Hady Ba's weblog

La victoire du macho hystérique

Posted in France, Politique by hadyba on janvier 27, 2016

r-MANUEL-VALLS-403xFBcredit

C’est Celeste qui a une fois parlé de « machos hystériques » pour désigner des politiciens qui, comme Valls et Sarkozy, sont tellement anxieux de prouver leur virilité qu’ils ne peuvent s’empêcher de sautiller comme des cabris en glapissant avec ce qu’ils croient être de la fermeté et en détruisant tout sur leur passage. L’hystérie est le type même de la caractérisation sexiste, réservée aux femmes et dont la base scientifique est plus que douteuse. Il y a cependant une irrationalité dans le besoin de paraitre ferme chez certains politiciens mâles actuels qui fait que j’ai immédiatement été frappé par la justesse de la caractérisation de Celeste. Sarkozy a gagné la présidentielle française. Puis il a passé tout son mandat à courir à gauche et à droite, à s’agiter, à insulter tout ce qui ne lui faisait pas allégeance et à prétendre périodiquement avoir sauvé le monde. Pour couvrir son incompétence, il a complètement hystérisé le débat public prenant les étrangers comme bouc-émissaires et faisant passer des lois plus déshonorantes pour la France les unes que les autres. Il n’a bien évidemment pas été réélu. Le peuple français, quoiqu’en pense son élite, n’est pas idiot.

Non seulement Sarkozy n’a pas été réélu mais a été élu à sa place, celui qui semblait être son absolue antithèse: un placide technocrate sur-diplômé qui n’aurait pas déparé dans une salle de séminaire d’une université de seconde zone. Le problème est que cette apparente placidité ne cachait pas la force tranquille d’un Mitterrand mais une absence totale de personnalité et une ambition réduite au seul souci de se préserver. N’ayant aucune personnalité, Hollande a, contre toute logique, emprunté celle de Sarkozy et nommé son doppelgänger du PS au poste de Premier Ministre en lui laissant les pleins pouvoirs. Sachant que Valls a fait moins de 10% aux primaires du PS, c’est à tout le moins, une trahison de son électorat naturel. En bon macho hystérique, Valls entraine le gouvernement actuel toujours plus loin dans l’infâme tant il a besoin de prouver aux terroristes que lui aussi il en a une paire et ne reculera devant rien pour… euh, en fait on ne sait même pas dans quel but il propose les infamies qu’il propose.

Christiane Taubira qui était la dernière du gouvernement à essayer de défendre un semblant de principes, vient de jeter l’éponge. Mieux vaut tard que jamais suis-je tenté de dire. C’est cependant assez triste pour la France. Les machos hystériques comme Valls et Sarkozy, sont avant tout d’anciens gosses à qui leurs parents n’ont pas inculqué le principe de réalité. De tels enfants s’agitent et hurlent pour avoir des jouets puis ils les cassent. Normalement, le monde se charge de les éduquer quand ils sortent du giron familial. Je ne comprends toujours pas ce qui a pu faire que de telles personnes aient pu se retrouver à la tête d’un pays développé. Le jouet actuel de M. Valls, tout comme celui de M. Sarkozy avant lui, est la République. Espérons qu’elle survivra indemne à deux machos hystériques.

Taubira-vélo

8 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. zvezdo said, on janvier 27, 2016 at 9:48

    Je sais que tu adores l’argument des 5% de Valls à la primaire, mais ça ne prouve absolument rien sur sa popularité au sein du PS (5% des votants ont estimé que c’était le meilleur candidat à la présidentielle, voilà tout). Pour le reste, tu n’as sans doute pas tort.

  2. hadyba said, on janvier 28, 2016 at 8:08

    Oui, je suis souvent d’une légère mauvaise foi quand j’attaque des baudruches comme Valls ou Sarkozy. Le très pondéré Aymeric me le reproche souvent (avec pondération comme on peut s’y attendre de sa part :=) ) Ceci dit, j’a du mal à comprendre comment on a pu nommer PM un mec à ce point en porte à faux avec les valeurs de son camp. Ça relève, me semble-t-il d’un machiavélisme mal compris et inefficace.

  3. Le Monolecte said, on janvier 28, 2016 at 10:08

    Le problème du macho hystérique, c’est qu’il est plus ou moins le modèle de réussite actuel. En entreprise, c’est lui qui a les promotions et les postes clé, parce qu’on confond agitation et activité, méchanceté et sens des responsabilités. Du coup, ça marche tout de suite beaucoup moins bien, parce que ces enfants gâtés n’ont pas leur pareil pour démotiver les troupes, virer les meilleurs qui pourraient leur faire de l’ombrage et surtout mettre en exergue leurs innombrables incapacités et ne prendre que des décisions pour leur cul et leur gueule sans penser à l’intérêt général ou aux conséquences de leurs actes.

  4. Claudine Tissier said, on janvier 28, 2016 at 10:44

    Merci pour la citation, je partage entièrement ce que tu as écrit! Complètement d’accord aussi avec Le Monolecte, le macho hystérique est devenu un modèle de réussite, c’est consternant! Un autre étant le pervers narcissique qui lui aussi a le vent en poupe. Transformer les victimes en bourreaux, accuser les plus faibles, les considérer comme des profiteurs, plaindre les nantis etc la liste est longue…

  5. Meg said, on janvier 28, 2016 at 11:16

    Perso j’aime pas l’utilisation du mot « hystérique » qui est faite ici. L’hystérie c’est une maladie imaginaire et misogyne qui a servie a humilier les femmes depuis son invention par Aristote. Ca veut dire « maladie de l’utérus baladeur » et ca me gène de voire ces deux machistes être traiter « de macho atteints de la maladie de l’uterus baladeur » alors qu’ils ne font rien d’autre que leur petite compétition si propre aux hommes, avec leurs couilles boursoufflées qu’ils prennent pour la boussole de l’univers. Cette maladie qui consiste à agiter les bras en ayant la gueule toute rouge et a engueuler tout ce qu’on peu, ca s’appel la virilité, pas l’hystérie. Faudrait trouver un mot qui n’insulte pas les femmes au passage surtout quant on parle de compétition masculine pour le pouvoir. Je propose « le mâle-alphisme » ou le « prosto-bitisme » ou la « couillerie », « le couilladisme » « la gallinostérie », « la prostastérie » ou n’importe quoi qui mette en avant que c’est un problème de virilité, de domination machiste, de prouver aux autres mâles qu’on est pas des gonzesses.
    Comme si le mot « macho » ne suffisait pas en lui même vu que finalement en français, « macho » c’est pas très méchant comme insulte, faut lui ajouter une insulte misogyne pour que ca fasse mal, alors il suffit de mettre « hystérique » à la fin, ca les traite de femmes ces deux mecs, et se faire traiter de femmes, ca c’est vraiment très très méchant en français.

  6. hadyba said, on janvier 28, 2016 at 8:12

    @Meg: À la réflexion, vous avez sans doute raison. Je ne connaissais pas l’étymologie du mot hystérique. Ce qui fait que la caractérisation de Céleste m’a parue particulièrement appropriée c’est qu’elle détourne un stéréotype sexiste facile et que dès l’instant où on prononce cette expression, on se rend compte que c’est à ces agités plus qu’à aucune femme que la notion d’hystérie s’applique de manière judicieuse. Il ne s’agit pas de traiter ces machos de femmes mais de dire que ce stéréotype, injustement accolé à toute femme ayant de la personnalité, s’applique en revanche parfaitement à ces mecs qui se anxieux de prouver leur « prostatérie ». J’aurais aimé que le mot macho fut stigmatisant, mais je ne suis pas sûr que ce soit réellement le cas dans nos sociétés sexistes. Anyway, sur le principe, je crois que vous avez parfaitement raison.

    @Agnès: Oui totalement. Il y a quelque chose de suicidaire à promouvoir de tels types mais c’est souvent le modèle de réussite proposé presque partout; probablement parce que nous avons remplacé le politique par une technostructure dirigée par des gens incapables de penser qui se réfugient derrière une soit-disant expertise voire des théories économiques mal digérées.

    @Celeste: Merci pour l’expression qui m’avait paru saisir quelque chose d’essentiel. La moindre des choses était de ne pas me l’approprier puisque je me souvenais d’où elle me venait.

  7. miha said, on janvier 30, 2016 at 9:51

    @Meg : ah ! J’aime bien « prostatérie » ! Je l’adopte et je le placerai à chaque fois que j’en aurai l’occasion. Merci

  8. Frantz said, on mai 5, 2016 at 2:19

    La revanche du sexe faible impulsé par les années 60 n’a pas fini de faire des vagues… Je me suis vu reprocher par une « féministe » l’emploi du mot « polyandrie » au motif qu’il était impossible que le dictionnaire (rédigé par des mâles) répertorie un « privilège » réputé masculin dans sa version féminine.
    L’accession des femmes aux mêmes postes que les hommes a montré qu’elles étaient bien leur égal dans tous les excès (Dati, MAM, Boutin, et ineffable Moreno). Aussi l’emploi du mot « hystérie » accolé à « machiste » a un côté turbulent pour nos méninges qui fractionne les stéréotypes. Et son emploi par Hady pour repeindre les icônes de la politique hexagonale me plaît assez. J’ai toujours été intimement agacé des coups de menton de Valls laissant supposer qu’il passe son temps à tenter de convaincre « l’opinion » qu’il peut matamorer autant que l’injurieur suprême.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :