Hady Ba's weblog

Tartous

Posted in Politique by hadyba on août 29, 2013

Tout comme mon ami kalmatan, je suis écoeuré par l’hypocrisie des puissances occidentales concernant la Syrie. Non pas que j’aie la moindre sympathie pour ce psychopathe de Assad; je trouve juste que des gens qui ont utilisé des munitions à l’uranium appauvri en Irak et qui tuent sans vergogne des enfants en Afghanistan et au Yemen ne sont pas bien placés pour donner des leçons en humanité à un copain psychopathe.

Kalmatan écrit dans un autre post:

Le mystère est : pourquoi les Occidentaux veulent-ils, à tout prix, attaquer la Syrie ?

Je ne prétends pas, en ce moment, connaître les raisons stratégiques (nécessairement myopes) et les intérêts (nécessairement étroits) défendus. Nous les découvrirons bientôt, j’en suis sûr et elles nous renverront à quelque chose de bien fumeux, comme d’habitude.

Je crois avoir la réponse et c’est là qu’éclate l’hypocrisie des puissances occidentales soi disant démocratiques. Ces puissances et leur presse nous font croire que le soutien russe à la Syrie est irrationnel et que la guerre est la seule manière d’arrêter Assad. Il aurait pourtant été très simple de régler tout ceci dès le début. La seule raison pour laquelle la Russie soutient becs et ongles Assad, c’est parce qu’à Tartous se trouve la dernière base (pdf) navale russe en dehors de l’ancien bloc soviétique. Depuis deux ans la Russie préserve ses intérêts stratégiques, quel que soit le nombre de morts. Les USA jouent les père la vertu mais tout ce qui les intéresse c’est de bouter la Russie hors du Moyen Orient. Si les occidentaux avaient été sérieux dans leur désir de protéger la population syrienne, il leur aurait suffit de négocier avec les Russes le lâchage d’Assad contre l’assurance de conserver la base de Tartous. Cet autre psychopathe qu’est Poutine aurait laissé mourir Assad sans sourciller. Au lieu de ça, les occidentaux font semblant de défendre la démocratie et des valeurs soi disant universelles. Je veux bien qu’Assad et Poutine soient des psychopathes capables de tuer sans frémir des millions d’humains. Je ne vois pas en quoi Obama, Cameron ou Holande sont meilleurs. En vérité, je les soupçonne même d’être encore plus psychopathes eux qui risquent encore moins que Poutine et Assad qui, au moins, ne sont pas à l’abri d’une mortelle révolution de palais.

J’avoue partager le sentiment de Kalmatan:

Ce qui m’énerve le plus – si ces têtes molles de la Triade ne déclenchent pas une guerre mondiale – c’est de savoir qu’après avoir transformé la Syrie en champ de ruine et l’avoir ramené au niveau de Haïti du point de vue développement, Obama ira jouer au golf, Cameron sirotera du champagne dans une garden party et Hollande somnolera à la fin d’un apéro. Leur cœur ne sera pas troublé par la crainte que la guerre n’égratigne les chances électorales de leur parti. Il n’y aura pas, contre eux, la menace d’un procès à la Cour Internationale de Justice. Toute cette affaire, pour eux, n’aura pas été plus importante qu’un coup de fil entre dieux de l’Olympe. Lorsqu’en 1935 ou 1938 les hommes d’Etat d’Angleterre et de France calculaient leurs mouvements vis-à-vis de Hitler, c’était avec la terreur absolue et térébrante des conséquences directes et potentiellement fatales pour leur pays, leur population, leur personne même. Pour Obama, Cameron et Hollande, aujourd’hui, les calculs exterminateurs dont la Syrie est l’échiquier ne seront même pas cause qu’ils oublieraient de se brosser les dents avant de se mettre au lit. En ce sens, c’est eux, aujourd’hui, qui inspirent l’inquiétude amère et glacée qu’inspira jadis le Moloch allemand.

hubris

Posted in Oh my God!, Politique by hadyba on juillet 18, 2011

Si je comprends bien, le chef de Scotland Yard démissionne parce qu’il a recruté l’un des types ayant organisé les écoutes pour qu’il le conseille sur la meilleure manière de défendre son enquête bâclée sur ces mêmes écoutes. Et il n’a même pas la dignité de partir en silence, il souligne (ce qui est vrai) qu’il n’a rien fait que ce médiocre David Cameron n’ait fait. Comme si nous attendions autant de dignité d’un politicien de droite que d’un chef de la police!

J’avoue que je n’arrive toujours pas à accepter pleinement que les gens de News Corps ont eu l’hybris de penser qu’ils pouvaient écouter les conversations privées de qui ils voulaient sans que cela ne leur retombe dessus. Quoiqu’il en soit si jamais l’empire de Rupert Murdoch s’effondre (et si ces cinglés de frères Koch ne le rachètent pas) ce sera sans doute la meilleure chose qui soit arrivé à la démocratie universelle depuis la chute du mur de Berlin. Et nous le devrions à Hugh Grant! Ce monde est fou.

Le génie d’outre manche

Posted in Oh my God!, Politique by hadyba on mars 3, 2011

La seule raison pour laquelle David Cameron a été élu, c’est parce qu’il a passé des années à dire aux anglais qu’il était cool, qu’il portait des converse all star, se rendait au Parlement à vélo et faisait la cuisine. Ce brillant programme politique ayant été, de justesse quand même, approuvé par le peuple, il a désormais toute latitude d’étaler son incompétence à la face du monde. Bien sûr qu’il mène une politique de classe (augmentant par exemple les frais d’inscriptions à l’université, et mesures d’austérité, tellement efficaces) mais en plus il va réussir par faire passer Sarkozy pour un fin stratège en politique étrangère. Gideon Rachman du FT s’arrache les cheveux face à ses réactions contradictoires concernant les révolutions arabes et conclut son article en rappelant que ce n’est même pas une nouveauté:

Unfortunately, this kind of foreign policy mess-up is not a one-off. One of the prime minister’s first major foreign policy speeches, in Turkey, managed to inadvertently insult the French, the Germans and the Israelis all in one go.

 

Ceci dit, je pense qu’il serait injuste de reprocher à Cameron son crétinisme. Ce n’est pas sa faute, Dieu l’a créé comme ça et l’a fait naitre dans une famille riche. Le vrai problème, c’est celui de savoir pourquoi des systèmes démocratiques matures peuvent se retrouver avec un corps électoral amorphe et une élite médiatico-politique superficielle au point de donner de la crédibilité à des fous qui n’ont rien de consistant à dire. Tant que nous ne nous poserons pas sérieusement cette question, nous continuerons à lever les yeux au ciel devant les actes embarrassants des hommes les plus puissants de ce monde.