Hady Ba's weblog

Sur l’élection d’Obama

Posted in Politique, USA, Vie quotidienne by hadyba on novembre 6, 2008

L’universaliste qui sommeille en moi aurait adoré pouvoir dire que le fait que Barack Obama soit noir/métis ne signifie strictement rien de particulier pour lui mais ce serait faux et malhonnête. Pour moi, en tant que noir, ça signifie exactement ceci: je n’aurais pas de sentiment de culpabilité si par extraordinaire je devais vivre et éduquer mes enfants aux états unis.

J’ai grandi à Dakar dans une famille dont on peut dire qu’elle est de la classe moyenne locale. Et rétrospectivement, une chose me paraît importante dans le fait d’avoir été éduqué au Sénégal: c’est que j’ai grandi avec la tranquille certitude que je pouvais faire tout ce que je voulais faire dans la vie. Entre ma naissance et mon arrivée à la fac, j’ai pensé, tout à tour que je serai policier, diplomate, pilote, trader à New York, physicien, prof, chercheur au CNRS…. Une chose ne m’a jamais traversé l’esprit: c’est qu’il se pourrait que l’une de ces carrières ne me fussent pas ouvertes parce que j’étais noir. Et de fait, certaines des personnes avec lesquelles j’ai grandi font actuellement certaines des choses que j’ai voulu faire à un moment ou à un autre de ma vie. En discutant avec des noirs qui ont grandi en France, je me suis rendu compte que la plupart d’entre eux n’ont pas grandi avec cette tranquille certitude d’avoir des possibilités infinies qui était la mienne et dont je pensais naïvement qu’elle était celle de tout enfant. Du coup, pour moi, être noir, ça signifie entres autres, que si je veux que mes futurs enfants grandissent en ayant l’absolue certitude qu’à condition qu’ils s’en donnent les moyens, ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent et que leurs échecs [s’ils viennent d’un milieu économiquement pas trop défavorisé] sont d’abord les leurs, il faut que je choisisse soigneusement le pays où je vivrais. La conséquence de ce constat, c’est que si j’avais des enfants en France Russie, j’aurais l’impression de leur donner moins de possibilités que j’en avais quand j’avais leur age. Ce qui ne veut pas dire qu’un noir ne peut pas réussir en France, juste qu’il réussirait dans un environnement, plus hostile, par certains cotés, qu’au Sénégal; à milieu socio-économique égal. L’élection d’Obama est le signe que même s’il y a toujours du racisme là bas, un enfant noir ou hispanique grandira en ayant la tranquille certitude que rien ne lui est impossible et que s’il veut devenir gardien de prison ou balayeur, ces deux métiers lui sont ouverts autant qu’à tous les autres.

Une seconde chose que l’élection d’Obama signifie, mais ça, c’est une catastrophe, c’est que Sarah Pallin risque de retourner en Alaska ce qui prive le monde d’un potentiel humoristique absolument sans fin. Je pense que, de la même manière que l’univers tout entier s’était mobilisé pour l’élection d’Obama, notre seul devoir en ce moment est de nous réunir et de réfléchir au meilleur moyen de faire élire Pallin en 2012. En attendant l’an de grâce 2012 je suggère la nomination de Mme Pallin comme analyste politique sur CNN ou Fox News.

PS: Hey, j’avais oublié le plus important: pour une fois dans ma vie j’ai correctement prédit, et des années à l’avance, le résultat d’une élection présidentielle!

Tagged with: , ,

Shopping & sexisme

Posted in Politique, USA, Vie quotidienne by hadyba on octobre 28, 2008

Je ne suis pas sexiste et n’aime pas le paraître mais là je vais prendre le risque.

Reprocher à Sarah Pallin sa nouvelle garde robe à 150000 dollar me semble d’une stupidité typiquement masculine. J’ai fait du shopping avec ma mère, mes soeurs, des copines, des jeunes filles, des femmes voilées, des femmes âgées… A chaque fois le même phénomène s’est reproduit. La douce et raisonnable créature que j’avais accepté d’accompagner a été possédé par une sorte de démon acheteur qui a la particularité de ne sévir que dans les marchés, supermarchés et bazars et de ne s’attaquer qu’aux femmes. Mes tentatives d’exorcisme se sont à chaque fois soldés par un échec pitoyable et j’ai parfois même failli y laisser la vie. De guerre lasse, j’ai décidé de m’en tenir à deux résolutions que je respecte aussi scrupuleusement que possible.

Résolution numéro 1: ne jamais, au grand jamais, accompagner un individu de sexe féminin au shopping.

Résolution numéro 2: Si tu faillis à la résolution numéro 1, ton rôle est d’approuver sans réserve tout ce que l’individu de sexe féminin fera, de lui tenir ses achats et de te taire si on ne te demande pas ton avis.

Depuis que j’ai adopté ces deux règles de conduite, je suis un homme beaucoup plus heureux…. surtout quand j’arrive à ne pas entrer dans la zone dangereuse de mise en application de la Résolution 2.

Ce que je veux vous dire, c’est que si nous autres hommes n’étions pas totalement bornés, nous comprendrions ce que toute femme normalement constituée voit de manière claire et distincte: il ne faut pas blâmer Pallin d’avoir dépensé 150000 dollar mais la féliciter de son sens de la mesure. Si vous ne me croyez pas, donnez à n’importe quelle femme une carte bancaire à débit illimité et demandez-lui de s’habiller et d’habiller cinq marmots avec. Si elle ne claque pas le million dans la journée, vous êtes tombé sur un homme déguisé. Personnellement je pense, et je suis persuadé que les femmes dans la salle accepteront ce constat objectif, qu’en ne dépensant que 150000 dollar, Mme Pallin a fait preuve d’un sens de la mesure, d’une responsabilité budgétaire, dignes du meilleur ministre des finances. La moindre des choses est de porter cette qualité à son crédit. Nous pouvons reprocher à Sarah Pallin, ses idées idiotes sur la drosophile, son créationnisme, ou sa méconnaissance totale du monde extérieur à Wassilla, je ne crois pas que nous puissions désormais nous moquer de son talent pour le contrôle d’un budget. Je serais une femme américaine, même de gauche, pro-avortement et diplômée de Harvard, je crois que des attaques aussi bassement machistes et dénotant une méconnaissance si typiquement masculine de ce qu’est le shopping m’inciteraient à voter pour le ticket Pallin/McCain. Comment pouvez-vous espérer qu’un homme qui ne comprend pas le shopping comprenne quoi que ce soit aux problèmes des femmes? Franchement, ce Barack Obama serait mieux inspiré de changer de sujet….

Update du 31/10/08: à propos de la discussion plus ou moins sérieuse des commentaires, je découvre via le Monolecte ce post sur les femmes qui sont seules parce qu’elles ont réussi leur vie professionnelle. Pertinent (et triste), le constat fait par Agnès dans les commentaires que souvent quand un homme réussit c’est grâce à une femme dévouée alors qu’une femme réussit [presque] toujours malgré sa famille proche.