Hady Ba's weblog

Authueil et Zimmerman

Posted in France, immigration, USA by hadyba on juillet 16, 2013

« On which aspect one concentrates in judging others will depend on the character of the particular judge »

Nelson Mandela

Ce qui me fascine quand je suis le débat public dans un pays comme la France, c’est avec quelle vitesse ils sont en train de désapprendre les acquis du vingtième siècle. On a du mal à se rendre compte à quel point sous un vernis de sophistication, les pays européens étaient arriérés jusqu’au 19e siècle avec les pogroms, le nationalisme exacerbé, le patriarcat etc. Il suffit pourtant de lire ce qui est considéré comme la quintessence de la pensée et de la civilisation, la philosophie, pour s’en convaincre. Ne parlons même pas de Hegel, vous aimez Kant ? Ne lisez pas Emmanuel Ezze , vous découvririez que votre héros est un gros raciste ! Spinoza ? Allez à la fin du Traité Politique, et vous y apprendrez que les femmes sont des êtres inférieurs qui ne doivent en aucun cas diriger. Hume peut être ? J’ai ceci pour vous : « I am apt to suspect the negroes and in general all the other species of men (for there are four or five different kinds) to be naturally inferior to the whites. »

Il a fallu d’abord ceux que Ricoeur a nommé les maîtres du soupçon (Nietzsche, Marx et Freud) pour que l’occident sorte de son arrogance et se prenne véritablement comme objet d’étude. Après cela, il deviendra possible de ne plus considérer les valeurs et l’organisation des sociétés européennes comme un réglage par défaut reflétant la rationalité idéale ; tout ce qui s’en écarte relevant de la barbarie. Cette prise de distance survenue au XIXe siècle est qui a permis la véritable naissance de l’ethnologie et est le terreau sans lequel l’œuvre de Claude Lévi-Strauss n’aurait pas pu exister. La grande leçon de ce dernier a été de nous faire prendre au sérieux le relativisme culturel de se dire que nos organisations sociales sont aussi peu nécessaires que l’association par une langue d’un signe linguistique donné à un concept donné. Malgré cela affirme Lévi-Strauss, aucune organisation sociale n’est irrationnelle. C’est un ensemble de réponses qu’un groupe humain particulier apporte à un ensemble de défis que lui pose son environnement. Une lecture hâtive de Lévi-Strauss voudrait qu’il soit un relativiste culturel invétéré considérant que tout se vaut et que nous devrions nous abstenir de juger les autres cultures. Il n’en est rien. Tout ce qu’il dit, c’est que l’on ne peut pas se focaliser sur les valeurs de sa propre culture, en faire un absolu et juger toutes les autres cultures en fonction de la direction et des intérêts de sa propre culture. Pour véritablement juger une société ou une culture, encore faut-il s’assurer qu’on a compris ce qui est au fondement des agissements qui nous paraissent étranges. Les caractéristiques de notre société et de notre culture ne tiennent pas à un quelconque « génie » comme aurait dit Ernest Renan mais à un ensemble de conditions objectives tellement vastes qu’il nous serait difficile voire impossible de les récapituler.

Grace à son petit texte Race et Histoire, Lévi-Strauss avait réussi à définitivement assoir dans l’esprit de tout homme cultivé que « Le barbare c’est d’abord l’homme qui croit à la barbarie. » N’importe qui a passé le bac dans un pays francophone a nécessairement lu ce texte. Je ne crois pas que quiconque est doté d’un minimum de culture et a été éduqué en France aurait pu, jusqu’aux années 90, parler sérieusement de « barbares » pour désigner des populations dont il ne comprend pas les agissements.

Maintenant, considérez ceci. Il y a une semaine, un train déraille en région parisienne. La presse rapporte dans la nuit que les populations locales auraient agressé les forces de l’ordre et pompiers venus porter secours et détroussé les victimes. Automatiquement, un blogueur français écrit un post hallucinant oscillant entre paranoïa et racisme (au moins) de classe. Il fait clairement le distinguo entre le groupe auquel il appartient (nous/les centre ville/centre de Paris) et celui des assaillants (eux/populations/ils/). Il affirme que nous savions tous que la banlieue française était un « dépotoir » qu’y étaient « parquées » des populations dont les gens comme lui ne voulaient pas près d’eux… Partant du fait, à son avis établi*, que ces populations ont préféré aller dépouiller des morts et blessés plutôt que de leur porter secours**, il estime qu’il est urgent d’aller « mesurer le degré de « retour à l’état sauvage » de certaines franges de la population ».  Oh bien sûr, l’objectif avoué de l’article est d’inciter les pouvoirs publics à aller voir ce qui se passe en banlieue et au besoin à y investir encore plus. Mais tout l’article essentialise tellement la différence entre « eux » et « nous » qu’il est impossible d’en rater la charge raciale. Les commentaires seront moins pudiques sur la nature des barbares. Ils sont forcément étrangers et basanés.

Vous vous dites que c’est juste un post de bourgeois apeuré et un peu ridicule. En fait pas vraiment, Authueil est ce qu’on appelle un blogueur influent. Et s’il est certes probablement bourgeois, ce n’est pas un simple commerçant enrichi. Il travaille pour le Parlement français et est parfois repris dans la presse française. C’est à tout point de vue, ce que l’on pourrait appeler un honnête homme. Il est ce que la société française actuelle produit comme honnête homme. Et pour tant il a pu titrer: « Les barbares sont à nos portes! » Comment se fait-il qu’il ne se soit pas rendu compte de l’énormité de ce qu’il écrivait ? Parce que l’élite française actuelle et plus généralement l’élite occidentale a désappris ce qu’à grand peine Lévi-Strauss avait découvert et communiqué au monde. Les occidentaux actuels croient de nouveau aux barbares.

Est-ce vraiment grave ? Lévi-Strauss a une fois affirmé : « J’ai connu une époque où l’identité nationale était le seul principe concevable des relations entre les États. On sait quels désastres en résultèrent. » Plus près de nous, un jury de Floride a récemment libéré un jeune homme qui a intercepté un adolescent noir désarmé, puis l’a tué sous prétexte qu’il en avait peur. Une des jurées du procès a affirmé cette nuit que Zimmerman n’aurait certes pas du tuer cet enfant mais qu’il avait le cœur au bon endroit, voulant protéger la communauté d’une menace réelle. Des textes comme celui d’Authueil, distillant la peur de l’autre et affirmant que toute une frange de la population est soit barbare, soit aux portes de l’ensauvagement, créent les conditions pour qu’émergent des Zimmerman qui peuvent tuer impunément des enfants. En renforçant l’idée que la banlieue est un lieu mystérieux et menaçant où vivent des hordes d’autant plus sauvages que l’on ne sait exactement de quoi elles sont capables, ils créent une structure sociale dans laquelle la vie des banlieusards, surtout basanés, ne vaut pas grand chose.

*Et au fait, toute cette histoire de pillage des cadavres n’était sans doute rien d’autre qu’une grossière intox du syndicat policier fascisant Alliance.

**Et même si cette histoire était vraie, ce ne serait pas étonnant, comme je le signalais à Authueil sur twitter, c’est une partie certes peu honorable de la nature humaine; partie qui s’est d’ailleurs révélée après le 11 septembre y compris chez ces héros de notre temps 🙂 , les pompiers New Yorkais.

Perversité antiroyale

Posted in France, immigration by hadyba on juillet 28, 2012

Il faut vraiment à la fois beaucoup détester Ségolène Royal et être singulièrement pervers pour essayer de transformer ses propos sur Claudine Dupont Vallaud-Belkacem en manifeste raciste.

« J’ai toujours voulu avoir des ouvriers, des exclus, des jeunes issus de la diversité autour de moi », confie l’ex-candidate à la présidentielle pour qui « Najat » doit « accepter d’être là pour ça ». En clair : « Elle s’appellerait Claudine Dupont, elle ne serait peut-être pas là. Elle doit assumer son identité et en être fière. »

Source

Même en supposant que le Point n’ait pas charcuté un long discours, il est évident que si NVB est la seule parmi tous les ouvriers/exclus/arabes promus par Mme Royal à s’être fait coopter dans le gouvernement, c’est parce qu’elle est talentueuse en plus d’être femme ou arabe. Personne ne doute par exemple que la carte « fille de mineur » n’est pas la seule dont use Mme Filippetti, pourquoi la carte « arabe » serait-elle la seule dont dispose NVB? Et pourquoi ferions-nous comme si cette carte ne faisait pas partie de son jeu? Sauf à supposer que cette carte est tellement ignoble qu’il ne faut pas, jamais, en parler.

Ce qui est vraiment intéressant à mon humble avis dans le portrait du Point, c’est que NVB, comme tous les soi disant musulmans promus par l’intelligentsia française est une « jeune musulmane non pratiquante ». Le jour où des musulmaNS pratiquanTS, jeunes ou vieux feront leur entrée dans la scène politique française, je prendrai au sérieux le discours sur la diversité, en attendant, tout ce que je vois c’est l’hégémonie de mâles blancs qui cooptent parfois des vassaux qu’ils soient femmes (Bachelot, Alliot-Marie) ou « divers » comme Azouz Beggag, Yade et Dati…

Une femme vraiment indépendante comme Royal n’a, dans un système aussi ridiculement patriarcal, aucune chance. Elle se fait taper dessus quoiqu’elle dise. Au besoin en instrumentalisant des femmes soumises comme celles de la mal nommée Ni Putes, Ni Soumises.

Présomption de légitime défense

Posted in France by hadyba on décembre 1, 2011

Mme Le  Pen veut instaurer une « présomption de légitime défense » à chaque fois que les flics français estimeront nécessaire de tuer un être humain.

Personnellement, à la lecture de ce rapport de l’antenne française d’amnesty  (et de tous les rapports indépendants qui l’ont précédé) j’aurais plutôt tendance à garder ma vision de la police française comme une milice raciste, extrêmement brutale et peu respectueuse des lois de la République. Je suis donc heureux qu’il y ait une magistrature plus ou moins indépendante et soupçonneuse pour m’en protéger.

Oui, je sais, il y a également en France de bons flics qui respectent la loi, ne commettent pas de bavures, ne contrôlent pas au faciès,  ne participent pas à des partouzes avec des prostituées et un aspirant président de la République et ne sont pas liés au grand banditisme… enfin, j’espère qu’il y en a…

Tagged with: , ,

Inefficaces et immoraux

Posted in France by hadyba on novembre 20, 2011

Sur Médiapart, un article sur une expérience espagnole consistant à demander aux flics de justifier leurs contrôles et qui a fait chuter les contrôles au faciès:

Pour l’OSJI, ce profilage ethnique est non seulement choquant mais inefficace, voire contre-productif.

«On prétend souvent que le ciblage disproportionné des minorités ou des groupes immigrés est justifié par des degrés différents d’implication dans des activités criminelles, explique le rapport de l’OSJIMais les données montrent que, à Fuenlabrada, les minorités sont nettement moins susceptibles d’être surprises en infraction à la loi que la population espagnole et que, par conséquent, il n’est pas productif de (les) contrôler et de (les) fouiller davantage.»

En effet sur les six mois de la phase test, 17% des contrôles effectués sur des Espagnols ont permis de révéler de possibles infractions, mais cela n’a été le cas que pour 7% des contrôles sur des Marocains, 4% pour les Roumains, et 2% pour les Nigériens…

De plus, note l’OSJI, le profilage ethnique «ruine la confiance en la police des communautés, et réduit d’autant leur désir de coopérer dans le cadre des enquêtes criminelles, anti-terroristes, ou (…) pour endiguer la délinquance dans leurs quartiers».

Source

Mais bon, le contrôle au faciès étant une coutume française, l’immigré que je suis serait mal venu de s’en plaindre. Guéant m’a dit l’autre jour encore qu’il me fallait me conformer aux coutumes indigènes si je voulais vivre dans ce beau pays.

Tagged with: , ,

Le Métaphysicien des nègres

Posted in Françafrique, France by hadyba on septembre 13, 2011

Sarkozy sur Bourgi:

Toi, tu étais un grand connaisseur de l’âme africaine et tu portais déjà cette affection pour l’Afrique qui t’anime toujours

Source

Je propose qu’on l’appelle Aristote 🙂

Tu m’étonnes qu’ils mènent une politique d’exception sur le continent s’ils ont une vision tellement raciste des gens qui y habitent qu’ils pensent qu’il leur faut un sorcier blanc pour faire le lien entre ces deux mondes incommensurables. Notez que c’est la même chose qui revenait déjà quand Guéant parlait de Bourgi dans Le Monde en aout 2009. Il serait vraiment temps que les politiciens français quittent la période coloniale et nous rejoignent au XXIe siècle!

Soyons juste

Posted in France by hadyba on septembre 2, 2011

Il faut relativiser, se souvenir par exemple que ce qui s’est passé hier, ce n’est pas ça:

Source photo

Oui, bien sûr on peut pinailler, évoquer une pente savonneuse, des précédents horrifiants ou souligner que les flics français ont agi en toute illégalité:

Cette fois, les forces de l’ordre ont franchi un nouveau seuil dans l’illégalité. « Il n’y a aucun texte qui autorise à transporter des personnes contre leur gré et à lesempêcher de sortir où elles le souhaitent », assure Grégoire Cousin, juriste au sein du Centre européen de défense des droits des Roms.

Mais ce ne sont là que vaines agitations droits de l’hommistes qui n’émeuvent nullement le tramway la caravane fasciste. Ça fait des années que les forces de l’ordre françaises piétinent la loi quand elles traitent avec les citoyens de seconde zone et ça n’a jamais tué personne  (enfin, presque jamais.)

« La France qui n’est pas la France » all over again.

Un loser sans coeur

Posted in Spéculation gratuite by hadyba on août 1, 2011

Je trouve cet article du Telegraph instructif. On peut difficilement faire plus loser que ce Breivick. Le mec a 32 ans, il vient de massacrer une centaine de jeunes et ses préoccupations principales sont la forme de son nez, le fait de porter un Lacoste rouge ou le fait qu’à 12ans il était un danseur de rues réputé. Et bien sûr il essaie de faire porter la responsabilité de ses actes à de vagues amis d’enfance qui, eux, ont une vie. Pitoyable!

Breivik says his closest friend was a boy called Arsalan, but the pair fell out when they were 16. He accuses Arsalan and other Pakistani youths of being violent and claims to have been beaten up eight times, once suffering a broken nose; it is the moment Breivik claims he railed against multiculturalism. “At the time, I couldn’t understand why he [Arsalan] loathed Norway and my culture so much,” wrote Breivik. “I was completely ignorant at the time and apolitical, but his total lack of respect for my culture… actually sparked my interest and passion for it.”

It is a claim disputed by Arsalan’s family. His father, a wealthy doctor, was too upset to talk last week about the claims. The family are terrified of being dragged into the mire. But a family friend said: “Arsalan hasn’t known him [Breivik] for 25 years. They were only at primary school together. Arsalan can’t be blamed for what Anders Breivik has done. It is ridiculous to blame Arsalan for making him angry about multiculturalism. Arsalan and his family have integrated here.”

Si un lâche pareil est le seul héros que l’extrême droite européenne a à offrir, je ne m’inquiète pas. Ils ne méritent même pas notre haine: il nous suffira juste de continuer à vivre, aimer, éprouver de la douleur essayer de faire des choses, échouer, réussir, tomber amoureux et avoir de amis pour que leurs coeurs rabougris continuent à saigner. Ces mecs vivent déjà en enfer. Et ça n’a rien à voir avec les jeux videos ou internet ou quoi que ce soit d’autre. Dans l’article, on voit qu’il a joué aux jeux de guerre sur internet pour simuler des attaques qu’il avait déjà projeté; il ne les a pas projet parce qu’il jouait aux jeux vidéo comme certains l’ont stupidement dit.

A la fin de l’article, un de ses amis se confie:

“What keeps me awake at night is not that he’s a monster,” says Mr Svaar, “it is that he is a regular, Norwegian boy.”

 Mais bien sûr, il se trompe, les « regular, Norwegian boys », ce sont les ados que Breivick a choisi de massacrer et qui avaient dans leur coeur assez de bonté et d’enthousiasme pour essayer de construire un monde meilleur. Ce qui le tuait, c’était de voir le reste du monde évoluer et donner du sens à sa vie et d’être incapable de trouver en lui les mêmes élans constructifs. JK Rowling a tout compris qui faisait dire à Dumbledore:

« Do not pity the dead, Harry. Pity the living, and, above all, those who live without love. »

Mais je ne suis pas assez bon pour avoir de la pitié pour un loser pareil…

Tagged with: ,

Coupable rétractation

Posted in France by hadyba on juillet 29, 2011

Je n’aime pas trop crier au racisme mais mon impression est qu’il y a dans la presse française cette sorte de racisme insidieux et presque innocent qu’il est difficile de dénoncer parce qu’il n’est ni malveillant, ni conscient. C’est juste quelque chose d’ambiant qui fait que par exemple quand des noirs pleurent, sont mutilés ou meurent, on a aucun mal à les montrer au JT alors que l’on ne montrerait jamais des  japonais, français ou américains par exemple s’ils sont dans une situation dégradante. La chose qui m’avait frappé un soir en regardant Envoyé Spécial. Un officier français ordonne qu’on tire à la roquette sur une voiture qui ne répondait pas à l’interdiction d’avancer vers le check point en Côte d’Ivoire. On leur demande d’arrêter à un ou deux km, les mecs ne stoppent pas. Après deux demandes, l’officier demande à un soldat de tirer. Voiture carbonisée. On n’a jamais su qui était dans la voiture et l’officier et le journaliste ont continué à discuter comme si de rien n’était. On peut argumenter que c’était un tir justifiable, mais ce qui était frappant, c’est que la question de la justification ou non de ce tir n’a même pas été évoquée, c’était juste comme s’il avait écrasé un cafard. Il y avait là une sorte de complicité objective entre le journaliste, la majorité des spectateurs  et le soldat qui les empêchait de voir ce  que de tels images pouvaient avoir de choquant. Je m’attendais à un scandale le lendemain mais rien. Pas un mot. Et la seule explication selon moi était que les seuls qui pouvaient être choqué par ces images étaient soit les noirs soit les non français qui les regardaient de manière totalement neutre.

C’est la même forme de racisme que je vois à l’oeuvre dans la rétraction du Nouvel Obs’ qui récuse un ignoble article de Messinger qui parlait de la plaignante de l’affaire DSK comme d’une bête de foire, inférant sa culpabilité du balancement de ses fesses quand elle marchait. Article ignoble donc, mais qui a été publié comme « expertise ». Après publication le journal se rétracte et cesse d’assumer cette analyse parce que:

Seulement pour fournir une analyse, encore faut-il en avoir les moyens. C’est là que le bât blesse.

Vous avez été nombreux sur Twitter, en commentaires et par mail, à nous signaler les écrits du psychologue auquel nous avons fait appel. Ainsi sur son blog peut-on lire, à propos de Tristane Banon : « DSK aurait tenté de lui arracher son soutien gorge ? Pour quoi faire ? Elle est aussi plate qu’une planche à pain ».

Étonnante « analyse » dont nous n’avions pas connaissance avant de faire appel à notre interlocuteur. Nous ne nous sommes pas assez renseignés sur lui, nous avons manqué de vigilance. Ce n’est pas parce qu’un « expert » passe à la télé ou à la radio qu’il gagne en légitimité.

Passons sur l’absence de sérieux d’un hebdomadaire qui donne la parole à un « expert » dont il n’a pas vérifié les références. Ce qui est intéressant, c’est de voir que ce type est constant: il parle des femmes comme d’animaux dont ont détaille l’anatomie pour en tirer des conclusions psychologiques. En revanche, ce qui est admissible quand on parle de la plaignante noire ne l’est plus quand on parle d’une femme blanche qui ressemble au personnel du Nouvel Obs’. Le racisme dans toute son innocente splendeur donc…

Connaître sa place

Posted in France, immigration by hadyba on juillet 15, 2011

Non, là c’est… l’histoire d’un mec. Mais un mec heu, pas…. non, je un… normal quoi, j’veux dire… un blanc quoi, j’veux dire.

Coluche

Eva Joly va apprendre à ses dépens que pour la droite française actuelle, il faut être blanc, de préférence mâle, sans accent et faire oublier que l’on a un quelconque parent étranger si toutefois on a le mauvais goût d’en avoir.

Pour son accent, pas d’excuses qui tiennent parce que:

Aujourd’hui, des orthophonistes spécialisés sont tout à fait capables de gommer presqu’intégralement un accent trop prononcé en quelques semaines, au pire quelques mois. N’est-ce pas montrer du respect à ce peuple dont on sollicite les suffrages que de se mettre dans les meilleures conditions d’être compris par lui ?

C’est le même genre de raisonnement qui mène à virer les femmes voilées de tout emploi public.

Et si Mme Joly ne veut pas d’un défilé militaire le 14 juillet, ce n’est pas parce qu’elle a un cerveau et qu’en faisant usage, elle a abouti à une position antimilitariste, non. La vraie raison, c’est qu’elle n’est pas membre du corps français traditionnel. Ce n’est pas là une qualité qui s’acquiert au bout de cinquante ans, c’est quelque chose que l’on a de naissance si l’on est blanc et si l’on est né ici ou que ses parents sont nés ici. Autrement, il faut connaître sa place dans cette société, mesurer la chance qui est la sienne d’y être toléré et faire profil bas. Nous savions déja que c’était valable pour les noirs et les arabes, nous découvrons que c’est également valable pour tous les non indigènes, même s’ils sont européens. C’est là le sens de l’admonestation du premier ministre de la République Française:

« Cette dame n’a pas une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l’histoire française »

François Fillon

La chance d’Eva Joly cependant, c’est qu’elle a dans son propre parti une dame qui saura lui expliquer comment se comporter quand on est d’origine étrangère. Il faut hurler avec la meute, éviter de se servir de son cerveau et se montrer encore plus impitoyable que les vrais français envers les étrangers. Jugez-en vous mêmes:

Fatiha Benahmed, adjointe aux espaces verts de la mairie du IXe arrondissement de Lyon, se prépare à célébrer une union, mais la future épouse porte un foulard lui encadrant le visage. L’élue lui demande de le retirer, la jeune femme s’exécute et le mariage est prononcé.

(…) Sauf qu’aucun texte de loi n’exige qu’une femme soit découverte pour son mariage civil. La seule obligation: la mariée doit être identifiable, comme le stipule la circulaire du 22 juin 2010

Source

Ça, c’est quelqu’un qui connait sa place, comme ce conseiller de l’Élysée arabe qui se vantait que son père les obligeait à jouer les éboueurs dans leur propre immeuble afin que les français ne pensent pas que les arabes sont sales.

Pour se consoler Mme Joly pourrait écouter Hexagone. Mais il faudrait qu’elle le fasse en secret. Pour écrire ou écouter ouvertement ce genre de chanson, il faut appartenir au corps français traditionnel. Autrement, le soupçon de trahison n’est jamais loin.

PS: Maintenant qu’ils sont racistes envers les français d’origine norvégienne, ils pourraient arrêter de nous emmerder, nous autres noirs? … Ou bien sommes-nous toujours au bas de la hiérarchie?

Merci

Tagged with:

Serait-il cultivé???!!!!

Posted in France, Politique by hadyba on juillet 12, 2011

Sur Rue 89:

Or, ce n’est pas la première fois que Nicolas Sarkozy parle de « Martine et Martin ». Déjà, en mai 2010, devant des députés UMP, il avait comparé Aubry et Brochen à « Martine et Martin ». L’allusion avait semblé curieuse : faisait-il allusion à un livre pour enfant, à un film ?

Le carillon de Cambrai (Comité du tourisme du Nord/Wikimedia Commons/CC).L’entourage de Martine Aubry a entretemps enquêté sur le sujet. Pourquoi « Martine et Martin » ? Un conseiller d’Aubry a trouvé l’origine et l’a rapportée à celle-ci qui a été choquée de découvrir le sous-entendu présidentiel : « Martin et Martine » sont lesdeux jacquemarts de l’hôtel de Ville de Cambrai. Or, selon une légende du Nord, Martine était une catholique secrètement amoureuse d’un Maure, Hakim. Un musulman arrivé avec l’armée de Charles Quint. Lorsque leur amour interdit fut découvert, ils furent condamnés à sonner la cloche de la tour de l’horloge avec un marteau. Jusqu’à ce que Hakim se convertisse au christianisme et prenne le nom de Martin.

Deux choses:

  1. Même venant de lui, c’est particulièrement ignoble, non?
  2. Serait-il cultivé? Comment un inculte pareil a-t-il pu connaître cette histoire? Ou alors il aurait cette sorte de culture focalisée des gens qui ont des obsessions qui ne savent rien en dehors de cette obsession mais qui connaissent le moindre détail de cette obsession. Si tel est le cas, ce mec est clairement un grand malade.

PS: Je ne sais si je dois être plus surpris de l’illogisme de gens capables d’accuser sans rire quelqu’un d’être une lesbienne alcoolique mariée à un islamiste ou de la stupidité de la personne qui éprouve le besoin de dénoncer ces rumeurs sans craindre l’effet Streisand. J’avoue que cette campagne devient déprimante du fait de l’offre politique de la gauche… et je ne suis même pas français!