Hady Ba's weblog

Charlie Hebdo ou le sommeil de la raison

Posted in France by hadyba on mai 6, 2015

Prado_-_Los_Caprichos_-_preparatory_drawing_-_No._43_-_El_sueño_de_la_razon_produce_monstruos

(Illustration: Etude préparatoire à la gravure de Goya: Le sommeil de la raison produit des monstres. Volée sur Wikipedia)

Il est indécent de dire du mal des morts. Il plus indécent encore de dire du mal de gens qui ont été tués. Il est infiniment indécent de dire du mal de personnes qui ont été assassinées au nom d’une religion que l’on pratique soi-même. C’est cette conscience qui m’a jusqu’ici empêché de dire ce que je pense des gens de Charlie Hebdo. Au bout de 4 mois, je vais lever mes scrupules et dire sans ambages ce que je pense de ce journal.

Je crois qu’au moins depuis 2001, Charlie Hebdo était un journal islamophobe. Il n’était pas que ça. Il était également négrophobe, homophobe, cathophobe et plein d’autre choses détestables. Peu me chaut toutes les personnes qui y travaillent se proclament antiracistes et qu’il y ait des arabes peut être même musulmans parmi ceux que les terroristes ont tués. Je n’en crois pas moins que Charlie était profondément islamophobe.

Il y a eu cette pseudo-étude parue dans Le Monde et argumentant que puisque les Une sur l’islam étaient minoritaires, le journal n’était ni islamophobe, ni obsédé par l’islam. Il me semble que c’est là le comble de la mauvaise foi ou, plus probablement, de l’aveuglement volontaire. L’important, ce ne sont pas les unes, c’est la nature des dessins et des articles parlant de l’islam. Sauf à procéder à une analyse de ces articles et de ces dessins, une étude quantitative ne nous apprend rien. Prenons un exemple : quand M. Le Pen dit que les noirs courent vite, il est oiseux de dire que ce qu’il dit est un compliment et ne peut donc pas être raciste. Nous savons très bien que ce n’est pas une simple généralisation abusive ni un constat basé sur une observation attentive des différentes compétitions sportives. Le but de cette petite phrase est d’essentialiser les noirs et d’opposer une supposée vigueur physique des noirs à une supposée vigueur intellectuelle des blancs. Il n’a pas besoin de le dire pour que nous le comprenions. De la même manière, Charlie Hebdo n’avait pas besoin de faire des une systématiques sur les noirs, les arabes ou les musulmans pour être raciste ; il lui suffisait simplement de se moquer de ces groupes là à chaque fois qu’il en parle, d’amalgamer sciemment arabes et musulmans et de faire de manière récurrentes des unes sur Mahomet pour fédérer un large lectorat composé à la fois d’islamophobes assumés et d’islamophobes honteux préférant se faire croire qu’ils sont préoccupés par la liberté d’expression.

Je trouve donc Charlie Hebdo profondément raciste et islamophobe. Il suffit juste de regarder sans parti pris comment ils représentent Christiane Taubira en singe, se moquent des jeunes filles enlevées par Boko Haram ou tapent sur les musulmans pour s’en convaincre. Paradoxalement, leur racisme ne me pose strictement aucun problème. Je suis un maximaliste en matière de liberté d’expression et je pense que les idées, toutes les idées y compris les plus nauséabondes doivent d’exprimer librement. Ce qui m’avait choqué quand j’était en France, ce n’était pas le racisme de Charlie Hebdo, c’était l’injonction qui m’était faite, en tant que musulman, de montrer mon ouverture d’esprit non pas seulement en acceptant le droit qu’avait Charlie Hebdo de se moquer de moi mais également en prétendant que je n’étais pas le moins du monde offensé et que seuls les extrémistes musulmans pouvaient l’être par cette manifestation de l’esprit français. Or étant un homme cultivé, je prétends connaître l’esprit français autant qu’un autre. Je ne me souviens pas que le but du Mariage de Figaro fût de se moquer du personnage éponyme, bien au contraire. La pièce le soutient face à l’arbitraire du Comte Almaviva.

L’esprit français, s’il existe, consiste à se moquer et ridiculiser les puissants et à donner voix au petit peuple. Le petit peuple français actuel n’est certainement pas l’intelligentsia athée ; c’est souvent le musulman importé pour faire le boulot dont personne ne veut et qui s’accroche désespérément à sa religion parce que c’est la seule chose qui lui reste. À chaque fois que Charlie avait des problèmes de trésoreries, il faisait un numéro spécial moquant les convictions de ce petit peuple de Paris (ou plutôt de sa banlieue) et tous les bobos se donnaient le frisson de la défense de la liberté d’expression en achetant un numéro spécial Mahomet. Cela me paraît plus un dévoiement de l’esprit français qu’autre chose.

Parce que la France avait renoncé à penser sa situation socio-économique, parce qu’elle est structurellement raciste, parce qu’en un mot elle a renoncé à la raison, elle n’avait plus pour héros, défenseurs de la liberté d’expression que les gens de Charlie Hebdo. Le sommeil de la raison nous dit Goya engendre des monstres, ces monstres ont pour noms les frères Kouachi, les Coulibaly, Youssouf Fofana et le gang des barbares qui a tué Ilan Halimi. Mais de manière plus insidieuse, un de ces monstres est actuellement à l’œuvre sous la forme d’un gouvernement de gauche qui met en place, au nom de la liberté d’expression, une surveillance généralisée de sa population.

PS: Article écrit à la va vite. Je le modifierai peut être dans la soirée

Publicités