Hady Ba's weblog

Mbaye Badiane

Posted in France, immigration by hadyba on septembre 29, 2011

Rends-nous service: prends la nationalité française et cesse de déshonorer les sénégalais!

Oui, je sais ce n’est pas parce qu’un sénégalais est un crétin que tous le sont mais n’empêche, tu vis en France depuis un siècle, tu es parfaitement à l’aise avec les idées d’extrême droite de ton maire et tu es prêt à lui servir de caution musulmane/noire alors saute le pas et assume que la double nationalité, c’est la fin de la civilisation et renonce à ta nationalité sénégalaise. On ne t’en voudra surtout pas. Et avec un peu de chance, quand la charmante Mme Le Pen deviendra Présidente, tu lui serviras d’alibi noir/musulman au gouvernement.

Je parle de ce type:

MBaye Badiane, un sénégalais de 78 ans qui en fait 20 de moins et vit aux Pyramides depuis 1988. Surnommé « le Dinosaure », tout le monde le salue. Badiane est coprésident du conseil du quartier, au côté de Valls. Elu par les habitants des Pyramides à 98% (il est à chaque fois le seul candidat).

MBaye Badiane : « Pas de salle des fêtes aux Pyramides »

Ils se ressemblent un peu. MBaye Badiane et Manuel Valls ont le même caractère autoritaire. Ancien officier de l’armée de l’air, Badiane n’aime pas les jeunes qui ont les mains dans les poches. Admirateur de la République,

Badiane a soutenu le maire dans l’affaire du Franprix halal :

« Je suis musulman pratiquant. Tu ne peux pas arriver en France et imposer ta façon de voir. »

 

Il votera Valls à la primaire socialiste. Le maire d’Evry n’a aucun défaut sauf celui de ne « jamais lâcher le morceau ».

Tagged with:

République irréprochable

Posted in France by hadyba on septembre 28, 2011

Dans le Libé d’aujourd’hui, la comptable de Mme Bettencourt:

J’ai indiqué à Patrice de Maistre que je ne pouvais pas lui remettre la somme qu’il me demandait, ce qui l’a énervé. Il a fini par me dire : « Donnez-moi ce que vous pouvez. » J’ai donc remis 50000 euros en espèces à Mme Bettencourt, qui les lui a remis en ma présence. Il souhaitait que l’enveloppe transite par elle pour ne pas avoir à signer de reçu. Il lui a expliqué brièvement que l’argent était destiné à Éric Woerth, mais à cette période Madame n’allait pas bien. Elle n’a donc pas compris.

Plus loin :

Début 2008, je me suis rendue à la remise de la Légion d’honneur de Patrice de Maistre. Je n’étais pas à l’aise car je me demandais bien ce que je faisais là. Ce n’est que plus tard que je me suis rendue compte de l’enchainement des évènements… La remise d’espèces à Eric Woerth et la légion d’honneur à de Maistre.

Oh… in cauda venenum :

Initialement, la remise de cette Légion d’honneur devait intervenir le 19 novembre 2007, jour du décès de monsieur Bettencourt. Je me souviens que de Maistre avait été contrarié de devoir l’annuler.

Au cas où vous vous poseriez la question, le whistleblowing coûte cher : la dame n’a plus de travail, son mari ne gère plus sa boite parce que la police a confisqué son outil de travail et ils sont l’objet d’un contrôle fiscal. Sinon, on est dans une République Irréprochable.

Salmonades

Posted in France by hadyba on septembre 28, 2011

Christian Salmon dans Le Monde Mag du weekend dernier sur la sveltesse acquise de François Hollande :

“René Girard a vu récemment dans l’obsession de la maigreur une forme étendue de la vieille rivalité mimétique qui oppose les hommes de pouvoir, rappelant que « Le Jules César de Shakespeare se méfie de la minceur de Cassius »

C’est quand même du grand n’importe quoi, non ? Si la maigreur est devenue désirable dans les sociétés occidentales contemporaines, c’est que dans ces dernières la disponibilité de la nourriture est telle qu’il est infiniment plus facile de prendre du poids que d’en perdre. Du coup maigrir suppose de faire preuve d’une volonté sans faille et/ou d’avoir un métabolisme qui nous maintient mince quels que soient nos excès. Dans les deux cas, c’est là un avantage sélectif non négligeable qui nous fera échapper par exemple aux maladies cardiovasculaires et surtout, c’est rare.

Tant qu’à citer des auteurs morts pour faire joli et impressionner le chaland, Salmon et Girard auraient pu citer, en latin, la dernière proposition de l’Éthique et surtout le commentaire qu’en fait Spinoza i.e. tout ce laïus sur le fait que l’ignorant est gouverné par ses appétits sensuels alors que le Sage voit se réduire ses appétits sensuels non par ascétisme mais parce que c’est là une conséquence de sa sagesse qui lui fait désirer et poursuivre les vraies valeurs et renoncer à l’accessoire. Hollande maigrissant est donc selon Spinoza* bla bla bla**. Bien sûr, à un moment donné, il faudrait réussir à placer le « Tout ce qui est beau est difficile autant que rare » qui clôt l’éthique pour montrer pourquoi nous avons raison de tomber sous le charme d’un Hollande amaigri. La difficulté qu’il a surmontée en maigrissant est bien évidemment une métaphore des difficultés qui l’attendent en tant que chef de l’État et qu’il surmontera tout aussi bien.

PS : Ceci dit, la bonne nouvelle de l’article de Salmon, c’est qu’un philosophe au chômage pourra toujours vendre des textes faussement pertinents au Monde Mag. Je garde ça dans un coin de ma tête. Juste au cas où…

……………..

*Qui, on s’en doute, n’avait que FH en tête quand il écrivait l’éthique

**On pourrait continuer des heures et on utiliserait Nietzsche pour faire l’antithèse

Tagged with: , ,

La Dame aux Arbres

Posted in Afrique by hadyba on septembre 26, 2011

On pourrait se dire que planter des arbres est une activité bien bénigne, même dans une dictature. On aurait tort.

Prenez Wangari Maathai. Elle fait une thèse de biologie, rentre au Kenya, enseigne à l’université et se marie avec un honorable membre du Parlement de son pays. La vie rêvée quoi ! Puis elle se rend compte que certaines de ses compatriotes n’arrivaient ni à se nourrir, ni à trouver du combustible pour faire la cuisine. Logiquement, elle leur conseille de planter certains arbres comme les acacias qui, non seulement leur permettront d’avoir du bois de cuisson, mais en plus limitent l’appauvrissement des sols. Conseil judicieux s’il en est. Sauf que c’est là mettre le doigt dans un engrenage dangereux ! En effet, en travaillant avec ces dames, Mme Mathai

  1. se rend compte que les exploitants forestiers polluent les rivières
  2. va à l’encontre de la politique de ces exploitants qui promeuvent des arbres au cycle de vie plus court

Mme Mathai étant une femme, c’était de la responsabilité de son mari d’arrêter ses enfantillages*. M. Mathai (notez s’il vous plait qu’il n’y a que deux « a » dans ce « Mathai » ci vous saurez bientôt pourquoi.) essaya, échoua et demanda le divorce arguant que cette femme avait décidément trop de volonté pour être une respectable épouse de député. Le juge en convint** et interdit à Mme Mathai d’user désormais du nom de son mari afin que ce dernier ne fut pas déshonoré par les activités de sa folle d’ex-épouse. La folle en question dénonça à haute voix l’incompétence ou la corruption du juge ce qui lui valut une condamnation à six mois de prison***.  Pour se conformer à l’injonction du juge tout en faisant un pied de nez à ce dernier et à son mari, l’ex Mme Mathai ajouta un « a » et devint Mme Maathai la divorcée !

Mme Maathai continuant à s’occuper de ce qui ne la regardait pas, le gouvernement trouva le moyen de la virer de l’université et la persécuta plus ou moins férocement. Mme Maathai continua cependant à planter des arbres, créa une ONG et s’impliqua dans divers mouvements destinés à promouvoir la démocratie et le multipartisme dans son pays.

En 2004, un Prix Nobel de la Paix viendra couronner son combat de trente ans montrant sans doute à son ex mari à quel point cette folle a failli déshonorer son nom !

Wangari Maathai est décédée ce dimanche à 71 ans.

……………

*Vous savez bien, les femmes sont des enfants avec lesquels il faut se montrer indulgent mais ferme

**Entre mecs on se comprend

***Peine peut-être un peu mérité pour le coup et dont elle ne purgera de toute manière que trois jours

Tagged with:

Pauli effect?

Posted in Science by hadyba on septembre 25, 2011

Tom Roud a un excellent article sur le neutrinogate. Il me semble qu’il a bien raison de nous demander de ne pas nous laisser prendre par le sensationnalisme journalistique. Pour l’instant, c’est une seule expérience concernant une particule élémentaire de toute manière extrêmement difficile à détecter. Et en plus, même si le résultat était avéré, il n’aurait sans doute pour conséquence qu’une extension de la théorie de Einstein. OK, ce serait quand même révolutionnaire!

 Tant qu’à lire Tom Roud sur la physique, je vous conseille ce post où il parle des travaux de l’équipe de Couder à Paris VII qui semble avoir confirmé la théorie de l’onde pilote de de Broglie et Bohm. Ça, c’est vraiment révolutionnaire, et c’est passé totalement inaperçu! Avec mon flair habituel, de toutes les explications possibles des phénomènes quantiques, la théorie de l’onde pilote m’a toujours paru la plus improbable. Elle me semblait être une construction ad hoc destinée à sauver la métaphysique préférée de ses auteurs.

PS: Dernière chose: il ne faut jamais oublier que le neutrino est du à ce sale gosse de Wolfgang Pauli. Les anomalies observées ne sont sans doute rien d’autre que la persistance d’un effet Pauli :-)

Mateo Falcone

Posted in Littérature by hadyba on septembre 24, 2011

“ Qu’as-tu fait ? s’écria-t-elle.
- Justice.
- Où est-il ?
- Dans le ravin. Je vais l’enterrer. Il est mort en chrétien ; je lui ferai chanter une messe. Qu’on dise à mon gendre Tiodoro Bianchi de venir demeurer avec nous. ”

La nouvelle de Mérimée à laquelle je faisais référence dans le post précédent est Mateo Falcone.

On peut en écouter une lecture ici.

Tagged with: ,

Mari Sympa

Posted in France by hadyba on septembre 24, 2011

Cette enquête policière sur la mafia de Neuilly sur Seine devient de plus en plus réjouissante. Mais avant d’en parler, laissez-moi expliquer quelque chose à tous les aspirants mafieux. Si les mafieux ne se marient qu’entre eux, ce n’est pas par xénophobie, c’est parce qu’il y’a une culture du secret et de la méfiance envers les autorités qui ne s’acquiert que grace à une éducation rigoureuse et des traditions implacables. C’est Mérimée, il me semble qui avait cette nouvelle qui se déroule en corse et où le père de famille tue de sang froid son fils âgé de moins de dix ans parce que ce dernier avait dit aux gendarmes où se trouvait le fugitif qu’ils recherchaient. Ça, c’est de l’éducation! Et c’est grace à de saines traditions comme celles-là qu’on ne verra jamais Mme Provenzano cafter. Si vous voulez vous comporter en mafieux, faites-le bien. Ça va avec un contrôle implacable de votre famille… ou alors fermez-la! Votre famille n’a pas à savoir ce que vous faites dans la vie. Vous êtes dans les affaires. Point. Barre. Elle n’a pas besoin d’en savoir plus.

Au lieu de ça, sur Médiapart, on apprend d’abord que le mari de son Altesse se veut un mari attentionné:

«Ma femme, d’une façon générale, j’ai toujours été sympa avec elle, a poursuivi l’ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy. Je l’ai toujours prise en charge. C’est elle qui m’a quitté. Quand j’ai su ses déclarations via la presse, je lui ai dit que si je coulais, elle coulait avec moi et que je ne voyais pas l’intérêt pour elle de faire ça.»

Non mais sérieux, "Mari sympa?" C’est le mieux que tu puisses faire?

Malheureusement, son épouse semble avoir une forte propension à dire la vérité dès qu’elle se trouve en face de représentants de la loi! Ceci dit, ma préférée dans la famille, c’est définitivement la fille qui se confie à son copain en utilisant le téléphone sur écoutes de son père:

Nastassia déplore que personne ne puisse aider son père. «Parce que Copé est trop dans la merde. Hortefeux est trop dans la merde. Et si Sarko ne passe pas au deuxième tour, euh, lui aussi est dans la merde et personne ne l’aide. Mon père, il a dit à ma mère : personne m’aidera. Parce que tout le monde est dans la merde.»

La question intéressante est bien évidemment celle de savoir pourquoi un aussi fin connaisseur de ce dossier que M. Gaubert pense que si M. Sarkozy n’est pas réélu, lui aussi il serait "dans la merde". Serait-il au courant d’actes délictueux commis par M. Sarkozy, alors ministre du Budget et dont M. Balladur a une fois affirmé qu’il était le seul à pouvoir autoriser des commissions?

J’aime bien également quand la fille enfonce encore plus son père en révélant des comptes bancaires dont la police n’avait pas connaissance:

«Ils ont trouvé que celui des Bahamas, mais après, il en a un en Suisse et un en Israël, précise Nastassia. Mais ceux-là, ils les ont pas trouvés.»

Merci fillette! By the way, second principe que tout aspirant mafieux doit respecter: tu ne te disputes pas avec ta femme devant tes enfants. En fait, ce principe devrait être universellement respecté.

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer la photo qui suit, elle sera pertinente si JF Copé est mis en examen, autrement, elle est juste amusante.

Tagged with: , ,

Loi anti-bandes

Posted in France by hadyba on septembre 23, 2011

Il faut savoir raison garder, pour l’instant, rien ne nous permet de conclure que M. Sarkozy est corrompu. Ce que l’on peut dire en revanche, c’est que M. Sarkozy a de très mauvaises fréquentations: Nicolas Bazire, Thierry Gaubert, Brice Hortefeux, Ziad Takkiedine, Eric Woerth, Robert Bourgi… etc. Je ne dirai pas: "Qui se ressemblent s’assemblent" parce que je crois à la liberté individuelle et à l’amitié désintéressée, en revanche, je me demande s’il ne finira pas par tomber sous le coup de sa propre loi anti-bandes.

Tagged with:

Philosopher en Afrique La Suite

Posted in Philosophie by hadyba on septembre 21, 2011

A la demande générale donc

Notez que ceci est un compte rendu fait de mémoire quelques jours après que j’ai assisté à cette présentation. J’ai souvent une très mauvaise mémoire et ai tendance à n’écouter que le tiers de ce qui se dit devant moi. Je ne prétends donc ni à la fiabilité, ni à l’exhaustivité, ni même à l’objectivité.

Françoise Balibar qui est à la base une physicienne avait vraiment l’air de regretter que Abdoulaye Élimane Kane ne fut pas présent ce soir là. Apparemment elle avait été fascinée par son papier sur les systèmes de numérations africains, la manière dont ils utilisent des éléments mystiques tout en encodant par ce biais des catégories mathématiques et rationnelles. L’une des choses que montre AEK dans son papier, c’est que même s’il y a une très forte dimension symbolique dans beaucoup de systèmes de numération africains, il y a également une certaine conscience de la dimension artificielle et construite de ces systèmes de numérations. Les africains seraient donc constructivistes plutôt que platoniciens en ce qui concerne l’ontologie des nombres.

Après Balibar, c’est Bachir qui a pris la parole pour expliquer la raison de ce numéro spécial. Apparemment, c’est lui qui était à l’initiative de cette publication. Il lui semblait assez peu normal qu’alors que deux grandes encyclopédies consacrées à la philosophie africaines étaient parues ces dernières années dans le monde anglophone et que beaucoup de facs US recrutaient activement des philosophes africains afin de diversifier le cursus de leurs étudiants et leur ouvrir de nouvelles perspectives, il ne se passe rien dans les facs françaises qui après tout avaient formé la plupart des penseurs africains. Ce qui lui paraissait important c’était de présenter à un public francophone certains vétérans comme Amadou Ndaw et Hountondji, d’introduire à la pensée de certains des penseurs africanistes* les plus originaux comme Kwasi Wiredu et Lewis Gordon mais également de présenter des jeunes qui travaillent dans le domaine et qui n’ont pas les mêmes préoccupations que la génération revendicatrice qui a vécu la colonisation. Bachir a également répondu à une remarque que je lui avait fait la veille à savoir qu’une philosophie n’avait peut être pas à être « africaine » Pour autant que je me souvienne il avait trois arguments pour une telle activité :

  1. Si l’inquiétude philosophique est essentiellement humaine, il n’y a pas de raison qu’elle n’ait pas également sévi en Afrique
  2. Il y a effectivement une expérience africaine spécifique que l’on peut étendre pour y inclure celle de la diaspora
  3.  L’Afrique et les langues africaines sont l’occasion d’un décentrement qui permet de distinguer ce qui est universel de ce qui est spécifiquement indo-européen dans les catégories philosophiques traditionnelles. Apparemment, Wiredu a mis en œuvre une telle philosophie linguistique en regardant comment des problèmes philosophiques comme celui du rapport corps-esprit s’expriment ou se dissolvent en Akan. Notez que cette idée se trouvait déjà chez Nietzsche, Whorf, Kagamé ou  Benveniste.

Séverine Kodjo-Grandvaux a également insisté sur le décentrement qu’apportent les philosophes africains. Elle a essayé de tenir ensemble deux choses. D’une part le fait que les philosophes africains, du fait de leur origine et de leur culture apportent souvent un décentrement en questionnant des catégories qui paraissent aller de soi pour quelqu’un qui a toujours baigné exclusivement dans les sociétés européennes. D’autre part que ce sont d’abord et avant tout des philosophes qui ont souvent la même formation que les philosophes français classiques, ont suivi le même cursus et s’intéressent aux mêmes questions. Du coup, elle considère que les philosophes français devraient lire leurs collègues africains non pas comme ils liraient des textes exotiques mais comme ils liraient des collègues qui se trouvent avoir un horizon parfois différent du leur mais appartenant essentiellement au même monde.

Bidima a longuement présenté son papier. L’une des rares choses que j’ai retenu de son discours est le reproche qu’il fait aux philosophes africains de ne pas s’être mis sous la tutelle de Wittgenstein qui avait cette remarque selon laquelle faire de l’ethnologie pour un philosophe, ce n’est rien d’autre que de pendre de la distance pour voir les choses de manière plus objective. Il semblait vraiment choqué que les ethnophilosophes, Tempels en tête ne se soient pas défendu en utilisant cette remarque qui date de 1940 soit cinq ans avant la parution du livre de Tempels ! Bidima ne semble pas réaliser que Wittgenstein était, dans les années 40, un excentrique qui écrivait en allemand des choses ésotériques à destination d’une petite tribu vivant à Cambridge et parlant anglais. Il aurait déjà été étonnant que les philosophes français le connaissent sans parler de philosophes africains et africanistes qui avaient sans douté été nourri au lait de Kant et de Hegel et qui, pour la plupart, ne s’intéressaient pas du tout à la logique mathématique. Ok, je suis un peu injuste, Bidima était également choqué que certains travaux de Merleau-Ponty ne soient jamais évoqués par les mêmes penseurs africains. J

Jean Pierre Dozon a également parlé, regrettant certains manques de ce numéro. Il lui semblait qu’il manquait singulièrement deux choses : comment penser la nation en Afrique après le Rwanda et, dans une moindre mesure, la Côte d’Ivoire ; quelle signification philosophique donner au bouillonnement esthétique qui envahit les villes africaines que ce soit en musique, dans l’art pictural ou dans d’autres domaines.

Le directeur de l’Aupelf-Uref a tenu un discours très politique et très agréable à écouter. Je l’ai écouté avec plaisir et en ai oublié le contenu dans l’instant**

……………

* Je mets africanistes parce que certains d’entre eux ne sont pas africains, ni même noirs.

** Voici comment on perd ses futures subventions de l’Aupelf-Uref

Antioch is back

Posted in USA by hadyba on septembre 20, 2011

Je ne sais pas pourquoi mais j’étais persuadé que Antioch College était une HBCU. Anyway, elle rouvre ses portes.

Oui, ce post doit être le plus snob qui ait été publié ici. Mais en fait j’ai une sorte d’obsession maladive pour les facs US, y compris les plus obscures.

Tagged with:
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 493 followers