Hady Ba's weblog

Coupable rétractation

Posted in France by hadyba on juillet 29, 2011

Je n’aime pas trop crier au racisme mais mon impression est qu’il y a dans la presse française cette sorte de racisme insidieux et presque innocent qu’il est difficile de dénoncer parce qu’il n’est ni malveillant, ni conscient. C’est juste quelque chose d’ambiant qui fait que par exemple quand des noirs pleurent, sont mutilés ou meurent, on a aucun mal à les montrer au JT alors que l’on ne montrerait jamais des  japonais, français ou américains par exemple s’ils sont dans une situation dégradante. La chose qui m’avait frappé un soir en regardant Envoyé Spécial. Un officier français ordonne qu’on tire à la roquette sur une voiture qui ne répondait pas à l’interdiction d’avancer vers le check point en Côte d’Ivoire. On leur demande d’arrêter à un ou deux km, les mecs ne stoppent pas. Après deux demandes, l’officier demande à un soldat de tirer. Voiture carbonisée. On n’a jamais su qui était dans la voiture et l’officier et le journaliste ont continué à discuter comme si de rien n’était. On peut argumenter que c’était un tir justifiable, mais ce qui était frappant, c’est que la question de la justification ou non de ce tir n’a même pas été évoquée, c’était juste comme s’il avait écrasé un cafard. Il y avait là une sorte de complicité objective entre le journaliste, la majorité des spectateurs  et le soldat qui les empêchait de voir ce  que de tels images pouvaient avoir de choquant. Je m’attendais à un scandale le lendemain mais rien. Pas un mot. Et la seule explication selon moi était que les seuls qui pouvaient être choqué par ces images étaient soit les noirs soit les non français qui les regardaient de manière totalement neutre.

C’est la même forme de racisme que je vois à l’oeuvre dans la rétraction du Nouvel Obs’ qui récuse un ignoble article de Messinger qui parlait de la plaignante de l’affaire DSK comme d’une bête de foire, inférant sa culpabilité du balancement de ses fesses quand elle marchait. Article ignoble donc, mais qui a été publié comme « expertise ». Après publication le journal se rétracte et cesse d’assumer cette analyse parce que:

Seulement pour fournir une analyse, encore faut-il en avoir les moyens. C’est là que le bât blesse.

Vous avez été nombreux sur Twitter, en commentaires et par mail, à nous signaler les écrits du psychologue auquel nous avons fait appel. Ainsi sur son blog peut-on lire, à propos de Tristane Banon : « DSK aurait tenté de lui arracher son soutien gorge ? Pour quoi faire ? Elle est aussi plate qu’une planche à pain ».

Étonnante « analyse » dont nous n’avions pas connaissance avant de faire appel à notre interlocuteur. Nous ne nous sommes pas assez renseignés sur lui, nous avons manqué de vigilance. Ce n’est pas parce qu’un « expert » passe à la télé ou à la radio qu’il gagne en légitimité.

Passons sur l’absence de sérieux d’un hebdomadaire qui donne la parole à un « expert » dont il n’a pas vérifié les références. Ce qui est intéressant, c’est de voir que ce type est constant: il parle des femmes comme d’animaux dont ont détaille l’anatomie pour en tirer des conclusions psychologiques. En revanche, ce qui est admissible quand on parle de la plaignante noire ne l’est plus quand on parle d’une femme blanche qui ressemble au personnel du Nouvel Obs’. Le racisme dans toute son innocente splendeur donc…