Hady Ba's weblog

Fillon le négationniste

Posted in Françafrique, France by hadyba on octobre 13, 2011

Je n’ai vraiment pas le temps d’écrire un post sérieux en ce moment mais j’apprends dans le Canard de cette semaine que Fillon aurait eu l’outrecuidance d’aller à Yaoundé en 2009 pour déclarer à propos du massacre des bamilékés:

Je dénie absolument que des forces françaises y aient participé en quoi que ce soit

Sous ses dehors de notable de province policé, ce type est peut être pire que Sarkozy! C’est toutes proportions gardées, comme si Angéla Merkel allait à Jerusalem pour nier que l’armée allemande ait participé à l’holocauste. Au Cameroun entre 1955 et 1962 c’est un crime contre l’humanité qui s’est déroulé sous la supervision directe du Général de Gaule via Jacques Foccart et Pierre Messmer futur premier ministre de la République Française. Non seulement au moins 100000 hommes, femmes et enfants ont été massacré, mais en plus ils ont complètement décapité l’intelligentsia camerounaise tuant quiconque était diplomé ou avait un pouvoir symbolique mais refusait de se soumettre à la France. Cela leur a permis d’installer un régime fantoche qui se perpétue encore et qui encore aujourd’hui préserve les intérêts économiques de la France. Si Paul Biya peut en 2008 tirer sur sa population et tuer 100 personnes qui manifestaient contre la cherté de la vie, s’il peut organiser en 2011 des élections remarquablement dénués d’enjeux, c’est parce que la campagne de massacre de l’armée française a durablement désorganisé les contre pouvoirs possibles. Et parce que le contrôle économique et politique de la France sur le Cameroun est total. Ce contrôle a été acquis dans le sang et en commettant les crimes les plus horribles. François Fillon, premier ministre de droite de la République Française est le rejeton de la famille politique criminelle qui a commis ces crimes. S’il ne peut pas s’en excuser au moins aurait-il du avoir la décence de se taire.

Tout ceci est totalement documenté. Version longue, vous pouvez lire Kamerun qui sur plus de 600 pages rapporte munitieusement ces crimes. Version courte, vous pouvez lire le livre Main basse sur le Cameroun qu’un Mongo Béti indigné par le silence complice de la presse française a écrit en 1972 et qui a été immédiatement censuré par l’État français.

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Rahmane said, on octobre 14, 2011 at 8:26

    Une autre grande censure de la Francophonie à ce sujet, c’est Oum Niobé, ce combattant camerounais de la guerre de libération qui a tenu un journal de maquis absolument fascinant. Malheureusement difficile de se le procurer. Si tu tombes dessus dans une venelle de Paris let me know: indispensable pour mon projet sur la pensée politique (africaine) francophone.

    R.

  2. hady ba said, on octobre 14, 2011 at 8:32

    Hey, j’ai failli acheter ce journal l’autre jour. Je vais voir si je le retrouve et je l’achèterai pour toi.

  3. hadyba said, on octobre 14, 2011 at 8:30

    Je viens de t’acheter le livre envoie-moi ton adresse postale par mail et je te le fais parvenir!

  4. BoroomTooro said, on octobre 15, 2011 at 4:47

    Merci cher ami de contribuer ainsi à rafraîchir la mémoire de ceux qui l’ont trop courte ou trop sélective… Je pense que certaines pages de l’histoire de notre continent, voire de l’histoire tout court, sont à réécrire entièrement et vraiment sans parti-pris par toutes les parties prenantes. Il est évident que la France après tous les crimes commis au nom du peuple français, des siècles durant, n’aura jamais la décence de reconnaître sa barbarie d’antan (et certainement d’aujourd’hui aussi…) si elle n’y est pas obligée par des preuves irréfutables (et, encore…). À cet effet, il faut que l’intelligentsia africaine et les français-es vraiment préoccupé-es par la vérité et la justice doivent se donner pour mission de débusquer partout où la survivance des faits permet de le faire. Compte tenu de l’histoire de la politique depuis les origines jusqu’à nos jours, nous pouvons dire que l’histoire des relations internationales depuis les origines jusqu’à nos jours est une histoire de rapport de force. Et, malheureusement, aujourd’hui encore l’histoire est racontée par les vainqueurs et leur vérité est imposée au reste du monde, non pas, comme le disait Ki-Zerbo, avec la force de l’argument, mais avec l’argument de la force qui donne la lâcheté d’être insolent et méprisant vis-à-vis des peuples vaincus sans raison… Mais surtout, cette lâcheté qui permet à des autorités aucunement préoccupées par les vérités historiques, dont le temps n’est pas celui de la vérité mais celui de la démagogie, d’entériner les crimes contre l’humanité commis par leurs prédécesseurs en leur nom et au nom de leur peuple. Voici comment on perpétue les violences inouïes et totalement indicibles perpétrées contre des peuples qui n’ont commis qu’un seul péché, celui de n’avoir pas été assez barbares, assez féroces et assez forts pour repousser ses envahisseurs et leur donner la raclée qu’ils auraient méritée. Dois-je rappeler que les africains n’ont jamais rien demandé et on ne leur a rien demandé non plus. Or il n’est pas de coutume chez les peuples civilisés de faire le bonheur des gens à leur place, que je sache. J’ai le sentiment que cette violence psychologique et morale est pire que celles qui ont été commis dans un contexte de préhistoire morale de l’Occident. Il me semble que la continuité de l’État permet d’interpeller les dirigeants français actuels sur les crimes commis par ce même État il y a mille ans et dire qu’on n’est pas directement responsable de ces crimes ne disculpe personne de s’en désolidariser clairement et de les condamner voire de les réparer.

    Thierno


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :