Hady Ba's weblog

Une question de sécurité

Posted in Sénégal by hadyba on avril 1, 2012

Cette interview de Harouna Dia qui est l’un des bailleurs de fonds de notre nouveau président est à la fois dérangeante et rassurante. Le fait que ce type considère la politique comme un investissement crée un malaise certain. À sa décharge, il affirme que le retour sur investissement ne sera pas uniquement pour lui mais pour tout le peuple. Plus généralement, la proximité du nouveau président avec certains milieux d’affaires pourrait poser problème. Même si cela n’a rien à voir avec le pillage organisé de toute l’économie du pays par Wade et sa bande de gangsters. Cette proximité pourrait même être un bénéfice pour le pays parce que ce qui a énervé ces hommes d’affaires et les a détaché de Wade, c’est l’impossibilité où ils étaient de monter un business sans en donner des parts à Karim Wade via ses hommes-liges. Rappel. Qui mieux que ces hommes est capable de dire à la justice où se trouvent les « investissements » du clan Wade?

Pour en revenir à l’interview, ce que je trouve intéressant, c’est la manière qu’a Dia de penser le soutien aux classes défavorisées comme un impératif de sécurité publique:

Mais, est-ce que cela ne va pas causer des problèmes ailleurs ?Un budget, c’est l’équilibre. Si on compile les charges de l’Etat, de la Présidence du Sénégal, il a été démontré qu’elle fait quatre fois le fonctionnement de la Présidence française. Nous allons comprimer cela et ça pourra compenser tout le reste. Nos experts sont en train de calculer. Il y a du gaspillage dans ce pays, ce qu’on reproche à ce gouvernement, c’est la gouvernance économique, il y a eu un vrai gâchis, des monuments de 90 milliards FCfa, les fêtes de 75 milliards… Ils ont jeté l’argent par les fenêtres. Cet argent, nous voulons le donner aux populations. Si nous ne faisons pas cela, il faut considérer que c’est un problème de sécurité qui se pose pour le pays. Les gens ne peuvent pas continuer à vivre dans cette situation de pauvreté, d’indigence alors que nous dormons tranquillement dans les hôtels de luxe, ils vont venir nous envahir. Il faut considérer la baisse des denrées de première nécessité comme une question de sécurité nationale. Parce qu’à un moment donné, les gens vont exploser, donc nous sommes obligés. C’est comme une route, comme l’Armée, ce sont des dépenses incompressibles que nous sommes obligés de gérer. Et on le fera avec nos partenaires techniques et financiers, et vous allez voir que nous allons y arriver.

Avec l’election de Macky Sall, la situation des plus défavorisés semble vraiment être une priorité. C’est en tout cas ce qu’ils affirment à longueur de discours. Et ils n’en parlent pas de manière abstraite, ils semblent avoir comme projet de faire de sorte que les besoins élémentaires comme l’éducation, la nourriture et les soins de santé soient couverts pour tous les citoyens sénégalais. J’espère vraiment que leurs actes seront conformes à leurs paroles.

Publicités
Tagged with: ,

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. el f said, on avril 1, 2012 at 6:44

    je viens de te lire. je pense que ce souci transparait sur son programme qui accorde beaucoup d’importance au système de protection sociale, chose inédite dans les annales de la politique sénégalaise


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :