Hady Ba's weblog

Demain vous l’abolirez

Posted in USA by hadyba on septembre 20, 2011

Victor Hugo, il y a déjà plus de 150 ans:

      Eh bien, songez-y, qu’est-ce que la peine de mort ? La peine de mort est le signe spécial et éternel de la barbarie. (Mouvement.) Partout où la peine de mort est prodiguée, la barbarie domine ; partout où la peine de mort est rare, la civilisation règne. (Sensation.)
Messieurs, ce sont là des faits incontestables. L’adoucissement de la pénalité est un grand et sérieux progrès. Le dix-huitième siècle, c’est là une partie de sa gloire, a aboli la torture ; le dix-neuvième siècle abolira la peine de mort. (Vive adhésion. Oui ! oui !)
Vous ne l’abolirez pas peut-être aujourd’hui ; mais, n’en doutez pas, demain vous l’abolirez, ou vos successeurs l’aboliront. (Nous l’abolirons ! Agitation.)
      Vous écrivez en tête du préambule de votre constitution « En présence de Dieu », et vous commenceriez par lui dérober, à ce Dieu, ce droit qui n’appartient qu’à lui, le droit de vie et de mort. (Très-bien ! très-bien !)
Messieurs, il y a trois choses qui sont à Dieu et qui n’appartiennent pas à l’homme l’irrévocable, l’irréparable, l’indissoluble. Malheur à l’homme s’il les introduit dans ses lois !

Je suis souvent un admirateur de la société américaine mais parfois leur barbarie me désespère. Comme quand je sais, comme maintenant, qu’ils vont assassiner quelqu’un et que rien ni personne n’y pourra rien.

Par ailleurs, je pense que vu le racisme du système judiciaire US, ce pays est le dernier qui devrait se permettre cette barbarie qu’est la peine capitale. Innocence Project en est à 273 condamnés innocentés grace à de nouvelles analyses ADN et parmi eux, il y a 166 noirs.  Parmi ces innocents, 17 ont été extraits du couloir de la mort.

Il y a certes eu quelques progrès depuis le temps où Bilie Holliday chantait Strange Fruits, mais pas tant que ça, je trouve.

Tagged with:

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Alain said, on septembre 21, 2011 at 12:43

    Que dire ….

    C’est une situation raciale typiquement US, comme décrit par cette article du sociologue loic Wacquant http://www.homme-moderne.org/societe/socio/wacquant/ghetto.html

    Un extrait :

    « Une ségrégation raciale exacerbée.

    Car la relégation dans le ghetto américain ne découle pas, comme dans les cités de l’hexagone, du seul manque cumulé de capital économique, culturel et social. C’est la couleur de peau qui en est l’opérateur originel et principal. Le ghetto est noir (ou, dans les villes du Sud et de la Californie, de plus en plus Latino) à 96 ou 99%.

    Et ses frontières, quoique mouvantes au fur et à mesure qu’il s’étend, sont clairement marquées : le plus souvent, on passe brusquement d’un quartier exclusivement blanc à un quartier totalement noir sans la moindre gradation, à l’exception partielle des quartiers « hispanisants » qui servent de plus en plus de zones-tampons entre eux. Les rares quartiers dits « intégrés » sont le plus souvent des zones de transition en passe d’être nouvellement ségréguées ou de petites poches où la cohabitation des races est rendue tolérable par le recrutement social élitiste.

    En fait, même la (petite) bourgeoisie de couleur qui est parvenue à s’échapper du centre des villes se retrouve contenue à son corps défendant dans des quartiers périphériques entièrement noirs. Aujourd’hui, New York, Los Angeles, Chicago, Détroit comptent une majorité de « minorités » raciales, parquées dans des quartiers de couleur, et elles continuent de se vider de leurs habitants blancs.

    Le recensement de 1990 montre que la ségrégation raciale dans les grandes métropoles états-uniennes n’a pas reculé d’un pouce depuis les années 50 : ainsi, à Chicago, plus des deux tiers des Noirs habitent toujours dans des zones à plus de 95% noires et 99,5% des logements sociaux sont implantés dans des quartiers noirs pauvres. De fait, la ségrégation des Noirs est si intense et si totale, touchant toutes les dimensions possibles de la répartition spatiale et des contacts entre les races, que des démographes ont dû créer le terme d’hyperségrégation pour la distinguer de celle des autres groupes »

  2. hadyba said, on septembre 21, 2011 at 5:36

    C’est Chris Rock me semble-t-il qui avait cette blague dans laquelle il racontait qu’ils n’était que quatre noirs, tous des sommités mondiales dans leur domaine à posseder une maison là où il vivait. « Mon voisin est blanc et il est dentiste. Et vous savez quoi, c’est même pas le meilleur dentiste au monde, juste un dentiste blanc quelconque! » Ça dit tout de la ségrégation géographique US!

    Ceci dit, je pense vraiment que le racisme anti-noir actuel est résiduel aux états unis et que quand la génération perdue de noirs qui croupit actuellement en prison aura disparue, noirs et blancs s’uniront (under God and Old Glory) pour discriminer les musulmans et les latinos!

  3. rahmane said, on septembre 21, 2011 at 8:42

    « noirs et blancs s’uniront (under God and Old Glory) pour discriminer les musulmans et les latinos! » Musulmans, je ne sais, mais les tendances démographiques indiquent que dans quelques générations, les Blancs deviendront la minorité visible aux USA. Et les Noirs sont globalement plus proches des Latinos que des Blancs, sauf sur le plan religieux, qui n’est pas très « diviseur » aux USA de toute façon.

    Rahmane

  4. hadyba said, on septembre 21, 2011 at 10:14

    Hey, faut pas le dire, tu vas encore plus tea partyser les blancs🙂 ! Je pense que logiquement c’est que tu prévois qui devrait arriver mais ce n’est pas parce que les blancs seront une minorité qu’ils auront perdu leur primauté économique et leur prestige d’anciens patriciens. Je pense donc que la trop humaine xénophobie devrait l’emporter.

    Well, normalement on devrait voir ça de notre vivant.

  5. samb said, on septembre 28, 2011 at 7:45

    que pensez vous de la peine de mort telle qu’elle s’exprime dans le coran ?

  6. hadyba said, on septembre 28, 2011 at 1:09

    Soyons clairs, je considère que tuer ses semblables n’est que rarement admissible. Un système judiciaire digne de ce nom doit se donner les moyens de protéger les citoyens sans être aussi barbare que les tueurs qui existeront toujours.

    Le Coran me semble-t-il indique la voie à suivre en modérant la loi du talion qui était la règle par l’idée que la famille pouvait décider de gracier le criminel plutôt que de réclamer son meurtre. A mon avis la bonne manière de voir le Coran et la charia, c’est que c’est un système destiné à la fois à s’adresser à la société ultra violente du VIIe siècle et aux êtres plus policés que nous sommes. Aux gens du passé, il autorise l’esclavage, la polygamie et la loi du talion mais en indiquant à chaque fois que ce n’est pas là ce qu’il y a de meilleur. Aux gens des générations suivantes, incombe la tâche d’accomplir la promesse d’égalité radicale contenue dans l’idée coranique que le meilleur parmi nous est celui qui connaît mieux le Coran. Ce qui nous distingue, ce n’est ni notre généalogie, ni notre fortune mais notre capacité à lire, comprendre et interpréter le Coran. Répéter les mêmes règles que les bédouins du VIIe siècle, égorger l’égorgeur, couper la main du voleur et porter un pantalon court ne fait pas de nous de meilleurs musulmans, ça fait de nous des idolâtres qui révèrent la lettre mais ignorent l’esprit de notre religion. Ce qui est difficile, ce n’est pas de suivre des règles, c’est de les comprendre, de les adapter au contexte en gardant à l’esprit que leur but était d’aider à l’amélioration de la société et de diminuer la violence.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :