Hady Ba's weblog

Charlie Hebdo ou le sommeil de la raison

Posted in France by hadyba on mai 6, 2015

Prado_-_Los_Caprichos_-_preparatory_drawing_-_No._43_-_El_sueño_de_la_razon_produce_monstruos

(Illustration: Etude préparatoire à la gravure de Goya: Le sommeil de la raison produit des monstres. Volée sur Wikipedia)

Il est indécent de dire du mal des morts. Il plus indécent encore de dire du mal de gens qui ont été tués. Il est infiniment indécent de dire du mal de personnes qui ont été assassinées au nom d’une religion que l’on pratique soi-même. C’est cette conscience qui m’a jusqu’ici empêché de dire ce que je pense des gens de Charlie Hebdo. Au bout de 4 mois, je vais lever mes scrupules et dire sans ambages ce que je pense de ce journal.

Je crois qu’au moins depuis 2001, Charlie Hebdo était un journal islamophobe. Il n’était pas que ça. Il était également négrophobe, homophobe, cathophobe et plein d’autre choses détestables. Peu me chaut toutes les personnes qui y travaillent se proclament antiracistes et qu’il y ait des arabes peut être même musulmans parmi ceux que les terroristes ont tués. Je n’en crois pas moins que Charlie était profondément islamophobe.

Il y a eu cette pseudo-étude parue dans Le Monde et argumentant que puisque les Une sur l’islam étaient minoritaires, le journal n’était ni islamophobe, ni obsédé par l’islam. Il me semble que c’est là le comble de la mauvaise foi ou, plus probablement, de l’aveuglement volontaire. L’important, ce ne sont pas les unes, c’est la nature des dessins et des articles parlant de l’islam. Sauf à procéder à une analyse de ces articles et de ces dessins, une étude quantitative ne nous apprend rien. Prenons un exemple : quand M. Le Pen dit que les noirs courent vite, il est oiseux de dire que ce qu’il dit est un compliment et ne peut donc pas être raciste. Nous savons très bien que ce n’est pas une simple généralisation abusive ni un constat basé sur une observation attentive des différentes compétitions sportives. Le but de cette petite phrase est d’essentialiser les noirs et d’opposer une supposée vigueur physique des noirs à une supposée vigueur intellectuelle des blancs. Il n’a pas besoin de le dire pour que nous le comprenions. De la même manière, Charlie Hebdo n’avait pas besoin de faire des une systématiques sur les noirs, les arabes ou les musulmans pour être raciste ; il lui suffisait simplement de se moquer de ces groupes là à chaque fois qu’il en parle, d’amalgamer sciemment arabes et musulmans et de faire de manière récurrentes des unes sur Mahomet pour fédérer un large lectorat composé à la fois d’islamophobes assumés et d’islamophobes honteux préférant se faire croire qu’ils sont préoccupés par la liberté d’expression.

Je trouve donc Charlie Hebdo profondément raciste et islamophobe. Il suffit juste de regarder sans parti pris comment ils représentent Christiane Taubira en singe, se moquent des jeunes filles enlevées par Boko Haram ou tapent sur les musulmans pour s’en convaincre. Paradoxalement, leur racisme ne me pose strictement aucun problème. Je suis un maximaliste en matière de liberté d’expression et je pense que les idées, toutes les idées y compris les plus nauséabondes doivent d’exprimer librement. Ce qui m’avait choqué quand j’était en France, ce n’était pas le racisme de Charlie Hebdo, c’était l’injonction qui m’était faite, en tant que musulman, de montrer mon ouverture d’esprit non pas seulement en acceptant le droit qu’avait Charlie Hebdo de se moquer de moi mais également en prétendant que je n’étais pas le moins du monde offensé et que seuls les extrémistes musulmans pouvaient l’être par cette manifestation de l’esprit français. Or étant un homme cultivé, je prétends connaître l’esprit français autant qu’un autre. Je ne me souviens pas que le but du Mariage de Figaro fût de se moquer du personnage éponyme, bien au contraire. La pièce le soutient face à l’arbitraire du Comte Almaviva.

L’esprit français, s’il existe, consiste à se moquer et ridiculiser les puissants et à donner voix au petit peuple. Le petit peuple français actuel n’est certainement pas l’intelligentsia athée ; c’est souvent le musulman importé pour faire le boulot dont personne ne veut et qui s’accroche désespérément à sa religion parce que c’est la seule chose qui lui reste. À chaque fois que Charlie avait des problèmes de trésoreries, il faisait un numéro spécial moquant les convictions de ce petit peuple de Paris (ou plutôt de sa banlieue) et tous les bobos se donnaient le frisson de la défense de la liberté d’expression en achetant un numéro spécial Mahomet. Cela me paraît plus un dévoiement de l’esprit français qu’autre chose.

Parce que la France avait renoncé à penser sa situation socio-économique, parce qu’elle est structurellement raciste, parce qu’en un mot elle a renoncé à la raison, elle n’avait plus pour héros, défenseurs de la liberté d’expression que les gens de Charlie Hebdo. Le sommeil de la raison nous dit Goya engendre des monstres, ces monstres ont pour noms les frères Kouachi, les Coulibaly, Youssouf Fofana et le gang des barbares qui a tué Ilan Halimi. Mais de manière plus insidieuse, un de ces monstres est actuellement à l’œuvre sous la forme d’un gouvernement de gauche qui met en place, au nom de la liberté d’expression, une surveillance généralisée de sa population.

PS: Article écrit à la va vite. Je le modifierai peut être dans la soirée

28 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Le Monolecte said, on mai 6, 2015 at 2:24

    Non, non, ne modifie rien. Et joli dessin en illustration.

  2. alainlecomte said, on mai 6, 2015 at 2:31

    Cher Hady Ba, merci pour ce billet que je trouve très bon. Comme tu le sais peut-être, je n’ai pas toujours été de cet avis, influencé que j’étais par toute une vague de propos qui ne voulaient voir que défense de liberté d’expression, mais ma réflexion me conduit finalement à partager tes idées (il y a le livre de Todd aussi qui achève de me convaincre dans ce sens).

  3. hadyba said, on mai 6, 2015 at 2:32

    Merci Agnès. Trouvé sur wikipedia, le dessin est une des études préparatoires à la gravure de Goya https://fr.wikipedia.org/wiki/El_sue%C3%B1o_de_la_razon_produce_monstruos

  4. hadyba said, on mai 6, 2015 at 2:35

    Oh merci M. Lecomte! J’avais lu votre article sur Charlie. Je n’étais pas d’accord mais respectais et comprenais l’émotion. Argumenter aurait été indécent. Ça me rassure quelque peu de vous voir partager mon avis. Je n’ai peut être pas totalement tort dans ce cas.

  5. ambroglio said, on mai 6, 2015 at 2:46

    merci, cela fait du bien de lire des propos sensés et bien exprimés.

  6. GdeC said, on mai 6, 2015 at 3:57

    je vais trancher avec la belle unanimité contre Charlie Hebdo que j’observe ici. Si l’on veut dégager du débat, et c’est en effet ce qui me semble le plus utile et manquant en cette époque troublée pour que les tensions s’appaisent, permettez moi de délivrer un avis contraire. je ne pense pas que Charlie Hebdo était « était islamophobe » dans ces derniers instants avant ce dramatique assassinat qui m’a tant insupporté et qui ne saurait en rien se voir justifié par quelque opinion que ce soit. J’aurais pu être d’accord sur cette grave accusation à l’époque de Val, qui lui, à mon sens, l’est en effet indubitablement, et qui est à mon sens un sale type, sournois et réac. Mais ce n’est un secret pour personne qu’il valait mieux qu’il parte sous peine que Charlie perde son âme. Charb était d’ailleurs son plus ferme opposant. je vois en outre une faille dans votre raisonnement, Monsieur le blogueur que je ne connaissais pas et qu’Agnès m’a fait judicieusement découvrir compte-tenu de la teneur du débat qui ici nous préoccupe tous et toutes. Vous prétendez qu’un travail purement rationnel de comptage des Unes qui seraient ou ne seraient pas islamophobes ne saurait justifier un argument valable. Dans ce cas, que faut-il pour vous en convaincre, comptez le nombre de dessins ? En outre, comme vous le dites vous-mêmes, ce journal caricaturait TOUTES les religions, mais cela aussi n’est pas pour vous un argument valable… Je ne chercherai donc pas à vous détromper, votre opinion étant manifestement faite et laissant peu de place au débat contradictoire? je vais donc vous poser des questions, et nous verrons ensemble si la discussion peu s’amorcer sur des sujets moins crispés… Tout d’abord, pensez vous que l’on puisse critiquer toutes les religions sans pour autant être d’emblée taxé d’intégriste placard, comme je l’ai déjà entendu. Ensuite, ce que votre billet ne laisse pas entendre, peut-on être athée ET pauvre, démuni, modeste, ouvrier… ??? Car la caricature que vous faites de l’athéisme heurte ma conviction non religieuse, profondément ancrée après un long questionnement spirituel. Pour moi, toutes les religions sont de plus ou moins aimables fables, et libre à tout un chacun d’y adhérer ou non. Mais dans ce que vous écrivez, je ne me sens pas reconnu dans mes convictions. Cependant, je note des points de convergence entre nous, quand à juste titre vous terminez votre billet par ce passage qui me convient tout à fait ; « Mais de manière plus insidieuse, un de ces monstres est actuellement à l’œuvre sous la forme d’un gouvernement de gauche qui met en place, au nom de la liberté d’expression, une surveillance généralisée de sa population » Je pense en effet que cette loi liberticide est en train de tuer l’un des derniers droits fondamentaux qu’il nous restait : celui d ‘avoir une vie privée inviolable. Tel ne seras donc plus le cas, malgré tous les mensonges d’état proférés ces derniers temps….

  7. GdeC said, on mai 6, 2015 at 4:10

    faute de frappe… remplacer « d’intégriste placard », qui ne veut rien dire, par intégriste laïcard. Merci.

  8. Simon Chalumot said, on mai 6, 2015 at 5:14

    La lecture d’un court billet du Canard Enchaîné moquant et méprisant le dernier bouquin de Todd m’avait passablement foutu en rogne, au point de vouloir couper la tête du volatile, dont la ligne éditoriale ne diffère désormais guère de celle de la télé la plus rance, en revanche la lecture de ce billet et la découverte de ce blog me font sentir moins seul dans ce monde ou l’inversion des valeurs et des mots, et la confusion des esprits est à son comble. Merci pour tout, et je dis ça d’autant plus aisément que je ne suis pas Musulman… En revanche cet esprit du 11 janvier me hérisse le poil et me révolte au plus haut point. Marre de ces hypocrites bien pensant qui cachent leur racisme puant de bourgeois bien pensant derrière la démocratie et les droits de l’homme… q’ills laissent mourrir par peur et couardise en bêlant comme des moutons par atavisme de leurs ancêtres admirateurs de Pétain.

  9. Boone said, on mai 6, 2015 at 6:38

    Bonjour,

    Je me permets de vous signaler qu’avec ma collègue Lucile Ruault, nous avons répondu à la tribune du monde que vous évoquez, sans aller aussi loin que vous sur ce qu’est Charlie, mais au moins pour dire que « l’étude » est en effet ridicule : http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/03/05/oui-charlie-hebdo-est-obsede-par-l-islam_4588297_3232.html

    Cela nous a posé des problèmes avec Le Monde, que nous relatons dans un PS ici, où notre texte a été repris dans sa version initiale (avant coupures par Le Monde) : http://lmsi.net/L-obsession-du-chiffre

    Damien Boone

  10. gunthert said, on mai 6, 2015 at 10:32

    Merci à Hady Ba pour ce billet courageux, dans une France en effet bien loin de ses idéaux. Je voudrais clarifier une chose au passage: l’argument préféré des charlistes, selon laquelle le journal ne faisait que poursuivre la saine tradition anticléricale vaillamment illustrée par ses pères, Reiser ou Choron – cette tradition de critique des religions étant supposée l’innocenter de toute islamophobie (qui d’ailleurs n’existe pas, comme l’explique Fourest…).

    Se moquer de l’armée et des curés était déjà un peu ringard dans les années 1970. Les films des Charlots ou de Jean Yanne, surfant sur la queue de comète de mai 68, sentaient plus le défoulement foutraque que la protestation urgente. De même, l’anticléricalisme de Hara-Kiri était plus un décor ou une posture que la véritable dénonciation d’un danger. Ces ennemis-là avaient déjà perdu, c’était marrant de continuer à tirer sur l’ambulance, mais personne n’aurait confondu ces épouvantails de pacotille avec les vrais adversaires – Pinochet, Reagan ou Thatcher…

    On a du mal à croire que trente ans après, le pape ou le catholicisme puissent constituer des cibles significatives, dans une France où le pouvoir de l’Eglise s’est largement dissipé. En revanche, le nouveau paramètre du paysage post-2001 s’appelle l’islamisme: les séries américaines ont laissé tomber les russes et les nazis pour confier aux barbus les rôles des méchants. Bref, sauf à voir le monde d’aujourd’hui du haut de la planète Mars, toutes les religions ne sont pas situées sur le même plan. Certaines ne posent aucun problème, on s’en moque pour la forme à la fin des banquets, d’autres – enfin, une autre – est désignée comme l’ennemie de la Civilisation occidentale. Ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

    Val et Fourest ont beau nous expliquer que toutes les religions sont rangées à la même enseigne, et que christianisme et islam c’est bonnet blanc et blanc bonnet, il faut être bien naïf (ou pas mal raciste) pour avaler que l’islamophobie disparaît lorsqu’elle est saupoudrée d’un peu d’anticléricalisme.

    Non, la religion n’est pas le problème majeur des sociétés modernes. Ceux qui croient vraiment que c’est le cas devraient arrêter de lire Fourest et lui préférer Naomi Klein. En revanche, l’islamophobie a érigé l’islam en ennemi de l’Occident. Et Charlie a bel et bien participé activement à cet enfumage – y compris en nous expliquant à longueur de colonnes que leur véritable cible était la religion, toutes les religions. Dans la France déchristianisée de 2015, cet argument-là sent définitivement l’arnaque.

  11. GdeC said, on mai 6, 2015 at 10:54

    prétendre que la religion en général, et les cathos en particulier, en France, n’auraient pas de pouvoir est un mensonge. j’ai personnellement été confronté aux réseaux d’influence de catholiques intégristes qui ont réussi le tour de force à s ‘aliéner la municipalité de Nancy… http://gauchedecombat.net/2015/03/12/complot-christianophobe-des-feministes-a-nancy-que-la-lumiere-soit/ je ne peux donc, Ghuntert, laisser dire et écrire n’importe quoi.Et je ne parle même pas du rôle trouble de Civitas, et des catholiques intégristes dans la manif pour tous…

  12. gunthert said, on mai 6, 2015 at 11:53

    D’accord, la Civilisation est menacée par les Catholiques…😉 Finalement, les Charlistes, c’est comme Fourest, il suffit de les laisser s’enfoncer tous seuls…

  13. clodoweg said, on mai 7, 2015 at 12:59

    Pas mal ! Je trouve que « raciste » est un peu excessif mais « islamophobe » me parait juste.
    Entièrement d’accord avec le dernier paragraphe.

  14. ZenRV said, on mai 7, 2015 at 9:39

    LES religions sont vraiment l’Opium du monde.TOUTES.
    Ensuite tuer au nom d’une religion, franchement quel non-sens.
    Charlie caricature TOUT le monde. Le pape, Le Pen, les prolos, ect.
    La caricature permet de mettre en avant les problèmes de société et depuis fort longtemps!

    Quel sont ces petites gens du petit peuple qui ont besoin d’un dieu pour construire leur vie, pour la supporter avant les paradis proposés ( la récompense pour s’être bien tenu?)
    Quel sont ces petites gens du petit peuple de toutes les couleurs qui ont besoin d’un dieu qui leur signifie d’ aimer son prochain?
    Ils ne sont pas capable d’avoir ce sentiment d’eux même?

    Quel sont ces petites gens du petit peuple qui peuvent tuer au nom d’une religion et donc finalement simplement exprimer leur mauvais sentiments, leur mal être (malgré le fait d’ailleurs qu’ils soient emplis de sagesse grâce a la religion qu’ils pratiquent…Paradoxal…) Musulmans, catholique & Co

    Effectivement il y a une tonne de personnes qui n’achetaient pas Charlie pour les même raison que toi et qui se sont jeté dessus pour leur bonne conscience. (pour leur place au paradis ?🙂

    Cela dit les guerres de religion (meurtrières), en Europe, sont finis depuis le moyen âge.
    Et moi je n’ai pas envie de revenir au Moyen Age, j’ai envie d’écouter la musique que je veux, regarder les tableaux que je veux, m’habiller comme bon me semble, AIMER comme bon me semble.Embrasser qui je veux.

    Donc pour moi, un musulman qui ne dit mot ou parle d’islamophobie, de racisme quand on caricature les actes horribles commis au nom de la religion finalement implicitement, accepte l’horreur rétrograde des djihadistes, ça me laisse perplexe mais surtout cela entérine en moi que le fait la religion, c’est vraiment une grosse merde créée par des « puissants » pour endormir le petit peuple dont nous faisons parti TOI & MOI, noir et blanc. Intello ou pas.

    La seul couleur autorisé, c’est le vert Dollar pas le vert islam🙂

    Bien entendu, avec ce que font les djihadistes, soutenu par les pays arabes, hélas ça ne donne pas envie aux petites gens d’inviter un musulman, un arabe? a partager un repas. Hélas pour les arabes qui d’ailleurs ne sont pas tous musulmans.
    Je dirai que comme les djihadistes vous font aussi peur finalement (et je le comprends bien) vous râler sur les caricatures de Mahomet mais pas finalement sur les exactions au nom de la religion.

    Je pourrai continuer: Exemple, Christiane Taubira en singe,. En fait ,c’est des enfants (une dizaine d’années) de l’extrême droite française qui au passage de Taubira lui ont jeté des bananes. Tu te doutes bien que c’est sur les « conseils avisés des parents.  »
    Donc Charlie a repris pour DÉNONCER.d’ailleurs tous les journaux télévisés, la presse (l’Etat quoi) a repris.
    (Je sais dénoncer, c’est pas bô😀

    Cela dit l’esprit du 11 janvier, bien du pipeau avec en plus cette brochette de dictateurs qui défilent…. Manquait Bachar el-Assad…
    Et oui face au info avec des mec comme Bachar el-Assad (en autre), le méchant dans les séries américaines, ce n’est plus les russes….A réfléchir…

    Sinon:
    Effectivement nous sommes sur écoute, partout dans le monde, y compris chez toi.
    Et depuis longtemps, seulement on en parle maintenant.

    Bonne journée à toi

    PS: Il n’est pas indécent de dire du mal de personnes qui assassinent au nom d’une religion, l’indécence, c’est de se taire.

  15. Simon Chalumot said, on mai 7, 2015 at 10:22

    @zenRV

    « Donc pour moi, un musulman qui ne dit mot ou parle d’islamophobie, de racisme quand on caricature les actes horribles commis au nom de la religion finalement implicitement, accepte l’horreur rétrograde des djihadistes, ça me laisse perplexe mais surtout cela entérine en moi que le fait la religion, c’est vraiment une grosse merde créée par des « puissants » pour endormir le petit peuple dont nous faisons parti TOI & MOI, noir et blanc. Intello ou pas »

    Je cite ce morceau d’anthologie, digne d’une sourate des intégrétistes laïcards incapables de penser. Ce qui est désarmant avec ce genre d’argumentation c’est qu’il empêche toute discussion, toute nuance… et je ne parle pasdu schématisme caricatural présentant l’histoire des religions qui témoigne de votre ignorance satisfaite. Mais ce qui m’intéresse le plus dans votre beau paragraphe qui use d’une isotopie de la peur et de la répugnance : « horrible »  » horreur » à quelques mots d’intervalle, tout en accusant les Musulmans qui se sentent mal à l’aise d’être montrés du doigt et suspectés en permanence, comme des alliés objectifs des Djihadistes, ce qui est un un raccourci qui me laisse sans voix (si ce n’est peut-être l’adjectif horrible qui est le seul mot qui me vienne à l’esprit, comme quoi le sentiment d’horreur est relatif),, c’est le fait de dire que ce sont les actes « horribles » liés à l’Islam qui seraient caricaturés. La fameuse affaire des caricatures de 2006 à elle seule prouve le contraire. C’est le Musulman qui est visé, avec un argumentaire totalement essentialisant, ce qui est normal, étant donné que ces dessins provenaient d’un torchon fasciste Danois, détail qui n’a pas ému la cohorte d’éditorialistes Parisiens défendant la liberté d’expression les trémolos dans la voix.

    L’indécence à mon avis, c’est au nom de la liberté d’expression , disqualifier et diffamer celui qui n’est pas d’accord avec soit. Que chacun ressente une situation de manière différente c’est normal… Après c’est argument contre argument.Votre message n’est pas un argument, mais un jugement péremptoire qui tue la discussion.

  16. Simon Chalumot said, on mai 7, 2015 at 10:40

    « Se moquer de l’armée et des curés était déjà un peu ringard dans les années 1970. Les films des Charlots ou de Jean Yanne, surfant sur la queue de comète de mai 68, sentaient plus le défoulement foutraque que la protestation urgente. De même, l’anticléricalisme de Hara-Kiri était plus un décor ou une posture que la véritable dénonciation d’un danger. Ces ennemis-là avaient déjà perdu, c’était marrant de continuer à tirer sur l’ambulance, mais personne n’aurait confondu ces épouvantails de pacotille avec les vrais adversaires – Pinochet, Reagan ou Thatcher… »

    Dire cela, c’est oublier un peu vite le poid de l’armée dans la France Gaulliste et Pompidolienne. Charlie et Hara-Kiri étaient autre chose que des postures… Ce n’étaient pas des journaux militants, ils tournaient en ridicule les puissants et les importants, Pinochet en a pris pour son grade ilme semble. Ce furent aussi les premiers à donner une voix aux écolos, ce qui n’est pas rien. En ce sens, ils n’avaient pas grand chose à voir avec l’anarchisre de droite Jean Yanne, ou les bidasseries beaufisantes des Charlots…

    Lorsque Reagan et Thatcher sont arrivés, Charlie était déjà à bout de souffle, et n’avait plus de lecteur car l’époque avait changé, l’Eglise avait perdu le poids moral qu’elle pouvait encore avoir au début de la décennie et les moeurs avaient été libérés sous Giscard, la société avait changé et toute la contestation issue de 68 était rangée des voitures.

    En revanche reprendre ce fond anti-clérical, en y ajoutant les flons flons républicains de l’abbé Val dans les années 90-2000, c’était effectivement ringard… L’Islamophobie, et le mépris social ont donc permis la survie du journal en soufflant sur le brasier du racisme présentable, laïc et pétri de tout un bric à brac de siècle des lumières et autres escroqueries surfant sur la peur du petit blanc garant de la culture et des droits de l’homme.

  17. edgarpoe said, on mai 7, 2015 at 12:30

    … so what ? parce que Charlie aurait été un journal raciste il aurait fallu ne pas s’émouvoir du mitraillage de sa rédaction ? Suivie deux jours après par un massacre de clients d’une épicerie casher ? Parler de mouvement charliste est faire beaucoup de crédit à ceux qui ont tenté de récupérer un moment d’émotion.
    une bonne partie des manifestants du 11 janvier n’était là que pour refuser que les débats politiques en France se règlent à la kalachnikov. Par ailleurs, les détracteurs de charlie pourraient, eux aussi, faire preuve d’un peu plus de discernement. par exemple en ne confondant pas le charlie dirigé par Val du charlie post-val. ou en tenant compte aussi du fait que wolinski, maris ou cabu étaient fort peu préoccupés d’islam ou même de religion. transformer une marque d’émotion collective en expression unanime d’un mouvement politique me semble être l’écueil que n’évite pas les « anti-charlie ».

  18. ZenRV said, on mai 7, 2015 at 12:59

    Tout a fait d’accord

  19. ZenRV said, on mai 7, 2015 at 1:08

    Je vois là que j’ai touché pile poil.
    je te parle de la vie de tous les jours et tu as encore bloqué sur la religion, ta religion.

    ce que font les jihadistes est horrible je maintiens, maintenant si ça n’est pas ton avis, tans pis pour les pauvres musulmans qui ne veulent que être tranquille…

    le comportement des djihadistes est fasciste.

    « Musulmans qui se sentent mal à l’aise d’être montrés du doigt » qui te fait bondir…

    J’habite un quartier a majorité arabe et je peux te dire, et ce n’est pas du blabla d’intello, que effectivement, réellement, depuis les attentats, mes potes beurs ont un sentiment de mal aise par rapport au regard des cathos, des blancs, du « peuple français » dont ils font parti.
    MAIS AUSSI ET SURTOUT, par rapport à ces intégristes qui gangrènent leur vie, le quartier, les surveillent, les menacent si ils boivent une bière, en fait simplement, si ils ne veulent pas pratiquer de religion. Et c’est pire.

    Quant au sourates, je peux t’en sortir une quantité qui mal interprétées te permettent toutes les exactions.

    Quant à: « L’indécence à mon avis, c’est au nom de la liberté d’expression , disqualifier et diffamer celui qui n’est pas d’accord avec soit. »

    « c’est toi qui l’a dit, c’est toi qui l’est »🙂

    je ne suis pas d’accord avec toi et ton jugement qui somme toute donne la part belle au facho-djihadiste. DONC je suis raciste et islamophobe, contre la liberté d’expression. C’est ça?

    Bien pratique pour ne pas se remettre en question, n’est ce pas, Simon dit Saïd.?
    Moi c’est Hervé dit Hervé.

    P’tit PS: mais tu sais, dessiner une caricature c’est aussi la liberté d’expression.🙂

    PS2: Et détruire tous les monuments archéologiques, le patrimoine de l’être humain, vouloir revenir au 11 siècle (apogée de l’islam) s’acheter des femmes, les violer au nom d’un dieu, tuer des enfants parce qu’ils n’ont pas ta religion, c’est aussi c’est la liberté d’expression ?

    PS3 tu as fait l’impasse sur taubira me semble t il …

    je te laisse a tes errances en espérant que tu ne blesses personne.Tu sembles déjà bien blessé toi même.

  20. Simon Chalumot said, on mai 7, 2015 at 4:38

    @zenRV

    Je sens beaucoup de nervosité, d’incohérence et de fébrilité dans tes propos
    En fait, il s’agit d’un vrai dialogue de sourd que je n’aurais pas du engager…parce qu’il n’y a pas la moindre idée personnelle dans cette sorte de loghorrée… A quel moment ais je prétendu que j’étais d’accord avec les djiadhistes ? C’est une interprétation personnelle et une diffamation, une insulte qu’on utilise quand on est à cours d’arguments. Tu tires d’un propos une conclusion totalement imaginaire et fantasmée bien confortable qui t’empêche de penser, puisque tu es du côté des gentils. Donc ceux qui oseraient remettre en cause ce que pensent les gentils sont forcément méchants et obscurantistes. Je pense qu’il faudrait de toute urgence apprendre à lire avant de s’énerver sur son clavier et répondre à côté.

    @edgarpoe

    Quelle personne sensée et normalement constituée peut ne pas s’émouvoir des évènements de janvier ??
    Après, on peut aussi s’émouvoir, si vous le permettez de la crise d’hystérie collective qui a suivi, au point d’envoyer en garde à vue des enfants de 8 ans, de voir toute une communauté culturelle et religieuse dans toute sa diversité sommée de se justifier, et un troupeau fanatisé, intolérant et aveugle pétri de bonnes intentions comme en 14 s’aligner derrière les pires salopards de la planète pour sauver un système économico-politique criminel et monstrueux que je souhaite voir disparaitre. Ce qui a aucun moment ne veut dire, que je cautionne en quoi que ce soit l’acte des tarés. Il y en a marre de ces amalgames infamants, ou on est sommé de se justifier en permanence, pour ce que l’on a ni dit, ni pensé.
    Etre pour la liberté d’expression, je vous rappelle à tous deux c’est accepter que l’autre ne pense pas comme vous, et surtout ne pas lui imputer des actes ou des pensées qui ne lui appartiennent pas. est ce si difficile à comprendre. C’est vrai qu’après des années de lecture de Charlie, le cortex cérébral est un peu amolli et conditionné (alors que l’on a l’illusion du contraire) , ce qui vous fait une circonstance atténuante.

  21. edgarpoee said, on mai 7, 2015 at 4:59

    « troupeau fanatisé, intolérant et aveugle ». bigre. quel jugement tolérant (et n’ayant qu’un rapport vague avec la réalité du 11 janvier). troupeau apeuré peut-être. les réactions hystériques que vous citez sont postérieures à l’événement, et se retrouvent après chaque événement dramatique (il y a toujours des politicards de bas niveau pour réclamer de nouvelles lois après un crime particulièrement sordide).

  22. Simon Chalumot said, on mai 7, 2015 at 5:24

    Je me suis toujours méfié des mouvements de foule et de leur spontanéité. Que l’émotion de beaucoup ait été sincère, je le crois volontiers. Cela n’empêche pas, que quand on va manifester, même dans une situation comme celle de janvier, on doit essayer de discerner ce vers quoi on veut nous faire aller, et quels intérêts on sert. Et ces intérêts ne sont absolument pas ceux de la liberté d’expression et du droit à la caricature. Si après un crime sordide, vous manifestez parce que vous êtes sincèrement émus par ce qui s’est passé et que la manif est organisée par des politiciens démagogues et qu’une prise de parole au cours de la manif appelle au rétablissement de la peine de mort, malgré toutes vos bonnes intentions, vous cautionnez cette prise de parole.

  23. edgarpoee said, on mai 7, 2015 at 5:46

    oui bien sûr. et quand vous vous exprimez sur internet vous cautionnez les vidéos d’alain soral, c’est bien connu.

  24. Simon Chalumot said, on mai 7, 2015 at 5:53

    d’accord, j’en prend note ! Merci pour cet éclaircissement.

  25. Antek said, on mai 10, 2015 at 10:59

    Merci pour cet article. Il est en effet paradoxal de demander à la fois aux musulmans d’accepter le droit à l’offense et de ne pas être offensés par le contenu de Charlie Hebdo.

    Il y a tout de même une chose qui selon moi pose problème, celui où il est question du « petit peuple » et des « puissants ». Si l’islam est sans doute la religion des « petits » en France, l’idéologie islamique est bel et bien une puissance au niveau mondial, puissance aux mains de puissants (géopolitiquement et financièrement). Que cette puissance et ces puissants utilisent la faiblesse des petits ne change rien, c’est d’ailleurs toujours ce que font les puissants. Si bien que les caricatures de Mahomet, ça tenait sans doute à la fois du mépris de classe voire du racisme inconscient, et de la résistance face à une puissance qui, même si, en France, elle utilise les faibles et les méprisés pour s’imposer, n’en est pas moins une puissance. Et soutenir Charlie au moment de l’attaque (ce qui ne veut pas dire soutenir sa ligne éditorial sans réserve) c’était quand même aussi résister à cette puissance là.

  26. ZenRV said, on mai 10, 2015 at 1:35

    #antek
    Bien d’accord avec toi.

    je cite: » elle utilise les faibles et les méprisés pour s’imposer ».
    Et donc les puissants religieux se servent des « petits » que ce soit les cathos, les musulmans ou autres religions
    La promesse d’un paradis te fait supporter les vicissitudes terrestres. Les pays les moins athés sont les pays les plus pauvres.
    Je maintiens malgré les doctes reponses que l’on m’a faite, que la religion est une béquille, pour les puissants qui veulent tenir le monde et pour les impuissants qui doivent tenir.

    eT puis au fond de moi en toute logique, je sais qu’il faut s’aimer les uns les autres.
    Donc pourquoi certains ont besoin qu’on leur dicte? Besoin d’être finalement cadrés?

    Napoléon a dit (je crois me rappeller): « Dieu est un concept, la religion en est le cadre »

    Par contre: « . Il est en effet paradoxal de demander à la fois aux musulmans d’accepter le droit à l’offense et de ne pas être offensés par le contenu de Charlie Hebdo.

    Ce n’est pas le droit a l’offense, c’est le droit de remettre en question, de n’être pas d’accord et de le signifier pacifiquement, sans kalachnikov.
    Le droit à l’image, c’est le droit à la communication.A l’information.

    De tous les temps, ceucces qui ont voulu imposer leur idée ont commencé par interdire les images.
    Il ne devrait pas y avoir d’ailleurs de paradoxe.il existe parce qu’il y a un interdit religieux. Sans cette interdiction au nom de quoi d’ailleurs, , la peur justement de semer le doute? il n’y aurait ni paradoxe, ni « offense »

    De toutes les manières je te rejoins sur: « Et soutenir Charlie au moment de l’attaque (ce qui ne veut pas dire soutenir sa ligne éditorial sans réserve) c’était quand même aussi résister à cette puissance là. »

  27. Simon Chalumot said, on mai 10, 2015 at 1:39

    @Antek

    Vous confondez, idéologie Islamique, celle des Etats du golfe, de Daesch etc avec l’Islam. L’Islam, contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire n’est pas une religion monolhitique et uniforme, elle est comme toutes les religions traversées de courants multiples, complexes, contradictoires. Oui elle est une puissance économique et géo-politique si on considère comme il est pratiqué et imposé dans les Etats du golfe. En France, sans citer de chiffres, je pense que le salafisme, et le radicalisme sont minoritaires dans les pratiques, et la façon dont les croyants vivent leur religion, qui est d’abord ressentie, je pense comme un lien culturel, et comme une pratique spirituelle. Je comprend, que l’on ait voulu montrer son horreur des fanatiques, le problème, c’est que l’amalgame est très vite fait, et l’on arrive très rapidement à l’image sans nuance du Musulman endoctriné et assassin en puissance. C’est cet imaginaire là qui est manipulé à longueur de unes des grands hebdos, la télé, les questions de société etc. Qu’on foute la paix aux Musulmans, il n’y a pas plus de délinquants, voleurs, violeurs, machos, fanatiques que dans la population générale qui elle aussi est soumise à des puissants, certes non religieux mais tout aussi mortifères.

  28. Antek said, on mai 10, 2015 at 3:19

    Je ne confonds pas c’est d’ailleurs pourquoi j’ai écrit « idéologie islamique » et non islam. Je ne pense pas du tout que tous les Français musulmans soient des idéologues ni des abrutis endoctrinés, et je serais même incliné à penser que ceux qui le sont, c’est plutôt parce qu’ils ne sont pas assez musulmans que parce qu’ils le sont trop. En revanche, je pense que ceux qui croient qu’insulter le prophète de l’islam ou le représenter en terroriste n’est pas seulement insultant pour leur religion (ça l’est, j’en suis d’accord) mais devrait être interdit, ou que les blasphémateurs devraient être tués ou réduits au silence, sont des idéologues et les alliés, voire dans le pire des cas les bras armés, des puissants salafistes.

    Devant ce constat on peut soit renvoyer les blasphémateurs et leurs ennemis (ceux qui veulent les tuer ou les faire taire, pas ceux qu’ils offensent) dos à dos, en reprochant leur racisme et leur mépris de classe aux caricaturistes, soit prendre partie pour les caricaturistes au risque de participer à offenser des musulmans. Il me semble que seule la deuxième position est tenable, parce qu’elle se fait au nom d’un principe qui au bout du compte est favorable aux musulmans.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :