Hady Ba's weblog

Le phénomène Zemmour

Posted in France by hadyba on février 19, 2011

Je n’aurais jamais pensé que je me retrouverais un jour aux cotés du distingué ancien Président du Groupe d’amitié France-Kazakhstan à l’assemblée nationale, pizzaïolo notoire et actuel ministre, M. Thierry Mariani, de l’homophobe Christian Vanneste, de l’anti logements sociaux Claude Goasguen et du raciste et misogyne Éric Zemmour mais je dois avouer que je suis plutôt choqué (non pas par sa condamnation très nuancée par le tribunal mais) par la stupidité des organisations antiracistes qui ont porté plainte contre lui, lui donnant ainsi une tribune inespérée et lui ouvrant même les portes de New York Times.

Ce qui me gêne avec le phénomène Zemmour, ce n’est pas qu’il soit raciste, misogyne et homophobe. Je pense que cela relève de sa liberté de pensée et d’expression. Et de même que je n’ai aucun problème avec le fait que les gens insultent le Coran ou exigent qu’on augmente les impôts, je pense sans réserve que les racistes devraient avoir le droit de s’exprimer et de militer pour imposer leur vision du monde*. En revanche, ce qui me parait pour le moins inquiétant, c’est qu’un type comme lui, qui effiloche le tissu social en remettant en cause les droits des femmes et des minorités soit traité comme un journaliste respectable et ai tribune ouverte, non seulement dans un journal de droite mais encore sur le service public de la télévision et sur une chaine privée d’information continue. Que ces chaines mettent à l’antenne un type aussi clairement subjectif et qui triture les faits pour les faire cadrer avec sa vision étriquée du monde est scandaleux parce que la déontologie journaliste devrait au minimum consister à respecter les faits. Une fois que les faits sont établis, on peut discuter rationnellement de la meilleure interprétation à en faire. Être éditorialiste n’autorise pas à ignorer les faits. Par ailleurs, même si l’interprétation est libre, certaines interprétations sont justes dénuées de pertinence et dénotent un aveuglement idéologique. Je m’explique. Quand M. Zemmour affirme que les délinquants étant majoritairement noirs et arabes, leur contrôle accru par la police est normal, il ne fait pas seulement que présenter comme une réalité quelque chose à propos de quoi il n’existe aucune étude objective. Il en fait de plus une interprétation erronée. Pour le comprendre, considérons la délinquance financière. Je connais très peu de noirs ou d’arabes en France qui ont commis des délits d’initiés, ont fui le fisc pour s’installer en Suisse ou qui ont délocalisé leurs emplois en Chine. Tous les directeurs de multinationale, tous les pillards qui appauvrissent la sécurité sociale en évitant de payer les impôts qu’ils doivent à la communauté nationale sont des males blancs. Dois-je en conclure que le fisc doit prioritairement s’intéresser aux mâles blancs? Non, le fisc doit affiner le profil des contribuables fraudeurs et le paramètre racial n’est pas pertinent dans ce profil. Le paramètre sexuel encore moins. C’est évident. Ce qui est évident pour les délinquants en col blanc devrait également l’être pour les voleurs de poules**. Si un type qui se montre, de manière consistante, incapable de distinguer les paramètres pertinents de ceux qui ne le sont pas est l’éditorialiste vedette de la télévision française et si ses biais sont toujours dirigés contre une partie de la population, ce qu’il faut en déduire, ce n’est pas qu’il faut faire taire cet éditorialiste grace aux tribunaux. Ce n’est pas l’éditorialiste qui est en cause. Ce sont les chaînes qui lui laissent le champs libre qui doivent être critiquées. Cela ne relève plus de la liberté d’expression mais de la politique éditoriale. En particulier, j’aimerais assez que le service public m’explique pourquoi une partie des citoyens doivent payer la redevance audiovisuelle pour se faire insulter une fois par semaine par un histrion, rémunéré à prix d’or de plus. Cela peut se justifier (par exemple par le besoin de garantir une diversité des opinions) et cela doit l’être vu que ça persiste.

Notez bien que je ne suis pas en train de dire que l’on doit virer Zemmour ou tous ceux qui ne pensent pas comme moi de la télévision, y compris publique. J’ai découvert un instrument bien plus efficace: la télécommande. Quand il passe à la télévision quelque chose dont j’estime que c’est offensant ou vide, je change de chaine. Le téléspectateur a également une responsabilité et il doit l’exercer. Infantiliser le peuple, même au nom de l’antiracisme, n’est certainement pas le signe d’un respect pour la démocratie.

………….

*Notez que j’en ai autant au service des islamistes

**Je suis sûr qu’il y a encore des voleurs de poules quelque part en France