Hady Ba's weblog

L’Unesco sauve l’honneur

Posted in Politique by hadyba on octobre 31, 2011

Je suppose que c’est le moment de relire le Préambule de l’Acte Constitutif de l’unesco:

Les gouvernements des États parties à la présente Convention, au nom de leurs peuples, déclarent :
Que, les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix ;
Que l’incompréhension mutuelle des peuples a toujours été, au cours de l’histoire, à l’origine de la suspicion et de la méfiance entre nations, par où leurs désaccords ont trop souvent dégénéré en guerre ;
Que la grande et terrible guerre qui vient de finir a été rendue possible par le reniement de l’idéal démocratique de dignité, d’égalité et de respect de la personne humaine et par la volonté de lui substituer, en exploitant l’ignorance et le préjugé, le dogme de l’inégalité des races et des hommes;
Que, la dignité de l’homme exigeant la diffusion de la culture et l’éducation de tous en vue de la justice, de la liberté et de la paix, il y a là, pour toutes les nations, des devoirs sacrés à remplir dans un esprit de mutuelle assistance ;

 

Qu’une paix fondée sur les seuls accords économiques et politiques des gouvernements ne saurait entraîner l’adhésion unanime, durable et sincère des peuples et que, par conséquent, cette paix doit être établie sur le fondement de la solidarité intellectuelle et morale de l’humanité.

 

Pour ces motifs, les États signataires de cette Convention, résolus à assurer à tous le plein et égal accès à l’éducation, la libre poursuite de la vérité objective et le libre échange des idées et des connaissances, décident de développer et de multiplier les relations entre leurs peuples en vue de se mieux comprendre et d’acquérir une connaissance plus précise et plus vraie de leurs coutumes respectives.

 

En conséquence, ils créent par les présentes l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture afin d’atteindre graduellement, par la coopération des nations du monde dans les domaines de l’éducation, de la science et de la culture, les buts de paix internationale et de prospérité commune de l’humanité en vue desquels l’Organisation des Nations Unies a été constituée, et que sa Charte proclame.

 

Je ne puis m’empêcher de trouver un peu réconfortant que ce soit l’organisation des nations unies en charge de la Culture et des Sciences qui échappe à la lâcheté généralisée en reconnaissant l’État palestinien.

Publicités
Tagged with: ,

Je me demande

Posted in France by hadyba on octobre 30, 2011

Apparemment, le président de la République Française a passé son jeudi soir à raconter des mensonges (voir ce décryptage et celui-ci) à des journalistes complaisants et de toute manière choisis pour leur incompétence. Une question que je me pose, mais je n’ai aucun moyen d’y répondre,  c’est ce que les français, au delà de mon cercle de gauchistes, en ont pensé. Pas vraiment suivi la presse cette semaine et n’ai pas vu passer de sondages. Je me dis que le peuple n’est pas totalement stupide et qu’il voit ce fait basique que les pauvres et les classes moyennes s’appauvrissent alors qu’on protège les riches mais c’est peut être optimiste.

Fontenelle et la crise de l’euro

Posted in Economie, Spéculation gratuite by hadyba on octobre 27, 2011

Toute l’agitation des chefs de gouvernement européens sur la crise de européenne actuelle me fait penser à ce texte de Fontenelle:

« En 1593, le bruit courut que les dents étant tombées à un enfant de Silésie, âgé de sept ans, il lui en était venu une d’or, à la place d’une de ses grosses dents. Horstius, professeur en médecine dans l’université de Helmstad, écrivit en 1595 l’histoire de cette dent, et prétendit qu’elle était en partie naturelle, en partie miraculeuse, et qu’elle avait été envoyée de Dieu à cet enfant pour consoler les chrétiens affligés par les Turcs. Figurez-vous quelle consolation, et quel rapport de cette dent aux chrétiens ni aux Turcs. En la même année, afin que cette dent d’or ne manquât par d’historiens, Rullandus en écrit encore l’histoire. Deux ans après, Ingolstetetus, autre savant, écrit contre le sentiment que Rullandus avait de la dent d’or, et Rullandus fait aussitôt une belle et docte réplique. Un autre grand homme nommé Libavius ramasse tout ce qui avait été dit de la dent, et y ajoute son sentiment particulier. Il ne manquait autre chose à tant de beaux ouvrages, sinon qu’il fût vrai que la dent était d’or. Quand un orfèvre l’eut examinée, il se trouva que c’était une feuille d’or appliquée avec beaucoup d’adresse ; mais on commença par faire des livres, et puis on consulta l’orfèvre. »

« Rien n’est plus normal que d’en faire autant sur toutes sortes de matières. Je ne suis pas si convaincu de notre ignorance par les choses qui sont, et dont la raison nous est inconnue, que par celles qui ne sont point, et dont nous trouvons la raison. Cela veut dire que non seulement nous n’avons pas les principes qui mènent au vrai, mais que nous en avons d’autres qui s’accommodent très bien avec le faux. »

— Fontenelle, Histoire des oracles, IV. (Source)

Je ne suis pas en train de dire qu’il n’y a pas de crise en Europe. Ce dont je suis sûr en revanche, c’est que ça ne sert à rien d’organiser des réunions de la dernière chance tous les trois mois en essayant de prévenir une apocalypse. Ce que Fontenelle nous conseillerait, ce serait de réunir des économistes et leur demander d’étudier ce qui se passe et de proposer des solutions. Tant que ce travail préalable d’observation et d’analyse n’est pas fait, les réunions de la dernière chance peuvent au mieux, maintenir le statut quo, au pire dégrader la situation.

En l’occurrence, il me semble que notre dent d’or est l’idée qu’une baisse de notation par Moody’s entrainera nécessairement un renchérissement du crédit. Ça ne semble clairement pas arriver depuis que la note US a été dégradée par S&P.

Malick Noel Seck

Posted in Sénégal by hadyba on octobre 18, 2011

Je sais que je suis censé être pour la liberté d’expression et tout ça mais pour autant que je sois concerné, Malick Noel Seck peut finir ses jours en prison. Un chef de parti politique qui se permet d’envoyer une lettre au Président du Conseil Constitutionnel pour l’accuser de forfaiture avant même que cette juridiction se soit prononcée sur la recevabilité ou non de la candidature de Maître Wade! Ce mec n’a pas le minimum de respect pour les institutions de notre République et il prétend nous diriger. Il se prend pour qui? Maitre Wade?

La lettre: page 1, page 2

Pandit, OWS, et les enfants gâtés

Posted in USA by hadyba on octobre 18, 2011

Il ya quelque chose d’intéressant chez Vikram Pandit. En 2007, quand il avait accepté le leadership de sa banque il y a eu une série d’articles le ridiculisant (voir notamment cet article très documenté). Ce type sentait le souffre principalement parce qu’il était l’un des rares banquiers à reconnaitre que sa boite avait failli et à s’excuser des décisions irresponsables de ses prédécesseurs. Alors que personne ne le lui demandait, il a décidé de bosser pour un dollar symbolique jusqu’à ce que sa boite soit redressée. Ça lui a pris deux ans mais il a redressé Citigroup et est de nouveau grassement payé.

Sachant cela, il n’est pas surprenant alors que Vikram Pandit dénote parmi les enfants gâtés qui peuplent Wall Street en affirmant que les préoccupations du mouvement OWS sont totalement compréhensibles:

Citigroup’s chief executive, Vikram S. Pandit, even said he would be happy to talk with the protesters any time they wanted to drop by. Mr. Pandit, onstage Wednesday at a Fortune magazine conference, said that the protesters’ “sentiments were completely understandable.”

“I would also corroborate that trust has been broken between financial institutions and the citizens of the U.S., and that it’s Wall Street’s job to reach out to Main Street and rebuild that trust,” Mr. Pandit said. The protesters should hold Citi and others “accountable for practicing responsible finance,” he said, “and keep asking us about how we’re doing.”

Je ne crois pas que le soutien de Pandit soit démagogique, il tient le même discours depuis des années. Voir par exemple son discours devant les étudiant de la SIPA de Columbia en 2010.

A part une ou deux réactions raisonnables, cet article du Times aurait été hilarant s’il ne décrivait la réaction de gens qui ont un vrai pouvoir sur la vie de leurs compatriotes. On voit un banquier se plaindre que Chuck Schumer et Kristen Gilibrand ne les défendent pas face à ces pouilleux qui osent questionner l’hégémonie de Wall Street:

“They need to understand who their constituency is,”

Ils ne se rendent même pas compte que les gens qui manifestent dehors sont également des électeurs et s’imaginent que payant les politiciens corrompus de New York, ces derniers se suicideront politiquement en affrontant à leur place la masse des citoyens. Dieu merci, le suffrage n’est pas encore totalement censitaire, quelle que soit la corruption du monde politique!

Mais mon préféré est encore le type qui a le raisonnement suivant:

“Who do you think pays the taxes?” said one longtime money manager. “Financial services are one of the last things we do in this country and do it well. Let’s embrace it. If you want to keep having jobs outsourced, keep attacking financial services. This is just disgruntled people.”

 Les décisions organisées par les financiers ruinent le pays et ils voudraient qu’en plus les gens les remercient parce qu’ils sont les derniers à pouvoir payer des impôts dans le champs de ruines qu’ils ont créé. Les gens dont ils ont démoli la maison devraient les remercier de les employer pour trier les décombres je suppose 🙂

Obama aurait dit en 2010 aux banquiers:

“My administration is the only thing between you and the pitchforks.”

Source

Ce serait bien qu’il laisse ces irresponsables goûter à la pointe des fourches pour leur apprendre un peu à vivre!

Arrested at last, arrested at last

Posted in Oh my God!, USA by hadyba on octobre 17, 2011

C’est ce que Cornel West doit être en train de psalmodier en ce moment même:

Author, commentator, civil rights activist and Princeton University professor Cornel West has been arrested while protesting on the steps of the Supreme Court about corporate influence in politics.

Je suppose qu’il désespérait que ça lui arrive jamais.

Quand il sortira de la sombre prison où l’a jetée la blanche oppression de l’Amérique raciste, nous pourrons l’écouter nous donner sa propre version, mille fois plus puissante, de ce discours de seconde zone que je mets ici à titre d’archive. Écoutez ce rhéteur que la sortie de prison de West rejettera dans les limbes de l’histoire. Demain, vous vous demanderez comment vous avez pu vous laisser prendre à de si grosses ficelles.

Tagged with: , ,

The only one

Posted in France by hadyba on octobre 17, 2011

C’est LBJ qui aurait eu cette phrase célèbre:

I’m the only President you’ve got

J’espère vraiment que tous ceux qui tiennent un tant soit peu à ce que représente la France feront leur cette phrase et l’appliqueront à Hollande. Si vous pensez que Sarkozy I a été injuste, attendez de voir ce que sera Sarkozy II. Une République livrée aux hommes d’affaires et une entreprise de démolition systématique des services publics pour les remplacer par des entreprises privées inefficaces mais lucratives. La France mettra des décennies à s’en remettre. Les États Unis souffrent encore des séquelles de Reagan. Vous ne pourrez pas dire que ce n’était pas prévisible.

Et pour distraire le peuple, on tapera sur les basanés, les juges et les universitaires droits de l’hommistes, mais ça, c’est anecdotique.

 

 

Il ne gèle pas

Posted in France, Vie quotidienne by hadyba on octobre 16, 2011

Mais non, ils ne déshonorent pas du tout la France:

« En fait, c’est le cinquième jour que je fais la queue. La première fois, la personne du standard téléphonique d’Antony m’a dit de me présenter à la sous-préfecture, en me conseillant cependant de “venir un peu en avance, car il y a un peu de monde le matin”. Je suis donc arrivée à 8 heures, soit 45 minutes avant l’ouverture. En découvrant qu’il y avait 300 personnes, j’ai halluciné. Evidemment, on ne m’a pas fait entrer.

Je suis donc revenue le lendemain, à 7 heures. Là encore, trop de monde. Le surlendemain, je suis venue à 6 heures. Idem, impossible d’entrer. Le quatrième jour, je suis donc arrivée à 4h30, pensant que cette fois, ce serait bon ! Mais je suis repartie en pleurant, dégoûtée de m’être derechef fait renvoyer !

Cependant, comme la loi m’oblige à faire cette foutue démarche, je n’ai pas eu le choix : ce soir, je dors devant la porte de la sous-préfecture. Mais je suis bien contente d’être dans les premières ! Et puis ne nous plaignons pas. Il ne pleut pas, il ne gèle pas. Ça pourrait être pire… »

Et quand je lui demande ce qu’elle est venue faire exactement comme démarche, sa réponse a de quoi choquer davantage :

« Oh, je suis juste venue pour faire un changement d’adresse sur ma carte de séjour. Je viens de déménager… »

Juste une remarque, ce témoignage illustre parfaitement le dilemme dans lequel se retrouvent à un moment où un autre tous les étrangers qui vivent en France: soit on essaie de respecter des règlements absurdes et on se retrouve à passer la nuit dehors, y compris en plein hiver; soit on se dit qu’on n’obéira pas à certaines lois idiotes et on est de facto dans l’illégalité. Personnellement, je suis sans-papiers la moitié de l’année parce que je refuse de passer la nuit dehors. C’est un choix qui a des conséquences comme l’impossibilité de sortir de France à certains moments de l’année même si j’ai une conf’ intéressante. En revanche, il ne me viendrait même pas à l’esprit, comme cette étudiante scrupuleuse, de signaler un changement d’adresse à la préfecture avant la date d’expiration de mon titre de séjour!

 Le reste

Tagged with:

Fillon le négationniste

Posted in Françafrique, France by hadyba on octobre 13, 2011

Je n’ai vraiment pas le temps d’écrire un post sérieux en ce moment mais j’apprends dans le Canard de cette semaine que Fillon aurait eu l’outrecuidance d’aller à Yaoundé en 2009 pour déclarer à propos du massacre des bamilékés:

Je dénie absolument que des forces françaises y aient participé en quoi que ce soit

Sous ses dehors de notable de province policé, ce type est peut être pire que Sarkozy! C’est toutes proportions gardées, comme si Angéla Merkel allait à Jerusalem pour nier que l’armée allemande ait participé à l’holocauste. Au Cameroun entre 1955 et 1962 c’est un crime contre l’humanité qui s’est déroulé sous la supervision directe du Général de Gaule via Jacques Foccart et Pierre Messmer futur premier ministre de la République Française. Non seulement au moins 100000 hommes, femmes et enfants ont été massacré, mais en plus ils ont complètement décapité l’intelligentsia camerounaise tuant quiconque était diplomé ou avait un pouvoir symbolique mais refusait de se soumettre à la France. Cela leur a permis d’installer un régime fantoche qui se perpétue encore et qui encore aujourd’hui préserve les intérêts économiques de la France. Si Paul Biya peut en 2008 tirer sur sa population et tuer 100 personnes qui manifestaient contre la cherté de la vie, s’il peut organiser en 2011 des élections remarquablement dénués d’enjeux, c’est parce que la campagne de massacre de l’armée française a durablement désorganisé les contre pouvoirs possibles. Et parce que le contrôle économique et politique de la France sur le Cameroun est total. Ce contrôle a été acquis dans le sang et en commettant les crimes les plus horribles. François Fillon, premier ministre de droite de la République Française est le rejeton de la famille politique criminelle qui a commis ces crimes. S’il ne peut pas s’en excuser au moins aurait-il du avoir la décence de se taire.

Tout ceci est totalement documenté. Version longue, vous pouvez lire Kamerun qui sur plus de 600 pages rapporte munitieusement ces crimes. Version courte, vous pouvez lire le livre Main basse sur le Cameroun qu’un Mongo Béti indigné par le silence complice de la presse française a écrit en 1972 et qui a été immédiatement censuré par l’État français.

Mon prefet

Posted in France, immigration by hadyba on octobre 11, 2011

est toujours une star

Chaque année, depuis cinq ans maintenant, l’Etat Français me donne rendez-vous à la préfecture de l’Essonne, pour justifier de ma situation afin que mon épouse, qui est mère de deux enfants français, puisse renouveler son titre de séjour. Naïvement, comme chaque année,  je pensais que les choses s’étaient arrangées depuis la dernière fois… c’est plus fort que moi : comme tous ceux qui vivent cette humiliation, une fois qu’on en est sorti, je ne sais pas pourquoi, on se dit que c’était la dernière fois, et que l’on ne pourra pas supporter de vivre  ça une fois de plus. Alors, comme par magie, notre esprit fais le ménage, et la vie continue…

Le fan actuel

Tagged with: