Hady Ba's weblog

Un loser sans coeur

Posted in Spéculation gratuite by hadyba on août 1, 2011

Je trouve cet article du Telegraph instructif. On peut difficilement faire plus loser que ce Breivick. Le mec a 32 ans, il vient de massacrer une centaine de jeunes et ses préoccupations principales sont la forme de son nez, le fait de porter un Lacoste rouge ou le fait qu’à 12ans il était un danseur de rues réputé. Et bien sûr il essaie de faire porter la responsabilité de ses actes à de vagues amis d’enfance qui, eux, ont une vie. Pitoyable!

Breivik says his closest friend was a boy called Arsalan, but the pair fell out when they were 16. He accuses Arsalan and other Pakistani youths of being violent and claims to have been beaten up eight times, once suffering a broken nose; it is the moment Breivik claims he railed against multiculturalism. “At the time, I couldn’t understand why he [Arsalan] loathed Norway and my culture so much,” wrote Breivik. “I was completely ignorant at the time and apolitical, but his total lack of respect for my culture… actually sparked my interest and passion for it.”

It is a claim disputed by Arsalan’s family. His father, a wealthy doctor, was too upset to talk last week about the claims. The family are terrified of being dragged into the mire. But a family friend said: “Arsalan hasn’t known him [Breivik] for 25 years. They were only at primary school together. Arsalan can’t be blamed for what Anders Breivik has done. It is ridiculous to blame Arsalan for making him angry about multiculturalism. Arsalan and his family have integrated here.”

Si un lâche pareil est le seul héros que l’extrême droite européenne a à offrir, je ne m’inquiète pas. Ils ne méritent même pas notre haine: il nous suffira juste de continuer à vivre, aimer, éprouver de la douleur essayer de faire des choses, échouer, réussir, tomber amoureux et avoir de amis pour que leurs coeurs rabougris continuent à saigner. Ces mecs vivent déjà en enfer. Et ça n’a rien à voir avec les jeux videos ou internet ou quoi que ce soit d’autre. Dans l’article, on voit qu’il a joué aux jeux de guerre sur internet pour simuler des attaques qu’il avait déjà projeté; il ne les a pas projet parce qu’il jouait aux jeux vidéo comme certains l’ont stupidement dit.

A la fin de l’article, un de ses amis se confie:

“What keeps me awake at night is not that he’s a monster,” says Mr Svaar, “it is that he is a regular, Norwegian boy.”

 Mais bien sûr, il se trompe, les « regular, Norwegian boys », ce sont les ados que Breivick a choisi de massacrer et qui avaient dans leur coeur assez de bonté et d’enthousiasme pour essayer de construire un monde meilleur. Ce qui le tuait, c’était de voir le reste du monde évoluer et donner du sens à sa vie et d’être incapable de trouver en lui les mêmes élans constructifs. JK Rowling a tout compris qui faisait dire à Dumbledore:

« Do not pity the dead, Harry. Pity the living, and, above all, those who live without love. »

Mais je ne suis pas assez bon pour avoir de la pitié pour un loser pareil…

Tagged with: ,