Hady Ba's weblog

Charlie, Norbert et moi

Posted in France by hadyba on novembre 5, 2011

Puisque demain c’est l’Aïd et que je vais passer ma journée à écrire au lieu d’égorger mon mouton dans ma baignoire comme tout bon musulman, autant que je prenne un peu de temps pour écrire sur un sujet éminemment « religieux » histoire de me souvenir que je fais encore partie de la communauté musulmane française …

Commençons par une histoire profane. En janvier 2010, j’étais invité à une conf’ à Dakar alors que mon titre de séjour avait expiré. Normalement, quand tu es étranger en France, tu ne voyages pas quand ton titre de séjour a expiré parce que tu sais qu’on ne te laissera pas rentrer. J’appelais quand même l’ambassade de France à Dakar, leur dit que j’arrivais avec un titre de séjour ayant expiré et qu’il me faudrait un visa de retour pour revenir. Ils me répondirent « Oh, mais venez donc ! » Je vins, fis ma conf’, me rendis au Consulat et me vis plus ou moins refuser le visa.  Après moultes péripéties que je vous épargne, mon labo intervint, je reçus mon visa et revint en France.

Mes amis choqués par l’attitude du consulat me demandèrent de bloguer mes aventures.  Je ne pus me résoudre à le faire. Certes, les gens du Consulat s’étaient incontestablement mal comportés avec moi. Ceci dit, j’avais l’impression que je les avais manipulés et que ç’aurait été de la mauvaise foi que de prendre leur attitude envers moi comme illustration des horreurs qu’ils font subir aux demandeurs de visa. En venant à Dakar, je savais qu’au vu du climat et de la politique d’immigration actuels, ils refuseraient de me délivrer rapidement un visa même si j’avais tous mes papiers en règles. Il était inenvisageable pour eux qu’un africain prît le risque de se déplacer alors que son titre de séjour avait expiré. Moi même, je ne l’avais fait que parce que j’avais la certitude absolue que le CNRS me soutiendrait sur ce coup là. Je bossais sur un projet important et à ce moment là, me remplacer l’aurait retardé. J’aurais travaillé dans le privé ou sur quelque chose de moins important, j’aurais fait comme tout le monde et aurais sagement attendu de recevoir mon nouveau titre de séjour avant de me déplacer. Mon déplacement donc était en partie une provocation. Je l’ai fait parce que je pouvais me le permettre. Pas pour des questions de principes comme je le laissais croire à mes amis. Il aurait été ignoble que j’en fasse un post de blog illustrant mon courage face à l’adversité consulaire française. Cela ne veut pas dire que les gens du consulat se sont bien comportés avec moi, loin de là. Juste que j’avais agi en attendant certaines conséquences et que je devais les subir sans faire semblant qu’elles étaient inattendues.

Maintenant ce post peut devenir religieux🙂 . La semaine dernière, le journal Charlie Hebdo, choqué, mais alors là absolument choqué que ces tunisiens que la France avait libérés de la dictature de Ben Ali et les Libyens que BHL avait initié à la philosophie française, aient osé respectivement voter pour un parti religieux et proclamer la charia, décida de donner une bonne leçon à tous les musulmans en invitant Mahomet comme réd-chef. Je n’ai franchement pas compris ce que Mahomet était censé faire dans ce numéro et j’avoue que je m’en fiche. Mon avis, avant même de lire ce numéro était que c’était une manœuvre facile surfant sur l’islamophobie de la société française pour renflouer les caisses du magazine et se donner un brevet de courage journalistique. Tout le monde sait que la plupart des musulmans n’aiment pas que l’on représente des images du prophète. Ce numéro était donc sûr d’offenser la majorité des musulmans. De plus que des français qui pendant des décennies avaient soutenu ou en tout cas s’étaient accommodés des pires dictateurs du monde arabe poussent de cris d’orfraie parce que 40% des tunisiens votent pour un parti certes religieux mais qui avait au moins eu le courage de lutter contre la dictature était pour le moins insultant. Ce que les français Charlie Hebdo en tête, nous disent, c’est : on s’en fout que vous vous fassiez torturer, tant que vous ne pratiquez pas ouvertement votre religion et ne compromettez pas nos vacances à 400 euros, ça nous va. Mais je digresse. Charlie Hebdo était sûr de choquer et d’offenser les musulmans, il voulait nous choquer et surtout, il attendait de pied ferme les menaces de mort pour jouir de son statut de journal courageux dont les dessinateurs sont menacés par ces méchants musulmans. Malgré tout, la veille de la sortie du numéro, une carpette souriante de la Mosquée de Paris est passée à la télé pour dire : « Mais non, vous n’y pensez pas, j’ai vu les dessins, je ne suis pas du tout choqué. L’islam est une religion de paix et nous sommes des musulmans modérés qui pratiquons l’islam de France. » Ou une quelconque connerie approchante. Boubekeur et ses affidés ont compris que pour la presse française, un bon musulman est un musulman qui s’excuse de ne pas boire de vin et de ne pas manger de porc.

Bien sûr, la réaction est arrivée ; dépassant les attentes les plus folles de Charb et de ses collaborateurs. Deux andouilles, certainement musulmanes, ont jeté un cocktail molotov dans les locaux de Charlie Hebdo détruisant tout. C’est inexcusable. La place de ces mecs est en prison et encore, ils ont de la chance que je ne décide pas, ils se retrouveraient dans un des cercles de l’enfer que je réserve aux idiots musulmans qui tombent dans des panneaux aussi énormes ! A condition bien évidemment qu’ils soient musulmans : si on découvre que ce sont des nazillons qui voulaient discréditer les musulmans, je les remercierait du fond de mon cœur de ne pas être musulmans.

Parce que pour l’instant, s’il est probable que ces mecs sont des musulmans, rien n’est certain. Ce qui n’empêche bien évidemment pas toute la France islamophobe de crier à l’attaque intolérable contre la liberté d’expression et à faire de Charlie le symbole de la menace obscurantiste qui plane sur les valeurs occidentales.

J’ai beau être musulman, je sais une ou deux choses sur la liberté d’expression. Et je pense que l’intelligentsia française a, en l’occurrence besoin de mes lumières africaines. La liberté d’expression menacée et le courage journalistique, c’est Norbert Zongo pour moi. Ce mec vivait au Burkina Faso, dictature soutenue par la France. Apprenant que le frère du président avait assassiné son propre chauffeur, il se mit à enquêter. Long story short, la garde présidentielle burkinabée l’assassinat en même temps que trois autres personnes dont le seul tort était de se trouver dans sa voiture et on retrouva leur corps calcinés. En initiant son enquête, Zongo savait que sa vie était en danger. Mais il ne le faisait pas pour emmerder François Compaoré. Tout ce qu’il voulait c’était informer son peuple sur ce qui se passait comme c’était son métier. Ce n’était pas un jeu, il faisait son devoir en prenant des risques. Et surtout, il ne tapait pas sur les plus faibles, non. Il s’intéressait aux turpitudes de l’élite de son pays. Charlie Hebdo qui tape sur les musulmans à partir de la France n’a rien à voir avec Norbert Zongo. Le président français actuel tout comme ses ministres de l’intérieur ont leurs moments d’islamophobie bien documentés. Charlie Hebdo qui met en scène le prophète énerve les musulmans certes mais est sûr de bénéficier du soutien de toute l’intelligentsia française et de se faire protéger par la police française qui, Ô surprise, a également ses moments de xénophobie bien documentés. Alors, I’m not impressed. Se faire brûler un siège (que les assurances rembourseront certainement) ne me paraît pas cher payé pour un tel branding. C’est certes plus que ce à quoi ils s’attendaient mais bon…  Je réserve mon admiration et ma compassion à des gens comme ceux à qui Al Jazeera consacre cette série documentaire ou alors, à la rigueur, aux gens de Médiapart ou du Canard qui n’ont pas peur de déplaire aux puissants de leur pays. Franchement, faire de Charlie le héraut de la liberté d’expression en France me parait insultant pour ce qui reste de la presse hexagonale.

Bruce Crumley chef de bureau de Time Mag a eu à peu près la même réaction que moi et ça lui a valu d’être accusé de dire à la fille violée qu’elle n’avait qu’à pas porter de minijupe. Je trouve que la comparaison est ignoble. Quand je vais à Dakar en sachant que mon titre de séjour a expiré ou quand Charlie Hebdo fait un buzz de trois jours sur son Charria Hebdo à venir, c’est de la provocation faite pour susciter une réaction dont nous savons que nous sommes en mesure de la neutraliser. Quand une fille porte une minijupe, elle s’habille selon son bon vouloir et ne s’attend absolument pas qu’un DSK se sente autorisé à lui sauter dessus. Les situations n’ont rien à voir. Si la comparaison vous vient à l’esprit parce que je dis d’une provocation que c’est une provocation, je me demande si vous ne pensez pas un peu que les prostituées qui se font violer l’ont quand même un peu cherché.

Bon c’était ma défense et illustration de mon obscurantiste religion à l’occasion de l’Aïd, je retourne à des choses plus amusantes. Bonne fêtes à tous ceux qui ont une baignoire où égorger un mouton..

PS : L’hommage d’Alpha Blondy à Zongo

62 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Le Monolecte said, on novembre 6, 2011 at 12:41

    Excellent.
    Ce qui me fait regretter une fois de plus de ne te connaître que par clavier interposé.

    Mais, quand même, pour le mouton, tu pourrais faire un petit effort…
    un peu comme moi, qui va bien finir par m’entraîner à dégoupiller un canard, un de ces quatre, pour m’intégrer à fond au bled😉

  2. poussant said, on novembre 6, 2011 at 7:39

    Merci pour cet article ! Tout est dit sur cette médiacratie ambiante ..Au plaisir de te lire😉

  3. Toupidek said, on novembre 6, 2011 at 8:53

    Bien d’accord. En découvrant, avant sa sortie, la une de Charlie, je me suis demandé pourquoi ils éprouvaient le besoin de raviver les passions, pourquoi leur priorité – en ces temps de crise économique – était de contribuer à banaliser la caricature de l’islam en le réduisant aux intégristes ; de la provocation, bien sûr, mais ça a toujours été le fonds de commerce de Charlie et j’acceptais ces dérives souvent nauséabondes et généralement, surtout, stupides, au nom de la liberté d’expression. Tout de même, je me disais que, jouer avec des allumettes dans un environnement prêt à s’enflammer, c’est con et irresponsable…

  4. movitcity said, on novembre 6, 2011 at 10:17

    Toutes les religions font quotidiennement la preuve qu’elles sont dangereuses
    La France d’après guerre était une France très catholique, on pourrait même considérer qu’elle était assez « intégriste ». On allait à l’église avec un fichu sur la tête en respect pour Dieu. Ma mère qui se disait athée, le portait malgré tout dès qu’elle sortait. Cela aurait inconvenant de sortir cheveux au vent. Par la morale et les modes de vie, la religion catholique dictait les comportements. Même après guerre on se cachait d’être juif ou athée… ou alors on était communiste.
    Jusqu’en 1968, les cours de catéchisme au collège étaient intégrés à l’enseignement, le curé habitait l’établissement où il déambulait dans sa noire soutane. Pourtant mon collège était public et en plein centre de Paris. Mon père avait été obligé de demander que je sois exempté du catéchisme par dérogation et je passais cette heure-là en perm, comme les élèves asthmatiques pour les cours de gym. La communion était une grande fête pour tous les élèves, j’en étais exclu de fait. Tous les gosses portaient une croix au cou et quand j’ai voulu arborer une broche du célèbre signe du Mouvement Contre l’Armement Atomique j’ai été exclu du collège car j’affichais ostensiblement des opinions politiques….
    La France catholique d’avant 68 était une chape de plomb sur nos jeunes épaules. Même sur celle de mes petits amis d’alors qui furent les plus virulents à se débarrasser de cette religion qu’ils avaient pourtant si bien suivie.
    On peut au moins reconnaitre à 68 d’avoir balayé cet obscurantisme catholique pour ouvrir d’autres horizons. Nous n’avions plus à nous cacher de n’être pas catho mais simplement athées. Malgré cette oppression catho, j’ai toujours considéré que chacun était libre de croire au dieu qu’il voulait dès lors qu’il ne m’imposait pas ses croyances.
    Aujourd’hui, je ressens que progressivement monte la pression sournoise des religions sur mon quotidien. Libérée, après 68, de la nécessité de faire allégeance au catholicisme, la religion juive s’est redéployée. J’ai vu mes amis subitement rentrés dans le rang de Leur religion et interdire toute allusion critique, toute plaisanterie sur le sujet religieux.
    Puis la religion musulmane s’est progressivement implantée dans le paysage quotidien. Au début, il n’était question que d’éviter le porc comme on évitait la viande pour les végétariens. Mais les relations se sont durcies au point que nous nous sentions coupables que nos enfants aiment le saucisson à la cantine, au point que les questions d’élaboration de repas équilibrés disparaissent derrière le droit d’exercer sa religion.
    Comme depuis toujours, ces 3 religions se bouffent le nez et empoisonnent de leurs arguties les relations que les peuples devraient entretenir dans la paix. Il sera bientôt impossible de ne pas prôner un dieu et une religion.
    Je comprends la réaction de Charlie Hebdo et vous êtes malhonnête de ne pas vous reporter à ce qu’ont dit les membres de leur rédaction. En leur prêtant l’intention de se faire un coup de pub, vous justifiez les violences contre les athées.
    De plus en plus il est déconseillé, voire interdit, de dire ou de faire ceci ou cela, uniquement parce qu’une religion pourrait en être offusquée.
    Avec cette affaire de Charlie, il est question de la liberté, de cette liberté difficile à conquérir et à préserver. Si nous n’y prêtons pas attention, il sera bientôt justifié de frapper toute personne qui ne croit en aucun dieu dès lors qu’il aura eu le culot de relever le ridicule, et le danger, des religions.
    L’augmentation des écoles privées confessionnelles et la déconfiture de l’école publique montre la perte de référents républicains dans notre vie politique et dans la gestion de notre pays. Les écoles privées confessionnelles ne présentent aucune avancée pédagogique innovante mais bien au contraire un retour à des méthodes archaïques ou à la diffusion d’idéologies obscurantistes, anti-scientifiques et partisanes. De son côté, l’école publique pêne à intégrer la diversité sociale des enfants, à pratiquer une pédagogie contemporaine et à promouvoir des connaissances
    La prégnance des religions commence à se faire intense même à Hong Kong qui a toujours su faire preuve de neutralité mais où, depuis 10 ans, différentes églises protestantes mènent de grandes campagnes de conversion, créant des réseaux d’intérêts qui ne sont pas tous moraux, loin s’est faut. Là aussi, vous perdez vite des amis qui subitement vous regardent comme des ennemis d’avoir osé proférer des doutes sur l’existence de dieu. Ceux qui ne cesse de recruter de nouvelles brebis, vous interdisent, au nom du « droit de croire » d‘exprimer votre athéisme qui est une « insulte aux religions ».
    Les religions empoisonnent notre société, voilant les véritables intérêts de leur agissements.

  5. Elias said, on novembre 6, 2011 at 12:19

    Je ne suis pas fan de Charlie hebdo, mais l’accusation d’islamophobie à leur encontre me paraît injuste. Ils bouffent au moins autant de curé que d’imam …Si on tient à leur attribuer une phobie ce serait plutôt de la religio-phobie.

  6. hadyba said, on novembre 6, 2011 at 12:29

    @Movitcity: Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il faille empêcher les religieux de faire la loi mais franchement, je ne crois pas que deux crétins qui réagissent à un numéro provocateur destiné justement à faire hurler les musulmans soient une grave menace à la liberté d’expression: c’est du droit commun.

    @Agnès & Poussant: Merci. Agnès: qui sait, peut être qu’on aura l’occasion de se croiser soit dans le sud ouest, soit à Paris. Failli aller à Toulouse il y a quelques mois et pensais t’écrire si je me trouvais dans le coin mais le voyage n’a finalement pas eu lieu. (Euh, tu habites près de Toulouse, non?)

    @Toupidek:  » jouer avec des allumettes dans un environnement prêt à s’enflammer, c’est con et irresponsable… »

    Oui et jouer les étonnés après que l’incendie se soit déclenché, c’est de la mauvaise foi

  7. hadyba said, on novembre 6, 2011 at 12:33

    @Elias: OK sur la religiophobie de Charlie. Ils jouent juste sur l’islamophobie actuelle pour marquer des points cheap, renflouer leurs caisses et être en même temps subversif et mainstream.

  8. Alain said, on novembre 6, 2011 at 12:56

    Ca te touche personnellement ou quoi ? Parce que sans l’attentat franchement … C’est surévalué tout ça.🙂

    De toute façon Rached Ghannouchi et ses amis ont fait marche arrière
    http://www.atlasinfo.fr/La-religion-sera-absente-de-la-Constitution-tunisienne-assure-Ennahda_a22414.html

    Ils ont le droit de caricaturer Ghannouchi ?

  9. aymeric said, on novembre 6, 2011 at 1:21

    Le principe de ce numéro de charlie était d’une bêtise auto satisfaite crasse, très représentative de cette arrogante beauferie bistrotière, pleine de certitudes et de mépris pour l’autre, que fustigeait justement charlie il y a une trentaine d’années.

  10. Louise said, on novembre 6, 2011 at 1:28

    merci pour cet article.

    La semaine précédente sur le même sujet, CH avait fait une couverture avec DSK entouré de 4 ou 5 femmes vêtues de bleu et voilées, (je ne retrouve plus le lien où j’ai vu cette couverture) il disait , de mémoire, « il n’y a plus que là où on est tranquille; »

    Cette couverture est passé inaperçue , sans doute DSK ne fait plus vendre, il fallait faire plus gros et surtout le faire savoir. Dès le mardi la couverture circulait beaucoup sur la toile comme pour saluer l’exploit.

  11. PHILCO said, on novembre 6, 2011 at 2:29

    Bien d’accord avec la maieure partie de votre écrit: sur l’opportunisme de Charlie hebdo, sur la disproportion entre l’acte lui-même et sa résonnance médiatique. S’il s’était agi d’une moquerie sur le Dalai lama suivi d’un acte semblable en aurait-on seulement entendu parler???
    Ceci dit aucune religion ne doit pouvoir être épargnée par la critique ou la caricature aussi conne (caricature) soit-elle.

  12. Kalilooela said, on novembre 6, 2011 at 2:45

    Autant l’article en soi dit tout un tas de choses qui me paraissent justes, autant je préfère et de loin la réaction de Movitcity, Toute religion a un fond de prosélytisme qui pue à 100 mètres. Il faut étudier de manière indépendante et approfondie pour voir comment les successeurs de Mahomet ont perverti son enseignement (qui n’était pas terrible, mais mieux que ce qu’ils en ont fait), ou que la croyance en dieu n’est pas un présupposé indispensable de la religion juive ; pour le catholicisme, j’ai pas trouvé de circonstance atténuante, et je ne voudrais pas revenir sur la formidable mauvaise de foi de St Augustin avec ses conneries de grâce etc.
    Je n’aime pas Charlie Hebdo, je les trouve putassiers et bas du front, mais au moins se battent ils contre les religions esclavagistes de la pensée et du corps (quitte à suggérer une mentalité un peu esclavagiste à son tour, mais il faut tout le temps être vigilant, et si on a appris à l’être une fois…).
    Voilà, c’était pas pour polémiquer, mais pour reprendre ces mots qui NE SONT PAS DE VOLTAIRE : « je hais ce que tu as à dire mais je me battrai pour que tu puisses le dire » (ou quelque chose comme ça – c’est Evelyn Beatrice Hall qui l’a dit). Or une religion, non seulement elle hait ce que j’ai à dire, elle hait ce que je pense si c’est ce qu’elle m’a mis dans la tête, et elle se battra pour que je le dise pas. Jusqu’à MA mort.
    Le jour où CH sera passé ayatollah, ce qu’il n’est pas encore, il sera temps d’aller lui botter le cul. En attendant, je mange du saucisson du vendredi soir au dimanche matin, du poisson le mardi, je bosse le dimanche et le samedi et le vendredi si j’ai du boulot, et je chie dans le cerveau des religieux prosélytistes de mes deux.

    Ah, et j’encule Jeanne d’Arc aussi, mais c’est parce que j’ai une grande force de caractère, elle se lavait moyen souvent😀

  13. Kalilooela said, on novembre 6, 2011 at 2:47

    Erf, trop vite et pas corrigé : « … si c’est PAS ce qu’elle m’a mis dans la tête… », désolé.

  14. Armand said, on novembre 6, 2011 at 3:38

    @Movitcity: merci d’exprimer si tranquillement et de façon si paisible ce que je pense moi aussi… Finalement, le plus grand tort des islamophobes, c’est qu’ils sont en même temps xénophobes, nous privant de la joie de blasphémer l’islam (ou de ne pas blasphémer, évidemment) vu qu’on est immédiatement confondu avec eux.

    @Haby Ba : je sais bien que le sunnisme est une minorité de l’Islam, mais ce serait pas mal de signaler qu’elle n’est pas iconoclaste, sauf pour les représentations de Dieu : on peut s’acheter de superbes portraits de Muhammad au bazar de Téhéran et on tourne en Iran des films sur la vie des différents prophètes, films où on voit le visage de l’acteur. Cela dit, je doute que les chiites apprécient qu’on caricature le Prophète, mais c’est un autre problème.

  15. Le Monolecte said, on novembre 6, 2011 at 3:50

    Je suis quand même à près de 2h de route de Toulouse.
    Sinon, tout à fait d’accord avec le commentaire qui parle de beauferie bistrotière.

  16. DM said, on novembre 6, 2011 at 4:13

    @Elias, HadyBa: Au sujet du militantisme anti-religieux de Charlie Hebdo, une petite réflexion personnelle.

    Il me semble que Charlie Hebdo attaque assez souvent et assez violemment la religion catholique, mais rarement le christianisme en lui-même ; il attaque plutôt la hiérarchie catholique et ses actions douteuses (compromissions avec des régimes autoritaires, couverture de pédophiles, etc.). Il ne me semble jamais avoir vu de moqueries contre le Christ, par exemple.

    Un numéro sur l’Islam aurait pu se contenter d’attaquer les mollahs iraniens, les imams et ulémas qui se mêlent de vouloir gouverner les autres en leur imposant leur vision de la foi. Charlie a choisi de s’attaquer également à Mahomet.

    À la décharge de Charlie, la figure du Christ et celle de Mahomet ne sont pas comparables. Le Christ était pauvre, sans pouvoir, suivi par une poignée de disciples et a été cruellement exécuté avec l’approbation de la foule et des autorités. Mahomet était un leader politique, un chef de guerre, en sus d’être un chef religieux. De ce point de vue, l’attaque contre Mahomet peut s’inscrire contre les attaques de Charlie contre les pouvoirs établis, dans une veine anarchisante.

    Notons au passage qu’une bonne partie des interventions anti-Charlie sur Facebook sont manifestement le fait d’étrangers au contexte français, rameutés là par la polémique internationale : français approximatif voire inexistant, raisonnements assimilant les français et Charlie Hebdo à des chrétiens, etc. Ça ne favorise pas un débat calme.

  17. Movitcity said, on novembre 6, 2011 at 4:36

    Ces commentaires et votre article m’ont poussés à aller voir ce rassemblement de soutien à Charlie Hebdo. C’est donc de là que je vous ecrit ce petit commentaire. Rien de cette ambiance islamophobe que vous semblez craindre, bien au contraire…. Et les Beaufs venus soutenir semblent bien se tenir : ni putes ni soumises, comité anti-homophobie, cfdt

  18. Joss said, on novembre 6, 2011 at 4:41

    Il est donc interdit de se moquer de votre religion ? C’est forcément de la provocation ?
    Sachez que vous êtes en France ici et que l’on peut se moquer de tout et de tout le monde.
    Si vous n’êtes pas content avec ça, barrez-vous et ne revenez jamais, on ne veut pas de fasciste chez nous !!!
    Incroyable de lire des conneries pareilles.
    C’est pas avec ça que vous allez faire baisser l’islamophobie, bien au contraire.

    Un athée qui crache sur toutes les religions sans exception.

  19. Zlotzky said, on novembre 6, 2011 at 5:17

    Merci pour ce commentaire pertinent. Je me sens moins seul…

  20. Phersu said, on novembre 6, 2011 at 5:45

    Je désapprouve bien entendu la violence du commentaire ci-dessus (Joss) mais je ne suis pas non plus d’accord sur quelques arguments utilisés contre Charlie.

    En un sens, ce que je reprocherai au numéro de Charlie est même le contraire, qu’ils avaient justement tellement peur d’être jugés insultants ou « surfant sur l’islamophobie » qu’ils s’auto-censuraient de manière inévitable et que cela devenait parfois moins drôle.

    On doit certes montrer de la « politesse » envers certains croyants (tant que leurs croyances n’impliquent pas d’actes répréhensibles comme d’enseigner le créationnisme ou de défendre le sexisme) mais cela n’implique pas que leurs propres interdits iconoclastes doivent s’appliquer à l’ensemble de la société. Les dessinateurs de Charlie ne contraignent pas les Musulmans à transgresser des commandements s’ils voient la couverture, et je ne vois pas au nom de quoi on devrait considérer qu’ils devraient éviter de représenter une figure historique parce que ces croyants n’aiment pas cela. Un fondateur de secte n’appartient pas qu’aux croyances qui s’en réclament mais à l’histoire, à la littérature ou à n’importe quelle représentation.

    La question n’est même pas de savoir qui a réellement fait l’acte idiot d’incendier le journal. Si on découvrait que c’était un déséquilibré, une provocation faite par des Islamophobes d’extrême droite ou des anarchistes pyromanes, cela ne changerait rien au fait que de nombreuses personnes, qu’elles soient musulmanes ou pas d’ailleurs (l’athée Pierre Marcelle par exemple), commencent à trouver légitime qu’on censure un petit dessin innocent de peur de choquer une croyance religieuse si elle n’a pas encore acquis d’habitude à un peu de critique. Tous ceux qui disent que Charlie exagère, en fait trop, l’a bien cherché, semblent déjà prêt à enterrer un peu de droits fondamentaux au nom de la « susceptibilité » et des priorités.

    La société française a certes des problèmes patents de racisme et de discrimination. Mais cela m’apparaît assez loin de l’idée qu’on devrait maintenant prendre au sérieux une interdiction du « blasphème ». Commencer à faire comme s’il était légitime d’interdire le blasphème m’attriste presque plus que l’action lui-même.

  21. Elias said, on novembre 6, 2011 at 5:54

    @Joss
    J’admire la cohérence intellectuelle de quelqu’un qui enchaine un subtil « si t’es pas content rentre chez toi » et une condamnation du fascisme …

    @DM
    Votre observation me semble juste. Si les attaques antireligieuses de Charlie prennent pour cible Mahomet, c’est aussi qu’il n’y a pas de figure de religieux musulmans équivalente du pape dans le catholicisme pour recevoir les coups.

    @Hady Ba
    Ah! si vos billets sur le relativisme linguistique pouvait donner lieu à des réactions aussi nombreuses et enflammées que celui-ci.
    – Pinker n’est qu’un beauf
    – et moi je crache sur la tombe de Sapir et Whorf …

  22. aymeric said, on novembre 6, 2011 at 6:06

    @Elias,
    je contresigne.

    @Phersu,
    Quelque chose m’échappe : en quoi trouver à redire sur la pertinence et/ou la qualité de telle ou telle caricature reviendrait à réclamer ou même accepter son interdiction ?

  23. Alain L said, on novembre 6, 2011 at 6:33

    j’approuve cet article. Mes amis « de gauche » qui pratiquent le front uni avec Guéant, Fillon, Le Pen au nom de « la défense de la liberté de la presse » me désolent. Cette histoire sent évidemment la manipulation à plein nez. Petite critique cependant: dans votre dernier paragraphe, vous semblez accepter la comparaison avec le viol et la soi-disant provocation sexuelle, or cela ne va pas de soi. L’argument n’est pas que « oui, quand même les prostituées » etc. car ces dernières sont (selon le choix de chacun) de pauvres femmes souvent prises dans un engrenage dont elles ne peuvent se défaire, ou bien des « travailleuses » comme d’autres qui, de ce fait, ne méritent pas plus que d’autres de se faire violenter. D’une manière générale la comparaison entre le domaine politico-social et le domaine sexuel ne se justifie pas, tout simplement. C’est ce qu’il faut dire.

  24. murielle said, on novembre 6, 2011 at 6:33

    Bonjour. Vous écrivez très bien. Je suis en accord avec la plus grande partie de votre observation (en ce qui concerne la réelle liberté et le courage journalistique, etc.). Cependant je suis aussi d’accord avec le commentaire de Philco: « Ceci dit aucune religion ne doit pouvoir être épargnée par la critique ou la caricature aussi conne (caricature) soit-elle »

    Quant à moi je suis athée et parfois, simplement parfois, je souhaiterais que l’on arrête de me bassiner (dans la vie, dans les médias, etc.) avec la religion. Ras le bol de Dieu, Mahomet, et les autres….

    Je pense que Charlie Hebdo a choisi la facilité mais je pense que face à ce que vous trouvez une provocation facile il eut fallu répondre par l’indifférence. Ce n’était pas la première fois et ce ne sera pas la dernière.

  25. aymeric said, on novembre 6, 2011 at 7:07

    Je me permets une dernière intervention :
    Je sens chez beaucoup de défenseurs de la laïcité et de la liberté d’expression une volonté d’interdire le droit de se sentir insulter.
    Des musulmans peuvent très bien trouver déplaisantes les caricatures de Charlie Hebdo, les vivre comme un geste de mépris, je ne vois pas en quoi cela les transformerait ipso facto en soutiens des lanceurs de coktails molotov.
    La défense des droits fondamentaux doit elle passer par l’obligation d’applaudir à toutes les moqueries qu’on vous lance ?

  26. Phersu said, on novembre 6, 2011 at 8:14

    @aymeric
    La défense des droits fondamentaux doit elle passer par l’obligation d’applaudir à toutes les moqueries qu’on vous lance ?

    Oui, bien entendu, tout le monde a le droit d’exprimer qu’on se sent insulté, choqué, lassé ou vexé, ou dire qu’on déteste esthétiquement ce dessin ou même qu’on ne trouve pas que ce soit la question la plus centrale de la liberté d’expression par rapport à des pays où des journalistes se font assassiner.

    Mais juger que le vrai problème ici est seulement que Charlie a voulu se faire de la publicité facile et qu’ils sont hypocrites car ils devaient bien s’attendre à déclencher des réactions violentes, cela me semble assez proche de l’idée qu’ils l’ont bien cherché. Au lieu de simplement dire que les réactions sont stupides, on dit alors que le fait de les avoir causées est tout simplement aussi stupide, ce qui me paraît déjà déplorable dans l’équivalence.

    Faisons une analogie bancale. Si un auteur fait une caricature sur la Corse et qu’un fêlé pose une bombe, dire que c’est quand même un peu de sa faute parce qu’il faut faire attention avec la susceptibilité des Corses me paraît hors de propos (et même dans un contexte où les Corses seraient victimes de discrimination et auraient des raisons légitimes d’être las des caricatures récurrentes à leur égard).

    Dans ce cadre, on ne demanderait pas que des Corses applaudissent, qu’ils « s’excusent d’être corses », ni même qu’ils se sentent obligés à acheter la caricature (!). Mais je trouverais curieux qu’ils disent simplement que la question ici est avant tout celle de la corsophobie.

  27. Elias said, on novembre 6, 2011 at 8:16

    @aymeric
    C’est à mon tour de contresigner

  28. PHILCO said, on novembre 6, 2011 at 8:29

    @Joss
    Encore un taliban de l’athéisme…

  29. Claude Panossian said, on novembre 6, 2011 at 9:59

    à movitcity
    « Toutes les religions sont dangereuses » dites-vous? Certes! L’absence de religion l’est aussi ! Vous rappelez-vous de celle de Staline et Lénine? le « matérialisme scientifique » vous vous rappelez à quoi il a abouti ? L’athéisme est une religion qui veut -au nom de la science- éradiquer les autres! Les matérialistes ont aujourd’hui l’ego aussi boursoufflés que les curés ou les évêques d’antan. Foutez la paix aux gens avec vos conseils rancis, vous avez cinquante ans de retard.
    Pour finir, méditez cet article de la constitution de 1789 et 1792: « Ma liberté s’arrête où commence celle des autres ». Ça y est, vous avez compris? Non pas encore? Relisez la! « Ma liberté s’arrête où commence celle des autres »… c’est mieux? Allez encore un effort, une dernière petite fois!…
    Oui monsieur, Charlie Hebdo joue la provoc, leur pseudo « athéisme » est le paravent de leur connerie.

  30. Kalilooela said, on novembre 6, 2011 at 10:21

    Relisez mieux, Claude Panossian :
    « Ma liberté (de croire ou pas en Dieu) s’arrête là où commence celle des autres (de croire ou pas en Dieu) », allez, une autre fois :
    « Ma liberté (de pratiquer ou pas ma religion) s’arrête là où commence celle des autres (de pratiquer ou pas une religion) »
    allez, encore :
    « Ma liberté (de critiquer une religion – et pas une croyance qui est personnelle et donc non critiquable par essence) s’arrête là ou commence celle des autres (de critiquer ou pas la religion que j’ai ou pas) »
    On sent que vous savez lire, et c’est bien. Je pense que vous n’allez pas très loin dans la réflexion qui devrait en découler. Mais cela dit, vous êtes libre, et si vous ne m’imposez pas votre manière de voir, vous me trouverez à vos côtés pour empêcher qu’on cocktailmolotovise les journaux qui la promeuvent (votre manière de voir).

    Même si je pense (librement) que les religions sont dangereuses, (pour rester poli), tout comme les dogmes et tout système qui impose une pensée aux autres.

  31. Michel said, on novembre 6, 2011 at 10:50

    Bravo mon gars pour ces propos et en même temps tu fais passer des infos. Ça fait du bien de voir et de lire d’autres sons de cloche par ci par là…

  32. hadyba said, on novembre 7, 2011 at 12:25

    Merci à tous pour vos commentaires. Je ne m’y attendais pas du tout🙂 Sérieusement, je m’excuse, j’ai du m’enfermer pour bosser un peu je vais essayer de répondre aux uns et aux autres.

    Juste pour être clair, je n’ai aucun problème avec le blasphème, qu’il soit le fait de musulmans ou de non musulmans. J’ai écrit mon avis dessus il y a quelques années en apprenant que Redeker était menacé de mort: https://hadyba.wordpress.com/2006/09/29/de-notre-droit-a-insulter-le-coran/

    @Phersu: Je ne dis pas que le vrai problème soit que Charlie ait voulu se faire de la pub. Les mecs qui ont commis cet attentat sont les seuls délinquants de l’affaire et ils méritent la prison. Pas de problème avec ça. Ce qui me pose problème, c’est qu’on me demande de dire que Charlie est le pur défenseur de la liberté d’expression menacée. Ce sont des provocateurs qui ont cherché à marquer des points faciles et se sont fait attaquer par des cons. Il faut les protéger contre les cons mais je suis un peu las d’être pris en otage par des gens comme ça.

    @Alain L: Je dis justement que la comparaison n’est pas acceptable parce que les femmes qui s’habillent sexy ou même les prostitués ne cherchent pas à provoquer.

    @Armand: vous avez raison pour le chîisme qui n’est pas iconoclaste contrairement au sunnisme. C’est pour ça que j’ai parlé de la majorité des musulmans et pas de tous.

    @Joss: J’adore votre commentaire et l’antifascisme de principe qui en suinte.

  33. Joss said, on novembre 7, 2011 at 12:49

    Vous êtes mignons mais c’est n’importe quoi :

    1) Je ne suis pas incohérent. Ou alors je suis fasciste parce que je ne veux pas des fascistes.
    Autant demander de tolérer l’intolérance…
    Elias, vous n’avez même pas conscience de votre irrationalité. Enfin, à ce niveau là, ce n’est plus de l’irrationalité mais de la complète stupidité.

    2) On me traite de ‘taliban de l’athéisme ». D’abord, je confirme que je n’ai que de la haine et du mépris pour toutes les religions. Mais moi, je n’emmerde personne ! Je ne cherche même pas à convaincre qui que ce soit du bien-fondé de l’athéisme. Je sais trop bien que la race humaine est particulièrement faible, naïve et pauvre d’esprit, qu’elle a besoin de fables et autres comtes de fées pour supporter sa pitoyable condition…

    Ainsi, les cons peuvent faire tout ce qu’ils veulent tant qu’ils ne me gênent pas; au contraire, les talibans et autres intégristes veulent imposer leur loi à tout le monde. Moi je me fiche bien de votre sort, et même du sort de l’humanité toute entière.

    Toute croyance est source de violence, et l’humanité croit comme elle respire…

    Je vous en prie, essayez de réfléchir un minimum avant d’écrire des âneries pareilles. Vous avez l’air de quoi après ? Sérieusement, j’ai honte pour vous.

  34. hadyba said, on novembre 7, 2011 at 1:05

    « Toute croyance est source de violence »
    Vous croyez vraiment ça? Ça ne vous rend pas violent?

  35. PHILCO said, on novembre 7, 2011 at 6:09

    @Joss

    « 2) On me traite de ‘taliban de l’athéisme ». D’abord, je confirme que je n’ai que de la haine et du mépris pour toutes les religions. »
    L’intégrisme commence justementb par la haine que vous affichez.

     » Mais moi, je n’emmerde personne ! »
    Vous n’en avez heureusement pas les moyens. Mais que l’on confie le pouvoir à des gens comme vous et on connaît le résultat.

    « Je sais trop bien que la race humaine est particulièrement faible, naïve et pauvre d’esprit, qu’elle a besoin de fables et autres comtes de fées pour supporter sa pitoyable condition… »
    Et vous, vous êtes l’esprit supérieur dominant du haut de sa puissance spirituelle affarnchie des contes de fée le troupeau des inférieurs guidés par des pasteurs utilisant cette naiveté à leur profit. On connaît…

    « Ainsi, les cons peuvent faire tout ce qu’ils veulent tant qu’ils ne me gênent pas; au contraire, les talibans et autres intégristes veulent imposer leur loi à tout le monde. Moi je me fiche bien de votre sort, et même du sort de l’humanité toute entière. »
    Pourquoi nous répondez-nous???

    « Toute croyance est source de violence, et l’humanité croit comme elle respire…  »
    Et vos propos fleurent bon la non violence…

  36. Alain said, on novembre 7, 2011 at 6:51

    @joss
    « Autant demander de tolérer l’intolérance… »

    C’est la question centrale de la justice.

    Les sociétés humaines un tant soit peu hétérogènes grouillent de manifestations d’intolérance (l’expression manifeste à divers degré et +- formalisé d’un truc qu’on aime pas), il est impossible de coordonner les attentes et désirs de tous à tout moment. Donc on tolère l’intolérance, c’est absolument inévitable. Reste à en fixer les limites, les modalités.

    La question de l’intolérance religieuse spécifiquement. Elle a été réglée partout en Europe et on ne vas pas revenir dessus, en France particulièrement c’est après bien des vicissitudes et violences qu’une religion intolérante et exclusive, le christianisme, a pu être intégrée dans une vision plus vaste et … tolérée, mais à la condition de sévères bémols dans ses prétentions.

    Plus personne en France, même les croyants, n’accepterait de vivre sous l’oppression catholique avec ~zéro liberté d’expression, des prétentions à complètement gérer la vie privée et violence quant aux dissidences. C’est d’ailleurs ce rappel effrayant de l’histoire qui fait que l’islam est constamment ramenée à sa place de religion-croyance, non sans difficulté étant donné que ce n’est pas la place que lui donnent des musulmans dans leurs pays.

    Les limites données à l’intolérance peuvent être de ne pas détruire la société, que l’intolérance en question ne sapent pas les fondamentaux. Ceci posé le cadre est large.

  37. frederic said, on novembre 7, 2011 at 8:38

    Bonjour,

    Merci pour ce billet intelligent. S’intéresser aux motivations réelles de charlie hebdo, c’est comprendre qu’ils n’écrivent pas ce genre de choses au nom de la défense de la liberté d’expression. Ca correspond à un courant idéologique qui a déjà été désigné par d’autres sous le nom de « gauche brune ». Et quand je vois dans mon entourage le profil des lecteurs assidus de ce journal, je trouve que ça leur va comme un gant.

    Nous sommes nombreux, toutes origines confondues, à trouver les procédés et les justifications de charlie hebdo assez affligeants.

  38. Mamadu said, on novembre 7, 2011 at 10:13

    Bonne Tabaski Hady! Deweneti.

    J’avais trouve ce billet tres interessant, il disait la substance de ce que je pense sur la question, et le talent de Hady fait que c’etait un texte equilibre qui n’incite pas a la controverse. Je ne m’attendais donc pas a un long debat en revenant ici deux jours plus tard.

    Je suis musulman et je percois le numero de Chalie Hebdo comme une insulte. Je n’ai vraiment pas compris pourquoi, pour dire leur avis (en dehors de toute legitimite) sur l’election d’Enahda, ils avaient a tenter d’avilir le prophete de l’islam. Une insulte cause une emotion (colere, tristesse, honte, indifference, amusement?). C’est entre l’emotion et l’action que les victimes d’insulte se distinguent.

    En cette ere, l’attitude que l’on attend du croyant est qu’il accepte que l’on parle de sa foi avec condescendance, qu’il reconnaisse avec honte, publiquement, que la croyance en Islam (ou autre) est anachronique et atavique, barbare et incoherente, et qu’il s’y adonne comme on s’adonne a un hobby sadique et masochiste (a ses risques et perils), sans proselytisme bien sur, car il risque de contaminer la partie saine de la societe qui le tolere malgre son addiction et son imbecilite crasse.

    Du haut de cette superiorite morale, il est difficile de conceptualiser le fait que barbouiller un portrait du Christ d’excrements n’est pas une expression artisitique pour certain, mais une violence morale.

    Ailleurs, on pourrait discuter de ce qui fonde cette superiorite morale a base de pseudo-rationalite pour les masses.

  39. Claude panossian said, on novembre 7, 2011 at 10:36

    Allez, ne perdons pas plus de temps cher Kalilooela, je veux bien me faire âne pour vous faire plaisir mais vous ne savez ni lire, ni ne connaissez l’Histoire. Voici une formule pour vous et pour quelques autres qui hantent le blog: ASINUS FRICAT ASINUM. Et sans rancune aucune…

  40. PHILCO said, on novembre 7, 2011 at 10:42

    @Mamadu

    « En cette ere, l’attitude que l’on attend du croyant est qu’il accepte que l’on parle de sa foi avec condescendance, qu’il reconnaisse avec honte, publiquement, que la croyance en Islam (ou autre) est anachronique et atavique, barbare et incoherente »
    Pour sûr pas la croyance en elle-même mais une certaine lecture de celle-ci malheureusement trop répandue certainement.

    « Du haut de cette superiorite morale, il est difficile de conceptualiser le fait que barbouiller un portrait du Christ d’excrements n’est pas une expression artisitique pour certain, mais une violence morale. »
    Surtout une imbécilité sans fond.

  41. Kalilooela said, on novembre 7, 2011 at 11:48

    Le problème, comme d’habitude, vient de la confusion entre foi et religion (religion qui se présente fièrement comme un dogme universel et exclusif).

    Je pense que tout le monde est d’accord pour dire que la foi est une chose tellement intérieure, personnelle, constitutive d’un individu, qu’elle ne devrait être discutée (si jamais elle doit l’être), qu’en privé, les yeux dans les yeux et avec le maximum d’empathie (et de courtoisie) possible de part et d’autre. C’est la métaphysique propre à chacun.

    Si la religion-dogme se contentait de donner un cadre construit et organisé à une foi, ça serait parfait (quoique là, déjà pour moi ça coince mais passons), Mais elle ne s’arrête pas là. Elle s’érige en modèle politique, elle ne veut pas s’adresser à l’individu en particulier, mais régenter la société dans son ensemble.

    Et l’histoire le prouve, on ne va pas s’envoyer des points godwin à la figure, les dictatures des pays de l’est qui prétendaient pratiquer le communisme ne faisaient rien d’autre qu’imposer un dogme, au même titre que les religions imposent de chasser les mécréants (d’une autre religion ou sans religion) et ne tolèrent pas, dans leur forme politique, la différence. Le catholicisme ou la chrétienté a dirigé (et dirige encore dans bien des cas) le monde dit occidental. L’islam a, dés ses débuts étendu son champs d’application bien au delà des simples convictions personnelles. Sans parler du judaïsme qui est la base et le modèle des deux précédents.

    Le problème chez les croyants (qui en tant que croyants sont foncièrement inattaquables,), vient du fait qu’ils ne se rendent pas compte que les prétentions de leur dogme sont insupportables à ceux qui n’y adhèrent pas (athées ou croyants d’une autre religion).

    A ce titre, les doctrines religieuses, parce qu’elles s’érigent en vérités révélées, par essence dé-raisonnables, constituent en elles-mêmes une insulte pour les autres. Et une insulte bien plus grave qu’un simple petit blasphème minable de journal populiste, et ce depuis bien plus longtemps que Charlie Hebdo, depuis qu’elles ont pris le pouvoir.

    Si on doit parler de condescendance, que dire de celle des religieux qui regardent comme des sous-merdes ceux qui n’adhèrent pas à leur dogme, ne se conforment pas à leurs édits, persistent à vouloir vivre dans une société par définition contraignante en conservant un minimum de liberté (de conscience, c’est souvent la seule qui reste).

    Avant de se draper dans leur dignité outragée, les religieux feraient bien de retourner à leur foi, leur foi personnelle, pas celle qu’un barbu quelconque leur a assénée sur le crane.

    Les péripéties de Charlie Hebdo ne sont qu’un exemple périphérique de la confusion dont je parlais au début.

  42. PHILCO said, on novembre 7, 2011 at 12:14

    La foi révélée est automatiquement sacrée, donc indiscutable. Elle crée, par ce fait, l’exclusion en s’arrogeant le monopole de La Vérité. A partir de là, quoi de plus logique que de vouloir transmettre cette foi aux non croyants? Au nom de Dieu et du Bien des hommes cela peut même légitimer la force, surtout à l’égard des « traîtres », dissidents ou apostats… C’est cela le boulot des religions (pape, curés, immams,pasteurs, rabbins): décider au nom de Dieu de qui est Bon et qui est Méchant, donc susceptible de punition y compris mise à mort.
    Hier c’était le cas du christianisme. Il a fallu retirer toute parcelle de pouvoir à l’Eglise pour que cela cesse avec les chrétiens (encore que…). Cela viendra avec l’islam comme cela s’est aussi passé avec le judaisme complètement influencé par l’évolution à partir des Lumières à nos jours par l’histoire de l’Europe dans laquelle il était immergé.
    Mais nous sommes loin du sujet du fil…

  43. DM said, on novembre 7, 2011 at 1:01

    Pardonnez un peu de pub pour cet article de blog:
    http://david.monniaux.free.fr/dotclear/index.php/post/2011/11/03/Endive-(ou%C2%A0:-Wikip%C3%A9dia-ne-s-est-pas-pris-de-cocktail-Molotov)

    Quand c’était Wikipédia qui recevait les courriers de menaces…

  44. Joss said, on novembre 7, 2011 at 1:39

    @Philco

    « L’intégrisme commence justement par la haine que vous affichez. »
    – Je vais tâcher de mieux m’exprimer : vous voulez de la nuance, vous allez en avoir, et pas que…
    J’ai dit, de façon abrupte il est vrai : « je n’ai que de la haine et du mépris pour toutes les religions » La haine, je la réserve aux intégristes, bien entendu. Ceux qui ne veulent pas m’imposer leurs traditions m’indiffèrent (en général…) tant qu’ils ne me gênent pas. On ne peut donc dire de moi que je suis un intégriste parce que je hais les intégristes. Ce serait un pur contresens…

    » Mais moi, je n’emmerde personne ! »
    « Vous n’en avez heureusement pas les moyens. Mais que l’on confie le pouvoir à des gens comme vous et on connaît le résultat. »
    – Je ne pige pas : à quoi cela me servirait-il d’en « avoir les moyens » si je ne veux emmerder personne ? Si on me confiait le pouvoir, je serais intransigeant avec les intégristes bien sur… Mais de quel résultat parlez-vous au juste ? Vous vous trompez sur mon compte car je ne vois pas du tout à qui vous faites référence.
    A-t-on déjà confier le pouvoir à des gens qui n’en veulent pas ? Le problème, c’est justement qu’on le donne à ceux qui le veulent, là on voit le résultat… Personnellement, je « milite » pour le « tirage au sort », seule véritable démocratie selon moi (voir le site d’Etienne Chouard à ce propos.)

    « Et vous, vous êtes l’esprit supérieur dominant du haut de sa puissance spirituelle affarnchie des contes de fée le troupeau des inférieurs guidés par des pasteurs utilisant cette naiveté à leur profit. On connaît… »
    – En tout cas, je ne m’agenouille pas au milieu du troupeau pour un dieu que personne n’a jamais vu.

    « Ainsi, les cons peuvent faire tout ce qu’ils veulent tant qu’ils ne me gênent pas; au contraire, les talibans et autres intégristes veulent imposer leur loi à tout le monde. Moi je me fiche bien de votre sort, et même du sort de l’humanité toute entière. »
    « Pourquoi nous répondez-nous??? »
    – très simple : je ne peux m’empêcher de mettre sous le nez des gens leurs propres contre-sens. Et, de manière générale, le fascisme et l’injustice me sont intolérables. Enfin, il faut bien que je m’occupe à mes nombreuses heures perdues.

    « Toute croyance est source de violence, et l’humanité croit comme elle respire… »
    « Et vos propos fleurent bon la non violence… »
    – Cela m’a bien fait rire. Moi qui crache (je crache bcp…) sur les indignés et qui prône une révolution violente ou l’on couperait à la chaîne la tête des oligarques…
    Je suis violent, non par choix mais par la force des choses, parce que ce monde est ultra-violent.
    Dans la majorité des cas, seule la violence peut répondre à la violence. Car dans ce monde, il n’y a que des rapports de force.
    Quant aux intégristes, qu’ils soient chrétiens, musulmans, sionistes, hindouistes, bouddhistes, athéistes ou autre, il m’arrive parfois de penser qu’il faudrait les exterminer jusqu’au dernier.

  45. PHILCO said, on novembre 7, 2011 at 2:24

    @Joss
    « On ne peut donc dire de moi que je suis un intégriste parce que je hais les intégristes. Ce serait un pur contresens… »
    Pas de contre sens du tout de dire que vous êtes un intégriste de l’anti intégrisme. Surtout quand vous précisez que vous les extermineriez jusqu’au dernier…

    « Je ne pige pas : à quoi cela me servirait-il d’en « avoir les moyens » si je ne veux emmerder personne ? » Si on me confiait le pouvoir, je serais intransigeant avec les intégristes bien sur… Mais de quel résultat parlez-vous au juste ? Vous vous trompez sur mon compte car je ne vois pas du tout à qui vous faites référence. »
    Vous ne « pigez pas » ? Vous répondez pourtant quant au résultat que donnerait une gouvernance par des fanatiques de votre genre : une extermination jusqu’au dernier de tout intégriste !!!! Et la définition de ceux-ci serait : « ceux qui ne m’emmerdent pas !!! ». Donc extermination des intégristes catholiques de St Nicolas du Chardonnet par exemple… Pourtant, que vous ont-ils fait ???
    Au fait, comment définiriez-vous « ceux qui m’emmerdent » ???

    « En tout cas, je ne m’agenouille pas au milieu du troupeau pour un dieu que personne n’a jamais vu. »
    Mais si. Mentalement, vous êtes tout autant asservi à votre phobie anti religieuse comme le prouve votre fanatisme que d’autres à leur Dieu ce qui montre une forme de fonctionnement identique aux intégristes que vous vomissez.

    « Et, de manière générale, le fascisme et l’injustice me sont intolérables. »
    Eh ben dites donc…

    « Je suis violent, non par choix mais par la force des choses, parce que ce monde est ultra-violent. »
    Avec des radicaux de votre genre, on n’est pas sortis de l’auberge…

    « Dans la majorité des cas, seule la violence peut répondre à la violence. Car dans ce monde, il n’y a que des rapports de force. »
    La démocratie casse ce principe primaire. Connaissez-vous beaucoup d’exemples de conflits entre pays démocratiques ?

  46. PHILCO said, on novembre 7, 2011 at 3:53

    « …un homme ne doit pas manifester sa révérence pour son propre culte, ni blasphémer celui d’un autre sans raison. Il faut réserver le dénigrement à des circonstances très spéciales, car les croyances méritent toutes le respect, pour une raison ou une autre.
    En obéissant à ce principe, un homme rend hommage à ses croyances et, du même mouvement, il sert les croyances des autres. Celui qui exprime sa révérence pour son propre culte et qui, sous prétexte de fidélité au sien, voire, pour en magnifier la splendeur, blasphème les cultes des autres, inflige par sa conduite la plus profonde blessure à son culte… »
    Ashoka -empereur bouddhiste – IIIème siècle av JC

  47. Kalilooela said, on novembre 7, 2011 at 4:58

    D’accord avec toi Philco, mais ça, ça vaut dans le cas de personne ayant chacun un culte, révérant chacun un dieu. Ça me regarde pas.

    Et Ashoka (qui était bien estimable, reconnaissons-lui ça) avait beau jeu de dire ce genre de chose puisqu’il était empereur, et qu »il avait décidé tout seul de changer d’un coup de baguette magique la religion du pays entier (cf. G. Fussmann et ses conférences au Collège de France).

    Cela dit, l’ignorance courtoise mutuelle des convictions religieuses de l’autre est effectivement la garante d’une certaine paix sociale… Tant qu’on peut🙂

  48. Joss said, on novembre 7, 2011 at 6:32

    @ Philco

    Vous êtes de mauvaise foi (sans jeu de mots) : je ne « précise » pas comme vous dites que je les exterminerais jusqu’au dernier » J’ai dit : »il m’arrive parfois de penser » ce qui est tout de même assez différent, convenez-le.

    Pour moi, un intégriste, c’est quelqu’un qui veut imposer de force ses propres lois, comme par exemple, la lapidation, la polygamie ou le niqab, ou celui qui bouffe les territoires palestiniens avec ses colonies pourtant illégales.
    Contre ces gens-là, il faut opposer une guerre totale et sans merci.

    Pourquoi ne voulez-vous pas comprendre que pour lutter contre les extrémistes, il faut (presque toujours) employer des méthodes extrêmes ? Je n’irai pas jusqu’à vouloir légaliser la torture, comme dans ce grand pays démocratique en Amérique… Mais si tu veux museler ma liberté d’expression, si tu veux m’empêcher de rire d’une religion ou de quoi que ce soit, alors c’est toi ou moi, c’est une lutte à mort inévitable. Pour moi, c’est avant tout cela être français !

    Non, je ne suis pas soumis ni asservi à quoi que ce soit. Savez-vous seulement ce qu’est une phobie ? C’est une peur irrationnelle. Quand on sait que « islam » signifie « soumission à dieu », la première idée qui me vient à l’esprit, c’est de me protéger par tous les moyens contre ces abrutis finis.

    Et quelle est votre définition de la démocratie ? Êtes-vous assez stupide pour croire que la France est aujourd’hui une véritable démocratie ? Je n’en dirai pas plus, de toute façon, vous m’avez l’air d’un novice bien naïf en matière politique.

    Extreme conditions demand extreme responses.

  49. PHILCO said, on novembre 7, 2011 at 7:57

    @Joss
    « Vous êtes de mauvaise foi (sans jeu de mots) : je ne « précise » pas comme vous dites que je les exterminerais jusqu’au dernier » J’ai dit : »il m’arrive parfois de penser » ce qui est tout de même assez différent, convenez-le. »
    C’est donc qu’intellectuellement vous envisagez bien cette hypothèse, que vous ne condamnez pas le principe d’une extermination de masse, non ?

    « Pour moi, un intégriste, c’est quelqu’un qui veut imposer de force ses propres lois, comme par exemple, la lapidation, la polygamie ou le niqab, ou celui qui bouffe les territoires palestiniens avec ses colonies pourtant illégales.
    Contre ces gens-là, il faut opposer une guerre totale et sans merci. »
    Vous parliez des intégristes en général et je vous ai donc cité les intégristes catholiques. Maintenant, vous me parlez UNIQUEMENT des intégristes musulmans et sionistes. Pourquoi ces différences et sur quels critères ? Vous parlez du sionisme mais pas des chinois au Tibet : ceux-ci dont-ils des « intégristes » aussi selon vous ? Considérez-vous que l’on puisse être musulman non intégriste ?

    « Quand on sait que « islam » signifie « soumission à dieu », la première idée qui me vient à l’esprit, c’est de me protéger par tous les moyens contre ces abrutis finis. »
    Le judaisme ou le christianisme n’impliquent-ils pas également une soumission à Dieu ? Sont-ils aussi des « abrutis » pour autant ?
    Il faut dire qu’il est difficile de vous suivre car vous changez vite de positions : vous parlez d’abord de haine envers toutes religions, pour préciser que ce n’était pas cela mais que vous en aviez après tous les intégrismes. Je vous cite un exemple d’intégrisme catholique et vous ne me répondez pas directement…mais vous allez chercher l’exemple de l’islam, ce qui est très original par les temps qui courent ou un exemple politique qu’est le sionisme ce qui nous sort de la religion quand on connaît les sources culturelles de ce mouvement… Il n’y a donc pas que la religion qui puisse être intégriste à vos yeux. Quelque peu confus tout cela dirait-on…

    « Et quelle est votre définition de la démocratie ? Êtes-vous assez stupide pour croire que la France est aujourd’hui une véritable démocratie ? Je n’en dirai pas plus, de toute façon, vous m’avez l’air d’un novice bien naïf en matière politique. »
    Démocratie= élections libres d’un gouvernement par son peuple. A ceci, s’y ajoute les libertés fondamentales d’expression ou de conscience ainsi que l’égalité de tous devant la loi au-delà des croyances, opinions ou origine sociale de chacun ce qui est le cas en France tant que des gens qui pensent comme vous ne prennent pas le pouvoir. Mais là, on sort complètement du sujet. Je vous rappelle que je vous répondez par ce contre exemple « Connaissez-vous beaucoup d’exemples de conflits entre pays démocratiques ? » lorsque vous m’affirmiez que vous justifiez votre violence par la violence du monde. Si le terme de démocratie vous gêne dans ma réponse remplacez le par pays dits démocratiques ce qui n’enlève rien à mon argument.

  50. hadyba said, on novembre 7, 2011 at 8:07

    @Joss: « Quand on sait que « islam » signifie « soumission à dieu », la première idée qui me vient à l’esprit, c’est de me protéger par tous les moyens contre ces abrutis finis. »

    Vous vous rendez-compte bien sûr que vous commentez chez un de ces « abrutis finis »?

  51. Mortifié « Hady Ba's weblog said, on novembre 7, 2011 at 8:15

    […] Laisser un commentaire « Charlie, Norbert et moi […]

  52. Joss said, on novembre 7, 2011 at 9:06

    – A vrai dire, quand je suis vraiment de mauvaise humeur, je ne condamne pas non plus l’extermination de la race humaine toute entière.
    Vous avez donc tout à fait raison de craindre mon éventuelle venue au pouvoir…^^

    – Sinon, oui, les extrémistes de toutes les religions sont pour moi à mettre dans le même sac à ordures, les catholiques y-compris. S’il faut absolument être exhaustif à chaque fois, on va pas s’en sortir…
    Pour faire bonne mesure, je dirai que le concordat en Alsace-Moselle est inadmissible. Content ?

    « Considérez-vous que l’on puisse être musulman non intégriste ? »
    – Oui. Pour moi, un bon musulman, c’est un musulman qui accepte la caricature et tout ce qu’implique la laïcité à la française.

    « Le judaisme ou le christianisme n’impliquent-ils pas également une soumission à Dieu ? »
    – C’est fort possible, mais déjà ce n’est pas aussi explicite dans l’intitulé, donc ça fait moins peur…
    « Sont-ils aussi des « abrutis » pour autant ? »
    – Oui.

    « Il faut dire qu’il est difficile de vous suivre car vous changez vite de positions : vous parlez d’abord de haine envers toutes religions, pour préciser que ce n’était pas cela mais que vous en aviez après tous les intégrismes »
    – J’ai parlé de « mépris ET de haine » et je m’en suis expliqué par la suite, je vous renvoie donc à ce que j’ai écris plus haut. Que dire de plus ? Je veux bien reconnaître mon tort à nouveau, ça ne me pose aucun problème.
    En fait, ce que j’aurai du écrire c’est « du mépris OU de la haine » Enfin, cela importe peu à mes yeux. Pour résumé, disons que je suis hostile envers toute forme de croyance religieuse, et je le suis plus ou moins suivant l’extrémisme de celle-ci.

    « Il n’y a donc pas que la religion qui puisse être intégriste à vos yeux. Quelque peu confus tout cela dirait-on… »
    – Bien sur que non. D’ailleurs, vous n’avez sans doute pas remarqué, mais j’ai même parlé « d’athées intégristes ». J’ai beau être radical dans ma façon de pensée, je vous prie de croire que je n’en fais pas partie.
    En fait, la propagation de l’athéisme me semble même une entreprise de sabotage plutôt perverse, quand bien même elle ne viserait qu’à détromper, puisque au bout du compte, celle-ci ne propose rien : à quoi bon remplacer une peur incertaine par la frayeur effective du néant ?

    – Comment dire que l’on est en démocratie quand les politiques au pouvoir et les médias traditionnels nous mentent sans arrêt, notamment par omission ; quand le gouvernement ne tient pas compte d’un référendum ; quand il est soumis au diktat des financiers ; quand il vole les honnêtes travailleurs pour le compte des plus riches protégés par la justice et la police ; quand seules les banques contrôlent la monnaie et que les états sont obligés d’emprunté sur les marchés etc. ?

    – Quant aux conflits entre pays soi-disant démocratiques, ils existent déjà de fait : c’est une guerre économique impitoyable ! D’ailleurs, l’Europe a aussi été faite pour ça : mettre en concurrence tous les travailleurs entre eux afin de tirer les salaires vers le bas tout en détruisant tous les services publiques et autres acquis sociaux.

    – Enfin, pour ce qui est d’une véritable guerre armée entre pays « démocratiques », cela peut arriver très vite, bien plus qu’on ne le croit. Par ailleurs, je suis assez persuadé qu’on aura droit à une 3e guerre mondiale avant la fin de la décennie…
    Qui vivra verra.

  53. Kalilooela said, on novembre 7, 2011 at 9:24

    Philco, une petite précision, annexe mais qui peut éclairer sur le devenir possible des religions et leur vraie nature : le Judaïsme, ou plutôt la religion juive n’implique absolument pas la croyance en dieu (mais ça les loubs vous le cacheront). Discutez avec n’importe quel rabbin et il vous le dira (s’il vaut sa semikhah).
    En cela, la religion juive est à la foi plus maline et plus souple que les deux autres (sur ce plan) : elle ne passe pas par la case croyance, elle va directement à la case « je régente votre vie ». A terme, que les autres religions passent ou non par cette phase, j’espère bien que les croyants se rendront compte que leur but (aux religions) est toujours le même, prendre la liberté du fidèle et garder le pouvoir sur la masse.

  54. Joss said, on novembre 7, 2011 at 9:25

    @Hadyba

    « Vous vous rendez-compte bien sûr que vous commentez chez un de ces « abrutis finis »? »

    Je m’en rends parfaitement compte. Je suis d’ailleurs surpris de n’être pas censuré.
    J’ai conscience de vous insulter. Mon manque de tolérance à l’égard des croyants est tout à fait regrettable mais c’est malheureusement le fond de ma pensée.

    Regardons le bon côté des choses : dans l’ensemble, ce débat est d’une très bonne tenue. J’ai déjà discuté avec des chrétiens et des juifs sur le net et les injures fusaient autrement…
    Décidément, je suis agréablement surpris.

  55. Axel said, on novembre 7, 2011 at 9:41

    on se calme …

    – : Y a-t-il des limites à ne pas dépasser?

    – : Jamais. Pas de censure ni d’autocensure.

    Si j’exprime quelque chose d’humoristique mais de blasphématoire,
    cela peut choquer des croyants.

    Mais, lorsque des croyants disent à la télé, «Dieu a dit ceci», «Dieu a créé le monde»,
    ils insultent mon athéisme.

    Ce qu’ils profèrent est aussi violent que ce que j’exprime.
    Ça, on ne le dit jamais!

    Propos de Philippe Geluck

  56. Judaïsme & Dieu « Hady Ba's weblog said, on novembre 8, 2011 at 2:28

    […] commentaire à cet article, Lalilooela a écrit la chose suivante: Philco, une petite précision, annexe mais qui peut […]

  57. Kanj said, on novembre 8, 2011 at 3:37

    Juste excellent! Ton meilleur post à mon avis. Tout au long du texte, j’ai eu l’agréable impression que tu lisais dans mes pensées…

  58. Alain said, on novembre 8, 2011 at 9:07

    @Kalilooela
    « En cela, la religion juive est à la foi plus maline et plus souple que les deux autres (sur ce plan) : elle ne passe pas par la case croyance, elle va directement à la case « je régente votre vie »
    🙂 C’est bien vu

  59. art said, on novembre 9, 2011 at 4:12

    je trouve toujours délicieux, de lire des mots qui expriment mieux ma pensée que je n’en suis capable, et « certains » passages étaient délicieux🙂

    commençons par ce qui m’a titiraillé (du mariage de titiller + tirailler)
    1/ ne pas égorger de mouton, est ce qui fait un bon musulman d’un « non » bon musulman? si c’est par style, j’oublie, sinon il y a a en discuter (même si c’est loin du sujet qui nous intéresse)
    2/ je me suis senti concerné, par le truc des visas, le coté « on verra quand on y sera j’ai un brelan dans la poche », charlie hebdo, la mini jupe – mais ne souhaiter qu’une bonne fête pour ceux qui ont une baignoire c’est gueantatoire je trouve!

    terminons par le propos de mon commentaire (je n’aillais pas juste complimenter)
    ce que j’exècre presque autant que ce faux humanisme libérateur, c’est la sensibilité a ces journalistes, auteurs, syndicalistes, enseignants, femmes sans le voile que l’on élève au rang de héros, parce qu’ils dénoncent les agissements condamnables de leurs dirigeants (et je mets vraiment tous ceux qui le font)!
    Maitre Yoda a dit de combattre son ennemi avec ses armes sinon de garder un pied dans l’etrier (ou c’est peut être Confucius qui est moins photogénique)
    ceux qui arrivent alors a combattre avec les armes de leurs ennemis, et qui GARDERONT DES INTENTIONS SAINES QUAND ILS AURONT LE POUVOIR sont les vrais héros…
    des exemples? Mandela (facile), Abbe Pierre & Mere Theresa (facile), Cesaire (tu souris un peu), Abd El Kader (hein, pas mal)… et puis c’est tout, des exemples qui sont loin de nous soit dans le temps soit dans l’espace ou alors dans la condition…

    ah si j’avais ton talent, j’aurais pu en écrire des choses🙂
    surtout continues

  60. Grosse FAtigue said, on novembre 9, 2011 at 9:44

    J’aimais beaucoup Bahia. Elle était vraiment très très jolie et, à l’époque, je n’étais pas chauve. Elle pleurait quand je suis parti au service militaire, comme dans un film de Truffaut. J’ai appelé chez elle en arrivant à la gare, juste avant que le bus vert militaire m’emmène vers ma réforme de cinglé, P4 tatoué sur mon bras gauche. C’est son père qui a répondu. Il m’a menacé.
    Bon.
    En revenant un peu plus tard, elle m’a fait comprendre qu’il ne fallait pas insister.
    Bon.
    Un curé intégriste vient de s’installer pas loin d’ici. Une de ses ouailles a traité devant moi mon gamin de deux ans de « petit bâtard », vu que sa mère est un peu noire et moi un peu énervé.
    Bon.
    C’est chacun pour soi.
    Je baisse les bras. Toute tentative visant à convaincre les croyants qu’ils se trompent, que leur dieu et celui des autres n’existe pas est totalement vaine. La provocation est même pire : elle renforce. Il faudrait y aller par la bande, en souplesse. Mais une vie d’homme n’y suffit pas. C’est une perte de temps. Il faut juste se battre pour que la loi soit appliquée et qu’en aucun cas les religieux ne puissent participer, de près ou de loin et en leur nom, au débat public…. Et ça n’est pas gagné. En France, ou en Tunisie. Au Burkina Fasso. N’importe où.
    Voilà.

  61. Charlie at it again « Hady Ba's weblog said, on septembre 18, 2012 at 9:16

    […] Charlie Hebdo va encore caricaturer le prophète! On parie combien que des idiots musulmans éprouveront le besoin de […]

  62. Qybqfsvfh said, on décembre 10, 2013 at 2:27

    dfddgdfgf


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :