Hady Ba's weblog

Macky Sall se fout de nous

Posted in Sénégal by hadyba on mai 23, 2012

C’est officiel!

J’avais dit qu’après Wade, Macky Sall était un président dont je parviendrai parfaitement à m’accommoder. Je me demande si je ne vais pas réviser en vitesse cette opinion! Après avoir affirmé qu’il n’aurait que 25 ministres il est en train de nommer à tour de bras des ministres-conseillers logés à la Présidence. Même si la presse sénégalaise proteste, ça ne me posait pas vraiment de problème jusqu’à ce que je lise la justification qu’il en a donné hier. Voici ce qu’il nous dit, très sérieusement, sans même pouffer:

«J’ai des ministres-conseillers qui m’entourent, mais qui n’ont rien à voir avec les ministres du gouvernement. Parce que la fonction publique ne paie pas (sic) et ces gens qui sont autour de moi gagnaient dans des structures privées 5 millions de F Cfa. Comme je ne peux pas payer à ces gens qui me conseillent des salaires de 600 000 FCfa, je les ai nommés au rang de ministres-conseillers pour qu’ils perçoivent un salaire d’1 million ou 1 million 500000 FCfa»

Cette affrmation soulève deux questions:

  1. d’abord en quoi des mecs qui ont pantouflé dans le secteur privé où ils ont gagné des salaires totalement disproportionnés par rapport à ceux pratiqués dans la haute fonction publique pour gérer des intérêts particuliers plutôt que le bien commun sont-ils les mieux qualifiés pour redresser ce pays après la collusion hallucinante entre les milieux d’affaire et la famille Wade que nous avons subie pendant 12ans?
  2. Ensuite comment un citoyen qui a fait les mêmes études que ces gens là mais qui a choisi de servir son pays en acceptant un poste dans la haute fonction publique doit-il prendre que le Président de la République lui-même affirme que le salaire qu’il accepte joyeusement est un salaire de minable qui ne suffirait pas à attirer un talentueux membre du secteur privé?

Sérieusement, il faut arrêter quoi! Dans un pays sous développé comme le Sénégal, 600 000 frcs (+/-1000euros) est un salaire tout à fait honorable. Les profs d’université s’en contentent et la plupart des sénégalais, haut fonctionnaires compris se contentent de la moitié de cette somme. Si des gens sont vraiment désireux de servir leur pays, ils peuvent s’en contenter. S’ils ne sont motivés que par l’argent, je ne vois pas pourquoi un Président soi-disant intéressé par l’amélioration de conditions de vie des plus pauvres devrait les recruter. Si Macky Sall estime que le salaire de la haute fonction publique est misérable, il ne peut décemment pas s’attendre à ce que les fonctionnaires fassent du bon boulot et il doit d’urgence leur donner un salaire décent.

Publicités
Tagged with: ,

Pandit, OWS, et les enfants gâtés

Posted in USA by hadyba on octobre 18, 2011

Il ya quelque chose d’intéressant chez Vikram Pandit. En 2007, quand il avait accepté le leadership de sa banque il y a eu une série d’articles le ridiculisant (voir notamment cet article très documenté). Ce type sentait le souffre principalement parce qu’il était l’un des rares banquiers à reconnaitre que sa boite avait failli et à s’excuser des décisions irresponsables de ses prédécesseurs. Alors que personne ne le lui demandait, il a décidé de bosser pour un dollar symbolique jusqu’à ce que sa boite soit redressée. Ça lui a pris deux ans mais il a redressé Citigroup et est de nouveau grassement payé.

Sachant cela, il n’est pas surprenant alors que Vikram Pandit dénote parmi les enfants gâtés qui peuplent Wall Street en affirmant que les préoccupations du mouvement OWS sont totalement compréhensibles:

Citigroup’s chief executive, Vikram S. Pandit, even said he would be happy to talk with the protesters any time they wanted to drop by. Mr. Pandit, onstage Wednesday at a Fortune magazine conference, said that the protesters’ “sentiments were completely understandable.”

“I would also corroborate that trust has been broken between financial institutions and the citizens of the U.S., and that it’s Wall Street’s job to reach out to Main Street and rebuild that trust,” Mr. Pandit said. The protesters should hold Citi and others “accountable for practicing responsible finance,” he said, “and keep asking us about how we’re doing.”

Je ne crois pas que le soutien de Pandit soit démagogique, il tient le même discours depuis des années. Voir par exemple son discours devant les étudiant de la SIPA de Columbia en 2010.

A part une ou deux réactions raisonnables, cet article du Times aurait été hilarant s’il ne décrivait la réaction de gens qui ont un vrai pouvoir sur la vie de leurs compatriotes. On voit un banquier se plaindre que Chuck Schumer et Kristen Gilibrand ne les défendent pas face à ces pouilleux qui osent questionner l’hégémonie de Wall Street:

“They need to understand who their constituency is,”

Ils ne se rendent même pas compte que les gens qui manifestent dehors sont également des électeurs et s’imaginent que payant les politiciens corrompus de New York, ces derniers se suicideront politiquement en affrontant à leur place la masse des citoyens. Dieu merci, le suffrage n’est pas encore totalement censitaire, quelle que soit la corruption du monde politique!

Mais mon préféré est encore le type qui a le raisonnement suivant:

“Who do you think pays the taxes?” said one longtime money manager. “Financial services are one of the last things we do in this country and do it well. Let’s embrace it. If you want to keep having jobs outsourced, keep attacking financial services. This is just disgruntled people.”

 Les décisions organisées par les financiers ruinent le pays et ils voudraient qu’en plus les gens les remercient parce qu’ils sont les derniers à pouvoir payer des impôts dans le champs de ruines qu’ils ont créé. Les gens dont ils ont démoli la maison devraient les remercier de les employer pour trier les décombres je suppose 🙂

Obama aurait dit en 2010 aux banquiers:

“My administration is the only thing between you and the pitchforks.”

Source

Ce serait bien qu’il laisse ces irresponsables goûter à la pointe des fourches pour leur apprendre un peu à vivre!

Ajustement structurel en Europe

Posted in Economie by hadyba on octobre 9, 2011

Au tout début de la crise de 2008, un de mes amis qui vit aux États Unis m’avait dit avec un peu de schadenfreude: « Ils vont donc vivre ce que nous avons vécu dans les années 80-90! » Il pensait aux politiques d’ajustement structurelles que les pays africains ont du subir après que la crise des années 70 nous avait complètement ruiné. Je lui avais dit qu’il n’y avait aucune chance que ça passe en Europe parce que les pays européens sont démocratiques. Ce que je ne voyais pas dans mon inondable naïveté, c’est la force de Tina. Face à ce qui se passe actuellement en Grèce et la panique ignorante des dirigeants européens qui n’arrivent même pas à comprendre les mécanismes exacts de la crise économique dans laquelle ils se débattent, je crains fort qu’à un moment ou un autre les technocrates ne prennent le contrôle. Et ils appliqueront les techniques qu’ils ont déjà testé en Afrique.

Si vous êtes européens, c’est peut être le moment de lire (au hasard) cet article de Heba Ahmed Nassar de l’université du Caire sur les Conséquences sociales des PAS en Égypte. Oui, je sais, les pays européens ne sont pas l’Égypte, mais on sait jamais…

Responsabilité parentale

Posted in France by hadyba on janvier 24, 2011

A l’occasion de l’entrée en vigueur de cette avancée sociale, j’aimerais parler de responsabilité parentale à tous ceux et toutes celles qui sont pauvres et ont deux enfants dont l’un déconne alors que l’autre est cool.

Il faut d’abord que vous sachiez qu’en tant que pauvre, il ne vous est pas permis de céder à certains sentiments humains, par ailleurs totalement honorables, comme l’amour ou l’empathie. Votre gouvernement pense que votre famille est une entreprise dans laquelle chacun a des obligations et reçoit comme salaire le gite et le couvert en échange de l’accomplissement de ces obligations. En vertu de cette vision du monde, si votre ado, dont l’une des obligations est d’aller à l’école, ne remplit pas ses objectifs, le gouvernement lui coupera littéralement les vivres en suspendant les allocations familiales. Je sais que votre premier réflexe en tant qu’être humain sera de partager encore plus vos maigres ressources. Grave erreur! Si vous avez deux enfants, si seul l’un des deux fait l’école buissonnière, la bonne stratégie consiste à optimiser la valeur de votre famille en n’investissant que sur l’enfant qui se conforme à ce que l’on attend de lui. Ne vous inquiétez pas de la suspension de moitié des allocations familiales. Contentez-vous de cuisiner un tiers de moins que d’habitude. A l’heure des repas, expliquez calmement mais fermement à l’enfant qui sèche les cours que les allocations ayant été suspendues, il vous est désormais impossible de le nourrir. Puis invitez tranquillement le gentil enfant à manger. Il est possible que votre petit rebelle décide de retourner à l’école, cela prouverait la sagesse insondable de votre gouvernement. Il est possible que l’enfant meurt de faim, cela vous soulagera d’un délinquant potentiel, sans compter que vous pourrez porter plainte contre l’État pour non assistance à personne en danger. Il se pourrait également que votre rebelle se rebelle encore plus et tombe encore plus vite que prévu dans la délinquance. Dans ce cas chassez le impitoyablement de votre foyer allez faire une déclaration à la police où vous diriez que vous renoncez à vos obligations parentales puis couvez le gosse qui vous reste.

Je suis conscient que vous pourrez penser que ce conseil est ignoble mais en fait il ne l’est pas, il est totalement conforme à l’esprit et à la lettre de la politique qui a été décidée par votre Parlement or votre Parlement ne saurait être ignoble.

Peut être, me diriez-vous, cette politique sera-t-elle efficace et sauvera-t-elle mon enfant de la délinquance. Encore une fois, vous vous laissez prendre par vos sentiments. L’amour, ce n’est pas pour vous. Cette politique ne sera pas efficace pour sauver votre enfant, bien au contraire. Le gouvernement a décidé qu’il faut que votre enfant l’aide à donner l’impression de lutter contre la délinquance, vous n’avez pas à vous y opposer et vous avez la chance d’avoir un autre enfant qui lui, tournera peut être bien. Ce que l’on sait par expérience en effet, c’est que cette politique ne vous aidera ni vous, ni votre enfant. Parce que, voyez-vous, l’Angleterre a essayé et ça a lamentablement échoué:

Historien de l’éducation, Claude Lelièvre rappelait, mardi 30 mars, qu’« engagée dans une politique résolument répressive », l’Angleterre n’obtient pas de résultats probants. De 2005 à 2007, « 133 parents ont été emprisonnés pour cette seule raison » outre-Manche, et des milliers d’amendes infligées. Or, constate M. Lelièvre,« dans le même temps, le taux d’absentéisme est passé de 0,7 % à 1 % ».

Détention du patrimoine

Posted in Economie, France by hadyba on janvier 17, 2011

D’après Nicolas Doze sur BFMtv:

 

Le Président de la République a toujours déclaré qu’il lui paraissait plus logique de taxer les revenus du patrimoine plutôt que de taxer la détention du patrimoine.

 

Je ne sais pas dans quel contexte NS aurait dit ça mais ça me paraît assez révélateur de sa politique économique qui n’est pas tant économique qu’attachée à des intérêts de classe. Je m’explique. La vision orthodoxe du sarkozysme est que la France est une société morte que le Grand NS se charge de re-dynamiser en la mettant au travail et en favorisant l’esprit d’entreprise. Logiquement, si on a ce but là, on fait de sorte que ceux qui ont de l’argent l’investissent parce que, voyez vous, une société meurt quand des rentiers détiennent tout le capital de la société et n’en font rien d’autre qu’en consommer égoïstement une petite partie. Si en revanche les gens qui ont de l’argent l’investissent, ils créent de la richesse, dynamisent l’économie et créent des emplois. Éventuellement, cet investissement leur rapporte encore plus d’argent. Mais il y a toujours un risque de se planter quand on investit.

 

Logiquement donc, si vous voulez dynamiser la société, vous minez le réflexe sécuritaire consistant à thésauriser en taxant la détention du capital plutôt que ses revenus et vous pouvez même faire des baisses d’impôt sur les investissements. Pourtant, c’est exactement la logique inverse qu’adopte le très dynamique et dynamisant Président de la République française. Une bonne explication de ce choix serait que NS mène une politique contraire à ce qu’il proclame et dont l’effet objectif est de protéger une haute bourgeoisie rentière, incapable de créer quoi que ce soit et dont la seule ambition est de préserver son style de vie et sa domination sur la société.

 

Euh… une autre explication, bien sûr, serait que je suis nul en économie et qu’il y a quelque chose que je ne comprend pas.

 

Update de 23h: Cédric Eysette me rassure en commentaire. Non seulement je ne suis pas nul en économie mais en plus de vrais économistes (Les Éconoclastes) ont démontré mon intuition bien plus clairement que je ne saurais le faire: http://econoclaste.org.free.fr/dotclear/index.php/?2010/11/17/1758-travailler-moins-pour-gagner-plus

 

oh Joe!

Posted in Economie, USA by hadyba on décembre 22, 2010

Joe Klein de Time Magazine:

By the way, I’d add another area where Congress punted: energy legislation that might have pushed this country toward a job-creating green economy. I put this on the Obama Administration, which chose health care over energy as its main project–which reversed the priorities that Barack Obama stated during the 2008 campaign. The health care overhaul is important, if flawed, but if the President had a chance for one big thing, he probably should have chosen energy.

Si je comprends bien, Joe Klein pense qu’il est plus urgent et important de mettre en place une réforme qui éventuellement créera des emplois que d’avoir effectivement fait passer une réforme qui, non seulement empêche que les petites entreprises existantes ne croulent sous le prix des contrats d’assurance maladie, mais en plus s’assure que les citoyens de son pays pourront se soigner sans se ruiner et ne mourront pas de maladies traitables juste parce qu’ils ne sont pas assez riches. C’est vrai que le choix est facile quand tu fais partie de l’élite et que de toute manière aucun de tes proches ne risque de souffrir des défauts du système de protection sociale. Exactement le genre d’attitude que Krugman résumait si joliment quand il écrivait:

Again, most people don’t think about it that crassly; but elites are very good at seeming classy, even to themselves, while being objectively crass.

indeed.

Modeste Proposition

Posted in Economie, Littérature, Politique by hadyba on novembre 28, 2010

Là, je constate humblement que les grands esprits se rencontrent… A défaut de faire preuve du même courage.

Au vu de « l’aide » proposée à l’Irlande, je pensais à la Modeste proposition de Swift dans laquelle il argumentait pour une résorption de la crise irlandaise de son époque qui passerait par un développement du commerce des nourissons irlandais à des fins gastronomiques.

Pour ma part, ayant tourné mes pensées depuis bien des années sur cet important sujet, et mûrement pesé les propositions de nos faiseurs de projets, je les ai toujours vus tomber dans des erreurs grossières de calcul. Il est vrai qu’un enfant dont la mère vient d’accoucher peut vivre de son lait pendant une année solaire, avec peu d’autre nourriture, la valeur de deux shillings au plus que la mère peut certainement se procurer, ou l’équivalent en rogatons, dans son légitime métier de mendiante ; et c’est précisément lorsque les enfants sont âgés d’un an que je propose de prendre à leur égard des mesures telles qu’au lieu d’être une charge pour leurs parents ou pour la paroisse, ou de manquer d’aliments et de vêtements le reste de leur vie, ils contribuent, au contraire, à nourrir et en partie à vêtir des milliers de personnes.

 

Le texte est extrêmement bien fait, ironique, argumentatif et tout à fait dans le style de ce que les idiots du FMI proposent à travers le monde en échange de leur aide budgétaire. Puis j’ai eu un moment de lâcheté et je n’ai pas osé bloguer cette proposition.

Je viens juste de voir que Dieu lui même Krugman avait utilisé ce texte on pas dans son blog mais dans son édito pour le New York Times! Le texte intégral de Swift est disponible ici. Mais je vous conseille d’acheter ses satires. C’est féroce, absurde, argumenté, de mauvaise foi et tellement tellement exact.

Ils vivent plus longtemps

Posted in Economie, France, Politique by hadyba on novembre 11, 2010

Krugman sur les Républicains:

Oh, and they’re talking about raising the retirement age, because people live longer — except that the people who really depend on Social Security, those in the bottom half of the distribution, aren’t living much longer. So you’re going to tell janitors to work until they’re 70 because lawyers are living longer than ever.

Une autre chose qui me parait insuffisamment soulignée dans le débat actuel sur les retraites est que vouloir faire reculer l’ouverture des droits à la retraites sans rien faire pour obliger les entreprises à ne pas virer leurs séniors, c’est plonger toute une partie de la population dans une fin de vie encore plus misérable.

 

Accessoirement, les syndicalistes français me paraissent soit lâches, soit totalement dépourvus de sens de la stratégie. De même qu’il faut savoir finir une grève, il faut également savoir paralyser un pays quand il le faut!

 

Le réaliste, la naïve & les scientifiques

Posted in Economie, Politique, Recherche by hadyba on octobre 4, 2010

Autheuil se montre quelque peu paternaliste avec Agnès Maillard. Cette dernière ayant proclamé qu’elle ne participerait pas à la mascarade des syndicalistes français qui organisent de timides journées d’action plutôt qu’une bonne vieille grève générale, Autheuil voit dans cette attitude une illustration des impasses de la radicalité et de la naïveté du Monolecte. Le très réaliste Autheuil, quant à lui, constate:

Elle n’a pas tort, car c’est le peuple qui se fait toujours avoir, et le pire, c’est que c’est structurel ! Depuis la révolution néolithique, l’homme est passé de l’état de nature à l’état de culture1, avec création d’une véritable société, avec une division des tâches et surtout, hiérarchisation de la société. L’inégalité est consubstantielle à la société, et il y aura toujours une élite qui dominera un « peuple » et sera mieux lotie en tout. Cet état de fait crée une véritable tension, à la fois destructrice car génératrice de violence, mais aussi créatrice car moteurs de changements et d’évolutions

Cette défense des hiérarchies et des inégalités sociales est largement répandue. Le fonctionnement inégalitaire des sociétés ne serait rien d’autre que la forme d’organisation la plus efficace des groupes humains. Hobbes n’aurait pas renié cette théorie, Hayek non plus. Ceux qui adoptent une posture égalitariste sont soit des naïfs, soit des hypocrites essayant de remplacer une élite dont ils sont exclus par une autre à laquelle ils appartiendraient.

La mise au point d’Autheuil a l’air d’être raisonnable, réaliste voire courageuse dans sa sincère simplicité. En fait elle est juste fausse. Scientifiquement fausse.

Il est faux de dire que toutes les sociétés viables ont été inégalitaires depuis le néolithique. Il me semble qu’historiquement, il serait plus exact de dire que les sociétés humaines ont souvent commencé comme des groupes relativement égalitaires, ce qui a fait leur succès, puis qu’à leur apogée elles ont commencé à décliner quand les inégalités se sont creusées et que les divisions socio-économiques se sont stratifiées en castes héréditaires et antagonistes. On peut par exemple prendre la Rome antique comme cas d’étude de cette manière de voir en opposant le système relativement équilibré d’avant la dictature de Sylla au déclin rapide qui a suivi l’établissement du système beaucoup plus inégalitaire qu’était l’empire.

Mais au-delà de mes vagues impressions et convictions concernant l’Empire Romain, c’est là science elle même qui nous dit que les hiérarchisations et inégalités sont inutiles et même dangereuses pour le corps social tout entier. En février 2009 les chercheurs Richard Wilkinson et Kate Pickett on créé The Equality Trust afin de donner plus de visibilité aux résultats de 30 ans de recherches sur les inégalités sociales. Ces résultats sont que dans les pays riches (comme la France donc), une répartition plus égalitaire des revenus entrainerait l’amélioration de tout un tas d’indicateurs sociaux. Si vous voulez lutter contre les homicides, diminuer l’obésité, vider les prisons etc…, il vous suffit de redistribuer les richesses de manière plus équitable et vous y arriverez. Leurs recherches montrent que la réduction des inégalités est beaucoup plus efficace, par exemple, que la croissance économique.

Le graphique suivant (cliquez pour agrandir) montre assez bien, me semble-t-il, la corrélation entre problèmes sociaux et inégalité de revenus.

Les politiciens de droite, qui se veulent souvent réalistes, essaient de nous faire croire qu’ils adoptent leurs positions parce que ce sont les seules raisonnables. Mais en fait quand on prend la peine de se pencher sur ce qu’ils disent, on se rend compte qu’ils se contentent d’affirmer doctement des choses fausses, socialement néfastes et dont la seule justification est préservation d’un statu quo qui leur est économiquement favorable.

PS: Si ça vous intéresse, vous pouvez télécharger les résultats de Pickett & Wilkinson à partir de leur site.

Update du 06/10/10: Karim, me rappelle que Nicolas Baumard avait parlé en détail du livre de Pickett & Wilkinson dans l’excellent blog Cognition & Culture. Ça vaut le détour.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

1Je sais que c’est un détail mais ça n’a pas grand sens de dire que « l’homme est passé de l’état de nature à l’état de culture » parce que d’une part « l’état de nature » n’est rien d’autre qu’une commode fiction philosophique et que d’autre part, si même les animaux non-humains exhibent des pratiques culturelles, il est probable que nos ancêtres du paléolithique avaient également développé des cultures.