l’ont encore, Dieu peut en témoigner. Arrêtez l’hypocrisie et les messages de paix qui ne sont favorables qu’aux preneurs d’otages de la République et du peuple sénégalais, parce que ceux qui n’ont pas de pain, ni pour eux ni pour leurs familles, et qui ne pensent même pas à se soigner quand ils sont malades, alors que leurs voisins, inféodés aux caprices des Wade (et non à la Charte de la République sénégalaise) se gavent comme des oies à l’agneau (mbote) et au mérou (coof), sont déjà en guerre ! Je dis que le peuple réduit à la misère, à la mendicité, au mensonge et au vol est déjà en guerre et en réalité, il est en guerre depuis très longtemps (« Ñàkka bon ci way ju baax ! » disait Serigne Moussa Kâ). Alors que certains ministres (même pas des élus) gardent dans leurs domiciles des millions de francs en liasses, des millions de Sénégalais croupissent dans la misère et le chômage et les banques sénégalaises n’accordent pas de financement aux plus pauvres quels que soient leur ingéniosité et leur courage au travail. N’est-il pas vrai, comme le disait Mamoussé Diagne à ses étudiants de philosophie, que celui qui a tout perdu n’a plus rien à perdre ? J’ajoute que s’il n’y a que la pauvreté à perdre, nous avons tout à gagner en exigeant la fin de la violence insidieuse, traître, silencieuse, humiliante, dégradante, puante et invisible, mais oh combien perceptible, saisissable, palpable, scélérate et tueuse, une violence à col blanc qui agit comme un poison, mais, qui est pire que le poison, parce le poison reste dans le corps de celui qui l’a ingéré, alors qu’elle non, elle désunit les familles, les brises, les traîne dans la boue, leur fait manquer de tout avant de s’en prendre à chaque membre les uns après les autres !

    Que les marabouts se taisent ! En matière de politique c’est le peuple le grand marabout ! C’est le peuple le Khalife Général incontestable de toute science et de toute pratique du politique ! Les marabouts et les prêtres, à moins d’intervenir en tant que citoyens comme les autres ou de troquer leurs corans ou leurs bibles contre le code électoral, devraient se taire et prier pour le salut du peuple qui fait leur fierté et qui leur offre la pseudolégitimité dont ils se targuent pour faire la cour aux politiciens. J’ai honte pour eux !

    Bien entendu, le tout ne sera pas de réaffirmer uniquement la souveraineté du peuple sénégalais et son attachement à la démocratie et à son respect inconditionnel, le peuple sénégalais doit aussi envisager sérieusement son autocritique et se demander comment des gens issus de nos rangs sortis de nos entrailles et en qui nous avons eu confiance ont pu se métamorphoser à ce point ? Et, si les peuples n’avaient vraiment que les dirigeants qu’ils méritent ? Je pense qu’en exigeant tous ces changements de la part de ces élus qui nous ont trahis pour de l’argent et du pouvoir, nous devrions nous garder d’être trop complaisant envers nous-mêmes…

    Thierno Guèye

  2. hadyba said, on juin 29, 2011 at 9:49

    Merci de ce commentaire Thier. Tu as raison sur le fait que la violence physique n’est pas la seule violence… ni la pire. J’ai trouvé assez indécents les appels au calme de certaines personnalités qui voulaient des manifestations pacifiques. Je préférerait également des manifestations pacifiques mais ce n’est certainement pas à moi de décider et ceux qui appellent au calme le font d’abord et avant tout parce qu’ils ont queque chose à perdre dans d’éventuels troubles. C’est avant de s’accommoder d’un système impitoyable pour es plus démunis qu’ils auraient du y penser, pas maintenant.

    Comme toi, je pense que nous devons faire notre autocritique. Je pense cependant que le comportement de Wade est d’abord et avant tout la faillite de notre élite qui n’a pas sue dès le début mettre un terme à certains comportement précurseurs qui dès 2000 auraient du nous avertir des tendances autocrates de Wade.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :