Hady Ba's weblog

Mr Cheney at his worst

Posted in USA by hadyba on août 25, 2011

Je pense que le livre le plus passionnant de cette année risque d’être l’autobiographie de ce psychopathe criminel de Dick Cheney. Le NYT a un article dessus et ça semble juste être pire que ce que n’importe qui de censé aurait pu imaginer. En gros, si vous pensez que le régime de W. était criminel et anti-américain, réjouissez-vous parce que vous avez échappé de peu à un régime fasciste qui aurait installé des salles de torture dans les caves de la Maison Blanche! Cheney ne s’excuse de rien et est consterné que les tendres qui entouraient le Président l’aient empêché de mener à bien la lutte contre le terrorisme.

He wrote that George J. Tenet, the director of the Central Intelligence Agency, resigned in 2004 just “when the going got tough,” a decision he calls “unfair to the president.” He wrote that he believes that Secretary of State Colin L. Powell tried to undermine President Bush by privately expressing doubts about the Iraq war, and he confirms that he pushed to have Mr. Powell removed from the cabinet after the 2004 election. “It was as though he thought the proper way to express his views was by criticizing administration policy to people outside the government,” Mr. Cheney writes. His resignation “was for the best.”

He faults former Secretary of State Condoleezza Rice for naïveté in the efforts to forge a nuclear weapons agreement with North Korea, and Mr. Cheney reports that he fought with White House advisers over softening the president’s speeches on Iraq.

Mr. Cheney acknowledged that the administration underestimated the challenges in Iraq, but he said the real blame for the violence was with the terrorists.

He also defends the Bush administration’s decision to inflict what he called “tough interrogations” — like the suffocation technique known as waterboarding — on captured terrorism suspects, saying it extracted information that saved lives. He rejects portrayals of such techniques as “torture.”

Plus encore que l’affaire DSK, que des criminels comme Bush Jr, Rumsfeld ou Cheney ne soient pas sous les barreaux discrédite totalement la justice US et sa prétendue indépendance.

Et au cas où vous vous poseriez la question, c’est grace à Mr. Cheney et à personne d’autre que l’Amérique a tenu debout le 11 septembre 2011:

The book opens with an account of Mr. Cheney’s experiences during the terrorist attacks of Sept. 11, 2001, when he essentially commanded the government’s response from a bunker beneath the White House while Mr. Bush — who was away from Washington and hampered by communications breakdowns — played a peripheral role. But Mr. Cheney wrote that he did not want to make any formal statement to the nation that day.

“My past government experience,” he wrote, “had prepared me to manage the crisis during those first few hours on 9/11, but I knew that if I went out and spoke to the press, it would undermine the president, and that would be bad for him and for the country.

“We were at war. Our commander in chief needed to be seen as in charge, strong, and resolute — as George W. Bush was.”

Patriote et modeste, donc!

Vous vous demandez sans doute ce que ce modeste patriote faisait quand il était dans la force de l’age, au moment où ce lâche de Colin Powell se faisait blesser par les communistes Vietnamiens et y retournait? Voici comment se conduit un vrai héros:

When Cheney became eligible for the draft, during the Vietnam War, he applied for and received five draft deferments.[17][18] In 1989, The Washington Post writer George C. Wilson interviewed Cheney as the next Secretary of Defense; when asked about his deferments, Cheney reportedly said, « I had other priorities in the ’60s than military service. »[19] Cheney testified during his confirmation hearings in 1989 that he received deferments to finish a college career that lasted six years rather than four, owing to sub par academic performance and the need to work to pay for his education. Initially, he was not called up because the Selective Service System was only taking older men. When he became eligible for the draft, he applied for four deferments in sequence. He applied for his fifth exemption on January 19, 1966, when his wife was about 10 weeks pregnant. He was granted 3-A status, the « hardship » exemption, which excluded men with children or dependent parents. In January 1967, Cheney turned 26 and was no longer eligible for the draft.[20]

 Six fois! Six fois de suite, il a trouvé des pretextes pour ne pas servir son pays et risquer sa vie sous les drapeaux. Et sa seule justification est « qu’il avait d’autres priorités »! C’est toujours la même chose: les vrais héros ne se vantent pas de leurs exploits et réfléchissent avant d’envoyer les jeunes gens se faire tuer. Les lâches, une fois adultes, prennent un plaisir sadique à faire torturer ceux qui s’opposent à eux et à déclencher à tort et à travers des conflits dont ils ne paieront pas le prix et dont ils profiteront même économiquement, ainsi que l’infâme Cheney l’a fait par le biais de Halliburton.

Ce type est décidément dans une catégorie à part en ce qui concerne le fait d’être méprisable!

Tagged with: ,

America

Posted in Politique, USA by hadyba on octobre 17, 2007

J’adore la politique américaine.

D’abord c’est les démocrates qui envoient un mioche blanc de 12 ans pour bien culpabiliser Bush et attendrir l’Amérique tout entière en affirmant que le veto présidentiel l’empêchera de se soigner, sa famille et lui. Nullement impressionnés, le Républicains le traitèrent comme ils traitent n’importe quel politicien qui leur résiste fut-il en culottes courtes. Mobilisant toute leur puissance de feu, ils attaquent de toute part le sale mioche et sa famille les accusant d’être riches et les calomniant outrageusement. Manque de pot, pour une fois les journalistes semblent faire leur travail et montrent que si le mioche en question est peut être manipulé, il n’en demeure pas moins qu’il est pauvre et malade, que sa soeur est malade et que la loi que bloque le Président Bush serait d’une grande aide à beaucoup de familles américaines pauvres. Du coup, les républicains se sentent un peu mal d’avoir tapé sur un enfant, malade de surcroît! Enfin, ce qui les emmerde le plus c’est surtout que cela se soit vu.

Ensuite, c’est Mme Dick Cheney Herself, qui affirme qu’elle vient de découvrir que son mari (le vieux blanc sur la photo) et Barack Obama (le noir accompagné de sa famille sur la photo), seraient de lointains cousins. Sachant que Obama est démocrate, a voté contre la guerre en Irak et que ce très cher Cheney est l’âme damné de Bush et quasiment l’architecte de cette guerre qu’il a voulue de tout son coeur et de toute son âme, je me dis que Dieu doit parfois bien s’amuser. Et devinez la meilleure? Le lointain ancêtre commun ne serait rien moins qu’un immigrant venu de France au 17e siècle! Personnellement, vu la propension d’Obama à voter contre la guerre et à vouloir négocier avec les iraniens, je ne doute pas un seul instant qu’il ait des gènes français. Mais franchement Dick Cheney ayant un ancêtre français? Faut pas déconner, appelons tout de suite Mariani et Hortefeux qu’ils procèdent à une analyse génétique!

PS: Pendant ce temps, les arméniens seront ravis d’apprendre qu’après avoir failli reconnaitre le génocide Arménien, le parlement US se rétracte en se rendant compte que la Turquie est son amie de plus de soixante ans et que ça, ça vaut bien n’importe quelle vérité historique!
Tagged with: , ,