Hady Ba's weblog

Édouard Glissant

Posted in France, Littérature, Philosophie by hadyba on février 3, 2011

vient de mourir.

Contrairement à son ainé et fellow martiniquais Aimé Césaire, il était contre la dilution de l’identité des diaspora noires dans une négritude culturelle fantasmée. Il a très tôt prôné une mise en valeur des processus de créolisation qui ont eu lieu dans les Caraïbes, comprenant que ces processus sont une expression du génie humain qui fait que partout et quelles que soient les conditions, nous faisons émerger du nouveau et de l’imprévisible. Les cultures de la diaspora ne sont pas plus nègres qu’elles ne sont européennes, indiennes ou américaines. Elles sont à la fois métisses hybrides et originales. Il faut en voir la richesse plutôt que de les appauvrir en en mythifiant l’une des sources. On pourrait argumenter que les théoriciens de la négritude ne disaient pas autre chose mais il se trouve que la compréhension de la Négritude comme retour aux sources africaines est la lecture dominante depuis Orphée noir de Sartre qui adoubait ce mouvement comme un « racisme antiraciste voué à disparaitre »*

Cette revendication de la créolité  fait paradoxalement que Glissant est également l’un des poètes par excellence de la mondialisation. Sa pensée du Tout-Monde essaie de tenir ensemble les particularismes et le cosmopolitisme qui est désormais notre lot.

Même si je n’ai jamais eu les mêmes préoccupations intellectuelles ni n’adopte nécessairement les mêmes solutions, je pense que nous venons de perdre un penseur important.

PS: Relire cette interview dans le journal préféré de Florian.

………..

* Soit dit en passant (et sans vouloir dire de mal d’un mort), je suis toujours sidéré et admiratif devant la capacité de Sartre à dire avec aplomb d’énormes conneries!

Publicités

La Négritude dans la SEP

Posted in Philosophie by hadyba on juillet 23, 2010

Cool, je viens juste de voir que La Négritude a fait son entrée dans la Stanford Encyclopedia of Philosophy. Et que l’article est du à mon ancien prof Souleymane Bachir Diagne.

Photo volée ici.

Sur l’élection d’Obama

Posted in Politique, USA, Vie quotidienne by hadyba on novembre 6, 2008

L’universaliste qui sommeille en moi aurait adoré pouvoir dire que le fait que Barack Obama soit noir/métis ne signifie strictement rien de particulier pour lui mais ce serait faux et malhonnête. Pour moi, en tant que noir, ça signifie exactement ceci: je n’aurais pas de sentiment de culpabilité si par extraordinaire je devais vivre et éduquer mes enfants aux états unis.

J’ai grandi à Dakar dans une famille dont on peut dire qu’elle est de la classe moyenne locale. Et rétrospectivement, une chose me paraît importante dans le fait d’avoir été éduqué au Sénégal: c’est que j’ai grandi avec la tranquille certitude que je pouvais faire tout ce que je voulais faire dans la vie. Entre ma naissance et mon arrivée à la fac, j’ai pensé, tout à tour que je serai policier, diplomate, pilote, trader à New York, physicien, prof, chercheur au CNRS…. Une chose ne m’a jamais traversé l’esprit: c’est qu’il se pourrait que l’une de ces carrières ne me fussent pas ouvertes parce que j’étais noir. Et de fait, certaines des personnes avec lesquelles j’ai grandi font actuellement certaines des choses que j’ai voulu faire à un moment ou à un autre de ma vie. En discutant avec des noirs qui ont grandi en France, je me suis rendu compte que la plupart d’entre eux n’ont pas grandi avec cette tranquille certitude d’avoir des possibilités infinies qui était la mienne et dont je pensais naïvement qu’elle était celle de tout enfant. Du coup, pour moi, être noir, ça signifie entres autres, que si je veux que mes futurs enfants grandissent en ayant l’absolue certitude qu’à condition qu’ils s’en donnent les moyens, ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent et que leurs échecs [s’ils viennent d’un milieu économiquement pas trop défavorisé] sont d’abord les leurs, il faut que je choisisse soigneusement le pays où je vivrais. La conséquence de ce constat, c’est que si j’avais des enfants en France Russie, j’aurais l’impression de leur donner moins de possibilités que j’en avais quand j’avais leur age. Ce qui ne veut pas dire qu’un noir ne peut pas réussir en France, juste qu’il réussirait dans un environnement, plus hostile, par certains cotés, qu’au Sénégal; à milieu socio-économique égal. L’élection d’Obama est le signe que même s’il y a toujours du racisme là bas, un enfant noir ou hispanique grandira en ayant la tranquille certitude que rien ne lui est impossible et que s’il veut devenir gardien de prison ou balayeur, ces deux métiers lui sont ouverts autant qu’à tous les autres.

Une seconde chose que l’élection d’Obama signifie, mais ça, c’est une catastrophe, c’est que Sarah Pallin risque de retourner en Alaska ce qui prive le monde d’un potentiel humoristique absolument sans fin. Je pense que, de la même manière que l’univers tout entier s’était mobilisé pour l’élection d’Obama, notre seul devoir en ce moment est de nous réunir et de réfléchir au meilleur moyen de faire élire Pallin en 2012. En attendant l’an de grâce 2012 je suggère la nomination de Mme Pallin comme analyste politique sur CNN ou Fox News.

PS: Hey, j’avais oublié le plus important: pour une fois dans ma vie j’ai correctement prédit, et des années à l’avance, le résultat d’une élection présidentielle!

Tagged with: , ,