Hady Ba's weblog

Justice pour Karim Wade

Posted in Sénégal by hadyba on octobre 31, 2012

Justice comme dans « le glaive de la justice », bien sûr 🙂

Cette série de posts de ce blog devrait vous convaincre que la seule place où devrait légitimement se trouver Karim Wade en ce moment est en prison.

Il est donc compréhensible que cet article me rende particulièrement joyeux:

Le procureur spécial chargé de la Cour, Alioune Ndao, vient de lancer un mandat d’arrêt international à son encontre, a révélé le quotidien L’Observateur.

Karim Wade, «ministre du ciel et de la terre», comme l’avait surnommé la presse sénégalaise, devra répondre de l’origine de sa fortune.

En juillet dernier, le fils de l’ex-président du Sénégal avait déjà été convoqué à la Section de recherche de la gendarmerie nationale, où il a été interrogé par les enquêteurs sous la houlette du capitaine Ibrahima Mbow. Deux auditions qui ont duré plus de deux heures chacune.

Le quotidien L’Observateur explique que des vérifications faites par les gendarmes à la suite de sa première audition auraient permis de découvrir 767 millions de francs CFA (environ 1,6 million d’euro), versés dans les deux différents comptes de l’ancien ministre.

Interpellé sur ces versements, Karim Wade avait déclaré au cours de sa seconde audition, que l’argent lui a été offert par son père, Abdoulaye Wade (au pouvoir de 2000 à 2012).

Ceci dit, la perspective de voir Karim en prison est quand même un peu effrayant parce qu’il n’y a pas si longtemps, j’écrivais ici même :

Je m’engage solennellement, si jamais le fric volé par la famille Wade est rapatrié et si un membre de la famille Wade va en prison, à ne plus jamais écrire quoi que ce soit de négatif envers le Président Macky Sall et à faire activement campagne pour sa réélection.

Je suppose que si Karim va en prison et si l’argent que sa famille et lui nous ont volé est récupéré, je n’aurais plus d’autre choix que de prendre ma carte de l’APR et de me faire l’hagiographe officiel de ce Génie du Sahel, de ce visionnaire dodu, de ce grand géologue doublé d’un fin néanmoins gros politique qu’est son excellence le Président Macky Niaangal Sall kor Ndèye Marème Faye, Bur Siin ak Senegal.

 

Publicités
Tagged with: , ,

Engagement solennel

Posted in Sénégal by hadyba on septembre 9, 2012

Apparemment l’État du Sénégal a porté plainte, à Paris, contre les rejetons corrompus de notre très corrompu ancien président, Maitre Abdoulaye Wade:

Le Sénégal va porter plainte devant les juridictions françaises contre Karim Wade et Sindiély Wade, dans le cadre de la traque de ses biens. Ces enfants de l’ancien Prési­dent Abdoulaye Wade ont été respectivement, entre autres, mi­nistre d’E­tat, ministre des infras­tructures, de la Coopé­ration internationale, de l’E­nergie et Déléguée générale adjointe au Festival mondial des arts nègres (Fesman) tenu à Dakar en décembre 2010. De fortes présomptions de dé­tournement de biens publics sénégalais pèsent sur ces anciens conseillers spéciaux du Prési­dent Wade qui n’ont jamais répondu de la gestion des différents portefeuilles que leur père les avait confiés.

Source

Par ailleurs je vois que l’IGE demande que Mme Sindiely Wade soit poursuivie pour sa gestion désastreuse du FESMAN. Pour rappel, la gestion du FESMAN par Sindiely Wade, c’est ça:

Pis, la participation d’un Etat-ami du Sénégal d’un montant de 2 milliards auraient disparu entre les mains du chef de l’Etat sortant, Me Abdoulaye Wade. Le reliquat de cette participation, 250 millions, aurait été reçu par… sa fille Sindjély, sans que l’on sache comment ils ont été utilisés. La participation à hauteur d’un (1) milliard d’un autre Etat-ami aurait atterri entre les mains de Sindjély sans que les autorités du Fesman n’en voient la couleur. La fille du président sortant aurait accepté de rembourser le milliard en question, même si son père de président sortant aurait dit aux vérificateurs de l’Ige que cet argent avait été donné à Sindjély ” en sa qualité de fille du chef de l’Etat ” .

Je m’engage solennellement, si jamais le fric volé par la famille Wade est rapatrié et si un membre de la famille Wade va en prison, à ne plus jamais écrire quoi que ce soit de négatif envers le Président Macky Sall et à faire activement campagne pour sa réélection.

Prison Time

Posted in Sénégal by hadyba on avril 21, 2012

Notre seule préoccupation en ce moment, en tant que citoyens, c’est que ce genre de rapports soient transmis à la justice et que cette dernière applique les lois de la République. Si le Président de la République les reçoit, il n’a aucun droit ni aucune raison de les garder pour lui. Sauf à être lui-même corrompu.

Le magazine dakarois du jeudi, La Gazette, dans sa parution d’hier, révèle que le rapport d’audit du Festival mondial des Arts nègres (Fesman), démarré par le régime sortant, est sur la table du président Macky Sall.

Extraits:

Le magazine révèle que que l’argent public avait été dépensé avec une  » une désinvolture et légèreté  » coupables. Le journal relève, en particulier, la section dépenses en location de voitures : 3 milliards pour une durée de 20 jours portant sur… 15 voitures, soit  » un paiement journalier de l’ordre de… 200 millions par véhicule loué  » (sic !). Au chapitre des micmacs financiers de haut vol décelés, le virement de 15 milliards dans le compte de Loum Diagne (l’ami de Wade dont on disait qu’il allait l’héberger après sa défénestration du palais de la République) issus d’un prêt de la Banque islamique de développement (Bid) au Trésor public (re-sic !).

Pour info, 1 euro est égal à 655, 95 F CFA ce qui fait que ces brigands ont prétendument loué chaque voiture à 304 898,03 euros par jour. À ce prix, j’aurais sans doute pu acheter des voitures à Paris, les apporter à Dakar, les leur louer  puis les offrir aux nécessiteux tout en réalisant une plus-value.

En plus, non seulement la famille Wade était corrompue jusqu’à la moelle, mais en plus ils ne prenaient même pas la peine de dissimuler quoi que ce soit. Ils volaient ouvertement notre argent sans même un semblant de justification comptable:

Pis, la participation d’un Etat-ami du Sénégal d’un montant de 2 milliards auraient disparu entre les mains du chef de l’Etat sortant, Me Abdoulaye Wade. Le reliquat de cette participation, 250 millions, aurait été reçu par… sa fille Sindjély, sans que l’on sache comment ils ont été utilisés. La participation à hauteur d’un (1) milliard d’un autre Etat-ami aurait atterri entre les mains de Sindjély sans que les autorités du Fesman n’en voient la couleur. La fille du président sortant aurait accepté de rembourser le milliard en question, même si son père de président sortant aurait dit aux vérificateurs de l’Ige que cet argent avait été donné à Sindjély  » en sa qualité de fille du chef de l’Etat  » .

La place de ces gens là est en prison et nulle part ailleurs et c’est à nous de nous assurer qu’il en soit ainsi si la justice et l’exécutif ne font pas leur travail.

Source

Fier de notre Eglise

Posted in Politique, Religion, Sénégal by hadyba on décembre 26, 2009

Il y a presque un an, j’écrivais la chose suivante:

Enfin la chose qui m’avait le plus choqué, c’était que les élites religieuses, à l’exception notable de l’Église Catholique Sénégalaise, avaient résolument trahi le petit peuple.

Apparemment, Maitre Wade, notant que si sa corruption des élites religieuses musulmanes portait ses fruits, celle du clergé catholique ne servait à rien, s’est fait menaçant, reprochant aux catholiques leur ingratitude. Ce à quoi, Abbé André Latyr Ndiaye, curé de l’Ile de Gorée, prit sa plus belle plume pour répondre:

«La communauté chrétienne n´a envers personne une dette de reconnaissance, sinon envers Dieu seul !

[…]

Se désoler ou s’indigner de ne pas recevoir assez de marque de reconnaissance de la part de la communauté chrétienne du Sénégal, relève de la vantardise et d’une boulimie de louanges. L’orgueil pue dans les chaumières des paysans comme dans les palais des rois et des gouverneurs savamment désinfectés tous les jours »

Le reste de la lettre se trouve ici.

Mais le plus beau dans l’histoire, c’est que de retour à Dakar, le Cardinal Théodore Adrien Sarr a apporté son soutien à son subordonné. Personnellement, j’adore par dessus tout son sibyllin:

« si l’occasion se présente, l’Église n’hésitera pas se prononcer et donner sa position sur des faits qui vont dans la bonne marche de notre pays »

Traduction: Si Wade ne reçoit pas de compliments de la part de l’Église, c’est juste qu’il n’a encore rien fait qui le mérite mais si jamais…

Les catholiques sénégalais ont vraiment de quoi être fiers. Même moi qui suis musulman, je suis fier de notre Église du Sénégal.

Révolution verte

Posted in Politique, Sénégal by hadyba on mai 21, 2009

Vous vous souvenez de ceci?

Notre président a donc convoqué en grande pompe les gouverneurs et préfets des régions et départements du pays. Une fois que ces derniers sont venus, vêtus de leur tenue d’apparat, notre président leur a dit que pour faire éclater la vérité à la face du monde, le Sénégal n’allait pas se contenter de réaffirmer l’absence totale de famine dans notre beau pays, non, le Sénégal fera mieux. Le Sénégal va carrément engager un combat sans merci afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. Calomniateurs de tous pays, le Sénégal vous fera honte et prouvera votre forfaiture! Bien évidemment, cette importante réunion-de-non-famine a été filmée et abondamment retransmise à la télé. Et tenez vous bien, dès le lendemain, mon président, qui je vous le rappelle en plus d’être révéré par moi est officiellement un libéral, a inauguré une ferme privée et s’est déclaré ému que le patronat sénégalais ait décidé de prendre la tête du combat contre la famine (qui je vous le rappelle est un non problème au Sénégal et inventé de toute pièce par des journalistes jaloux des succès du Sénégal) et pour l’autosuffisance alimentaire.

Voici le résultat!

La Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance n’a pas produit les effets escomptés. Et, même si le Président Wade rappelle que la Goana a permis de produire 350 000 tonnes d’arachide, représentant la moitié des importations du Sénégal, il se désole, pour autant, de constater que l’argent investi n’a pas permis le succès attendu.

Tagged with: , , ,

Gouvernement Bis

Posted in Oh my God!, Politique, Sénégal by hadyba on mai 3, 2009

On dirait que c’est plus grave que je ne le pensais: notre banana republic a enfin un premier ministre digne de notre président!

Et dire qu’un de mes amis m’a dernièrement reproché de qualifier le gouvernement du Sénégal de Bande de Gangsters!

Révolte des imams au Sénégal

Posted in Religion, Sénégal by hadyba on janvier 15, 2009

Un certain nombre de choses m’avait choqué quand j’étais à Dakar au printemps dernier.

D’abord, il y avait le fait que mes pairs, je veux dire les gens jeunes, urbains et gagnant plutôt plus d’argent que la majorité semblait totalement déconnecté des souffrances de la population. J’étais venu à Dakar à un moment où sévissait plus ou moins une famine mais nous passions notre temps dans des restau où nous dépensions pour un repas assez d’argent pour nourrir une famille de 12 personnes. Et quand je disais que cela me paraissait légèrement cher, j’étonnais tout le monde.

Ensuite, il y avait le coté surréaliste du débat public. Les gangsters qui nous dirigent [et qui, rappelons-le, ont été démocratiquement élus par le peuple qui, en ce moment-là, crevait de faim] passaient leur temps à se déchirer dans la presse, parlant de milliards qui avaient été détourné comme si c’était là une chose normale et argumentant sur le fait que ce serait telle personne plutôt que telle autre qui aurait volé l’argent public. Il y a toujours eu de la corruption au Sénégal mais jusqu’à l’avènement de Wade, il y avait un certain décorum républicain qui faisait que les choses gardaient des proportions raisonnables et surtout que tout le monde était intimement convaincu, à tort ou à raison, que quiconque se ferait prendre la main dans le sac irait en prison. Avec Wade et sa manie de se comporter comme si les dépenses publiques étaient de l’argent qu’il sortait directement de sa propre poche, les officiels ont perdu tout sens de l’État et se comportent comme de vulgaires affairistes, avec le langage et les modes de pensée qui vont avec. Un exemple illustrera parfaitement le climat que je cherche à vous faire saisir. Quand j’y étais, la presse internationale et locale avait dénoncé un début de famine dans les campagnes. La réaction de Wade, après qu’il avait dénoncé une honteuse calomnie, avait été de dire qu’il offrait 10 milliards de Francs CFA au monde paysan. Vous avez bien lu, il offrait cette somme; c’est l’expression exacte qui a été employé partout. Le pire, c’est que la déliquescence des idées républicaines était telle que personne, ni dans la presse, ni dans l’opposition n’a fait remarquer ce simple fait qu’en République, il n’y a pas d’argent à offrir mais un budget que le chef de l’état dégage pour mener telle ou telle politique, que cette politique soit socialement motivée ou non, les citoyens ne sont en aucun cas des mendiants à qui l’état et a fortiori le président de la république offre quoi que ce soit. Fondamentalement, je n’ai aucun respect pour Maitre Wade parce qu’il a démoli méthodiquement le peu de formalisme républicain qui existait au Sénégal ouvrant ainsi les portes à tous les excès.

Enfin la chose qui m’avait le plus choqué, c’était que les élites religieuses, à l’exception notable de l’Église Catholique Sénégalaise, avaient résolument trahi le petit peuple. Les relations entre le pouvoir temporel et les confréries musulmanes ont toujours été assez complexe dans l’histoire du Sénégal. Pendant la colonisation, les confréries avaient certes fait allégeance aux nouveaux maitres français, mais dans le même temps, elles avaient contribué à l’élaboration de ce qui deviendra la nation sénégalaise en promouvant un mode de vie alternatif à la pure et simple assimilation voulue par les colons et en permettant le brassage entre les nouvelles élites occidentalisées et le reste de la population via les dahira et autres rassemblements religieux. Après l’indépendance, des chefs religieux aussi influents que Abdoul Akhad Mbacké ou Abdoul Aziz Sy ont apporté un soutien plus ou moins affiché au pouvoir socialiste mais en gardant une liberté de parole qui leur permettait à l’occasion de relayer les souffrances des plus pauvres qui constituaient la majorité de leurs disciples. En arrivant au pouvoir, Maitre Wade qui connaissait leur potentiel de nuisance a littéralement inondé d’argent la moindre autorité religieuse du pays et a affiché un mépris souverain pour la laïcité*. Je savais que nos familles religieuses étaient hautement corruptibles, même le cynique que je suis ne s’attendait pas à ce qu’elles le fussent à ce point. Dans tout le pays, leurs disciples mourraient littéralement de faim et personne ne pipait mot! Bien au contraire, tous les chefs religieux musulmans louaient le chef de l’état dès qu’un micro leur était tendu. Seule l’Église catholique par la voix de ses évêques avait émis ce qui pouvait vaguement ressembler à une critique claire [ce qui lui a valu mon éternelle admiration… et le règlement d’un litige foncier par décret présidentiel. Tant il est vrai qu’un corrupteur essaie toujours de corrompre!]

Depuis mon retour, j’étais donc totalement sceptique sur le potentiel révolutionnaire de la religion musulmane au Sénégal et craignait plus que jamais des émeutes sanglantes et incontrôlables vu le discrédit dans lequel toutes les élites (intellectuelles, politique, religieuse etc) locales se trouvent. Je suis intimement persuadé que Wade est en fin de règne. Il a trahi tous les espoirs qui avaient été placés en lui, sa corruption et son incompétence sont telles qu’il n’y a tout simplement plus assez de ressources pour acheter la paix sociale. Les pauvres vont de plus en plus voir leurs enfants mourir de faim et cela, personne ne le supporte stoïquement. Ce qui m’inquiète, c’est que personne ne paraît capable de canaliser le mécontentement populaire quand il éclatera.

Tout ceci semble assez stressant mais il s’est passé la semaine dernière quelque chose qui me redonne un peu d’espoir. Vous savez sans doute que la semaine dernière, c’était la fête de l’Aïd. A l’occasion de cette fête, il y a eu un rassemblement d’imams au palais présidentiel pour quémander (et recevoir) l’aide du président de la République; ce qui est proprement honteux. D’autres imams quant à eux ont choisi de se comporter honorablement. Dans toute la grande banlieue de Dakar, dans les quartiers les plus pauvres et les plus populeux, les populations se sont soulevées et ont manifesté dans le calme en réclamant la fin de la misère économique dans laquelle ils croupissent, une baisse effective des prix des produits de consommation courante et ont décidé que toutes les familles de la localité allaient refuser de payer leurs factures d’électricité jusqu’à ce que la sinistre SENELEC leur présente des prix raisonnables**. Et vous savez quoi, ce mouvement de désobéissance civile, pour l’instant non violent, a été orchestré à partir des mosquées de la banlieue par d’obscurs imams qui se trouvent être pour la plupart des fonctionnaires (enseignants, flics etc…) à la retraite. Le plus beau, c’est que ces imams ont décidé de rencontrer officiellement l’église catholique sénégalaise parce que tout ceci n’est en aucun cas une promotion de l’islam politique mais le cri de responsables locaux qui relaient les souffrances de leur communauté et exigent que ceux qu’ils ont élu fassent enfin leur travail ou bien se démettent. Mes amis me disent que dans tout le pays, les imams se sont montré solidaires de leurs collègues de la banlieue dakaroise durant leur prêche de l’Aïd et ont exigé que les autorités politiques s’occupent véritablement des problèmes de la population sénégalaise. Et bien évidemment, les autorités gouvernementales paniquées ont envoyé un aréopage de nos honorables députés à la rencontre de ces leaders d’opinion. Je ne sais pas encore comment toute cette histoire va se terminer mais j’avoue que cela m’a légèrement remonté le moral sur la capacité de notre peuple à se faire entendre.

Juste pour le plaisir, vous pouvez lire ce papier très factuel de Sud qui raconte la manif…. Et pour vraiment vous amuser, lisez-donc cette interview de cet imam vendu à Wade qui essaie de trouver des arguments pseudo-théologiques pour expliquer que des imams sunnites ne devraient jamais au grand jamais manifester et que ce serait là l’apanage des imams chiites que de se syndiquer et de faire de la politique!

……………….

* Rings any bell?

**Ma mère m’apprenais hier (samedi donc, j’écris ça du fonds de mon lit de malade ce dimanche) par exemple qu’ils avaient reçu une facture d’un montant égal à environ trois fois le salaire minimum local. Bien évidemment, ils ne vont pas tout payer, mon génie de mère ayant décidé d’estimer elle-même un prix acceptable, de le payer puis de voir venir!

Article original le 15/12/08 ici.

Tagged with: , ,